André CHÉNIER, auteur cité dans le Littré

CHÉNIER (1762-1794)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme CHÉNIER a été choisie.

poète

558 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
Élégies 1819 275 citations
Idylles 1819 60 citations
La jeune captive 1794 20 citations
Odes et Iambes 1819 30 citations

Quelques citations de André CHÉNIER

Voici un tirage aléatoire parmi ses 558 citations dans le Littré.

  1. … Les riches grossiers N'ont pas une âme ouverte à sentir les talents.
    26 (à)
  2. Heureux qui, se livrant aux sages disciplines, Nourri du lait sacré des antiques doctrines.
    Poésies div. à M. de Pange. (lait)
  3. Si mes pensers les plus secrets Ne froncèrent jamais votre sourcil sévère.
    Iambes, III (froncer)
  4. Je fus riche autrefois ; mon banquet opulent N'a jamais repoussé l'étranger suppliant.
    Idylles, le Mendiant (opulent, ente)
  5. Ces fleuves, ces vergers, éden aimé des cieux, Et des premiers humains berceau délicieux.
    Élég. 14 (éden)
  6. Délires insensés ! fantômes monstrueux ! Et d'un cerveau malsain rêves tumultueux !
    l'Invent. (rêve [1])
  7. L'art des transports de l'âme est un faible interprète ; L'art ne fait que des vers, le cœur seul est poëte.
    Élég. XX (cœur)
  8. Salut, père étranger, et que puissent tes vœux Trouver le ciel propice à tout ce que tu veux !
    le Mendiant. (que [2])
  9. À des travaux affreux Lucine nous condamne ; Il est bien doux alors d'être chère à Diane.
    Idyll. Oaristys. (lucine [1])
  10. Et nous, eunuques vils, troupeau lâche et sans âme.
    à Charlotte Corday. (troupeau)
  11. Ensuite avec le vin il versait aux héros Le puissant népenthès, oubli de tous les maux.
    l'Aveugle (népenthès)
  12. … N'offrir qu'aux talents de vertus ennoblis Et qu'à l'amitié douce et qu'aux douces faiblesses, D'un encens libre et pur les honnêtes caresses.
    Él. 16 (caresse)
  13. Ô murs ! temple à jamais fameux ! Berceau des lois, sainte masure !
    le Jeu de paume. (masure)
  14. Une ardente faim l'aiguillonne.
    Le Mendiant, 47 (aiguillonner)
  15. La prose plus souvent vient subir d'autres lois, Et se transforme, et fuit mes poétiques doigts ; De rimes couronnée, et légère, et dansante, En nombres mesurés elle s'agite et chante.
    Ép. IV (léger, ère)
  16. Je ne veux point, couvert d'un funèbre linceul Que des pontifes saints autour de mon cercueil…
    Élégies, IX (linceul)
  17. Berger, quel es-tu donc ? qui t'agite ?
    Idylles, la Liberté. (quel, quelle)
  18. Je poursuis la comète aux crins étincelants.
    236 (crin)
  19. Il oublie à les voir [les fleurs] l'emploi qui le demande, Et s'égare à cueillir une belle guirlande.
    Idylles, Hylas. (cueillir)
  20. Ô lac, fils des torrents, ô Thoun, onde sacrée ! Salut, monts chevelus, verts et sombres remparts.
    Élég. 40 (chevelu, ue)