Eustache DESCHAMPS, auteur cité dans le Littré

DESCHAMPS (1346?-1407?)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme DESCHAMPS a été choisie.

1099 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
Poésies manuscrites, mss. fr. anc. fonds, n° 7219. Bibl. nat. 665 citations
Poésies morales et historiques publiées pour la première fois par E. A. Crapelet, Paris, 1832, in-8 381 citations

Quelques citations de Eustache DESCHAMPS

Voici un tirage aléatoire parmi ses 1099 citations dans le Littré.

  1. …Trop fort redoute Celle qui ainsi me reboute, Qui me fait le visaige maigre, Et qui m'est vers la nuit si aigre Qu'elle vient toudiz sans mander, Pour mon corps nuire et gourmander.
    Poésies mss. f° p. 422 (gourmander)
  2. Cuer sans vertu, c'est visce lait.
    Poésies mss. f° 67 (vice [1])
  3. Se harens vueil [je veux], j'ai maquereaux.
    Miroir de mariage, p. 12 (maquereau [1])
  4. Vous regarder est un droit paradis ; De jour en jour vo beauté renouvelle.
    Poésies mss. f° 250 (paradis)
  5. Çà de l'argent ; çà de l'argent.
    Ballade, Exact. des grands seign. (çà)
  6. [Saint Louis] Ce est li glorieus patrons Qui par ses prieres protege Ledit royaume, et qui l'alege De pluseurs maulx par sa sainté.
    Poésies mss. 1° 559 (sainteté)
  7. Que le temporel n'actemptast Au clergié, ne de fait ouvrast Contre luy par nul subtrefuge.
    Poés. mss. f° 466 (subterfuge)
  8. L'escaille [croûte] dudit pain ostée.
    Poésies mss. dans LACURNE (écaille)
  9. Car il [la fourmi] se pourvoit cautement, Et porte en son trou le froment.
    Instr. pour la cour (cautement)
  10. Ainsi comme on bat le cabas [fait danser l'anse du panier] à ceulx qui ne scevent le prix Du marché…
    Miroir de mariage, p. 68 (cabas)
  11. … Use porées Qui soient faictes au persil, Pour ce qu'il est de pierre essil, Et qu'il descombre les conduis.
    Noble enseignement (persil)
  12. Et ce qu'elles ont, habandonner En commun sanz propreté.
    Poésies mss. f° 408 (propriété)
  13. En mains perils [je] fu mainte fois manans ; Folie amay, je fis tous ses commans.
    Erreurs de la jeunesse. (manant)
  14. Or vous suppli, très humbles columbelles, Qu'après ma mort ayez de moi merci ; Dites pour moy pseaumes et miserelles.
    Poés. mss. f° 365 (miséréré)
  15. Vicieuse non viciable.
    Poésies mss. f° 17 (viciable)
  16. Que fait chanoine qui ricanne Comme nos asnes en moustier ? Certes je croy que tout se damne ; Chascun fait contre son mestier.
    Poésies mss. f° 293 (ricaner)
  17. [La mer] Que la verge Moyse divisa, Sans eulx mouiller à leur transaction [passage de la mer Rouge].
    Poésies mss. f° 129 (transaction)
  18. Or a fillé [filet], or a serans, Desvodoirs et petiz et grans.
    Poésies mss. f° 513, dans LACURNE (dévidoir)
  19. En tout cas soit gardée auctorité ; Qui trop humble est, c'est default de science.
    Comment les rois et les princes etc. (autorité)
  20. Champaigne a Meaulx et Trois sa justiciere, Vitri, Chaumont ; par ces quatre liens Ou par les deux est Brie en voliere.
    Poésies mss. f° 232 (volière)