Théodore Agrippa D'AUBIGNÉ, auteur cité dans le Littré

D'AUBIGNÉ (1552-1630)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme D'AUBIGNÉ a été choisie.

Fils de calviniste, élevé à Genève, il a combattu à partir de 1568 dans l'armée hugenote. Blessé en 1577 à la bataille de Casteljaloux, il commença à dicter « Les tragiques » pendant sa convalescence ; le livre ne paraîtra qu'en 1616. Adversaire de l'Édit de Nantes, qu'il considérait comme une humiliation pour les protestants (leur religion n'y était que tolérée et non autorisée), il prit les armes contre Louis XIII et mourut à Genève où il s'était retiré.

3080 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
Histoire universelle depuis 1550 jusqu'en 1601 1620 1675 citations
La confession catholique du Sieur de Sancy 1660 118 citations
Les aventures du baron de Fænestre 1617 252 citations
Les tragiques 1616 155 citations
Sa vie à ses enfants, ou Mémoires de la vie de Théodore Agrippa d'Aubigné, écrits par lui-même 1629 186 citations

Quelques citations de Théodore Agrippa D'AUBIGNÉ

Voici un tirage aléatoire parmi ses 3080 citations dans le Littré.

  1. Pareille fut la diligence de d'Andelot, qui hazardeusement se logea entre Calais et les dunes avec beaucoup de labeur, se couvrit tant avec les mantelets qu'on avoit apportez que de sable mezlé de terre et fumier.
    Hist. I, 27 (mantelet)
  2. De plus on a apporté le madrier, pour les barrieres, pour les crapaux, pour les grilles.
    Hist. II, 350 (crapaud)
  3. Tous ces desguisements sont vaines mascarades Qui aux portes d'enfer presentent leurs aubades.
    Tragiques, Princes. (porte [1])
  4. Il met en divers endroits sentinelles perdues, fournit le courridour de rondes, et les rues de patrouilles.
    Hist. II, 61 (corridor)
  5. Le vaivode fait attaquer la ville avec la chaleur de cœur que la victoire passée donnoit à ses gens.
    ib. II, 198 (cœur)
  6. Les deux ou trois jours avant la bataille furent employez à doler des tronçons plustost que des lances, tant cette sorte d'arme estoit lors en estime.
    Hist. I, 213 (doler)
  7. Ce morceau rompit le jeusne de la trefve, et empescha un plus grand exploict.
    Hist. I, 227 (jeûne)
  8. Quant aux plaintifs et ceux qui disent que j'ai oublié beaucoup de choses, ils verront que c'est d'eux qu'ils se doivent plaindre… car, pour le certain, de ceux qui m'auront envoié des memoires, je n'aurai aucuns complaignans.
    Hist. III, 548 (plaintif, ive)
  9. Sur cette avantage toute l'armée imperiale cria victoire.
    Hist. I, 22 (avantage)
  10. L'obstinée defense des chrestiens, qui, estans rassiegez deux fois en la mesme année, donnerent moyen à Ferdinand de s'avancer.
    Hist. I, 33 (rassiéger)
  11. Il faut bien de ces menages [épées de combat] à un pauvre cavalier qui est exterminé [déterminé] à ne souffrir d'aucun.
    Faen. I, 1 (ménage)
  12. À combien de sortes d'esprits doit satisfaire celui qui expose son talent sur un eschaffaut si élevé, où il a pour spectateurs l'univers, autant de juges que de lecteurs.
    Hist. préf. 3 (échafaud)
  13. Torigni et Mongommeri, avec leurs compagnies entieres, presenterent le colet aux premiers poursuivans.
    Hist. III, 263 (collet)
  14. Le roi exagera le fait par parolles si violentes, criant que c'estoit lui qui estoit blessé [lors de la blessure de Coligny] ; la roine mere le r'encherit, disant que c'estoit toute la France.
    Hist. II, 14 (renchérir)
  15. Deux gentils-hommes xaintongeois faussans un corps-de-garde en plain midi en l'eau jusques au ventre des chevaux…
    ib. II, 49 (ventre)
  16. Le chevalier Salviati, oncle de son accordée, rompit son mariage.
    Vie, 27 (accordé)
  17. …Qu'ils sauroient l'heure par le tocsain de la grosse cloche du pallais et qu'ils missent du feu [lumières] aux fenestres.
    ib. 216 (feu [1])
  18. Il se couvre de pretieux habits, arbore un panache d'oiseau celeste avec une enseigne de gros diaments.
    Hist. I, 237 (céleste)
  19. Montagnes, vous sentez douleurs d'enfantemens ; Vous fuyez comme agneaux, ô simples elemens.
    Trag. liv. VII (enfantement)
  20. Ils assisterent ceux de Bourdeaux avec 25 navires qui battoient la mer.
    Hist. II, 274 (battre)