Alexandre BRONGNIART, auteur cité dans le Littré

BRONGNIART (1770-1847)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme BRONGNIART a été choisie.

102 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
Traité de minéralogie 1807 87 citations

Quelques citations de Alexandre BRONGNIART

Voici un tirage aléatoire parmi ses 102 citations dans le Littré.

  1. Quand les topazes sont d'un jaune pur et sans glaçures, elles ont quelque valeur ; mais, en général, les joailliers en font peu de cas.
    Traité de min. t. I, p. 423 (topaze)
  2. Le smalt est du verre coloré en bleu par de l'oxyde de cobalt et pulvérisé,
    Traité de min. t. II, p. 371 (smalt)
  3. On ne trouve l'or minéralisé par aucune substance ; en sorte que ce genre n'est composé que d'une seule espèce.
    ib. t. II, p. 265 (or [2])
  4. Les filets de minerai qui parcourent cette gangue et les filons très minces portent souvent le nom de veine.
    Traité de min. t. I, p. 283 (veine)
  5. Le naphte était employé autrefois comme vermifuge.
    Traité de minér. t. II, p. 21, dans POUGENS. (naphte)
  6. Les animaux et les végétaux, étant pourvus d'organes, ont reçu le nom commun de corps organisés, et sont réunis par cette propriété importante.
    Traité de min. t. I, p. 5, dans POUGENS. (organisé, ée [1])
  7. Terrasse de Hollande, tuf volcanique des environs d'Andernach qu'on cuit et qu'on réduit en poudre,
    Traité de min. t. I, p. 228 (terrasse [2])
  8. La métallurgie proprement dite est l'art de retirer les métaux de leur minerai.
    Traité de min. mét. t. II, p. 315, dans POUGENS. (métallurgie)
  9. Le quartz sinople est tantôt cristallisé, et tantôt en masse ; dans le premier cas, il porte vulgairement le nom de hyacinthe occidental ou de Compostelle.
    Traité de min. t. I, p. 282, dans POUGENS (sinople)
  10. Nous nommerons minerais les espèces métalliques qui résultent de la combinaison d'un métal avec un minéralisateur.
    Traité de minér. t. II, p. 82, dans POUGENS. (minerai)
  11. Presque tous les spinelles ont pour forme un octaèdre régulier, en sorte qu'on peut aisément les reconnaître lorsqu'ils sont cristallisés.
    Traité de Min. t. I, p. 436, dans POUGENS (spinelle [1])
  12. La ténacité est la résistance que les molécules d'un métal ductile offrent à leur désunion ; on l'estime par le poids que peut porter, sans se rompre, un fil métallique d'un diamètre déterminé.
    Traité de min. t. II, p. 79 (ténacité)
  13. La chaux carbonatée grossière est employée pour les constructions ; la solidité de quelques-unes de ses variétés et la facilité qu'on trouve à la taille lui donnent un grand avantage.
    Traité de min. t. I, p. 206 (taille)
  14. Les fameuses tourbières qui fournissent à ce pays [la Hollande] presque tout le combustible qui lui est nécessaire.
    ib. p. 43 (tourbière)
  15. On emploie la ponce pour préparer beaucoup de corps au poli.
    Minér. t. I, p. 335, dans POUGENS (ponce [1])
  16. En supposant l'acier très dur, le premier degré de recuit, celui qui est propre aux rasoirs, canifs, burins, lui donne la couleur paille.
    Traité de min. t. II, p. 391, dans POUGENS. (rasoir)
  17. Hernandez vit des couteliers mexicains faire plus de cent couteaux d'obsidienne en une heure.
  18. La transparence est ordinairement le caractère de la combinaison parfaite ; cependant l'opacité n'est pas toujours une preuve du contraire.
    Traité de min. t. I, p. 31 (transparence)
  19. L'objet de la physique paraît être d'apprécier l'action réciproque et sans décomposition des masses les unes sur les autres, et de classer les propriétés des corps plutôt que les corps eux-mêmes.
    Traité de min. t. I, p. 1 (physique)
  20. On fait à Florence, avec l'albâtre gypseux de Volterra, des vases ou de petites figures qui sont remarquables par leur translucidité.
    Traité de min. t. I, p. 182 (translucidité)