Pierre CORNEILLE, auteur cité dans le Littré

CORNEILLE (1606-1684)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme CORNEILLE a été choisie.

11517 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
Agésilas 1666 120 citations
Andromède 47 citations
Attila 1667 139 citations
Cinna, ou La clémence d'Auguste 1640 937 citations
Clitandre 1632 48 citations
Don Sanche 142 citations
Héraclius, empereur d'Orient 1646 547 citations
Horace 1640 851 citations
La mort de Pompée 1643 688 citations
La toison d'or 201 citations
La veuve 95 citations
Le Cid 1636 982 citations
Le menteur 1644 476 citations
L'imitation de Jésus-Christ 1653 426 citations
Médée 1635 330 citations
Mélite 1629 100 citations
Nicomède 1651 956 citations
Oedipe 1659 179 citations
Othon 1664 246 citations
Pertharite, roi des Lombards 1652 188 citations
Polyeucte 1643 771 citations
Pulchérie 135 citations
Rodogune, princesse des Parthes 1644 595 citations
Sertorius 1662 710 citations
Sophonisbe 1663 93 citations
Suréna 1674 118 citations
Théodore et Héraclius 1646 200 citations
Tite et Bérénice 1670 93 citations

Quelques citations de Pierre CORNEILLE

Voici un tirage aléatoire parmi ses 11517 citations dans le Littré.

  1. Tout me paraît facile en l'éclat où je suis.
    Tois. d'or, V, 3 (éclat)
  2. De notre république à Rome anéantie On y voit refleurir la plus noble partie.
    Sertor. I, 1 (anéanti, ie)
  3. Mais tous deux s'emportant à plus d'irrévérence.
    Poly. III, 2 (irrévérence)
  4. Je meure, ton humeur me semble si jolie, Que tu me vas résoudre à faire une folie.
    Suite du Ment. I, 2 (joli, ie)
  5. Ceux dont en l'âme on craint les justes défiances.
    Rodog. IV, 6 (juste [1])
  6. Et, comme c'est m'aimer que me faire présent, Je suis toujours alors d'un esprit complaisant.
    le Ment. IV, 1 (complaisant, ante)
  7. C'était un beau jeu pour ces discours à part si fréquents chez les anciens et chez les modernes de toutes les langues.
    Examen de la Veuve. (jeu)
  8. Fier de mes cheveux blancs et fort de ma faiblesse.
    Pulchér. II, 1 (fort, orte)
  9. Sans doute vos chrétiens qu'on persécute en vain Ont quelque chose en eux qui surpasse l'humain.
    Poly. V, 6 (humain, aine)
  10. Je le veux de ma main présenter à Chimène, Et que pour récompense il reçoive sa foi.
    Cid, IV, 5 (foi)
  11. … d'un amas confus des vapeurs de la nuit.
    Poly. I, 1 (amas)
  12. Mais si j'aime, c'est mal me faire votre cour.
    D. Sanch. II, 2 (cour)
  13. À l'aspect amoureux de ce mourant Sauveur, Combien dois-tu rougir de ton peu de ferveur Et du peu de rapport de ta vie à sa vie !
    Imit. I, 25 (rapport)
  14. Enfin chez les chrétiens les mœurs sont innocentes, Les vices détestés, les vertus florissantes.
  15. Sur la légèreté d'une croyance si peu raisonnable, il renonce à une affection dont il était assuré et qui était prête d'avoir son effet.
    Examen de Mélite. (légèreté)
  16. Quoi que vous me cachiez, aisément je devine.
    Rodog. I, 5 (deviner)
  17. Sertorius : De votre lieutenant m'envierez-vous le nom ? - Pompée : De pareils lieutenants n'ont de chefs qu'en idée.
    Sertor. III, 2 (lieutenant)
  18. L'air tient les vents tous prêts à suivre sa colère [de Médée] ; Tant la nature esclave a peur de lui déplaire.
    Méd. III, 1 (esclave)
  19. Une étroite amitié l'un à l'autre nous joint ; Mais enfin nos désirs ne compatissent point.
    Attila, I, 3 (compatir)
  20. Et forçons-le de voir Qu'il peut en faisant grâce affermir son pouvoir.
    Cinna, IV, 4 (forcer)