André CHÉNIER, auteur cité dans le Littré

CHÉNIER (1762-1794)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme CHÉNIER a été choisie.

poète

558 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
Élégies 1819 275 citations
Idylles 1819 60 citations
La jeune captive 1794 20 citations
Odes et Iambes 1819 30 citations

Quelques citations de André CHÉNIER

Voici un tirage aléatoire parmi ses 558 citations dans le Littré.

  1. Sur des pensers nouveaux faisons des vers antiques.
    l'Invention. (penser [2])
  2. Au rang de ces grands noms nous pouvons être admis ; Soyons cités comme eux au rang des vrais amis.
    184 (citer)
  3. Que jamais la douleur, même l'inquiétude, N'approchent du sein de Fanny.
    Odes, V (sein)
  4. Corvée, impôts rongeurs, tributs, taxes pesantes. Le sel, fils de la terre, ou même l'eau des mers, Source d'oppression et de fléaux divers.
    Hymne à la France (sel)
  5. Et mon frère et le Brun, les Muses elles-mêmes.
    Élég. XVI (même)
  6. Bénis soient tes décrets, ô sagesse profonde, Qui me voulus heureux, et, prodigue envers moi, M'as fait dans mon asile et mon maître et mon roi ; Mon Louvre est sous le toit, sur ma tête il s'abaisse, De ses premiers regards l'orient le caresse.
    Élég. XXIV (louvre)
  7. Trois pasteurs… accourus aux abois turbulents Des molosses, gardiens de leurs troupeaux bêlants.
    l'Aveugle. (turbulent, ente)
  8. Ces chants, de ma prison témoins harmonieux, Feront à quelque amant des loisirs studieux Chercher quelle fut cette belle.
    la Jeune captive (studieux, euse)
  9. Mais les douces vertus et les grâces décentes N'inspirent aux cœurs purs que des flammes constantes.
    Élég. 30 (décent, ente)
  10. D'une étreinte invincible il [l'homme] embrasse la vie.
  11. Il était économe et soigneux de son bien ; Mais l'hospitalité, leur antique lien, Fit les frais de ce jour comme d'un jour de fête.
    Fable (Rat des champs et rat de ville) (frais [2])
  12. Il cueillait le moly, fleur qui rend l'homme sage, Du paisible lotos il mêlait le breuvage.
    l'Aveugle. (paisible)
  13. Quel est ce vieillard blanc, aveugle et sans appui ? Serait-ce un habitant de l'empire céleste ? Ses traits sont grands et fiers…
    Idylles, aveugle (grand, ande)
  14. Toutes [les Néréides], frappant leur sein et traînant un long deuil, Répétèrent, hélas ! autour de son cercueil.
    La jeune Tarentine. (traîner)
  15. Qu'un stoïque aux yeux secs vole embrasser la mort, Moi je pleure et j'espère.
    la Jeune captive (stoïque)
  16. … J'ai fui la ville aux muses si contraire ; Sur les pavés poudreux d'un bruyant carrefour Les poétiques fleurs n'ont jamais vu le jour.
    Élég. 14 (bruyant, ante [1])
  17. Reste, reste avec nous, ô père des bons vins, Dieu propice, ô Bacchus, toi dont les flots divins Versent le doux oubli de ces maux qu'on adore ; Toi devant qui l'amour s'enfuit et s'évapore, Comme de ce cristal aux mobiles éclairs Tes esprits odorants s'exhalent dans les airs.
    Élég. 22 (cristal)
  18. Il ira, le cœur plein d'une image divine, Chercher si quelques lieux ont une Clémentine.
    Élég. XI (cœur)
  19. Et nymphes et sylvains sortaient pour l'admirer [Homère], Et l'écoutaient en foule, et n'osaient respirer.
    Idylles, l'Aveugle. (sylvain)
  20. …L'indigent espère en vain du sort ; En espérant toujours il arrive à la mort.
    Idylles, Mendiant. (indigent, ente)