Achille DELBOULLE, auteur cité dans le Littré

DELBOULLE (1834-1905)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme DELBOULLE a été choisie.

111 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
Glossaire de la vallée d'Yères pour servir à l'intelligence du dialecte haut-normand et à l'histoire de la vieille langue française 1876-1877 111 citations

Quelques citations de Achille DELBOULLE

Voici un tirage aléatoire parmi ses 111 citations dans le Littré.

  1. Mettre de la vesce, du foin, du trèfle en coquerons.
    Gloss. de la vallée d'Yères, le Havre, 1876, p. 232 (coqueron [2])
  2. Ôter la bricole,
    Gloss. de la vallée d'Yères, p. 102 (débricoler)
  3. En Normandie, pâte qui renferme des pommes ou des poires cuites au four.
    Gloss. de la vallée d'Yères, le Havre, 1876, p. 48 (bouloche)
  4. En Normandie, un homme déculotté, un homme qui, pour éviter la poursuite de ses créanciers, se sépare de biens d'avec sa femme, qui dès lors porte, comme on dit, les culottes,
    Gloss. de la vallée d'Yères, p. 104 (déculotter)
  5. En Normandie, le quart de litre,
    Gloss. de la vallée d'Yères, p. 108 (demiard)
  6. Fleur de la digitale que les enfants gonflent d'air pour la faire craquer (Normandie).
    Gloss. de la vallée d'Yères. p. 92 (craquerolle)
  7. retoquer, accueillir quelqu'un en l'accablant de reproches ; se retoquer, faire des efforts pour soulever un fardeau.
    Gloss. de la vallée d'Yères, le Havre, 1876, p. 294 (retoquer)
  8. En Normandie, barrière fixe, facile à enjamber, qui permet de passer d'un herbage dans un autre, d'une prairie dans une autre prairie.
    Gloss. de la vallée d'Yères, le Havre, 1876, p. 253 (passage)
  9. Action de piler les pommes, pour faire le cidre,
    Gloss. de la vallée d'Yères, p. 259 (pilage)
  10. En Normandie, se dit de la lapine qui met bas sa portée,
    Gloss. de la vallée d'Yères, le Havre, 1876, p. 205 (lapiner)
  11. Brins de lin, tiges de chanvre dépouillés de leur écorce à l'aide de l'écouche.
    Gloss. de la vallée d'Yères, le Havre, 1876, p. 182 (écouchures)
  12. Nom, en Normandie, du bûcher qu'on allume pour faire du charbon,
    Gloss. de la vallée d'Yères, p. 151 (faude)
  13. Noms normands du roitelet,
    Gloss. de la vallée d'Yères, le Havre, 1876, p. 298 (reblet)
  14. Le normand a décronquer, jeter en bas, encronquer, monter dessus.
    Gloss. de la vallée d'Yères, p. 94 (cronquelet)
  15. En Normandie, sifflet fait avec un chalumeau de blé et dont le son rappelle celui de la cornemuse,
    Gloss. de la vallée d'Yères, le Havre, 1876, p. 260 (pipet)
  16. Désunion, mauvaise intelligence,
    Gloss. de la vallée d'Yères, p. 216 (malentente)
  17. Le norm. dit haguettes, petites branches.
    Gloss. de la vallée d'Yères, le Havre, 1876, p. 179 (hague)
  18. Pilon pour écraser le gros sel,
    Gloss. de la vallée d'Yères, p. 172 (grageoir)
  19. En Normandie, connaître le nostrum, savoir son affaire, être au courant d'une chose.
    Gloss. de la vallée d'Yères, le Havre, 1876, p. 242 (nostrum)
  20. Nom, en Normandie, d'une pièce de bois mobile ou tourniquet, placée à l'extrémité postérieure d'un chariot ou d'une charrette, sur laquelle s'enroule une grosse corde qui maintient la charge.
    Gloss. de la vallée d'Yères, le Havre, 1876, p. 85 (pouliot [2])