Philippe de Courcillon, marquis de DANGEAU, auteur cité dans le Littré

DANGEAU (1638-1720)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme DANGEAU a été choisie.

86 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
Journal de Dangeau 1684-1720 85 citations

Quelques citations de Philippe de Courcillon, marquis de DANGEAU

Voici un tirage aléatoire parmi ses 86 citations dans le Littré.

  1. Le roi a très bien dormi ; il a grand'faim, et est bien las de ne vivre que de bouillons.
    I, 420, 23 nov. 1686 (vivre [1])
  2. 12 février 1686 : …une manière de loterie et de banque… Mme de Béringhen eut le gros lot que le roi avait donné gratuitement, et Sa Majesté, qui avait des billets, en ayant trouvé un noir, l'envoya sur l'heure à Mlle de Rambures : c'était un miroir d'argent fort beau.
    p. 294 (loterie)
  3. 30 octobre 1686 : Le roi, au sortir de table, alla tirer en volant ; il trouva, en cherchant des perdrix, un gros sanglier dans son quartier ; il mit une balle dans son fusil et le tua.
    I, 407 (quartier)
  4. 10 septembre : Monseigneur fit jouer vingt-huit personnes au roi qui parle.
    I, 220 (roi [1])
  5. Lundi 1er janv. 1685, à Versailles… le roi et Monseigneur, avec tous les chevaliers de l'ordre qui se trouvèrent ici, entendirent la messe des chevaliers, et il ne se trouva point de prélat de l'ordre pour la dire.
    I, 101 (messe)
  6. 8 sept. 1685, le roi courut le cerf dans sa calèche tout seul ; Monseigneur et Madame l'avaient accompagné jusqu'au laissé-courre, et ensuite montèrent à cheval.
    I, 218 (laisser)
  7. M. de Blainville fit à la Cène sa première fonction de grand maître des cérémonies, et la Chesnaye y servit comme grand tranchant, en portant un des plats, qui est un des droits de sa charge.
    I, 157, Jeudi saint, 19 avr. 1685 (tranchant, ante [2])
  8. 4 juin 1685 : après les courses finies, nous fîmes une petite comparse devant le roi, que S. M. trouva fort bien entendue, et ensuite remarchâmes jusque dans la grande cour du château, dans le même ordre que nous étions venus.
    I, 185 (remarcher)
  9. 23 janvier 1696 : le soir, il y eut une petite mascarade chez le roi, où M. le duc du Maine était opérateur ; il fit beaucoup de présents aux dames, fort magnifiques.
  10. Samedi 9 février 1686 : le roi dîna et soupa chez lui en particulier, parce qu'il mange de la viande et qu'il n'en veut pas manger en public, quoique malade.
    I, 293 (viande)
  11. M. Nicolaï tomba du haut d'un balcon qui fondit sous lui et se tua tout roide, dans sa maison de Presles, auprès de Paris.
    I, 299, 21 fév. 1686 (fondre)
  12. Il partagea le prix avec le prince de la Roche-sur-Yon, parce qu'ils avaient fait de moitié ; mais ce marché fut un peu désapprouvé.
    I, 131, 4 mars 1685 (faire [1])
  13. 30 octobre 1685 : j'appris qu'on se servait, au sceau, de trois sortes de cire : de la verte pour tous les arrêts, de la jaune pour toutes les expéditions ordinaires, et de la rouge seulement pour ce qui regarde le Dauphiné et la Provence ; il y a une quatrième cire, qui est la blanche, dont on se sert pour les chevaliers de l'ordre ; mais c'est le chancelier qui fait ces expéditions-là, et non le chancelier ou garde des sceaux de France.
    I, 241 (sceau)
  14. 14 novembre 1684 : Au souper du roi il y eut un petit concert de trois luths théorbes, qui sont des instruments fort ressemblants aux archiluths d'Italie.
    I, 70 (luth)
  15. 20 novembre : Ils donnaient l'ordre partout, et, au lieu de nommer le nom d'un saint, ils disaient quelque sentence à la mode de leur pays, et même ils disaient fort spirituellement et presque toujours par rapport à la ville où ils étaient.
    I, 419 (ordre)
  16. Jeudi 7 décembre 1684 : Le soir, il y eut comédie italienne, où le Pantalon parut pour la première fois ; madame la Dauphine le trouva assez bon.
    I, 78 (pantalon)
  17. 2 sept. 1686 : Les Siamois allèrent à Maintenon voir les travaux qu'on y fait ; on leur fit voir toute l'infanterie sous les armes ; les officiers les saluèrent de la pique, et l'on prit l'ordre d'eux ; enfin on leur rendit toutes sortes d'honneurs.
    I, 378 (ordre)
  18. Sa Majesté nous fit lire le lardon de Hollande, qui était excellent.
    I, 26 (13 juin 1684). (lardon)
  19. Le 26 : dans l'appartement, il y eut un roi qui parle, où trente personnes jouèrent à la même table.
    ib. p. 223 (roi [1])
  20. Le 26 mars 1685 : j'appris que S. M. a fondé dans la chapelle de Versailles un salut pour les dimanches et les jeudis, et la feue reine pour les fêtes de la Vierge, la Saint-Louis et Sainte-Thérèse.
    I, 141 (salut)