Eustache DESCHAMPS, auteur cité dans le Littré

DESCHAMPS (1346?-1407?)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme DESCHAMPS a été choisie.

1099 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
Poésies manuscrites, mss. fr. anc. fonds, n° 7219. Bibl. nat. 665 citations
Poésies morales et historiques publiées pour la première fois par E. A. Crapelet, Paris, 1832, in-8 381 citations

Quelques citations de Eustache DESCHAMPS

Voici un tirage aléatoire parmi ses 1099 citations dans le Littré.

  1. Tant que je suis de vieillesce acrapé, Gouteux, frileux…
    ib. f° 332 (frileux, euse)
  2. Et que ceux où loquence habonde, Et qui ont belle theorique Et de parler bonne pratique En faiz de beaus comptes compter, Choses nouvelles rapporter, Et l'estat des pays voisins.
    Poésies mss. f° 413, dans LACURNE (compte)
  3. [Maison] Où serviteurs ot en grande habondance, Qui gaiges ont excessis sanz raison.
    Administr. de l'hôtel du prince (excessif, ive)
  4. Par ceste exemple… puet estre clerement entendue la forme et la taille d'un lay à tous ceulx qui les vourront faire.
    Poésies mss. f° 400 (taille)
  5. Homme, femme, tant soit blanc ne poli, Crespe ne blont, fort, appert ne joli.
    Profiter de la jeunesse. (crêpe [1])
  6. Prince, aujourd'hui [je] voy tout anientir, Le voir cesser, et regner le mentir.
    Poésies mss. f° 118 (voire)
  7. Bon paintre pour faire banniere, Bon armurier fault que l'en quierre, Chevaucheur qui va main et tart En peril avant et arriere ; Chascun est hardi en son art.
    Poésies mss. f° 356 (hardi, ie [1])
  8. Elle fut garie et lavée, Et l'orde boe deslavée Dont elle avoit esté pourprise Du pechié de char et reprise.
    Poésies mss. f° 506, dans LACURNE (délaver)
  9. … Use porées Qui soient faictes au persil, Pour ce qu'il est de pierre essil, Et qu'il descombre les conduis.
    Noble enseignement (persil)
  10. Cyrop leur fault [aux enfants] ou lectuaire.
    Miroir de mariage, p. 41 (sirop)
  11. Adonc un bourgois honourable Qui Jehan Maillart fut appelés… Dist au prevost, teste levée, Que jà clef ne seroit livrée.
    Miroir de mariage, p. 147 (tête)
  12. Sur tous les lieux plaisans et agreables Que l'en pourroit en ce monde trouver.
    Le bois de Vincennes. (agréable)
  13. …Riens n'y font en ce cas Povres habiz, fors science aprouvée, Sens naturel et le bien faire.
    l'Habit ne fait pas l'homme (naturel, elle)
  14. Mais aujourd'hui vois maint homme encliné Pourvir aux gens et non pas à l'office.
    Poés. mss. f° 140 (pourvoir)
  15. Y est Colart de Tangues desplumez [sans cheveux].
    Poésis mss. f° 224, dans LACURNE (déplumer)
  16. Comment sont li noble si rude Qu'ilz ont la science en despit ? Dont ilz sont de venu petit.
    Miroir de mariage, p. 110 (rude)
  17. [Paris] C'est la cité sur toutes couronnée, Fontaine et puis de sens et de clergie.
    Sur les beautés de Paris. (clergie)
  18. J'ay par ma convoitise Tout perdu, argent et chemise, Pour vingt francs que je vi si rouges ; Mettre les cuiday en mes bouges.
    Poésies mss. f° 375 (rouge [1])
  19. Et pour ce à vous bien confesser me doy De croire [prêter] ainsi, dont j'ai grant repentance, Quant on n'a pas renvoyé devers moy Un prest que fis…
    Poésies mss. f° 343, dans LACURNE (croire)
  20. À tels chanteurs respondez courte messe ; Du fust qu'ils font, rendez leur le merien [rendez-leur bois pour bois, ce que nous dirions rendez-leur la monnaie de leur pièce].
    Poésies mss. f° 225 (fût)