Achille DELBOULLE, auteur cité dans le Littré

DELBOULLE (1834-1905)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme DELBOULLE a été choisie.

112 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
Glossaire de la vallée d'Yères pour servir à l'intelligence du dialecte haut-normand et à l'histoire de la vieille langue française 1876-1877 112 citations

Quelques citations de Achille DELBOULLE

Voici un tirage aléatoire parmi ses 112 citations dans le Littré.

  1. En Normandie, petit hangar pour mettre le bois à l'abri et faire sécher le linge,
    Gloss. de la vallée d'Yères, le Havre, 1876, p. 181 (hallettes)
  2. Le parler normand a ran, bélier.
    Gloss. de la vallée d'Yères, le Havre, 1876, p. 281 (ram)
  3. En Normandie, poire de mouton, poire précoce bonne à manger.
    Gloss. de la vallée d'Yères, le Havre, 1876, p. 234 (mouton)
  4. Nom normand du rouge-gorge,
    Gloss. de la vallée d'Yères, le Havre, 1876, p. 219 (maribrait)
  5. Le taureau a heurté la servante.
    Gloss. de la vallée d'Yères, le Havre, 1876, p. 186 (heurter)
  6. Fleur de la digitale que les enfants gonflent d'air pour la faire craquer (Normandie).
    Gloss. de la vallée d'Yères. p. 92 (craquerolle)
  7. Allumer le feu avec des dolettes.
    Gloss. de la vallée d'Yères, p. 117 (dolettes)
  8. Nom, en Normandie, d'une traverse de bois où le boucher suspend par les pattes les bêtes qu'il a tuées, et le chasseur son gibier,
    Gloss. de la vallée d'Yères, p. 154 (gambier [2])
  9. Nom, en Normandie, du champ où l'on récolte de l'orge.
    Gloss. de la vallée d'Yères, le Havre, 1876, p. 245 (orgerie)
  10. Nom, en Normandie, de la larve du hanneton ou ver blanc,
    Gloss. de la vallée d'Yères, p. 337 (verbled)
  11. Faites détiédir cette eau.
    Gloss. de la vallée d'Yères, p. 113 (détiédir)
  12. En Normandie, touffe de buisson, hallier,
    Gloss. de la vallée d'Yères, le Havre, 1876, p. 161 (halot)
  13. égasiller, écarter.
    Gloss. de la vallée d'Yères, p. 130 (égailler)
  14. Râtelures de blé, d'avoine.
    Gloss. de la vallée d'Yères, le Havre, 1876, p. 284 (râtelures)
  15. Il fait froid, mettez-nous une bonne attisé.
    Gloss. de la vallée d'Yères, Le Havre, 1876, p. 25 (attisée)
  16. En Normandie, mesure de pommes contenant huit boisseaux ; la petite maine n'a que six boisseaux,
    Gloss. de la vallée d'Yères, le Havre, 1876, p. 214 (maine)
  17. En Normandie, fruit de l'aubépine.
    Gloss. de la vallée d'Yères, le Havre, 1876, p. 74 (chenette)
  18. En Normandie, treillis pour empêcher de passer les plus petits animaux,
    Gloss. de la vallée d'Yères, Le Havre, 1876, p. 34 (barrottage)
  19. Un enfant piaulard.
    Gloss. de la vallée d'Yères, le Havre, 1876, p. 258 (piaulard, arde)
  20. En Normandie, cabane de berger, niche à chiens, à lapins.
    Gloss. de la vallée d'Yères, p. 60 (caloge)