André CHÉNIER, auteur cité dans le Littré

CHÉNIER (1762-1794)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme CHÉNIER a été choisie.

poète

558 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
Élégies 1819 275 citations
Idylles 1819 60 citations
La jeune captive 1794 20 citations
Odes et Iambes 1819 30 citations

Quelques citations de André CHÉNIER

Voici un tirage aléatoire parmi ses 558 citations dans le Littré.

  1. Dieu tout entier habite en ce marbre penseur.
    l'Invention. (penseur)
  2. Mais, si nous ne vivons, ne mourons qu'une fois, Eh ! pourquoi, malheureux sous de bizarres lois, Tourmenter cette vie et la perdre sans cesse ?
    Élég. XXXIII (malheureux, euse)
  3. Mourir sans vider mon carquois, Sans percer, sans fouler, sans pétrir dans leur fange Ces bourreaux barbouilleurs de lois !
    Iambes. (pétrir)
  4. Syrinx parle et respire aux lèvres du berger.
    éd. FOUQUIÈRES, Épigr. p. 108 (syringe)
  5. Sans dédain, sans courroux puissé-je être écouté ! Puisse un vers caressant séduire la beauté !
  6. Un seul jour peut atteindre à tant de renommée, Et ce beau jour luira bientôt.
    Iambe 1 (atteindre)
  7. Le fer libérateur, qui percerait mon sein, Déjà frappe mes yeux, et frémit sous ma main.
  8. Le sort, dit le vieillard, n'est pas toujours de fer.
    Idylles, l'Aveugle. (fer [1])
  9. Quand au mouton bêlant la sombre boucherie Ouvre ses cavernes de mort.
  10. Et les arts, dans un cœur de leur amour rempli, Versent de tous les maux l'indifférent oubli.
    ib. XVI (cœur)
  11. La force et le travail, que je n'ai point perdus, Par un peu de repos me vont être rendus.
    le Mendiant. (travail)
  12. Une pauvreté libre est un trésor si doux !
    Élégies, 21 (libre)
  13. Mais les dieux tout-puissants gardaient à mon déclin Les ténèbres, l'exil, l'indigence et la faim.
  14. Là, j'irai respirer… en silence Et nonchalant du terme où finiront mes jours, La santé, le repos, les arts et les amours.
    Élég. XXVII (nonchalant, ante)
  15. Pour moi Palès encore a des asiles verts, Les Amours des baisers, les Muses des concerts ; Je ne veux pas mourir encore.
    la Jeune captive. (palès)
  16. Elle est au sein des flots, la jeune Tarentine ! Son beau corps a roulé sous la vague marine.
    La jeune Tarentine. (marin, ine)
  17. Je ne veux point, couvert d'un funèbre linceul Que des pontifes saints autour de mon cercueil…
    Élégies, IX (linceul)
  18. Voilà le cercle entier qui, le soir quelquefois, à des vers non sans peine obtenus de ma voix, Prête une oreille amie et cependant sévère.
    Élég. XVI (cercle)
  19. … Les riches grossiers N'ont pas une âme ouverte à sentir les talents.
    26 (à)
  20. L'esclave imitateur naît et s'évanouit ; Ce n'est qu'aux inventeurs que la vie est promise.
    l'Invention. (inventeur, trice)