Georges de BRÉBEUF, auteur cité dans le Littré

BRÉBEUF (1717-1661)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme BRÉBEUF a été choisie.

86 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
La Pharsale de Lucain, ou les guerres civiles de César et Pompée, en vers françois 1654 82 citations

Quelques citations de Georges de BRÉBEUF

Voici un tirage aléatoire parmi ses 86 citations dans le Littré.

  1. Monarque souverain dont la force inconnue Rassérène les cieux ou fait grossir la nue.
    Phars. IV (rasséréner)
  2. Regagner ces drapeaux que le Parthe a gagnés, Et venger de Crassus les mânes indignés.
    Pharsale, I (regagner)
  3. Après que, dans l'ardeur d'une juste vengeance, Son bras [de Jupiter] eut des Titans foudroyé l'insolence.
    Pharsale, I (foudroyer)
  4. Déjà presque à la fin des travaux de la guerre, Presque libérateurs de Rome et de la terre…
    Pharsale, VII (libérateur, trice)
  5. Et, de tous les soldats les âmes étonnées Craignant de voir contre eux retourner leurs coignées [coupant un bois sacré], Il [César] querelle leur crainte, il frémit de courroux.
    Phars. III (quereller)
  6. Et le ciel déclaré contre la tyrannie.
    Phars. V (déclaré, ée)
  7. On voit [dans la résurrection magique d'un mort] d'un sang caillé les flammes rallumées ; L'artère avec le cœur reprend ses mouvements, Le visage retourne à ses linéaments.
    Pharsale, VI (linéament)
  8. Donne enfin quelque trêve à ces vagues pensées Donne quelque relâche à ces vastes souhaits.
    ib. (donner)
  9. Des Romains expirants sous un cruel vainqueur Les cris vont à l'oreille et ne vont point au cœur.
    Phars. VII (oreille)
  10. Au lieu de retoucher à ces funestes armes [de parler de la bataille de Pharsale], Laissons périr la plainte et dévorons nos larmes.
    Phars. VII (retoucher)
  11. Là d'une obscure source il coule une onde obscure, Qui semble du Cocyte emprunter la teinture.
    Phars. III (teinture)
  12. Enfin on s'entr'approche, et les rames contraires D'un air impétueux font choquer les galères.
  13. C'est pour moi, répond-il, une injuste contrainte, De servir d'un rival la bassesse et la crainte.
    Phars. VI (contrainte)
  14. Et Sextus devenu tout sombre et tout confus.
    Phars. VI (sombre)
  15. Mais l'immobilité des hautes destinées Rend mon art impuissant et mes forces bornées.
    Pharsale, VI (immobilité)
  16. Mais quand tout l'univers au trouble s'abandonne, Qui peut donner la paix si la mort ne la donne ?
    ib. (donner)
  17. L'amirale commande au reste des vaisseaux ; Elle flotte à six rangs, et sa chiorme puissante Dans l'un et l'autre camp imprime l'épouvante.
    Phars. III (chiourme)
  18. Où qu'il porte les yeux, il y porte la mort.
    Pharsale, VI (où)
  19. L'orgueil assortit mal ces superbes rivaux [Pompée et César], Et, bien que concurrents, ils ne sont pas égaux.
  20. Regagner les drapeaux que le Parthe a gagnés, Et venger de Crassus les mânes indignés.
    Phars. I (indigné, ée)