Philippe de Courcillon, marquis de DANGEAU, auteur cité dans le Littré

DANGEAU (1638-1720)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme DANGEAU a été choisie.

86 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
Journal de Dangeau 1684-1720 85 citations

Quelques citations de Philippe de Courcillon, marquis de DANGEAU

Voici un tirage aléatoire parmi ses 86 citations dans le Littré.

  1. 23 janvier 1696 : le soir, il y eut une petite mascarade chez le roi, où M. le duc du Maine était opérateur ; il fit beaucoup de présents aux dames, fort magnifiques.
  2. Tous les chasseurs y demeurèrent pour recourre le lendemain, piqués d'avoir manqué trois cerfs de suite.
    p. 190, 13 juin 1685 (recourir)
  3. Quinault apporta au roi chez Mme de Montespan trois livres d'opéra pour cet hiver.
    t. I, p. 127, 16 mai 1685 (livre [1])
  4. Le roi, après son déjeuner, alla voler avec Madame… il résolut, durant la chasse, de casser la milanière et la héronnière qui était à Noisy, parce que depuis six ans il n'avait volé ni milan ni héron, et il lui en coûtait 10 000 francs pour entretenir ces aires-là.
    I, 148, 4 avril 1685 (héronnière)
  5. Le 7 janvier : Monseigneur voulait sortir en traîneau et mener les dames, mais le dégel l'en empêcha.
    I, 105 (traîneau)
  6. 6 janvier 1685 : après souper, le roi voulait rejouer au billard ; mais, comme il était près de minuit, il ramena Mme la Dauphine chez elle, et se retira ensuite.
    I, 105 (rejouer)
  7. M. de Blainville fit à la Cène sa première fonction de grand maître des cérémonies, et la Chesnaye y servit comme grand tranchant, en portant un des plats, qui est un des droits de sa charge.
    I, 157, Jeudi saint, 19 avr. 1685 (tranchant, ante [2])
  8. 12 février 1686 : …une manière de loterie et de banque… Mme de Béringhen eut le gros lot que le roi avait donné gratuitement, et Sa Majesté, qui avait des billets, en ayant trouvé un noir, l'envoya sur l'heure à Mlle de Rambures : c'était un miroir d'argent fort beau.
    p. 294 (loterie)
  9. Ils disputèrent le prix en une seule course, dans laquelle ils firent chacun quatre têtes.
    I, 131, 4 mars 1685 (faire [1])
  10. Il y eut grand couvert chez Mme la Dauphine ; la nef était sur la table du prêt.
    Journal, t. XIII, p. 452 (prêt [3])
  11. Le roi alla tirer dans son petit parc, Monseigneur courut les têtes, et s'essaya à en courre sept ; on ajoutait aux quatre têtes ordinaires celle du sabre, celle du pistolet et celle de la flèche.
    I, 51, 3 sept. 1684 (tête)
  12. Il partagea le prix avec le prince de la Roche-sur-Yon, parce qu'ils avaient fait de moitié ; mais ce marché fut un peu désapprouvé.
    I, 131, 4 mars 1685 (faire [1])
  13. 8 sept. 1685, le roi courut le cerf dans sa calèche tout seul ; Monseigneur et Madame l'avaient accompagné jusqu'au laissé-courre, et ensuite montèrent à cheval.
    I, 218 (laisser)
  14. Vendredi, 18 octobre : c'est la première fois que le roi ait mangé maigre depuis sa maladie ; madame la Dauphine, qui mange gras, ne dîne point avec lui à cause de cela.
    I, 402 (maigre [1])
  15. Jeudi 7 décembre 1684 : Le soir, il y eut comédie italienne, où le Pantalon parut pour la première fois ; madame la Dauphine le trouva assez bon.
    I, 78 (pantalon)
  16. 4 juin 1685 : après les courses finies, nous fîmes une petite comparse devant le roi, que S. M. trouva fort bien entendue, et ensuite remarchâmes jusque dans la grande cour du château, dans le même ordre que nous étions venus.
    I, 185 (remarcher)
  17. 3 décembre 1685 : Au retour de la chasse, Monseigneur nous donna un grand souper excellent, et rien que de grosses viandes.
    I, 262 (viande)
  18. Le roi prit médecine ; l'après-dînée, il tint le conseil d'État qu'il aurait tenu le matin s'il ne se fût pas purgé ; M. le Dauphin et Monseigneur son frère, après avoir visité le roi à sa médecine, allèrent courre le sanglier.
    Journal, t. XIII, p. 471 (médecine)
  19. MM. les ambassadeurs qui sont à Paris ont une prétention de laquelle nous n'avions pas encore ouï parler ; ils veulent qu'en voyage on leur donne le pour.
    t. VI, p. 403 (pour [1])
  20. Le roi a très bien dormi ; il a grand'faim, et est bien las de ne vivre que de bouillons.
    I, 420, 23 nov. 1686 (vivre [1])