Jacques BRUYANT, auteur cité dans le Littré

J. BRUYANT (13??-13??)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme J. BRUYANT a été choisie.

notaire royal au Châtelet à Paris

75 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
La voie et adresse de pauvreté et de richesse 1342 72 citations

Quelques citations de Jacques BRUYANT

Voici un tirage aléatoire parmi ses 75 citations dans le Littré.

  1. C'est voir [vrai], tu l'as bien retenu, Ce dit Raison, et à cuer mis ; Puisqu'estre veulx de mes complices, Garde bien que tu acomplisses Mes commandemens…
    dans Ménagier, t. II, p. 33 (complice)
  2. Coiffe et habit fourré [il] portoit.
    dans Ménagier, t. II, p. 24 (coiffe)
  3. Et prent avec toi abstinence Et sobrieté sa compaigne.
    dans Ménagier, t. II, p. 13 (sobriété)
  4. Moult estoit de laide figure, Soussy fu par nom appellés.
    dans Ménagier, t. II, p. 6 (souci [2])
  5. Car qui aujourd'uy bien feroit Et demain ne perseverroit, Tout ce ne vauldroit un festu.
    dans Ménagier, t. II, p. 32 (persévérer)
  6. On dit souvent qu'à l'enfourner Font li fournier les pains cornus.
    dans Ménagier, t. II, p. 36 (enfourner)
  7. Et, par aventure, pourront Faire aucun vilain malefice, Dont il seront mis à justice.
    dans Ménagier, t. II, p. 21 (maléfice)
  8. Mielx vault estre en tort cras et aise, Qu'en droit chetif et à malaise.
    dans Ménagier, t. II, p. 217 (tort)
  9. Et li povre, par opposite De l'exemplaire que j'ay dicte, Tant soit il sage à grant devise, Nul ne l'aime, honnoure ne prise.
    dans Ménagier, t. II, p. 28 (opposite)
  10. Et monstré n'en doit estre au doit, Puis qu'il ne fait que ce qu'il doit.
    dans Ménagier, t. II, p. 19 (doigt)
  11. Et si ne dois nul temps ruer De ta bouche male parole.
    dans Ménagier, t. II, p. 16 (ruer)
  12. Iceste copulation Faicte sans generation Et sans droicte necessité.
    dans Ménagier, t. II, p. 16 (copulation)
  13. Pour ce est voir [vrai] ce qu'on dire seult [a coutume] : De ce qu'œil ne voit, cuer ne deult [n'a de chagrin].
    dans Ménagier, t. II, p. 15 (œil)
  14. Il tolt [enlève] et emble aux gens le leur, Dont en la fin muert [meurt] à doleur.
    dans Ménagier, t. II, p. 18 (leur [2])
  15. Cil chemin a nom diligence ; Pavés est de perseverance.
    dans Ménagier, t. II, p. 17 (paver)
  16. Quant j'oy un pou après pensé, Repensé et contrepensé à ce que raison apris m'ot.
    dans Ménagier, t. II, p. 24 (repenser)
  17. Meschief advient par aventure, Quant folement on s'aventure.
    dans Ménagier, t. II, p. 18 (aventurer)
  18. Car quant un cuer s'est forvoyés, N'est pas de legier ravoiés.
    dans Ménagier, t. II, p. 18 (fourvoyer)
  19. Barat [le dol] s'est delez moy assis, Et commenca par mos rassis à parler attrempéement.
    dans Ménagier, t. II, p. 24 (rasseoir)
  20. Par le col me print sans mot dire, De fort estraindre se pena, Là lourdement [laidement] me demena.
    dans Ménagier, t. II, p. 5 (lourdement)