Alexandre BRONGNIART, auteur cité dans le Littré

BRONGNIART (1770-1847)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme BRONGNIART a été choisie.

102 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
Traité de minéralogie 1807 87 citations

Quelques citations de Alexandre BRONGNIART

Voici un tirage aléatoire parmi ses 102 citations dans le Littré.

  1. La métallurgie proprement dite est l'art de retirer les métaux de leur minerai.
    Traité de min. mét. t. II, p. 315, dans POUGENS. (métallurgie)
  2. C'est dans cette contrée [la Libye] qu'on trouvait, suivant cet historien [Hérodote], des habitations construites en sel, comme celles de la Caramanie et de l'Arabie.
    ib. t. I, p. 135 (sel)
  3. On s'oppose en partie à la retraite des pièces d'argile et, par conséquent, à la plupart des inconvénients qui en résultent, en mêlant à l'argile des terres qui ne soient pas susceptibles de cette diminution de volume.
    Traité de min. t. I, p. 532 (retraite [1])
  4. Quelques-unes [îles], comme celle de Bornéo, donnent l'alliage connu sous le nom de tombac.
    Traité de min. t. II, p. 240 (tombac)
  5. La mer est la mine de sel la plus abondante, puisque la trentième partie de cette énorme masse de liquide est de sel marin.
    Traité de min. t. I, p. 121 (sel)
  6. La ténacité est la résistance que les molécules d'un métal ductile offrent à leur désunion ; on l'estime par le poids que peut porter, sans se rompre, un fil métallique d'un diamètre déterminé.
    Traité de min. t. II, p. 79 (ténacité)
  7. L'or s'applique sur le bois, sur le carton, sur le cuir, ou sur tout autre corps qui ne peut éprouver l'action du feu, au moyen d'un mordant qui est tantôt une huile grasse et siccative, tantôt une colle animale.
    Traité de min. t. II, p. 349, dans POUGENS. (or [2])
  8. Les nitrières naturelles, quoique fort nombreuses, ne produisent pas assez de nitre pour les usages multipliés que l'on fait de ce sel.
    Traité de min. t. I, p. 116, dans POUGENS (nitrière)
  9. Le tripoli de Venise est le plus estimé ; il vient de l'île de Corfou, il est schisteux et d'un rouge jaunâtre.
    Traité de min. t. I, p. 330 (tripoli)
  10. On a trouvé dans la tourbe beaucoup de monuments de l'industrie humaine, des armes, des outils de bûcheron et d'agriculture, des bois de construction, des chaussées.
    Traité de min. t. II, p. 40 (tourbe [1])
  11. Cach, fleuve voisin des Calmucks de Bukarie, et cholon, pierre dans la langue des Calmucks.
    Minéral. 1807, t. I, p. 303 (cacholong)
  12. Terrasse de Hollande, tuf volcanique des environs d'Andernach qu'on cuit et qu'on réduit en poudre,
    Traité de min. t. I, p. 228 (terrasse [2])
  13. On peut séparer en deux classes les objets fabriqués avec des pâtes argileuses : la première renferme ceux qui sont faits avec des terres non lavées ; et la seconde ceux qui sont faits avec des terres lavées, et qui portent le nom général de poterie.
    Traité de min. t. I, p. 533, dans POUGENS (poterie)
  14. La belle couleur bleue nommée outremer, qui s'emploie facilement à l'huile, et qui a le grand avantage de ne plus changer par le temps.
    Traité de min. t. I, p. 368, dans POUGENS. (outremer)
  15. Les couleurs dominantes du talc sont le blanc, le vert pomme et le jaunâtre.
    Traité de min. t. I, p. 503 (talc)
  16. Certaines pierres ont la propriété d'être sonores, presque à la manière des métaux ; cette propriété a surtout été remarquée par les Chinois, qui ont fait avec ces pierres des instruments de musique.
    Traité de min. t. I, p. 265, dans POUGENS (pierre)
  17. La serpentine ollaire, retirée nouvellement de sa carrière, joint à une mollesse assez grande une sorte de ténacité qui permet de la tourner et de la tailler facilement.
    Traité de minér. t. I, p. 487, dans POUGENS. (ollaire)
  18. Les Arabes se servent de stéatite au lieu de savon dans leurs bains ; ils s'en frottent la peau pour la rendre plus douce.
    Traité des min. t. I, p. 497, dans POUGENS (stéatite)
  19. On étend, sur une grande table de pierre mobile et à rebord, des feuilles d'étain laminé ; on les recouvre d'une couche de mercure de quelques centimètres d'épaisseur ; on glisse la glace qu'on veut mettre au tain sur le bain de mercure ; et on fait écouler le mercure surabondant en redressant la table de pierre.
    Traité de min. t. II, p. 367 (tain)
  20. La présence des vésicules à venin et des dents mobiles établit une différence assez importante entre les vipères et les couleuvres pour être prise comme caractère générique.
    Instit. Mém. sc. phys. et math. Savants étrang. t. I, p. 630 (vésicule)