Jean-François COLLIN D'HARLEVILLE, auteur cité dans le Littré

COLLIN D'HARLEVILLE (1755-1806)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme COLLIN D'HARLEVILLE a été choisie.

185 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
Les Châteaux en Espagne 1789 36 citations
Le vieux célibataire 1792 56 citations
L’Optimiste, ou l’homme toujours content 1788 36 citations
Malice pour malice 1791 22 citations
Monsieur de Crac dans son petit castel, ou Les Gascons 1792 12 citations

Quelques citations de Jean-François COLLIN D'HARLEVILLE

Voici un tirage aléatoire parmi ses 185 citations dans le Littré.

  1. Raison de plus, monsieur, je reste en mon pays.
    Optimiste, V, 2 (raison)
  2. J'aime cent fois mieux vivre au fond de la campagne, Pauvre, grattant la terre, auprès d'une compagne.
    Vieux célib. II, 2 (gratter)
  3. Victor : Et de longtemps, je pense, il ne se mariera. - Justine : Vous verrez que lui-même il finira par là.
    Chât. en Esp. II, 1 (finir)
  4. Il faut aimer les gens, non pour soi, mais pour eux.
    Optimiste, v, 2 (pour [1])
  5. Eh ! calmez vos frayeurs ; je vous réponds de tout.
    Vieill. et jeunes gens, III, 8 (répondre)
  6. Avec monsieur je viens d'avoir une querelle. - Quoi ! vous ! à quel propos, madame ?
    Vieux célib. IV, 7 (propos)
  7. Et l'hymen le plus doux est toujours une chaîne.
    Chât. en Espagne, II, 3 (hymen [1])
  8. Il ne tenait qu'à vous Dans votre état, avec une grosse fortune, De trouver une femme, et dix mille pour une,
    Vieux célib. II, 2 (gros, osse)
  9. Va, va, le caractère enfin perce toujours.
    Chât. en Espagne, II, 5 (percer)
  10. Puis se marie, épouse une fille de rien, Dont le moindre défaut fut de naître sans bien.
    Vieux célib. IV, 11 (rien)
  11. Où, privé trop souvent d'un bien mince salaire, Un ouvrier utile est nommé mercenaire.
    Vieux célib. IV, 3 (ouvrier, ière)
  12. Oui, ma tante souvent prend de l'humeur pour rien.
    Optimiste, I, 2 (humeur [1])
  13. Élise s'est gâté l'esprit par sa lecture ; Elle en est aux romans pour toute nourriture.
    Malice pour malice, I, 8 (nourriture)
  14. Comment, vous avez cru que j'irais me dédire à cause du revers qui vous est survenu.
    Optimiste, IV, 8 (dédire)
  15. Vous ne connaissez pas les moulins, l'ermitage.
    Châteaux en Espagne, IV, 8 (ermitage ou hermitage)
  16. On ouvre un testament ; ces premiers mots sont lus : " Je veux… " on dit encor je veux quand on n'est plus !
    Vieux célib. IV, 2 (testament)
  17. Jadis les demoiselles Soignaient les chevaliers qui se battaient pour elles.
    Chât. en Esp. IV, 5 (soigner)
  18. Il [un bâtiment] est un peu gothique ; Mais je rajeunirai cet édifice antique.
    Chât. en Espagne, IV, 2 (rajeunir)
  19. Marquez-moi votre adresse, et je vous répondrai.
    Optimiste, IV, 14 (marquer)
  20. Cet ami pourra-t-il trouver la femme Armand ?
    Vieux célib. IV, 2 (femme)