Alexandre BRONGNIART, auteur cité dans le Littré

BRONGNIART (1770-1847)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme BRONGNIART a été choisie.

103 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
Traité de minéralogie 1807 88 citations

Quelques citations de Alexandre BRONGNIART

Voici un tirage aléatoire parmi ses 103 citations dans le Littré.

  1. Les Arabes se servent de stéatite au lieu de savon dans leurs bains ; ils s'en frottent la peau pour la rendre plus douce.
    Traité des min. t. I, p. 497, dans POUGENS (stéatite)
  2. On emploie cette pierre [la chaux sulfatée] à Milan pour en faire des tables et des revêtements de cheminées.
    Traité de min. t. I, p. 186, dans POUGENS. (revêtement)
  3. On a trouvé dans la tourbe beaucoup de monuments de l'industrie humaine, des armes, des outils de bûcheron et d'agriculture, des bois de construction, des chaussées.
    Traité de min. t. II, p. 40 (tourbe [1])
  4. En supposant l'acier très dur, le premier degré de recuit, celui qui est propre aux rasoirs, canifs, burins, lui donne la couleur paille.
    Traité de min. t. II, p. 391, dans POUGENS. (rasoir)
  5. Ces observations semblent prouver que la tourbe est d'une formation beaucoup plus moderne que celle des autres combustibles fossiles, et qu'elle s'est formée depuis l'existence des sociétés.
    ib. p. 41 (tourbe [1])
  6. Les caractères ou propriétés communes distinctives des minéraux se réduisent aux deux suivantes : croître par juxtaposition ; être composés de parties similaires.
    Traité min. t. I, p. 6, dans POUGENS (minéral)
  7. La principale mine de mercure connue dans l'Amérique méridionale… est, dit-on, une couche ou un filon de grés imbibé de cinabre ; il a cinquante mètres de puissance et traverse une montagne de grès.
    Traité de min. t. II, p. 247, dans POUGENS (puissance)
  8. On nomme pierre d'Arménie des pierres ou quartzeuses ou calcaires, pénétrées et colorées par le cuivre azuré.
    Traité de min. t. II, p. 221, dans POUGENS (pierre)
  9. En Perse, depuis Mossul jusqu'à Bagdad, le peuple ne s'éclaire qu'avec du pétrole extrait de Kerkouk.
    Traité de minér. t. II, p. 84, dans POUGENS. (pétrole)
  10. Les plus gros morceaux de succin ne passent guère en poids six kilogrammes.
    Traité de min. t. II, p. 51, dans POUGENS (succin)
  11. Les couleurs dominantes du talc sont le blanc, le vert pomme et le jaunâtre.
    Traité de min. t. I, p. 503 (talc)
  12. On n'a point de détails sur le gisement de cet ocre ; on dit qu'il en vient de Nocera en Ombrie, ce qui lui a fait donner le nom de terre d'ombre,
    Traité de minér. t. I, p. 546, dans POUGENS (ombre (terre d') [2])
  13. M. de Lacépède… en disant que les salamandres faisaient le passage des lézards aux grenouilles…
    Instit. Mém. scienc. phys. et math. sav. étrang. t. I, p. 597 (passage)
  14. Les animaux et les végétaux, étant pourvus d'organes, ont reçu le nom commun de corps organisés, et sont réunis par cette propriété importante.
    Traité de min. t. I, p. 5, dans POUGENS. (organisé, ée [1])
  15. La pierre nommée zircon, et celle qui est appelée vulgairement spath d'Islande, jouissent éminemment de la double réfraction.
    Traité de min. t. I, p. 32, dans POUGENS (réfraction)
  16. Nous nommerons minerais les espèces métalliques qui résultent de la combinaison d'un métal avec un minéralisateur.
    Traité de minér. t. II, p. 82, dans POUGENS. (minerai)
  17. Le tuf est la plus impure, la plus irrégulière et la plus poreuse des concrétions calcaires.
    Traité de minér. t. I, p. 211 (tuf)
  18. On trouve des basaltes prismatiques au pied du Vésuve.
    Traité de min. t. I, p. 468, dans POUGENS (prismatique)
  19. On emploie la ponce pour préparer beaucoup de corps au poli.
    Minér. t. I, p. 335, dans POUGENS (ponce [1])
  20. M. de la Billardière raconte que les habitants de la Nouvelle-Calédonie mangent une assez grande quantité d'une stéatite tendre, friable et verdâtre.
    ib. p. 498 (stéatite)