Eustache DESCHAMPS, auteur cité dans le Littré

DESCHAMPS (1346?-1407?)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme DESCHAMPS a été choisie.

1101 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
Poésies manuscrites, mss. fr. anc. fonds, n° 7219. Bibl. nat. 667 citations
Poésies morales et historiques publiées pour la première fois par E. A. Crapelet, Paris, 1832, in-8 381 citations

Quelques citations de Eustache DESCHAMPS

Voici un tirage aléatoire parmi ses 1101 citations dans le Littré.

  1. De li veoir m'appareil, Car second n'a ne pareil.
    Poésies mss. f° 201 (second, onde)
  2. Aujourd'hui li tems est felons ; Car par mentir chascun procure Or et argent ; c'est chose dure.
    Poésies mss. f° 245 (procurer)
  3. Après ce coup là veïssiez Autres coups aller et tenir, Et flourins aller et venir ; L'un couchoit de seize tous francs.
    Poésies mss. f° 392, dans LACURNE, au mot effacer. (coucher [1])
  4. Encor vault mieux tart que jamais Soy repentir de ses meffais.
    Poés. mss. f° 541 (tard)
  5. Puisqu'il me faut ainsi ronger mon frain.
    Poésies mss. f° 179 (ronger)
  6. Et mainte foiz, qui bien n'y remedie, Plus y despent qui plus a de mesgnie.
    Douleur de ceux qui suivent la cour. (remédier)
  7. Es grans cours fault souvent faire le sourt, Qu'om ne voitrien et qu'om ne scet parler.
    De la maniere d'estre à la cour. (sourd, sourde)
  8. Bailler sans nul engin, comme heritier, Les diz lieus, sans faire l'estrange [sans faire de difficulté].
    Poésies mss. f° 576, dans LACURNE (étrange)
  9. Par astrologie, par geomancie, par nygromancie, par pyromancie…
    Poésies mss. f° 380 (pyromancie)
  10. Dieux punit mal ; le bien remunerer Vourra [il voudra] aux bons, ainsi faire le suelt.
    Fais ce que dois. (rémunérer)
  11. Ce seroit aussi forte chose, Passer par le tro d'une aguille Un chamel, teste [texte] est d'evangile, Com d'un riche mondain seroit Qui en paradis entreroit.
    Poésies mss. f° 269 (fort, orte)
  12. … Comme un chat qui est en l'aistre, Qui brûle son poil et qui l'art.
    dans SAINTE-PALAYE, Gloss. (âtre)
  13. … Use porées Qui soient faictes au persil, Pour ce qu'il est de pierre essil, Et qu'il descombre les conduis.
    Noble enseignement (persil)
  14. Je voy d'amour requerir largement Amans, amans qui ne l'ont desservi [mérité], Et à autres voy cueillir le frument Qu'ils n'ont semé, labouré ne nourri.
    Poésies mss. f° 277 (froment)
  15. Qui a le monde ainsi destruit, Et par qui sueffre il tant de maulx ? Je le diray, entendez tuit : Puis qu'il vint tant de cardinaux, De compteurs [gens de finances], de divers papaux…
    Poésics mss. f° 267, dans LACURNE (compteur, euse)
  16. Soit verité en ta bouche ; Car cilz en qui elle touche Est amis de Dieu prouchain.
    Lay du roy. (bouche)
  17. Artus, Charlemaine, Alixandre, Et maint autre qui sont en cendre, Dont leur renoms est celebrables.
    Poésies mss. f° 561, dans LACURNE (célébrable)
  18. [Je] vi reculer et tenir les sentiers D'escrevisse qui en allant recule.
    Poésies mss. dans LACURNE (écrevisse)
  19. Et s'avoit illec environ Maint noble oisel sur le velu [gazon].
    Poés. mss. f° 321 (velu, ue)
  20. Et en tous lieus fuiez noise et tenson, à toutes gens parlez benignement.
    Conseils aux dames. (bénignement)