Eustache DESCHAMPS, auteur cité dans le Littré

DESCHAMPS (1346?-1407?)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme DESCHAMPS a été choisie.

1101 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
Poésies manuscrites, mss. fr. anc. fonds, n° 7219. Bibl. nat. 667 citations
Poésies morales et historiques publiées pour la première fois par E. A. Crapelet, Paris, 1832, in-8 381 citations

Quelques citations de Eustache DESCHAMPS

Voici un tirage aléatoire parmi ses 1101 citations dans le Littré.

  1. Perilleuse es et perissable.
    Poésies mss. f° 17 (périssable)
  2. Carpe au cabaret pour disner.
    Poésies mss. f° 206, dans LACURNE (cabaret [1])
  3. Ceste balade est moitié leonime et moitié sonant, si comme il appert par monde, par onde, par homme, par Romme, qui sont plaines syllabes et entieres ; et les autres sonans tant seulement où il n'a point entiere sillabe, si comme clamer et oster, où il n'a que demie sillabe, ou si comme seroit presentement et innocent ; et ainsi es cas semblables puet estre congneu qui est leonime ou sonnant.
    l'Art de dicter et faire chansons, etc. dans Poésies mss. f° 396 (léonin, ine [2])
  4. Quand madame et ma deesse Et mon paradis mondain…
    ib. f° 100 (paradis)
  5. L'autre, dit l'un, vint desservir, Et oster tables et tretiaulx.
    Poésies mss. f° 498 (tréteau)
  6. Nulz ne puet estre parfait, Ne mener joieuse vie, S'amour joieux ne le fait, Qui soutient chevalerie ; Elle seroit tost perie… Il n'est vie que d'amer.
    Poésies mss, f° 163 (vie [1])
  7. Et quant je voy que pas n'en rient [les maris], Mais dient que, leurs femmes mortes, Ne passeront jamais telz portes [ne se remarieront pas].
    Miroir de mariage, p. 13 (porte [1])
  8. Foulz est vieulz hons qui jeune femme prant.
    Fou est vieux homme, etc. (homme)
  9. Combien que pas ne se varie [pèche] Quant à Dieu cilz qui se marie.
    Poésies mss. f° 546 (varier)
  10. Pou [de femmes] veulent estre en une ville Champestre ; ce n'est pas le style ; Elles desirent les cités.
    Poés. mss. f° 528 (style)
  11. Champaigne a Meaulx et Trois sa justiciere, Vitri, Chaumont ; par ces quatre liens Ou par les deux est Brie en voliere.
    Poésies mss. f° 232 (volière)
  12. Les parens et amis sont mors, L'un par glaive, l'autre en vieillesce ; L'un par malage [maladie], l'autre en presse [bataille], L'un en bois et l'autre en riviere.
    Poésies mss. f° 525 (presse [1])
  13. Seconde n'a ne premiere En biens, en sens, en maniere, N'en gentil corps fait à tour.
    ib. f° 196 (second, onde)
  14. Et il viendra pestilence du haut, Soudaine mort et de prince default ; Ainsi seront maint regne deserté Par forligner de la droite couronne, Et en autrui lignie transporté.
    Poésies mss. f° 340 (forligner)
  15. Estez nourrist et croist selon raison Vignes et blez et tous biens de nature.
    Adieu jeunesse. (croître)
  16. Moult sont belles les euvres de nature, Laides aussi quant au desnaturer ; Une jument n'aroit d'un toreau cure, Ne la chievre n'a cure d'un sangler.
  17. Chansons, lettres et rondelez.
    Poésies mss. f° 499 (rondelet [2])
  18. …Tel doit estre regent, Lent de punir, aux bons non faire ennui.
    Des vertus nécess. au prince. (lent, ente)
  19. Et si desplait à tous communement Tel chief fourré d'estrange chanvenas.
    Atours des dames. (canevas)
  20. Tel a pou blet [peu de blé], qui a assez pain cuit.
    ib. f° 36 (pain)