Achille DELBOULLE, auteur cité dans le Littré

DELBOULLE (1834-1905)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme DELBOULLE a été choisie.

112 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
Glossaire de la vallée d'Yères pour servir à l'intelligence du dialecte haut-normand et à l'histoire de la vieille langue française 1876-1877 112 citations

Quelques citations de Achille DELBOULLE

Voici un tirage aléatoire parmi ses 112 citations dans le Littré.

  1. Une voiturée de gens, de blé, de foin, de bois.
    Gloss. de la vallée d'Yères, p. 342 (voiturée)
  2. Une chariotée de blé, de bois.
    Gloss. de la vallée d'Yères, Le Havre, 1876, p. 73 (chariotée)
  3. Nom normand de l'érable des haies,
    Gloss. de la vallée d'Yères, 1876, p. 85 (coquêne)
  4. En Normandie, fruit de l'aubépine.
    Gloss. de la vallée d'Yères, le Havre, 1876, p. 74 (chenette)
  5. Nom, en Normandie, de l'ouvrier dont le métier est de faire ou de réparer les haies,
    Gloss. de la vallée d'Yères, le Havre, 1876, p. 185 (hayeux)
  6. Le norm. dit haguettes, petites branches.
    Gloss. de la vallée d'Yères, le Havre, 1876, p. 179 (hague)
  7. Il fait froid, mettez-nous une bonne attisé.
    Gloss. de la vallée d'Yères, Le Havre, 1876, p. 25 (attisée)
  8. En Normandie, barrière fixe, facile à enjamber, qui permet de passer d'un herbage dans un autre, d'une prairie dans une autre prairie.
    Gloss. de la vallée d'Yères, le Havre, 1876, p. 253 (passage)
  9. Pilon pour écraser le gros sel,
    Gloss. de la vallée d'Yères, p. 172 (grageoir)
  10. Menues branches que les pauvres gens vont ramasser dans la forêt (Normandie),
    Gloss. de la vallée d'Yères, Le Havre, 1870, p. 45 (boisettes)
  11. Nom, en Normandie, d'un mélange de pois, de vesce, d'orge et d'avoine qu'on sème au printemps,
    Gloss. de la vallée d'Yères, le Havre, 1876, p. 231 (moncorne)
  12. En Normandie, poires communes qui servent à faire le poiré,
    Gloss. de la vallée d'Yères, le Havre, 1876, p. 64 (carésis)
  13. En Normandie, espèce de grive à tête cendrée, la litorne,
    Gloss. de la vallée d'Yères, p. 72 (chachas)
  14. Amas de terre qui s'éboule,
    Gloss. de la vallée d'Yères, p. 124 (éboulée)
  15. En Normandie, lait de beurre, lait qui reste dans la baratte quand le beurre est pris.
    Gloss. de la vallée d'Yères, le Havre, 1876, p. 203 (lait-battu)
  16. Il est revenu du bois avec une bonne épaulée.
    Gloss. de la vallée d'Yères, p. 142 (épaulée)
  17. En Normandie, se dit de la lapine qui met bas sa portée,
    Gloss. de la vallée d'Yères, le Havre, 1876, p. 205 (lapiner)
  18. Endroit, terrain d'où l'on tire l'argile,
    Gloss. de la vallée d'Yères, Le Havre, 1876, p. 21 (argilière)
  19. Brins de lin, tiges de chanvre dépouillés de leur écorce à l'aide de l'écouche.
    Gloss. de la vallée d'Yères, le Havre, 1876, p. 182 (écouchures)
  20. Populairement, froid comme le marteau de saint Eloi, se dit d'un homme calme, que rien n'émeut.
    Gloss. de la vallée d'Yères, p. 132 (éloi)