Eustache DESCHAMPS, auteur cité dans le Littré

DESCHAMPS (1346?-1407?)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme DESCHAMPS a été choisie.

1099 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
Poésies manuscrites, mss. fr. anc. fonds, n° 7219. Bibl. nat. 665 citations
Poésies morales et historiques publiées pour la première fois par E. A. Crapelet, Paris, 1832, in-8 381 citations

Quelques citations de Eustache DESCHAMPS

Voici un tirage aléatoire parmi ses 1099 citations dans le Littré.

  1. Se tu la prens qu'elle soit belle, Tu n'aras jamais paix à elle ; Car chascun la convoitera ; Et dure chose à toy sera De garder ce qu'un chascun voite [sic], Et qu'il poursuit et qu'il convoite ; Car tu as contre toy cent œulx.
    Poésies mss. f° 499 (œil)
  2. Fumeusement menrai [je mènerai] fumeuse vie.
    Poésies mss. f° 213 (fumeusement)
  3. Or ne souffrez que je mendie ; Mais de vostre begnivolence, Me laissiez mes gaiges à vie.
    Supplication. (bienveillance)
  4. Je ne voulus point commencer à rejeter tout à fait aucune des opinions qui s'étaient pu glisser autrefois en ma créance sans y avoir été introduites par la raison.
    Méth. II, 5 (pouvoir [1])
  5. Vous qui tournez lumiere en obscurté, Et qui voulez du jour faire la nuit.
    Vie dissipée (obscurité)
  6. Si qu'à pechié nul ne vous puist attraire, Et que de ce puissiez avoir l'ottri : Soiez humble, courtoise et debonnaire.
    Bal. comment le père marie sa fille. (octroi)
  7. Le bien commun [le prince] doit sur touz preferer.
    Des vertus nécess. au prince. (préférer)
  8. Par despit [l'hôtelier] m'a dit : est-ce maniere De delivrer trois chevaulx la sepmaine Sans croix avoir ; vuidez, allez arriere ; Vous n'arez plus de moy ne foing n'aveine.
    Poésies mss. f° 208, LACURNE (croix)
  9. Grans chaperons et cornette à visiere, Peaulx de chameulx, et draps fors et entiers, Garnissez-vous avant qu'iver vous fiert.
    Poésies mss. f° 234, dans LACURNE (cornette [1])
  10. Hors du sens devainne [devienne], Qui me requerra de combattre.
    Poésies mss. f° 349, dans LACURNE (devenir)
  11. Quant j'apperçoy que veoir [elle] ne me daigne, Fors que de coste et trop estrangement…
    Poésies mss. f° 142, dans LACURNE (côte)
  12. Petis enfans fait doubteus doctriner ; Car doctrine leur est trop haïneuse.
    Femme et enfans. (haineux, euse)
  13. Lasse ! or [je] me voy aujourd'hui si perie Que nul ne fait envers moy son devoir.
    Complainte de la France. (envers [1])
  14. Arismetique est science de gecter et compter par le nombre de angorisme et autre nombre commun.
    Art de faire chansons. (algorithme)
  15. Adonc un bourgois honourable Qui Jehan Maillart fut appelés… Dist au prevost, teste levée, Que jà clef ne seroit livrée.
    Miroir de mariage, p. 147 (tête)
  16. Marie toy donc et me croy, Qu'à mener vie solitaire A l'en plus de mal et de haire [affliction, peine], Mil fois plus que mariés n'ont.
    Poésies mss. f° 360 (haire)
  17. Trop de gens sont qui honourent l'habit, Et au corps font pour robe reverence, Et ne tiennent compte de l'esperit.
    Ball. (habit)
  18. Car quant fruit fault, vielz homs devient chargans.
    Poésies mss. f° 355, dans LACURNE (chargeant, ante)
  19. Advisez vous, toutes gens de pratique, Marchans d'argent, exigeurs de finance ; Qui en estes devenus ydropiques, Purger vous fault, vivre par ordonnance.
    Poésies mss. f° 331 (hydropique)
  20. Ostoirs, faucons et espreviers, Gerfaux, saieres, butors, lanniers, Aigles, voultoirs, hobes, cresselles, Esmerillons, huas, cercelles, Et maint autre gendre d'oyseaulx.
    ib. f° 488 (crécerelle)