Alexandre BRONGNIART, auteur cité dans le Littré

BRONGNIART (1770-1847)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme BRONGNIART a été choisie.

102 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
Traité de minéralogie 1807 87 citations

Quelques citations de Alexandre BRONGNIART

Voici un tirage aléatoire parmi ses 102 citations dans le Littré.

  1. Poterie dure, compacte, imperméable, dont la cassure, quoique un peu grenue, présente aussi mais faiblement le luisant du verre et qui est essentiellement translucide, quelque faible qu'en soit la translucidité.
  2. La minéralogie étant une branche de l'histoire naturelle, les mêmes principes qui dirigent les naturalistes en général, doivent diriger aussi le minéralogiste.
    Traité de minér. t. I, p. 2 (minéralogiste)
  3. L'île d'Ormus, à l'embouchure du golfe Persique, paraît être un rocher de sel.
    Traité de min. t. I, p. 133 (rocher [1])
  4. On emploie la ponce pour préparer beaucoup de corps au poli.
    Minér. t. I, p. 335, dans POUGENS (ponce [1])
  5. Les animaux et les végétaux, étant pourvus d'organes, ont reçu le nom commun de corps organisés, et sont réunis par cette propriété importante.
    Traité de min. t. I, p. 5, dans POUGENS. (organisé, ée [1])
  6. La belle couleur bleue nommée outremer, qui s'emploie facilement à l'huile, et qui a le grand avantage de ne plus changer par le temps.
    Traité de min. t. I, p. 368, dans POUGENS. (outremer)
  7. On réunit le laiton de six ou huit creusets, et on s'apprête à le couler en planches.
    Traité de minér. t. II, p. 360, dans POUGENS. (planche)
  8. Le tripoli de Venise est le plus estimé ; il vient de l'île de Corfou, il est schisteux et d'un rouge jaunâtre.
    Traité de min. t. I, p. 330 (tripoli)
  9. Le dernier degré de recuit est celui dans lequel l'acier a été chauffé au point de paraître d'un rouge sombre dans l'obscurité ; c'est le recuit que l'on donne aux ressorts de voitures.
    Traité de min. t. II, p. 392 (ressort [1])
  10. La présence des vésicules à venin et des dents mobiles établit une différence assez importante entre les vipères et les couleuvres pour être prise comme caractère générique.
    Instit. Mém. sc. phys. et math. Savants étrang. t. I, p. 630 (vésicule)
  11. Les couleurs dominantes du talc sont le blanc, le vert pomme et le jaunâtre.
    Traité de min. t. I, p. 503 (talc)
  12. Le principal objet d'une méthode artificielle étant de faciliter la détermination précise des corps de la nature, la seule règle à suivre dans ce cas est de choisir des caractères constants et faciles à saisir.
    Instit. Mém. scienc. phys. et math. sav. étrang. t. I, p. 588 (méthode)
  13. La serpentine ollaire, retirée nouvellement de sa carrière, joint à une mollesse assez grande une sorte de ténacité qui permet de la tourner et de la tailler facilement.
    Traité de minér. t. I, p. 487, dans POUGENS. (ollaire)
  14. La tourbe papyracée, composée de feuillets bruns fortement appliqués les uns contre les autres.
    Traité de minér. t. II, p. 37, dans POUGENS (papyracé, ée)
  15. Les caractères ou propriétés communes distinctives des minéraux se réduisent aux deux suivantes : croître par juxtaposition ; être composés de parties similaires.
    Traité min. t. I, p. 6, dans POUGENS (minéral)
  16. L'obsidienne vitreuse, et notamment la variété noire, est employée au Pérou et au Mexique, pour faire diverses sortes d'ornements et de miroirs.
    Traité de minéral. t. I, p. 339, dans POUGENS. (obsidiane ou obsidienne)
  17. Les péridots, n'ayant que des couleurs ternes et peu de dureté, ne sont pas recherchés, et n'ont dans le commerce qu'une faible valeur.
    Traité de min. t. I, p. 441, dans POUGENS. (péridot)
  18. En Perse, depuis Mossul jusqu'à Bagdad, le peuple ne s'éclaire qu'avec du pétrole extrait de Kerkouk.
    Traité de minér. t. II, p. 84, dans POUGENS. (pétrole)
  19. On emploie ce mica [foliacé] au lieu de verre pour garnir les croisées en Sibérie et pour vitrer les fenêtres des vaisseaux, parce qu'il n'a pas l'inconvénient de se briser par les commotions que produit l'artillerie.
    Traité de minér. t. I, p. 510, dans POUGENS. (mica)
  20. Terrasse de Hollande, tuf volcanique des environs d'Andernach qu'on cuit et qu'on réduit en poudre,
    Traité de min. t. I, p. 228 (terrasse [2])