Georges de BRÉBEUF, auteur cité dans le Littré

BRÉBEUF (1717-1661)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme BRÉBEUF a été choisie.

86 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
La Pharsale de Lucain, ou les guerres civiles de César et Pompée, en vers françois 1654 82 citations

Quelques citations de Georges de BRÉBEUF

Voici un tirage aléatoire parmi ses 86 citations dans le Littré.

  1. Là d'une obscure source il coule une onde obscure, Qui semble du Cocyte emprunter la teinture.
    Phars. III (teinture)
  2. Bien que les poëtes excellents, qui ont quelquefois le secret de nous faire sentir des chagrins délicieux et des tristesses agréables, aient encore celui de nous faire voir de belles horreurs.
    Pharsale, Avert. sur la 3<sup>e</sup> partie. (horreur)
  3. Vois ces sphères de feu, ces globes de lumière, Rien n'interrompt leur course ou change leur carrière.
    Phars. II (changer)
  4. Et, de tous les soldats les âmes étonnées Craignant de voir contre eux retourner leurs coignées [coupant un bois sacré], Il [César] querelle leur crainte, il frémit de courroux.
    Phars. III (quereller)
  5. Et pour lui la grandeur n'est pas d'assez haut prix, S'il ne s'y voit monter par un fameux débris.
    Phars. I (débris)
  6. Mais l'immobilité des hautes destinées Rend mon art impuissant et mes forces bornées.
    Pharsale, VI (immobilité)
  7. Et le destin jaloux des suprêmes puissances Dans leurs plus hauts progrès trouve leurs décadences.
    Pharsale, I (décadence)
  8. Mais celles [les galères] des Grégeois se montrent mieux instruites, à provoquer l'attaque et feindre des refuites, à couper la passade avec agilité.
    Phars. III (passade)
  9. Il semble qu'on entend les ondes gémissantes Briser contre un rocher leurs vagues impuissantes.
    Phars. VI (briser)
  10. Souvent un bruit confus trouble ce noir séjour.
    Phars. III (troubler)
  11. Le sage s'accommode aux changements divers, Et l'homme généreux se doit à l'univers.
    Phars. II (devoir [1])
  12. Aulus, d'une dipsade ayant souffert l'atteinte, En sent peu de douleur et conçoit peu de crainte : Il ne peut pas d'abord comprendre le danger Ni croire le trépas dans un coup si léger ; Ce poison toutefois, qui s'insinue à peine, Se mêle enfin au sang et court de veine en veine ; Il allume partout un brasier indompté Qui dans tous les vaisseaux tarit l'humidité.
    Phars. IX (dipsade)
  13. [Ils] Font voir en un moment des torches attachées à ces remparements qui bordent les tranchées.
    Phars. III (remparement)
  14. Et le ciel déclaré contre la tyrannie.
    Phars. V (déclaré, ée)
  15. Quand de sombres clartés qu'on ne discerne pas Attirent dans le bois et ses yeux et ses pas.
    Phars. VI (sombre)
  16. À l'exemple du chef les soldats s'entr'exhortent.
  17. C'est pour moi, répond-il, une injuste contrainte, De servir d'un rival la bassesse et la crainte.
    Phars. VI (contrainte)
  18. Ils souffrent sans gémir les coups qu'ils s'entre-portent.
    Pharsale, IV (entre-porter (s'))
  19. Regagner ces drapeaux que le Parthe a gagnés, Et venger de Crassus les mânes indignés.
    Pharsale, I (regagner)
  20. Pardonnez, dieux puissants, pardonnez à la terre… Pourquoi tout renverser et pourquoi tout détruire ? Rétracter mon bonheur, c'est assez me réduire.