Philippe de Courcillon, marquis de DANGEAU, auteur cité dans le Littré

DANGEAU (1638-1720)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme DANGEAU a été choisie.

86 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
Journal de Dangeau 1684-1720 85 citations

Quelques citations de Philippe de Courcillon, marquis de DANGEAU

Voici un tirage aléatoire parmi ses 86 citations dans le Littré.

  1. Mercredi 27 décembre 1684 : Le roi ne sortit point ; Monseigneur alla glisser sur la glace.
    I, 84 (glisser)
  2. Samedi 10 août 1686, le roi a dîné et soupé gras dans son appartement.
    I, 369 (gras, asse)
  3. 10 septembre : Monseigneur fit jouer vingt-huit personnes au roi qui parle.
    I, 220 (roi [1])
  4. Sa Majesté nous fit lire le lardon de Hollande, qui était excellent.
    I, 26 (13 juin 1684). (lardon)
  5. M. Nicolaï tomba du haut d'un balcon qui fondit sous lui et se tua tout roide, dans sa maison de Presles, auprès de Paris.
    I, 299, 21 fév. 1686 (fondre)
  6. Après le premier cerf pris, le roi s'en retourna… Monseigneur courut et prit un second cerf, puis revint, et la meute du roi recourut un troisième cerf qu'elle prit encore.
    I, 65, 30 nov. 1684 (recourir)
  7. Le 7 janvier : Monseigneur voulait sortir en traîneau et mener les dames, mais le dégel l'en empêcha.
    I, 105 (traîneau)
  8. Ils disputèrent le prix en une seule course, dans laquelle ils firent chacun quatre têtes.
    I, 131, 4 mars 1685 (faire [1])
  9. Le roi après son déjeuner alla voler avec Madame… il résolut durant la chasse de casser la milanière et la héronnière qui était à Noisy, parce que depuis six ans il n'avait volé ni milan ni héron, et il lui en coûtait 10000 francs pour entretenir ces aires-là.
    I, 148, 4 avr. 1685 (milanière)
  10. 30 octobre 1686 : Le roi, au sortir de table, alla tirer en volant ; il trouva, en cherchant des perdrix, un gros sanglier dans son quartier ; il mit une balle dans son fusil et le tua.
    I, 407 (quartier)
  11. Monseigneur, au sortir du sermon, alla courre la bague et les têtes, et fit courre aussi le faquin.
    I, 137, 18 mars 1685 (faquin)
  12. 12 janvier 1685 : Monseigneur alla chasser la fouine et le renard.
    I, 107 (fouine [1])
  13. On a ordonné aux comédiens italiens de retrancher de leurs pièces tous les mots à double entendre qui sont trop libres.
    t. II, p. 101, janv. 1688 (entendre)
  14. M. le chancelier et les évêques se plaignaient de ce que les gardes du corps n'étaient pas sous les armes en leur présence ; mais Saintot leur dit que les gardes du corps ne faisaient que battre du pied pour M. le chancelier, et que, pour MM. du clergé, on ne prenait les armes que quand ils allaient en corps à l'audience du roi.
    I, 379 (pied)
  15. 11 janvier 1686 : Le roi a nommé Bonrepos pour aller en Angleterre régler… l'affaire de quelques gens de la religion, arrêtés dans le paquebot de Nieuport.
    I, 280 (paquebot)
  16. Le roi alla tirer dans son petit parc, Monseigneur courut les têtes, et s'essaya à en courre sept ; on ajoutait aux quatre têtes ordinaires celle du sabre, celle du pistolet et celle de la flèche.
    I, 51, 3 sept. 1684 (tête)
  17. 8 sept. 1685, le roi courut le cerf dans sa calèche tout seul ; Monseigneur et Madame l'avaient accompagné jusqu'au laissé-courre, et ensuite montèrent à cheval.
    I, 218 (laisser)
  18. La rote est un tribunal qui juge les causes importantes de l'État ecclésiastique et quelques autres qui y viennent par appel des États catholiques de l'Europe ; le tribunal est composé de douze juges qu'on nomme auditeurs… ces douze auditeurs se partagent en trois bureaux… quand une cause a été jugée par un de ces bureaux, on la porte devant le deuxième et ensuite devant le troisième, et l'affaire n'est pas jugée définitivement qu'il n'y ait trois sentiments conformes, et qu'elle n'ait passé et comme roulé par ces trois petits bureaux ; c'est ce qui fait que tout le corps de ces juges, entre lesquels on fait ainsi rouler les causes, se nomme en italien la rota [la roue].
    I, 373 (rote)
  19. Samedi 9 février 1686 : le roi dîna et soupa chez lui en particulier, parce qu'il mange de la viande et qu'il n'en veut pas manger en public, quoique malade.
    I, 293 (viande)
  20. Le roi et Monseigneur allèrent à Marly, qu'on trouva fort avancé ; ensuite on passa aux regards de M. Deville pour voir arriver les eaux.
    I, 25, 13 juin 1684 (regard)