Achille DELBOULLE, auteur cité dans le Littré

DELBOULLE (1834-1905)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme DELBOULLE a été choisie.

112 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
Glossaire de la vallée d'Yères pour servir à l'intelligence du dialecte haut-normand et à l'histoire de la vieille langue française 1876-1877 112 citations

Quelques citations de Achille DELBOULLE

Voici un tirage aléatoire parmi ses 112 citations dans le Littré.

  1. Cette année on ne nous a pas invités à la fête, mais seulement au rebond.
    Gloss. de la vallée d'Yères, le Havre, 1876, p. 286 (rebond)
  2. Faites détiédir cette eau.
    Gloss. de la vallée d'Yères, p. 113 (détiédir)
  3. Nom d'une espèce de pommier en Normandie, espèce tardive.
    Gloss. de la vallée d'Yères, p. 299 (roquet [4])
  4. En Normandie, se dit d'un cultivateur qui laboure avec des haridelles et n'avance point dans son travail ; d'où haricotier, pauvre homme qui n'arrive point à faire ses affaires, qui tire le diable par la queue,
    Gloss. de la vallée d'Yères, le Havre, 1876, p. 182 (haricoter)
  5. Minons, nom, en Normandie, des fleurs mâles du saule, du noisetier, ainsi nommées parce qu'elles sont douces au toucher comme le poil d'un minon ou chat.
    Gloss. de la vallée d'Yères, le Havre, 1876, p. 229. Ce sont les chatons. (minon)
  6. Ses yeux claironnent de joie.
    Gloss. de la vallée d'Yères, Le Havre 1876, p. 79 (claironner)
  7. Ne comptez pas sur cet homme, il n'est pas fiable,
    Gloss. de la vallée d'Yères, p. 153. (fiable)
  8. On dit aussi broutard en Normandie.
    Gloss. de la vallée d'Yères, le Havre, 1876, p. 53 (broutier)
  9. Nom, en Normandie, des brins de lin, des tiges de chanvre dépouillés de leur écorce,
    Gloss. de la vallée d'Yères, le Havre, 1876, p. 182 (haridons)
  10. En Normandie, il a l'air d'un défoui de terre, il a l'air d'un déterré.
    Gloss. de la vallée d'Yères, p. 105 (défouir)
  11. Nom, en Normandie, d'un cochon court, trapu, à oreilles droites,
    Gloss. de la vallée d'Yères, p. 117 (doguin, ine)
  12. Désunion, mauvaise intelligence,
    Gloss. de la vallée d'Yères, p. 216 (malentente)
  13. Pilon pour écraser le gros sel,
    Gloss. de la vallée d'Yères, p. 172 (grageoir)
  14. Nom, en Normandie, du bûcher qu'on allume pour faire du charbon,
    Gloss. de la vallée d'Yères, p. 151 (faude)
  15. égasiller, écarter.
    Gloss. de la vallée d'Yères, p. 130 (égailler)
  16. En Normandie, carré de côtelettes de porc qu'on fait rôtir à la broche.
    Gloss. de la vallée d'Yères, le Havre, 1876, p. 184 (hâtelet)
  17. Mauvaiseté se dit en Normandie.
    Gloss. de la vallée d'Yères, le Havre, 1870, p. 222 (mauvaiseté)
  18. Nom vulgaire, en Normandie, de la nigelle,
    Gloss. de la vallée d'Yères, p. 149 (éraignie)
  19. En Normandie, espèce de bouleau avec des petites branches duquel on fait des balais,
    Gloss. de la vallée d'Yères, le Havre, 1876, p. 47 (bouillet)
  20. En Normandie, nom de la musaraigne,
    Gloss. de la vallée d'Yères, p. 236 (musette [2])