André CHÉNIER, auteur cité dans le Littré

CHÉNIER (1762-1794)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme CHÉNIER a été choisie.

poète

558 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
Élégies 1819 275 citations
Idylles 1819 60 citations
La jeune captive 1794 20 citations
Odes et Iambes 1819 30 citations

Quelques citations de André CHÉNIER

Voici un tirage aléatoire parmi ses 558 citations dans le Littré.

  1. Une table… vient offrir à son avide main Et les fumantes chairs sur les disques d'airain, Et…
  2. Et les arts, dans un cœur de leur amour rempli, Versent de tous les maux l'indifférent oubli.
    ib. XVI (cœur)
  3. Un sourcilleux rimeur au fauteuil installé.
    à M. de Pange. (fauteuil)
  4. Ah ! qu'un front et qu'une âme à la tristesse en proie Feignent malaisément et le rire et la joie !
    Élég. 22 (malaisément)
  5. Des lèvres demi-closes Respirent près de nous leur haleine de roses.
    Élég. II, 1 (respirer)
  6. Suis ces fameux remparts et ces berceaux antiques, Où, tant qu'un beau soleil éclaire de beaux jours, Mille chars élégants promènent les amours.
    Épît. III (élégant, ante)
  7. Aux regards des héros le rivage est tranquille ; Ils descendent : Hylas prend un vase d'argile.
  8. Adieu, fragile enfant, échappé de nos bras ; Adieu, dans la maison d'où l'on ne revient pas.
    Sur la mort d'un enfant. (revenir)
  9. Quel est ce vieillard blanc, aveugle et sans appui ? Serait-ce un habitant de l'empire céleste ? Ses traits sont grands et fiers…
    Idylles, aveugle (grand, ande)
  10. Ils versent à l'envi sur ses genoux pesants d'un mendiant] Le pain de pur froment, les olives huileuses.
    l'Aveugle. (verser)
  11. Il était économe et soigneux de son bien ; Mais l'hospitalité, leur antique lien, Fit les frais de ce jour comme d'un jour de fête.
    Fable (Rat des champs et rat de ville) (frais [2])
  12. Qu'un autre soit jaloux d'illustrer sa mémoire ; Moi, j'ai besoin d'aimer ; qu'ai-je besoin de gloire ?
  13. Il regarde à ses pieds dans le liquide azur Se peindre les coteaux, les toits et les feuillages.
    Élég. XI (peindre)
  14. Chaque homme ose être un homme et penser au grand jour.
    l'Invention. (jour)
  15. Comme un dernier rayon, comme un dernier zéphyre Anime la fin d'un beau jour.
    Iambes. (rayon [1])
  16. Le sort, dit le vieillard, n'est pas toujours de fer.
    Idylles, l'Aveugle. (fer [1])
  17. Les chênes, les sapins et les ormes épais En utiles rameaux ombragent tes sommets.
    Hymne à la France. (orme)
  18. Je ne suis qu'au printemps, je veux voir la moisson, Et, comme le soleil, de saison en saison, Je veux achever mon année.
    la Jeune captive. (soleil)
  19. Toutes [les Néréides], frappant leur sein et traînant un long deuil, Répétèrent, hélas ! autour de son cercueil.
    La jeune Tarentine. (traîner)
  20. Mon beau voyage encore est si loin de sa fin !
    la Jeune captive. (voyage)