Eustache DESCHAMPS, auteur cité dans le Littré

DESCHAMPS (1346?-1407?)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme DESCHAMPS a été choisie.

1101 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
Poésies manuscrites, mss. fr. anc. fonds, n° 7219. Bibl. nat. 667 citations
Poésies morales et historiques publiées pour la première fois par E. A. Crapelet, Paris, 1832, in-8 381 citations

Quelques citations de Eustache DESCHAMPS

Voici un tirage aléatoire parmi ses 1101 citations dans le Littré.

  1. Or a fillé [filet], or a serans, Desvodoirs et petiz et grans.
    Poésies mss. f° 513, dans LACURNE (dévidoir)
  2. Fy de l'avoir, se beauté n'est en femme Et la bonté ; je ne veuil que gent corps, Doulz et courtois ; il n'est si biaux tresors D'omme, d'avoir courtoise et belle dame.
    Poésies mss. f° 439, dans LACURNE (fi [1])
  3. Mais avoir [je] vueil femme benigne, Humble, simple, pou [peu] emparlée, Bien besongnant, pou eslevée, Juene et chaste de bouche et mains.
    Poésies ms. dans LACURNE (élever)
  4. Prince qui veut vivre en temps et saison, Pour son hostel fasse sa garnison, De gens d'honneur et prodommes se farde [se charge].
    Admn. de l'hostel du prince. (farder [2])
  5. Je ne fusse pas bons truans ; Je ne sçai deux fois demander.
    Poésies mss. f° 182 (truand, ande)
  6. Il n'est delit, joie, feste, soulas, Joustes, tournois, deduit, esbatement, De quoy chascuns ne soit à la foiz las, Combien que tout plaise au commencement.
    Plaisirs de l'estude. (las, lasse [1])
  7. Par ma foy, mes chevaulx se lasse, Et dit que les nois [neiges] et la glace L'ont destruit…
    Poésies, f° 358, dans LACURNE (cheval)
  8. Artus, Charlemaine, Alixandre, Et maint autre qui sont en cendre, Dont leur renoms est celebrables.
    Poésies mss. f° 561, dans LACURNE (célébrable)
  9. Dormi long temps ont en leur fromiere, Sans eulx mouvoir, li froumi remuant.
    le Lion et les fourmis. (fourmilière)
  10. Car les exemples anciens Nous sont et cordes et liens De nous garder des grans perils Que nous trouvons, par leurs escripts.
    Poésies mss f° 529, dans LACURNE (corde)
  11. Et s'on sent son corps empirer, Aler fault aux praticiens, Qui soient bons phisiciens.
    Notable enseign. (praticien)
  12. Il n'a riens de bon en la ville Dont je ne soye devanciere [que je n'aie le premier].
    Poésies mss. f° 378, dans LACURNE (devancier, ière)
  13. Premier il doit Dieu et l'Eglise amer ; Humble cuer ait, pitié, compassion.
    Des vertus nécess. au prince. (compassion)
  14. Mort vint par homme ; et par eulx tous Trespasse mort avec sa toux.
    Poésies mss, f° 369 (toue)
  15. Pourquoy dit l'en les sept ars liberaulx ? Pour ce que nuz [nul], s'il n'estoit liberal, Noble homme et franc ou attrait [issu] des royaulx Le temps passé, ou en especial Donné aux dieux, n'osast en general Nuls de ces ars retenir ne aprendre.
    Poésies mss. f° 338 (libéral, ale)
  16. Soit verité en ta bouche ; Car cilz en qui elle touche Est amis de Dieu prouchain.
    Lay du roy. (bouche)
  17. Par la promocion [exhortation] des quatre dessus nommez.
    Poés. mss. f° 492 (promotion)
  18. Qui s'en part [de la cour], au retournement Luy fault nouvel recointement.
    Poésies mss. f° 66 (retournemént)
  19. Chascuns promet, mais que vaut telz convenz, Quant sur mentir le principe est entez ? Telz prometteurs sont de ceus decepvenz, Qui de voir dire n'ont plus les dens dentez.
    Poésies mss. f° 222, dans LACURNE (denté, ée)
  20. Lors croist aussi et s'enforce li hons ; Autres seize ans l'a jeunesse en sa cure ; Les biens requeult [recueille] autompne…
    Poésies mss. f° 29, verso, col. 1 (automne)