Georges de BRÉBEUF, auteur cité dans le Littré

BRÉBEUF (1717-1661)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme BRÉBEUF a été choisie.

86 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
La Pharsale de Lucain, ou les guerres civiles de César et Pompée, en vers françois 1654 82 citations

Quelques citations de Georges de BRÉBEUF

Voici un tirage aléatoire parmi ses 86 citations dans le Littré.

  1. Mais celles [les galères] des Grégeois se montrent mieux instruites, à provoquer l'attaque et feindre des refuites, à couper la passade avec agilité.
    Phars. III (passade)
  2. Et pour lui la grandeur n'est pas d'assez haut prix, S'il ne s'y voit monter par un fameux débris.
    Phars. I (débris)
  3. Mais l'immobilité des hautes destinées Rend mon art impuissant et mes forces bornées.
    Pharsale, VI (immobilité)
  4. L'effroi de nos aïeux et leurs étonnements De leur postérité se font les châtiments.
    Pharsale, VII (étonnement)
  5. Quand de sombres clartés qu'on ne discerne pas Attirent dans le bois et ses yeux et ses pas.
    Phars. VI (sombre)
  6. Ce sage inébranlable [Caton], avant que de Pompée Il eût vu la vaillance injustement trompée, Doutant à qui l'État devait être soumis, Dans l'un et l'autre chef voyait ses ennemis.
    Phars. IX (douter)
  7. … laisse ses chiens briller parmi les terres.
    Phars. IV (briller [2])
  8. Il [Pompée] craint que la défaite N'étouffe dans leurs cœurs [de ses soldats] l'espoir de la retraite, Et qu'outré de douleur en le voyant mourir, L'univers sur son chef ne s'exhorte à périr.
    Pharsale, VII (exhorter)
  9. On voit [dans la résurrection magique d'un mort] d'un sang caillé les flammes rallumées ; L'artère avec le cœur reprend ses mouvements, Le visage retourne à ses linéaments.
    Pharsale, VI (linéament)
  10. Lui [Apollon] qui de l'avenir informe les humains, Qui sait du monde entier les ressorts inscrutables.
    Phars. V (inscrutable)
  11. Donne enfin quelque trêve à ces vagues pensées Donne quelque relâche à ces vastes souhaits.
    ib. (donner)
  12. Un carnage rapide, un ardent chamaillis Fait voir autant de morts qu'il fait voir d'assaillis.
    Phars. VII (chamaillis)
  13. Mais quand tout l'univers au trouble s'abandonne, Qui peut donner la paix si la mort ne la donne ?
    ib. (donner)
  14. Rome voit par leurs mains [de César et de Pompée] démembrer sa puissance.
    Pharsale, I (démembrer)
  15. Donnez un digne chef à de si dignes bras.
    Phars. V (donner)
  16. Carthage et Marius, dans leur chute commune, Se consolent l'un l'autre en voyant leur fortune ; L'un de l'autre pesant le sort capricieux, Ils charment leur supplice et pardonnent aux dieux.
    Pharsale, II (consoler)
  17. Et le destin jaloux des suprêmes puissances Dans leurs plus hauts progrès trouve leurs décadences.
    Pharsale, I (décadence)
  18. Cet illustre affligé ne veut pas dans sa chute Laisser à tant de maux tant de peuples en butte.
    Pharsale, VII (butte)
  19. Pendant que son esprit entretient sa douleur, S'exagère sa peine et grossit son malheur.
    Pharsale, III (exagérer)
  20. Par de nouveaux efforts les rameurs s'entr'excitent.
    Phars. III (entr'exciter (s'))