Antoinette DESHOULIÈRES, auteur cité dans le Littré

DESHOULIÈRES (1634-1694)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme DESHOULIÈRES a été choisie.

113 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Aucune œuvre identifiée, le travail d'identification des œuvres reste à faire sur cet auteur.

Quelques citations de Antoinette DESHOULIÈRES

Voici un tirage aléatoire parmi ses 113 citations dans le Littré.

  1. Et d'ailleurs il n'est pas si facile qu'on pense D'être fort honnête homme et de jouer gros jeu.
    t. I, p. 106 (gros, osse)
  2. Sa nourrice [de Phèdre, dans Racine] lui fait un sermon fort chrétien Contre l'affreux dessein d'attenter à soi-même.
    Poésies, t. II, p. 119 (sermon)
  3. Point n'a d'écus : pour belle qu'on soit née, L'amour languit sans Bacchus et Cérès.
    Poés. t. I, p. 43 (pour [1])
  4. Le bienheureux nom d'impromptu Parmi les sots a la vertu De mettre à couvert de l'orage Toutes les fautes d'un ouvrage.
    t. II, p. 166 (impromptu)
  5. Fâche-t-on un dévot, c'est Dieu qu'on fâche en lui ; Ces apôtres du temps, qui des premiers apôtres Ne nous font point ressouvenir, Pardonnent bien moins que nous autres.
    au P. de la Chaise. (dévot, dévote)
  6. D'un chat digne de moi sa bonté me régale.
    Poés. t. II, p. 171 (régaler [1])
  7. Certain air de dévotion, Lorsque l'on n'est plus jeune, a toujours bonne grâce.
    au P. de la Chaise. (dévotion)
  8. Un renom qui n'est noirci Par nul vilain tripotage.
    Poés. t. I, p. 128 (tripotage)
  9. Ruisseau, nous paraissons avoir un même sort : D'un cours précipité nous allons l'un et l'autre, Vous à la mer, nous à la mort.
    Poés. t. I, p. 130 (précipité, ée)
  10. Elle papillonne toujours, Me disait ce grand homme, et rien ne la corrige.
    Poésies, t. II, p. 76 (papillonner)
  11. Certain air de dévotion, Lorsque l'on n'est plus jeune, a toujours bonne grâce.
    t. II, p. 71 (grâce)
  12. Penser trop bien de soi, fait tomber tous les jours En des égarements étranges.
    Réflexions diverses. (penser [1])
  13. Puisse l'enfant sans merci Vous forcer à rendre hommage À quelque Iris de village, Dont le cœur fourbe et volage Vous aime couci-couci.
    dans RICHELET (couci-couci)
  14. Homme, vante moins ta raison… Aussi faible que toi, dans ta jeune saison Elle est chancelante, imbécile.
    Réfl. diverses, XII (saison)
  15. Je m'égare et je moralise Peut-être un peu hors de saison ; Qu'y faire ? malgré la raison, Dans tout ce qu'on écrit, on se caractérise.
    à M. l'abbé de Lavau. (moraliser)
  16. De troubler le repos des miaulantes familles [les chats].
    t. II, p. 166 (Mme Deshoulières a prononcé miô-lan-tes). (miaulant, ante)
  17. Ruisseau, nous paraissons avoir un même sort ; D'un cours précipité nous allons l'un et l'autre, Vous à la mer, nous à la mort.
    Ruisseau, idylle. (ruisseau)
  18. Sans dégainer et sans monter moreau, Mettez à fin périlleuse aventure.
    Rondeau redoublé, au duc de Saint-Aignan (moreau [1])
  19. Si je pouvais trouver d'assez noires couleurs, Que j'aimerais à faire une fidèle image Du fond de leurs perfides cœurs !
    Épître chagrine au T. R. P. de la Chaise. (noir, oire)
  20. C'est un secours contre plus d'un tourment ; Il n'en est point qui ne cède aisément Aux doux glouglous que fait une bouteille.
    dans RICHELET (glouglou)