Georges de BRÉBEUF, auteur cité dans le Littré

BRÉBEUF (1717-1661)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme BRÉBEUF a été choisie.

86 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
La Pharsale de Lucain, ou les guerres civiles de César et Pompée, en vers françois 1654 82 citations

Quelques citations de Georges de BRÉBEUF

Voici un tirage aléatoire parmi ses 86 citations dans le Littré.

  1. Déjà presque à la fin des travaux de la guerre, Presque libérateurs de Rome et de la terre…
    Pharsale, VII (libérateur, trice)
  2. Si le ciel s'est ouvert, si ton œil clairvoyant Peut voir ce qui n'est pas et lit dans le néant.
  3. … laisse ses chiens briller parmi les terres.
    Phars. IV (briller [2])
  4. Cet illustre affligé ne veut pas dans sa chute Laisser à tant de maux tant de peuples en butte.
    Pharsale, VII (butte)
  5. Et le ciel déclaré contre la tyrannie.
    Phars. V (déclaré, ée)
  6. Tu vois toute la pourpre et tout le choix de Rome Se ranger à l'envi sous les lois d'un seul homme.
    Phars. II (choix)
  7. Mais quand tout l'univers au trouble s'abandonne, Qui peut donner la paix si la mort ne la donne ?
    ib. (donner)
  8. Des Romains expirants sous un cruel vainqueur Les cris vont à l'oreille et ne vont point au cœur.
    Phars. VII (oreille)
  9. Rome voit par leurs mains [de César et de Pompée] démembrer sa puissance.
    Pharsale, I (démembrer)
  10. L'armée à cet échec s'enflamme davantage, Sous de forts mantelets et d'épais gabions, Elle vient s'attacher au pied des bastions.
    Phars. III (gabion)
  11. L'effroi de nos aïeux et leurs étonnements De leur postérité se font les châtiments.
    Pharsale, VII (étonnement)
  12. Mais bientôt en ce lieu par des mots concertés Érichtho [magicienne] fait briller des rayons enchantés.
    Pharsale, VI (concerté, ée)
  13. Quand de sombres clartés qu'on ne discerne pas Attirent dans le bois et ses yeux et ses pas.
    Phars. VI (sombre)
  14. [Ils] Font voir en un moment des torches attachées à ces remparements qui bordent les tranchées.
    Phars. III (remparement)
  15. Monarque souverain dont la force inconnue Rassérène les cieux ou fait grossir la nue.
    Phars. IV (rasséréner)
  16. Il semble qu'on entend les hurlements des loups, La plainte de l'orfraie et le cri des hiboux.
    Pharsale, VI (orfraie)
  17. Ils souffrent sans gémir les coups qu'ils s'entre-portent.
    Pharsale, IV (entre-porter (s'))
  18. L'amirale commande au reste des vaisseaux ; Elle flotte à six rangs, et sa chiorme puissante Dans l'un et l'autre camp imprime l'épouvante.
    Phars. III (chiourme)
  19. Donnez un digne chef à de si dignes bras.
    Phars. V (donner)
  20. Il étonna tous ceux qui pensaient l'étonner, Et, n'ayant pas d'effroi, mérita d'en donner.
    Phars. V (donner)