Jean-François COLLIN D'HARLEVILLE, auteur cité dans le Littré

COLLIN D'HARLEVILLE (1755-1806)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme COLLIN D'HARLEVILLE a été choisie.

185 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
Les Châteaux en Espagne 1789 36 citations
Le vieux célibataire 1792 56 citations
L’Optimiste, ou l’homme toujours content 1788 36 citations
Malice pour malice 1791 22 citations
Monsieur de Crac dans son petit castel, ou Les Gascons 1792 12 citations

Quelques citations de Jean-François COLLIN D'HARLEVILLE

Voici un tirage aléatoire parmi ses 185 citations dans le Littré.

  1. Vous aviez épuisé tout votre voisinage [pour s'en moquer], Et la disette enfin allait nous obliger à nous railler l'un l'autre.
    Malice pour malice, I, 2 (railler)
  2. Puis se marie, épouse une fille de rien, Dont le moindre défaut fut de naître sans bien.
    Vieux célib. IV, 11 (rien)
  3. Obliger ceux qu'on aime, Qu'on estime surtout, c'est s'obliger soi-même.
    Chât. en Espagne, IV, 5 (obliger)
  4. Le ciel bénit toujours les nombreuses familles.
    Chât. en Esp. v. 10 (famille)
  5. Je suis, de plus, sa lectrice ordinaire ; Ma manière de lire a le don de lui plaire.
    Chât. en Esp. III, 2 (lecteur, trice)
  6. La jeunesse à l'amour est livrée, Et l'âge mûr au soin d'établir sa maison ; Croyez-moi, le bonheur est de toute saison.
    Optimiste, III, 9 (saison)
  7. Un cruel accident tout à coup m'a ravi Mon père ; et de bien près ma mère l'a suivi.
    Vieux célib. IV, 3 (suivre)
  8. Il faut avec un soin extrême Corriger, expier sa facilité même, Retoucher en un mot.
    Artistes, I, 3 (retoucher)
  9. Est-il rien de plus doux dans la vie, Que d'aller, de venir au gré de son envie ?
    Chât. en Espagne, II, 3 (gré)
  10. … Avant que de nous battre, Messieurs, il est un point qu'il est bon de débattre.
    M. de Crac, sc. 22 (débattre)
  11. Bien obligé ; Mais moi, je veux sortir, voilà la différence.
    Opimiste, V, 2 (obligé, ée)
  12. À renchérir sur lui, voyons, que je m'amuse.
    M. de Crac, SC. 1 (renchérir)
  13. Sans cesse autour de moi l'on passe, l'on repasse ; C'est un mot, un coup d'œil, et cela me délasse.
    Vieux célib. II, 2 (repasser)
  14. Ah ! nous verrons un peu S'ils feront déguerpir la nièce et le neveu.
    Vieux célib. II, 10 (déguerpir)
  15. Dans mon carnier ils [un lièvre et un perdreau] sont encore ensemble, Et je prétends qu'un jour la broche les rassemble.
    M. de Crac, scène 8 (carnier)
  16. Chacun est dans ce monde heureux à sa manière.
    Vieux célib. II, 2 (manière)
  17. Au milieu de la nuit ! quel tapage vous faites !
    Malice pour malice, III, 9 (tapage)
  18. Mais après cinquante ans on est bien aise enfin De vivre un peu tranquille ; il faut faire une fin.
    Optimiste, v, 2 (fin [1])
  19. Il faut aimer les gens, non pour soi, mais pour eux.
    Optimiste, v, 2 (pour [1])
  20. Ajoutez à cela le charme de la vie, Une femme : la mienne est un petit trésor.
    Vieux célib. II, 2 (trésor)