Marthe-Marguerite Le Valois de Villette de Murçay, comtesse de CAYLUS, auteur cité dans le Littré

Mme DE CAYLUS (1671-1729)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme Mme DE CAYLUS a été choisie.

103 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
Souvenirs 1770 100 citations

Quelques citations de Marthe-Marguerite Le Valois de Villette de Murçay, comtesse de CAYLUS

Voici un tirage aléatoire parmi ses 103 citations dans le Littré.

  1. Son caractère [de Mme de Montespan], plus ambitieux que tendre, lui avait fait souvent regarder avec indifférence les infidélités du roi.
    Souvenirs, p. 40 dans POUGENS (infidélité)
  2. Il se donnait continuellement comme un homme à bonnes fortunes.
    Souvenirs, p. 249, dans POUGENS (fortune)
  3. Elle tira le secret de ses compagnes.
    Souven. p. 144, dans POUGENS (tirer)
  4. Il n'y avait de réel que l'esprit, dont en effet il avait beaucoup, c'est-à-dire une conception aisée, une grande pénétration, beaucoup de discernement, de la mémoire et de l'éloquence.
    Souv. p. 243, dans POUGENS (esprit)
  5. Plus M. Fagon vit Mme de Maintenon de près, plus il admira sa vertu et goûta son esprit.
    Souven. p. 76, dans POUGENS (goûter [1])
  6. Religieuse sans vocation, elle chercha un amusement convenable à son état.
    Souvenirs, p. 95, dans POUGENS (vocation)
  7. Un homme revêtu des plus grandes dignités de l'État.
    Souvenirs, p. 123 (revêtu, ue)
  8. Elle [Mme de Montespan] joignait à cette dureté de cœur une raillerie continuelle.
    Souvenirs, p. 108, dans POUGENS (raillerie)
  9. Le cardinal d'Estrées n'était pas moins amoureux dans ces temps dont je parle, et il a fait pour Mme de Maintenon beaucoup de choses galantes qui, sans toucher son cœur, plaisaient à son esprit.
    Souvenirs, p. 128, dans POUGENS (galant, ante)
  10. Pendant que le hoca fut à la mode, et avant que le roi, par sagesse, eût défendu un jeu aussi dangereux.
    Souvenirs, p. 154, dans POUGENS (hoca)
  11. Le roi… pour empêcher Mme de Montespan d'être exposée à ses caprices [de M. de Montespan], la fit surintendante de la maison de la reine.
    Souven. p. 174, dans POUGENS (surintendante)
  12. M. Louvois demanda au roi la permission de faire passer dans les villes les plus huguenotes un régiment des dragons.
    Souvenirs, p. 27, dans POUGENS (huguenot, ote)
  13. Je trouvai le lendemain la messe du roi si belle, que je consentis à me faire catholique, à condition que je l'entendrais tous les jours, et qu'on me garantirait du fouet.
    Souvenirs, p. 33, dans POUGENS (messe)
  14. Veuve à dix-huit ans, princesse du sang, et aussi riche que belle, elle [la princesse de Conti] eut de quoi se consoler.
    Souvenirs, p. 228, dans POUGENS (veuf, veuve)
  15. Mme de Maintenon avait un goût et un talent particulier pour l'éducation de la jeunesse.
    Souvenirs, p. 194, dans POUGENS (éducation)
  16. Elle [Mme de Thianges] n'avait que de la blancheur, d'assez beaux yeux, et un nez tombant dans une bouche fort vermeille, qui fit dire à M. de Vendôme qu'elle ressemblait à un perroquet qui mange une cerise.
    Mémoires, édit. de 1805, p. 103 (nez)
  17. On sait que, pour entrer à Saint-Cyr [maison d'éducation pour les jeunes demoiselles, fondée par Mme de Maintenon], il faut faire également preuve de noblesse et de pauvreté.
    Souvenirs, p. 197 (entrer)
  18. Elle [Mme de Montespan] se désespéra à la première grossesse, se consola à la seconde, et porta, dans les autres, l'impudence aussi loin qu'elle peut aller.
    Souvenirs, p. 56, dans POUGENS (grossesse)
  19. Personne, après Mme Cornuel, n'a plus dit de bons mots que Mme de Coulanges.
    Souvenirs, p. 127, dans POUGENS (mot)
  20. Comme il [Louis XIV] était sage, et qu'il savait combien les paroles des rois sont pesées.
    Souvenirs, p. 114, dans POUGENS (peser)