Antoinette DESHOULIÈRES, auteur cité dans le Littré

DESHOULIÈRES (1634-1694)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme DESHOULIÈRES a été choisie.

113 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Aucune œuvre identifiée, le travail d'identification des œuvres reste à faire sur cet auteur.

Quelques citations de Antoinette DESHOULIÈRES

Voici un tirage aléatoire parmi ses 113 citations dans le Littré.

  1. L'esprit, le respect et l'amour Y répandaient surtout un charme inexplicable.
    t. I, p. 92 (inexplicable)
  2. Et d'ailleurs il n'est pas si facile qu'on pense D'être fort honnête homme et de jouer gros jeu.
    t. I, p. 106 (gros, osse)
  3. On peut impunément, pour l'intérêt du ciel, être dur, se venger, faire des injustices ; De la dévotion c'est là l'essentiel.
    au P. de la Chaise. (dévotion)
  4. Lorsque les ordres absolus De l'être indépendant qui gouverne le monde.
    t. I, p. 131 (indépendant, ante)
  5. De troubler le repos des miaulantes familles [les chats].
    t. II, p. 166 (Mme Deshoulières a prononcé miô-lan-tes). (miaulant, ante)
  6. Ne vous y trompez pas, vous y seriez reçu Comme un chien dans un jeu de quilles.
    Poés. t. II, p. 166 (quille [2])
  7. Sa gorge est blanche, pleine, et l'on ne saurait voir Dans toute la nature une gorge plus belle.
    Portr. de Mlle de Villène. (gorge)
  8. Mais qu'au combat où rien ne sert armure, Où rien ne sert qu'on ait féé la peau…
    Rondeau redoublé au duc de St-Aignan (féer)
  9. Il [l'homme] commence à mourir longtemps avant qu'il meure ; Il périt en détail imperceptiblement.
    Réfl. div. (imperceptiblement)
  10. Tircis, l'amour n'est point de votre connaissance, Vous prenez sa sœur pour lui.
    Poés. t. I, p. 126 (prendre)
  11. Et sur le mérite et les mœurs On pourrait défier les plus fins connaisseurs De vous souhaiter quelque chose.
    dans RICHELET (connaisseur, euse)
  12. Le savoir nuit à tout, la mode en est passée ; On croit qu'un bel esprit ne saurait être bon.
    Ép. chagrine à MLLE***. (mode [2])
  13. Séparant Genseric de ce qui l'environne, Il ne s'est attaché qu'à ma seule personne.
    Genseric, II, 3 (séparer)
  14. Souffre qu'un cœur de tes charmes épris [c'est un chien qui parle] Te conte quelquefois de jappantes fleurettes.
    t. II, p. 175 (jappant, ante)
  15. Cette fière raison dont on fait tant de bruit, Contre les passions n'est pas un sûr remède ; Un peu de vin la trouble, un enfant la séduit.
    Poés. t. I, p. 34 (raison)
  16. Tu sais l'art d'employer noblement ton quibus.
    Bout rimé, à M. de Saint Aignan. (quibus)
  17. Dans ce hameau je vois de toutes parts De beaux atours mainte fillette ornée ; Je gagerais que quelque jeune gars Avec Catin unit sa destinée.
    Ballade. (gars)
  18. De la religion c'est ainsi qu'ils se jouent ; Ils ont un air pieux répandu sur le front Que leurs actions désavouent.
    Ép. chagrine. (désavouer)
  19. Et d'ailleurs il n'est pas si facile qu'on pense D'être fort honnête homme et de jouer gros jeu.
    Réflex. div. XI (jeu)
  20. Il est facile de… Il n'est pas si facile qu'on pense D'être fort honnête homme et de jouer gros jeu.
    Réflex. XI (facile)