Hercule Savinien Cyrano, dit CYRANO DE BERGERAC, auteur cité dans le Littré

CYRANO DE BERGERAC (1619-1655)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme CYRANO DE BERGERAC a été choisie.

35 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Aucune œuvre identifiée, le travail d'identification des œuvres reste à faire sur cet auteur.

Quelques citations de Hercule Savinien Cyrano, dit CYRANO DE BERGERAC

Voici un tirage aléatoire parmi ses 35 citations dans le Littré.

  1. Cette pensée, dont la hardiesse biaisait à mon humeur.
    Hist. comique des États et empires de la lune, Paris, 1855, p. 98 (biaiser)
  2. C'est ma faute, je ne lui ai pas donné assez de pied [à une échelle].
    Pédant joué, IV, 1 (pied)
  3. Gardez bien qu'il ne s'échappe, il ferait un haricot de nos scientifiques substances.
    le Pédant joué, I, 7 (haricot [1])
  4. Le proverbe de la Courtille : belle montre, peu de rapport.
    Pédant joué, II, 2 (montre)
  5. Penses-tu donc, veillaque, qu'un gentilhomme de qualité…
    le Pédant joué, v. 7 (veillaque)
  6. Je vais engager notre bon seigneur dans un labyrinthe, où de plus grands docteurs que lui demeureraient à quia.
    Pédant joué, V, 4 (quia)
  7. Granger : Ah ! Pierre Paquier, le monde s'en va renverser. - Paquier : Tant mieux ; car autrefois j'entendais dire la même chose que tout était renversé ; or, si l'on renverse aujourd'hui ce qui était renversé, c'est le remettre en son sens.
    Péd. joué, I, 2 (renverser)
  8. Je ferai grêler une multiplication de coups, tapes, taloches, horions.
    Pédant joué, I, 1 (taloche [1])
  9. Si je recule, c'est pour mieux sauter.
    Pédant joué, IV, 2 (reculer [1])
  10. Je sais qu'à moins d'une couronne sur la tête, je ne saurais seconder votre mérite.
    Pédant joué, V, 10 (moins)
  11. Viens m'embrasser, viens, mon tou-tou [son fils].
    Péd. joué, I, 7 (tou-tou)
  12. Je me veux divertir de mes pensées mélancoliques ; ces imaginations sépulcrales usent bien souvent l'âme auparavant le corps.
    Péd. joué, II, 8 (sépulcral, ale)
  13. La vigne de la Courtille, belle montre et peu de rapport.
    le Pédant joué, p. 26 (courtille)
  14. Mon fils est fou ; le pauvre enfant doit une belle chandelle à saint Mathurin.
    Pédant joué, I, 6 (mathurin)
  15. N'avez-vous pas vu Niquedouille, qui ne saurait rire sans montrer les dents ?
    Pédant joué, II, 2 (rire)
  16. Si je veux définir ces vents glacés tellement solides qu'ils renversent des tours.
    Contre l'hiver. (solide)
  17. Vous n'avez jamais vu la mer que dans une huître à l'écaille.
    Pédant joué, I, 4 (huître)
  18. Hé bien, ne suis-je pas habile à la riposte ?
    Pédant joué, V, 5 (riposte)
  19. Ainsi le turbulent Éole te soit aussi affable qu'aux pacifiques nids des Alcyons !
    Péd. joué, I, 5 (turbulent, ente)
  20. Je m'en revins tout épouvanté tintamarrer à notre huis.
    Pédant joué, v. 1 (tintamarrer)