Théodore Agrippa D'AUBIGNÉ, auteur cité dans le Littré

D'AUBIGNÉ (1552-1630)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme D'AUBIGNÉ a été choisie.

Fils de calviniste, élevé à Genève, il a combattu à partir de 1568 dans l'armée hugenote. Blessé en 1577 à la bataille de Casteljaloux, il commença à dicter « Les tragiques » pendant sa convalescence ; le livre ne paraîtra qu'en 1616. Adversaire de l'Édit de Nantes, qu'il considérait comme une humiliation pour les protestants (leur religion n'y était que tolérée et non autorisée), il prit les armes contre Louis XIII et mourut à Genève où il s'était retiré.

3081 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
Histoire universelle depuis 1550 jusqu'en 1601 1620 1676 citations
La confession catholique du Sieur de Sancy 1660 118 citations
Les aventures du baron de Fænestre 1617 252 citations
Les tragiques 1616 155 citations
Sa vie à ses enfants, ou Mémoires de la vie de Théodore Agrippa d'Aubigné, écrits par lui-même 1629 186 citations

Quelques citations de Théodore Agrippa D'AUBIGNÉ

Voici un tirage aléatoire parmi ses 3081 citations dans le Littré.

  1. Il obtint un bref du pape pour pouvoir assister au preche et participer à la cene des reformez sans que cela pust nuire à sa catholicité, de laquelle il ne faisoit pas encore profession ouverte.
    Vie, CLIII (catholicité)
  2. La prophetie semble en vouloir à la Gascogne, plus curieuse à elever ce qu'on a nommé la salade de Gascogne qui a fait de mauvais tours à plusieurs du païs ; tel en a esté estranglé qui l'a gardée en sa jeunesse.
    Faen. III, 15 (salade [1])
  3. Puisque je n'ai rien profité par mes raisonnemens de ce soir sur la vanité des esmeutes populaires.
    Hist. I, 132 (vanité)
  4. La pluspart esloignez de sa presence après y avoir mangé jusques à la chemise.
    Hist. III, 291 (chemise)
  5. Les courtisans, qui n'ont communement pas l'authorité de la justice agreable.
    Hist. I, 84 (communément)
  6. Il respondit Vezins au qui vive.
    Hist. II, 352 (qui-vive)
  7. Il rançonna tout le clergé par un accord que l'empereur invalida.
    Hist. I, 191 (invalider)
  8. Vous avez bien voulu choisir Ce paradoxe pour en rire ; Je le défends pour mon plaisir.
    le Printemps, Paris, 1874, p. 64 (paradoxe)
  9. Tels airs nullement mesprisés par l'amiral, furent estouffez par la crierie des impatiens.
    Hist. I, 304 (crierie)
  10. Le roy ouit un chambrier du Grand-Seigneur, venu pour reconfirmer leur amitié.
    Hist. I, 206 (chambrier)
  11. Non les hermaphrodits, monstres effeminés.
    Tragiques, liv. II, Princes. (efféminer)
  12. L'armée presenta de ce costé 3000 lansquenets en gros, et tous leurs arquebusiers françois à divers ailerons.
    Hist. I, 285 (aileron)
  13. Cette femme a quelque irritation contre moi ; pour se venger elle me donne un dangereux chat par les pattes, préparée à accuser ce que je ferai.
    Hist. II, 411 (chat, chatte)
  14. Martin Luther commença à guerroyer son authorité [du pape] plus ouvertement.
    ib. I, 67 (guerroyer)
  15. Ce quartier estant r'acoisé.
    Hist. II, 410 (raccoiser)
  16. Fossé de douze pieds de large et de six de creux en œuvre.
    Hist. III, 526 (creux [2])
  17. Il avait toujours esté choisi pour estre du nombre des trois ou quatre qui s'affrontoient hardiment dans les deliberations avec les deputez du roy.
    Vie, CII (affronter)
  18. Les bataillons passerent presque tous formez, et ce fut pourquoi on les fit oblonts, à la charge de faire front de file…
    Hist. II, 392 (file)
  19. Le meilleur fut qu'il n'y avoit aux trois tours que trente poinçons de poudre.
    Hist. I, 342 (poinçon [2])
  20. Avec les lances si pleines de tafetas qu'elles portoient ombre.
    ib. III, 54 (taffetas)