Vincent CARLOIX, auteur cité dans le Littré

CARLOIX (15..-15..)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme CARLOIX a été choisie.

Secrétaire de François de Scepeaux

1004 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
Mémoires de la vie de François de Scepeaux, sire de Vieilleville et comte de Duretal, maréchal de France 1001 citations

Quelques citations de Vincent CARLOIX

Voici un tirage aléatoire parmi ses 1004 citations dans le Littré.

  1. Elle y estoit venue comme mediatrice de la paix.
  2. Les capporaulx sont tenus de l'attacher eux-mesmes au carquan ou collier.
    IV, 13 (carcan)
  3. Donnant à entendre que… : langaige causé [développé comme cause et motif] et contenu en ladicte ordonnance.
    VIII, 3 (causer [1])
  4. Qu'il esperoit si bien faire, avec l'aide de Dieu et leur assistance unanime, que…
    IX, 5 (unanime)
  5. Tous les mats, antennes, trinquets, flottants de banderolles.
    VIII, 24 (mât)
  6. Avec une lettre de sa main, comme les rois s'entrescrivent, non point pour affaires, mais…
  7. À muance de seigneur, changement de loix.
    VI, 6 (muance)
  8. Que s'il n'y avoit aultres bourriers en leurs fleustes que l'évasion de la Trousse, ils seroient en esperance de quelque remission.
    VI, 19 (bourrier)
  9. Toutefois il s'acosta de lui pour se descharger de sa creance.
    II, 7 (accoster)
  10. Et au-dessous leur cachet apposé, qui sont bien aultres et plus grands qu'à la françoise, car ils sont tous timbrez.
    IX, 51 (timbrer)
  11. L'inimitié mortelle qu'il nous porte…
  12. On connoist toujours de quelle nation est un homme, ou par le langage, ou par sa façon de vivre ordinaire, ou par l'habillement, ou bien par quelque trait naturel de son ramaige qui lui eschappe quand il s'oublie, pour quelque depaysé qu'il soit.
    II, 1 (dépayser)
  13. Le roi fut indiciblement aise de le voir.
  14. Son langaige tenoit plus de la reprimande que d'une remonstrance, entremeslée d'un tacite courroux.
    II, 14 (tacite)
  15. Les estrangiers, après l'avoir bien revisée [Paris], respondent…
    III, 20 (reviser)
  16. Le mareschal [prisonnier] le pria de luy faire bonne guerre, et qu'il ne se souvint du passé.
    VIII, 38 (guerre)
  17. À cause d'ung estouffement, qui luy estoit ordinaire, que les medecins appellent nausée ; car il ne trouvoit goust en viande quelconque.
    VI, 50 (nausée)
  18. Leur grand pere mourut bancquier, bulliste et usuraire à Lyon.
    IX, 3 (usuraire)
  19. Tous ensemble forment une indissoluble amitié pour abysmer les Lutheriens.
    VIII, 16 (abîmer)
  20. Les Allemagnes bornent et aboutissent les terres du grand Seigneur vers l'orient.
    VIII, 22 (aboutir)