Paul Louis COURIER, auteur cité dans le Littré

COURIER (1772-1825)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme COURIER a été choisie.

1019 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
Lettres de France et d'Italie 1828 698 citations
Pamphlets 1815 43 citations
Simple discours pour l'acquisition de Chambord 1821 24 citations

Quelques citations de Paul Louis COURIER

Voici un tirage aléatoire parmi ses 1019 citations dans le Littré.

  1. Ariane, ma sœur, de quel amour blessée, n'est point une expression de marquis ; mais nos laboureurs chantent : Féru de ton amour, Je ne dors nuit ni jour.
    ib. Préface (féru, ue)
  2. Puisque, de ce moment, vous m'érigez en oracle, me voilà sur mon trépied.
    Lett. II, 242 (trépied)
  3. Je m'en vais musant et baguenaudant jusqu'à Naples.
    Lett. II, 64 (baguenauder)
  4. Ainsi raisonnait Paul-Louis ; et cependant écoutait le jeune homme bien disant, auquel à la fin il s'en remet, lui confiant sa cause imperdable ; il la perdit, comme on va voir.
    Procès. (imperdable)
  5. Hésychius et tous les autres glossateurs ou lexicographes s'en sont servis nécessairement [d'Athénée].
    Art. sur une nouv. édit. d'Athénée. (lexicographe)
  6. Ils n'ont, dit-il [Commines], souci de rien, parlant des Français de son temps, sinon d'offices et états… les choses ont peu changé ; seulement cette convoitise des offices et états, curée autrefois réservée à nobles limiers, est devenue plus âpre encore, depuis que tous y peuvent prétendre.
    Lettre II (office [1])
  7. Le Français léger ne fait cas que des lourds volumes ; le gros Anglais veut mettre tout en feuilles volantes : contraste singulier, bizarrerie de nature !
    Pamphlet des pamphlets. (léger, ère)
  8. Galilée trouva le vrai système du monde, il en fut quitte pour la prison.
    Lett. à M. Renouard. (vrai, aie [1])
  9. Apis étant venu amené par les prêtres, Cambyse, féru qu'il était de méchante folie, tira sa dague.
    Trad. d'Hérod. (féru, ue)
  10. Voilà ce que me dit mon voisin ; mais, moi, tous ces discours me persuadent peu ; je ne suis pas né d'hier, et j'ai mes souvenirs.
    Lett. V (hier [2])
  11. Le ministre, absorbé tout entier dans la contemplation de l'étiquette, des présentations, des tabourets, des préséances, ne nous méprise pas, à proprement parler, il nous ignore.
    Lett. VIII (étiquette)
  12. Il [M. Millin] écrit à Paris qu'on lui envoie, ventre à terre, par une estafette, ses autres habits habillés.
    Lett. II, 68 (terre)
  13. La simplicité des temps héroïques, aussi supérieure à tout le clinquant d'aujourd'hui que la poésie d'Homère l'est aux bouquets à Iris.
  14. Je pleure encore un joli Hermès enfant que j'avais vu dans son entier, vêtu et encapuchonné d'une peau de lion.
    Lett. I, 36 (encapuchonné, ée)
  15. C'est [M. Schoeffer] un fort habile homme ; aussi l'ai-je suivi en beaucoup d'endroits où j'ai rapetassé Amyot.
    Lett. II, 4 (rapetasser)
  16. J'écrivis [sur un bulletin électoral] Bignon et un autre ; Bignon, vous le connaissez, je crois, celui qui ne veut pas qu'on proscrive.
    2<sup>e</sup> lett. particul. (proscrire)
  17. Poussez à Marcassus, poussez à Marcellus [députés attachés au parti royaliste sous la Restauration] la métaphore, l'antithèse, l'hypotypose.
    Lett. X (hypotypose)
  18. J'aime bien moins mon peuple et la religion que je ne hais la révolution, qui est proprement ma bête noire.
    II, 260 (bête)
  19. Le grand plaisir que je me promets, c'est de rendre mes devoirs à Mme Clavier.
    Lett. I, 53 (devoir [2])
  20. On demandera peut-être (car on devient curieux) combien de gens en France ont le droit ou le pouvoir d'emprisonner qui bon leur semble, sans être tenus de dire pourquoi.
    Lett. IV (gens [1])