Eustache DESCHAMPS, auteur cité dans le Littré

DESCHAMPS (1346?-1407?)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme DESCHAMPS a été choisie.

1101 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
Poésies manuscrites, mss. fr. anc. fonds, n° 7219. Bibl. nat. 667 citations
Poésies morales et historiques publiées pour la première fois par E. A. Crapelet, Paris, 1832, in-8 381 citations

Quelques citations de Eustache DESCHAMPS

Voici un tirage aléatoire parmi ses 1101 citations dans le Littré.

  1. Aucune fois la concurrence Des signes et les mocions Avec les opposicions.
    Poésies mss. f° 450, dans LACURNE (concurrence)
  2. À ce bon jour de renouvellement Je ne vous sçay d'autre chose estrener.
    Poésies mss. f° 141 (renouvellement)
  3. Les chevaulx ont lors tout bien à plenté, Et le logeis de mal en bien se mue.
    Saison de guerre. (logis)
  4. Par le lien de mariaige, Non desnouable et plus estraint Qui toute franchise restraint.
    Poésies mss. f° 495, dans LACURNE (dénouable)
  5. Lasse ! or [je] me voy aujourd'hui si perie, Que nul ne fait envers moy son devoir.
    Complainte de la France. (devoir [2])
  6. Se chevaulx à chasse marée Estiez, qui chascun jour sont las, S'estable aviez bien aprestée, Coucheriez vous à tout le bas [avec le bât] ?
    Poésies mss. f° 439, dans LACURNE (chasse-marée)
  7. Si tost que viellesse nous prand, Toujours avons un fer lochant.
    Poésies mss. f° 252 (locher)
  8. Envoya la cornaille querre, Le chat-huant et le corbeaut, Et le renard, qui est trop baut, Chascun à un jour singulier, Pour parler en particulier…
    Poésies mss. f° 482 (singulier, ière)
  9. Pou dure chose violente.
    Poésies mss. f° 250 (violent, ente)
  10. Maintes gens ont esté peris Et suffoquez par trop soupper, Par trop boire et par trop laper D'hypocras, de viande et de vin.
    Poésies mss. f° 486 (laper)
  11. En pluseurs villes et citez des païs et royaumes du monde.
    ib. f° 395 (cité [1])
  12. Et s'on sent son corps empirer, Aler fault aux praticiens, Qui soient bons phisiciens.
    Notable enseign. (praticien)
  13. Je n'ai mais bon seneschaut, Ne pour moi louer herault.
    Poésies mss. f° 79 (héraut)
  14. Ja pour mesdit, barat ne jenglerie, Ne cesserai de vous craindre et amer De plus en plus, chiere dame sans per.
    Poésies mss. f° 141, dans LACURNE (craindre)
  15. À ma dame [je] faiz supplication, Que lui plaise moy tant faire d'amours, Qu'en sa nouvelle edification Soye logiez…
    Poésies mss. f° 214, dans LACURNE (édification)
  16. Elles desirent les citez, Les doulz mos à eulx [elles] recitez, Festes, marchiez et le theatre.
    Poésies mss. f° 528, dans LACURNE (cité [1])
  17. Impetracion.
    Poés. mss. f° 526 (impétration)
  18. Il vit du labeur temporel.
    Miroir de mariage, p. 125 (temporel, elle)
  19. Ne croire en tant de marioles, De babouins ou de fioles, Où trop de fois ydolatrons Contre les divines escoles ; Tels simulacres n'aourons [n'adorons].
    Poésies mss. f° 453 (marionnette)
  20. Pour enfans fault bers et drapiaux, Nourrice, chaufette et bacin, Paellette à faire le pain.
    Ball. Ménage des nouv. mariés. (chaufferette)