Paul Louis COURIER, auteur cité dans le Littré

COURIER (1772-1825)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme COURIER a été choisie.

1019 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
Lettres de France et d'Italie 1828 698 citations
Pamphlets 1815 43 citations
Simple discours pour l'acquisition de Chambord 1821 24 citations

Quelques citations de Paul Louis COURIER

Voici un tirage aléatoire parmi ses 1019 citations dans le Littré.

  1. Vous verrez ces gens-là [les parvenus] armorier leurs équipages, écarteler leurs écussons.
    II, 308 (écarteler)
  2. En un mot comme en cent, vous n'aurez jamais dans ce pays une armée à vous.
    I, 289 (cent)
  3. Je vous crois trop raisonnable pour vous en prendre à moi seul de la publication de mon factum littéraire.
    Avertiss. sur la lettre à M. Renouard. (factum)
  4. Toutes vos pensées sont comme infuses de l'un et de l'autre [l'utile et l'agréable].
    Lett. I, 114 (infus, use)
  5. Mon style lui déplaît ; il trouve ma phrase obscure, confuse, embarrassée.
    Lettres particulières, I (trouver)
  6. M. le marquis sera dispensé de parler, et peut opiner du bonnet.
    II, 312 (bonnet)
  7. La vérité est diamétralement opposée au ton de la bonne compagnie.
  8. Je vous donne toutes les figures de Quintilien, tous les tropes de Dumarsais, et tout le sublime de Longin… pas un ne vous écoutera [dans la chambre des députés].
    Lett. au Censeur, 10 (trope)
  9. Cette parole fut cause à Cambyse grandement courroucé de mouvoir guerre à l'Égypte.
    Trad. d'Hérodote. (mouvoir)
  10. On a vu le bossu passer près de la Villeaux-Dames, où il a bu un coup.
    II, 276 (coup)
  11. Il s'en va temps, monsieur, que je parte.
    II, 298 (aller [1])
  12. Je me rappelai une historiette où la même pensée se trouve bien moins subtilisée ou volatilisée, comme parlent les chimistes.
    Lett. I, 40 (volatilisé, ée)
  13. Molière était, lui, chef de sa troupe ; moi, je mouche les chandelles.
    Lett. I, 221 (chandelle)
  14. Il n'est fils de bonne mère qui n'abandonne tout pour être présenté, avec l'espoir fondé d'emporter pied ou aile, comme on dit, du budget.
    I, 205 (aile)
  15. Prendre le mot de, subir les ordres de… Il dit, et croit bien dire, parlant de moi, le loustic du parti national, et fait là une faute, sans s'en douter, le bonhomme ; le mot est étranger ; lorsque l'on prend le mot des puissances étrangères, il ne faut pas le changer.
    Lettres particulières, II (mot)
  16. Si la roture en France n'eût jamais dérogé, ni dégénéré en gentilhommerie, jamais nos femmes n'eussent entendu battre vos tambours [étrangers].
    Lettre X (gentilhommerie)
  17. Vous et nous, en tout vivons mieux que nos anciens, je l'ai dit, le redis, et le dirai, dussiez-vous, messieurs, pour ce délit, me condamner au maximum de la peine.
    Procès de Paul-Louis Courier. (maximum)
  18. Deux voulant se jurer la foi, un troisième, avec une pierre tranchante, leur incise le dedans des mains, puis, prenant du vêtement de chacun une floche imbibée de leur sang, il en frotte sept pierres.
    Trad. d'Hérodote, II, 135 (floche)
  19. Théophraste raconte que Périclès malade montrait à un de ses amis certains amulettes que les femmes lui avaient attachés au cou.
    Lett. II, 376 (amulette)
  20. Lucius par ces additions de pièces battues à froid et hors de propos aura gâté son premier jet.
    Préf. de la trad. de la Luciade. (froid, oide [1])