Achille DELBOULLE, auteur cité dans le Littré

DELBOULLE (1834-1905)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme DELBOULLE a été choisie.

112 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
Glossaire de la vallée d'Yères pour servir à l'intelligence du dialecte haut-normand et à l'histoire de la vieille langue française 1876-1877 112 citations

Quelques citations de Achille DELBOULLE

Voici un tirage aléatoire parmi ses 112 citations dans le Littré.

  1. Nom, en Normandie, d'une traverse de bois où le boucher suspend par les pattes les bêtes qu'il a tuées, et le chasseur son gibier,
    Gloss. de la vallée d'Yères, p. 154 (gambier [2])
  2. Mettre du blé, du seigle en demoiselle.
    Gloss. de la vallée d'Yères, p. 107 (demoiselle)
  3. Râtelures de blé, d'avoine.
    Gloss. de la vallée d'Yères, le Havre, 1876, p. 284 (râtelures)
  4. Le normand dit harler,
    Gloss. de la vallée d'Yères, le Havre, 1876, p. 183 (hâler)
  5. En Normandie, se dit de la lapine qui met bas sa portée,
    Gloss. de la vallée d'Yères, le Havre, 1876, p. 205 (lapiner)
  6. En Normandie, carré de côtelettes de porc qu'on fait rôtir à la broche.
    Gloss. de la vallée d'Yères, le Havre, 1876, p. 184 (hâtelet)
  7. Une chariotée de blé, de bois.
    Gloss. de la vallée d'Yères, Le Havre, 1876, p. 73 (chariotée)
  8. Mon habit est si étroit, que je ne puis l'engancer.
    Gloss. de la vallée d'Yêres, p. 137 (enganter)
  9. Le taureau a heurté la servante.
    Gloss. de la vallée d'Yères, le Havre, 1876, p. 186 (heurter)
  10. En Normandie, petite pomme blanche à couteau ; elle est précoce,
    Gloss. de la vallée d'Yères, p. 155 (fleur-de-mai)
  11. Un enfant piaulard.
    Gloss. de la vallée d'Yères, le Havre, 1876, p. 258 (piaulard, arde)
  12. En Normandie, mérisier des bois ; la chèche, fruit de cet arbre,
    Gloss. de la vallée d'Yères, 1876, p. 74 (chécher)
  13. Nom, en Normandie, du bûcher qu'on allume pour faire du charbon,
    Gloss. de la vallée d'Yères, p. 151 (faude)
  14. Nom, en Normandie, d'un petit mammifère du genre des martres et des fouines, ainsi dit à cause de la couleur rousse de son poil.
    Gloss. de la vallée d'Yères, p. 300 (rouget [2])
  15. Nom, en Normandie, du bâton qui sert à enrouler une grosse et longue corde autour du tourniquet placé à l'arrière de la charrette, afin de maintenir les gerbes qui y sont chargées.
    Gloss. de la vallée d'Yères, p. 335 (varoque)
  16. Nom, en Normandie, de la larve du hanneton ou ver blanc,
    Gloss. de la vallée d'Yères, p. 337 (verbled)
  17. Nom, en Normandie, du prunier sauvage,
    Gloss. de la vallée d'Yères, 1876, p. 93 (crinminchonnier)
  18. Planche de 33 centimètres sur 16, traversée au milieu par un morceau de bois, qui d'un bout sert de manche, et de l'autre laisse jouer sur une cheville un petit maillet destiné à frapper sur la planche ; c'est l'instrument avec lequel, dans les derniers jours de la semaine sainte, lorsque les cloches ne sonnent plus, les enfants de chœur, parcourant les villages, annoncent aux fidèles l'heure des offices.
    Gloss. de la vallée d'Yères, p. 79 (clapet)
  19. Caillebotter se dit, en Normandie, des pommiers, lorsqu'ils fleurissent lentement, sans vigueur, et que leurs feuilles sont attaquées par les chenilles.
    Gloss. de la vallée d'Yères, 1876, p. 58 (caillebotter)
  20. En Normandie, provision de fruits qu'on garde pour l'hiver et qu'on laisse mûrir sur la planche,
    Gloss. de la vallée d'Yères, le Havre, 1876, p. 236 (mugot)