Alexandre BRONGNIART, auteur cité dans le Littré

BRONGNIART (1770-1847)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme BRONGNIART a été choisie.

102 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
Traité de minéralogie 1807 87 citations

Quelques citations de Alexandre BRONGNIART

Voici un tirage aléatoire parmi ses 102 citations dans le Littré.

  1. Les serpentines ne sont pas aussi rares en France qu'on l'a cru ; il y en a de très belles, marquées de veines noires et vertes entrelacées, dans le département du Var.
    Traité de min. t. I, p. 488, dans POUGENS (serpentine [3])
  2. C'est dans cette contrée [la Libye] qu'on trouvait, suivant cet historien [Hérodote], des habitations construites en sel, comme celles de la Caramanie et de l'Arabie.
    ib. t. I, p. 135 (sel)
  3. Les péridots, n'ayant que des couleurs ternes et peu de dureté, ne sont pas recherchés, et n'ont dans le commerce qu'une faible valeur.
    Traité de min. t. I, p. 441, dans POUGENS. (péridot)
  4. Les filets de minerai qui parcourent cette gangue et les filons très minces portent souvent le nom de veine.
    Traité de min. t. I, p. 283 (veine)
  5. L'or et tous les corps inorganisés qui ne sont point mélangés par agrégation, sont composés de parties semblables ou de molécules similaires.
    Traité de min. t. I, p. 5 (similaire)
  6. Lorsque les mineurs qui les cherchent, percent avec la sonde la couche d'argile qui les recouvre, ces sources jaillissent avec une grande force.
    Traité de min. t. I, p. 126, dans POUGENS (sonde)
  7. La transparence est ordinairement le caractère de la combinaison parfaite ; cependant l'opacité n'est pas toujours une preuve du contraire.
    Traité de min. t. I, p. 31 (transparence)
  8. L'objet de la physique paraît être d'apprécier l'action réciproque et sans décomposition des masses les unes sur les autres, et de classer les propriétés des corps plutôt que les corps eux-mêmes.
    Traité de min. t. I, p. 1 (physique)
  9. Au troisième degré de recuit, qui est celui des ressorts de montre, l'acier devient bleu.
    Traité de min. t. II, p. 392 (ressort [1])
  10. La pierre nommée vulgairement œil-de-poisson, pierre de lune, et argentine par les lapidaires, et qui se rapporte à cette variété de feldspath, vient de l'Orient et plus particulièrement de l'Arabie et de la Perse.
    Traité de minér. t. I, p. 359 dans POUGENS. (œil)
  11. On fait à Florence, avec l'albâtre gypseux de Volterra, des vases ou de petites figures qui sont remarquables par leur translucidité.
    Traité de min. t. I, p. 182 (translucidité)
  12. Les fameuses tourbières qui fournissent à ce pays [la Hollande] presque tout le combustible qui lui est nécessaire.
    ib. p. 43 (tourbière)
  13. Il se forme, dans le bain de fonte, des grumeaux de fer métallique que l'ouvrier cherche à rapprocher en une seule masse ; cette masse poreuse porte le nom de loupe, renard ou masse.
    Traité de min. t. II, p. 384, dans POUGENS (renard [1])
  14. M. de Lacépède… en disant que les salamandres faisaient le passage des lézards aux grenouilles…
    Instit. Mém. scienc. phys. et math. sav. étrang. t. I, p. 597 (passage)
  15. On peut séparer en deux classes les objets fabriqués avec des pâtes argileuses : la première renferme ceux qui sont faits avec des terres non lavées ; et la seconde ceux qui sont faits avec des terres lavées, et qui portent le nom général de poterie.
    Traité de min. t. I, p. 533, dans POUGENS (poterie)
  16. Le dernier degré de recuit est celui dans lequel l'acier a été chauffé au point de paraître d'un rouge sombre dans l'obscurité ; c'est le recuit que l'on donne aux ressorts de voitures.
    Traité de min. t. II, p. 392 (ressort [1])
  17. Nous nommerons minerais les espèces métalliques qui résultent de la combinaison d'un métal avec un minéralisateur.
    Traité de minér. t. II, p. 82, dans POUGENS. (minerai)
  18. Terrasse de Hollande, tuf volcanique des environs d'Andernach qu'on cuit et qu'on réduit en poudre,
    Traité de min. t. I, p. 228 (terrasse [2])
  19. L'or que l'on trouve dans les sables des rivières ou dans les terres aurifères n'est soumis à aucun traitement métallurgique proprement dit ; des hommes nommés orpailleurs le séparent des sables au moyen du lavage.
    Traité de min. t. II, p. 344, dans POUGENS. (orpailleur)
  20. La serpentine ollaire, retirée nouvellement de sa carrière, joint à une mollesse assez grande une sorte de ténacité qui permet de la tourner et de la tailler facilement.
    Traité de minér. t. I, p. 487, dans POUGENS. (ollaire)