Eustache DESCHAMPS, auteur cité dans le Littré

DESCHAMPS (1346?-1407?)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme DESCHAMPS a été choisie.

1099 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
Poésies manuscrites, mss. fr. anc. fonds, n° 7219. Bibl. nat. 665 citations
Poésies morales et historiques publiées pour la première fois par E. A. Crapelet, Paris, 1832, in-8 381 citations

Quelques citations de Eustache DESCHAMPS

Voici un tirage aléatoire parmi ses 1099 citations dans le Littré.

  1. De jour en jour va en diminuant De ce monde la revolucion ; Et les estas vont en continuant De mal en pis à leur destrucion.
    Poésies mss. f° 122, dans LACURNE (diminuer)
  2. Lardouere fault et cheminons, Petail [pilon], mortier, aulx et oignons, Estamine, paelle trouuée, Pour plus tost faire la porée.
    Poésies mss. f° 497 (lardoire)
  3. Envie le ronge et esgraine.
    Poésies mss. dans LACURNE (égrener)
  4. Je [France], qui à toy suis par succession.
    Sur quels points doit durer ce royaume. (succession)
  5. Qui veult avoir les avocas, Avant qu'om leur die son cas, C'est un noble office du bec, Où il convient payer tout sec.
    Poésies mss. f° 372 (sec, sèche)
  6. L'en voit les cerfs naturelment muer L'an une fois le merien…
    Poésies mss, f° 327 (merrain)
  7. Loyauté soit en vostre compaignie, Pitié aussi, et ne medittes mie.
    Conseils aux dames. (médire)
  8. Et si desplait à tous communement Tel chief fourré d'estrange chanvenas.
    Atours des dames. (canevas)
  9. Assailli m'a vieillesse soufraiteuse.
    Femmes et enfants. (souffreteux, euse)
  10. Car les exemples anciens Nous sont et cordes et liens De nous garder des grans perils Que nous trouvons, par leurs escripts.
    Poésies mss f° 529, dans LACURNE (corde)
  11. Lasse ! or [je] me voy aujourdui si perie, Que nul ne fait envers moy son devoir.
    Compl. de la France. (aujourd'hui)
  12. Au petit ru boit tourterelle, Plus aise qu'en riviere isnelle.
    Poés. mss. f° 286 (ru [1])
  13. S'il voit les biens et les iniquités à son miroer prescient, pardurable…
    Poés. mss. f° 104 (prescient, ente)
  14. Demandez à vo chamberiere, Se j'ay en mauvais lieu esté.
    Poésies mss. f° 514 (mauvais, aise)
  15. Or a bonne pane de gris, De menu vair et de cuissettes.
    Poésies mss. f° 514, dans LACURNE (cuissette)
  16. Et mainte foiz, qui bien n'y remedie, Plus y despent qui plus a de mesgnie.
    Douleur de ceux qui suivent la cour. (remédier)
  17. Par membres doit diviser sa matere En tout moien, montrer s'intencion Par douce voix et par seure maniere ; Rethorique a en ce perfection.
    Poësies mss. f° 383 (membre)
  18. Trop de gens sont qui honourent l'abit Et ne tiennent compte de esperit.
    L'habit ne fait pas l'homme. (esprit)
  19. Tout n'est pas or ce qui reluit.
    Poésies mss. f° 55 (reluire)
  20. Foulz est vieulz homs qui jeune famme prent… dissemblés sont en leur marier.
    Ballade du temps présent (dissembler)