Georges de BRÉBEUF, auteur cité dans le Littré

BRÉBEUF (1717-1661)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme BRÉBEUF a été choisie.

86 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
La Pharsale de Lucain, ou les guerres civiles de César et Pompée, en vers françois 1654 82 citations

Quelques citations de Georges de BRÉBEUF

Voici un tirage aléatoire parmi ses 86 citations dans le Littré.

  1. Ce sage inébranlable [Caton], avant que de Pompée Il eût vu la vaillance injustement trompée, Doutant à qui l'État devait être soumis, Dans l'un et l'autre chef voyait ses ennemis.
    Phars. IX (douter)
  2. Il [Pompée] craint que la défaite N'étouffe dans leurs cœurs [de ses soldats] l'espoir de la retraite, Et qu'outré de douleur en le voyant mourir, L'univers sur son chef ne s'exhorte à périr.
    Pharsale, VII (exhorter)
  3. Rome voit par leurs mains [de César et de Pompée] démembrer sa puissance.
    Pharsale, I (démembrer)
  4. Il semble qu'on entend les ondes gémissantes Briser contre un rocher leurs vagues impuissantes.
    Phars. VI (briser)
  5. Et soudain il [le sénat] commet aux soins de ce grand homme La fortune du monde et le destin de Rome.
    Phars. V (destin)
  6. L'effroi de nos aïeux et leurs étonnements De leur postérité se font les châtiments.
    Pharsale, VII (étonnement)
  7. Vois ces sphères de feu, ces globes de lumière, Rien n'interrompt leur course ou change leur carrière.
    Phars. II (globe)
  8. L'armée à cet échec s'enflamme davantage, Sous de forts mantelets et d'épais gabions, Elle vient s'attacher au pied des bastions.
    Phars. III (gabion)
  9. Le feu des diamants, la pourpre des rubis Ne mêle point son lustre à l'éclat des habits.
    Phars. II (mêler)
  10. Lui [Apollon] qui de l'avenir informe les humains, Qui sait du monde entier les ressorts inscrutables.
    Phars. V (inscrutable)
  11. Dieux puissants qui veillez au bonheur de la terre.
    Phars. VII (bonheur)
  12. Tous les jours un visage neuf [par le fard] ; Certes c'est en visage un peu trop de dépense.
    dans le Dict. de RICHELET. (neuf, euve [2])
  13. Las de vous signaler et de vaincre en tous lieux, Allez, allez croupir en un calme odieux.
    Phars. V (croupir)
  14. Regagner ces drapeaux que le Parthe a gagnés, Et venger de Crassus les mânes indignés.
    Pharsale, I (regagner)
  15. Carthage et Marius, dans leur chute commune, Se consolent l'un l'autre en voyant leur fortune ; L'un de l'autre pesant le sort capricieux, Ils charment leur supplice et pardonnent aux dieux.
    Pharsale, II (consoler)
  16. Et Sextus devenu tout sombre et tout confus.
    Phars. VI (sombre)
  17. À l'exemple du chef les soldats s'entr'exhortent.
  18. Impitoyables sœurs, Parques dont les ciseaux S'acquièrent chaque jour des triomphes nouveaux, Fleuves toujours brûlants, demeures toujours sombres.
    Phars. VI (sombre)
  19. On ne sait qui défendre, ou qui blâmer des deux, Qui des deux a tiré plus justement, l'épée : Les dieux servent César, mais Caton suit Pompée.
    Phars. I (tirer)
  20. Qui pourrait sans frémir voir le débris du monde, Voir la confusion de la terre et de l'onde ?
    Pharsale, II (débris)