Achille DELBOULLE, auteur cité dans le Littré

DELBOULLE (1834-1905)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme DELBOULLE a été choisie.

112 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
Glossaire de la vallée d'Yères pour servir à l'intelligence du dialecte haut-normand et à l'histoire de la vieille langue française 1876-1877 112 citations

Quelques citations de Achille DELBOULLE

Voici un tirage aléatoire parmi ses 112 citations dans le Littré.

  1. Allumer le feu avec des dolettes.
    Gloss. de la vallée d'Yères, p. 117 (dolettes)
  2. En Normandie, se dit d'un cultivateur qui laboure avec des haridelles et n'avance point dans son travail ; d'où haricotier, pauvre homme qui n'arrive point à faire ses affaires, qui tire le diable par la queue,
    Gloss. de la vallée d'Yères, le Havre, 1876, p. 182 (haricoter)
  3. Arboriste, dans le parler normand, signifie encore aujourd'hui pépiniériste.
    Gloss. de la vallée d'Yères, le Havre, 1876, p. 20 (arboriste)
  4. Ne prenez pas cette fille pour servante, c'est une vraie heurte-pot.
    Gloss. de la vallée d'Yères, le Havre, 1876, p. 187 (heurte-pot)
  5. On dit aussi broutard en Normandie.
    Gloss. de la vallée d'Yères, le Havre, 1876, p. 53 (broutier)
  6. En Normandie, petit hangar pour mettre le bois à l'abri et faire sécher le linge,
    Gloss. de la vallée d'Yères, le Havre, 1876, p. 181 (hallettes)
  7. Une chariotée de blé, de bois.
    Gloss. de la vallée d'Yères, Le Havre, 1876, p. 73 (chariotée)
  8. Amas de terre qui s'éboule,
    Gloss. de la vallée d'Yères, p. 124 (éboulée)
  9. Il a travaillé une attelée, c'est-à-dire depuis le matin jusqu'à midi, ou de midi jusqu'au soir.
    Glossaire de la vallée d'Yères, le Havre, 1875, p. 25 (attelée)
  10. Minons, nom, en Normandie, des fleurs mâles du saule, du noisetier, ainsi nommées parce qu'elles sont douces au toucher comme le poil d'un minon ou chat.
    Gloss. de la vallée d'Yères, le Havre, 1876, p. 229. Ce sont les chatons. (minon)
  11. Mettre de la vesce, du foin, du trèfle en coquerons.
    Gloss. de la vallée d'Yères, le Havre, 1876, p. 232 (coqueron [2])
  12. Nom, en Normandie, du bâton qui sert à enrouler une grosse et longue corde autour du tourniquet placé à l'arrière de la charrette, afin de maintenir les gerbes qui y sont chargées.
    Gloss. de la vallée d'Yères, p. 335 (varoque)
  13. Laisse-le s'en aller, tu ne vois pas qu'il perd les pieds ? Elle désire tant se marier qu'elle en perd les pieds.
    Gloss. de la vallée d'Yères, p. 258 (pied)
  14. En Normandie, treillis pour empêcher de passer les plus petits animaux,
    Gloss. de la vallée d'Yères, Le Havre, 1876, p. 34 (barrottage)
  15. Nom, en Normandie, d'un filet formant une espèce de poche avec lequel on prend les truites quand la rivière est trouble,
    Gloss. de la vallée d'Yères, le Havre, 1876, p. 306 (savigniau)
  16. Nom vulgaire, en Normandie, de la nigelle,
    Gloss. de la vallée d'Yères, p. 149 (éraignie)
  17. Râtelures de blé, d'avoine.
    Gloss. de la vallée d'Yères, le Havre, 1876, p. 284 (râtelures)
  18. Endroit, terrain d'où l'on tire l'argile,
    Gloss. de la vallée d'Yères, Le Havre, 1876, p. 21 (argilière)
  19. En Normandie, pâte qui renferme des pommes ou des poires cuites au four.
    Gloss. de la vallée d'Yères, le Havre, 1876, p. 48 (bouloche)
  20. En Normandie, lait de beurre, lait qui reste dans la baratte quand le beurre est pris.
    Gloss. de la vallée d'Yères, le Havre, 1876, p. 203 (lait-battu)