Jean-François COLLIN D'HARLEVILLE, auteur cité dans le Littré

COLLIN D'HARLEVILLE (1755-1806)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme COLLIN D'HARLEVILLE a été choisie.

185 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
Les Châteaux en Espagne 1789 36 citations
Le vieux célibataire 1792 56 citations
L’Optimiste, ou l’homme toujours content 1788 36 citations
Malice pour malice 1791 22 citations
Monsieur de Crac dans son petit castel, ou Les Gascons 1792 12 citations

Quelques citations de Jean-François COLLIN D'HARLEVILLE

Voici un tirage aléatoire parmi ses 185 citations dans le Littré.

  1. Les fléaux avec nous ne font ni paix ni trêve.
    Optimiste, III, 9 (trêve)
  2. Oui, sur ce ton Puisque vous le prenez, je la garde.
    Vieux célib. IV, 5 (prendre)
  3. Dieu dit : multipliez et croissez à l'envi ; Nul précepte jamais n'a mieux été suivi ; Et l'on continuera sûrement de le suivre.
    Vieux célib. III, 2 (multiplier)
  4. Et ses soins caressants, Tendres, réchaufferaient l'hiver de mes vieux ans.
    Vieux célib. IV, 11 (hiver)
  5. Raison de plus, monsieur, je reste en mon pays.
    Optimiste, V, 2 (raison)
  6. Dans ce que je suis, moi, je mets toute mon âme ; J'étais tout à la guerre, et suis tout à ma femme.
    Mœurs du jour, v, 3 (tout, toute)
  7. Vous ne le disiez pas, vous êtes méchant.
    Chât. en Esp. I, 2 (méchant, ante)
  8. Son entretien sera moins coûteux en province, Lui dis-je, chargez-m'en ; l'entretien fut très mince.
    Vieux célib. I, 6 (entretien)
  9. Ils étaient à cheval comme les fils Aymon.
    M. de Crac, sc. 16 (fils)
  10. J'ai vu ce beau jardin des plantes. - Miséricorde ! eh quoi ! tu viens ?… Mais c'est, d'honneur, à l'autre bout du monde.
    Mœurs du jour, I, 7 (monde [1])
  11. Hé bien ! mon cher monsieur, êtes-vous délassé ?
    Chât. en Esp. II, 4 (délassé, ée)
  12. Oui, l'un de ces matins, je lui dirai deux mots.
    M. de Crac, 7 (matin)
  13. Vous êtes fraîche, et moi je ne suis pas très vieux.
    Vieux célib. II, 6 (frais, fraîche [1])
  14. Souvent ces dehors froids cachent des cœurs sensibles.
    Optimiste, II, 10 (dehors)
  15. Et l'hymen le plus doux est toujours une chaîne.
    Chât. en Espagne, II, 3 (hymen [1])
  16. Allons !… ce que j'en dis n'est pas pour me vanter… Je ne me prévaux point, mais je vous félicite.
    Vieux célib. I, 2 (prévaloir)
  17. Reste encore un neveu, mais un neveu tenace.
    Vieux célib. I, 6 (tenace)
  18. Marquez-moi votre adresse, et je vous répondrai.
    Optimiste, IV, 14 (marquer)
  19. Menacer, m'emporter, quelle imprudence extrême ! J'en avertis Ambroise, et j'y tombe moi-même.
    Vieux célib. IV, 6 (tomber)
  20. Mais quoi ! les voyageurs font bientôt connaissance.
    Chât. en Espagne, II, 10 (voyageur, euse)