Bonaventure DESPÉRIERS, auteur cité dans le Littré

DESPÉRIERS (1510-1544)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme DESPÉRIERS a été choisie.

539 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
Cymbalum mundi 1537 45 citations
Nouvelles récréations 1537 458 citations

Quelques citations de Bonaventure DESPÉRIERS

Voici un tirage aléatoire parmi ses 539 citations dans le Littré.

  1. Il aimoit uniquement les saucisses… les harengs saurs, et tous semblables aiguillons à vin.
    Contes, LXXIX (aiguillon)
  2. Cap de bieu, encore avez-vous à choisir, à prendre ou à laisser.
    Contes, LII (prendre)
  3. C'estoit l'un de ceux qui l'avoient si bien lardé [brocardé] à sa venue.
    Contes, XX (larder)
  4. Elle estoit jeune et n'avoit point encore ouï dire ce mot de dot ; lequel ils disent en certains endroits du royaume, et principalement en Lyonnois, pour douaire ; et pensoit qu'on eust dit que cet homme eut mangé le dos ou l'eschine de la femme.
    Contes, XLV (dot)
  5. Ils sont si pesans, qu'on auroit plus tost apprins à un bœuf à aller à la haquenée, qu'à eux à danser.
    Contes, XL. (haquenée)
  6. Voulant esprouver un collet de buffle qu'il avoit vestu, ou un jaque de maille.
    Contes, LVII (jaque [1])
  7. Changer des escus au soleil contre des escus-pistolets [demi-pistoles]. - Vos escus au soleil ne vous vaudroient ici non plus que des pistolets.
    Contes, CIV (pistolet)
  8. Elle s'oublioit entre les bras de son ami, le laissant en ce grand et eminent danger.
    Contes, CXXXVIII (éminent, ente)
  9. Il lui dist en latin, en le guignant de la teste : accipe.
    Contes, LXXXVI (guigner)
  10. La folie d'avoir, sur le haut de son age, prins une fille si jeune d'ans.
    Contes, VI (haut, aute)
  11. Et quand ils ont prou esté en ceste sueur [frayeur], ils trouvent à la fin que ce n'est rien.
    Cymbal. 152 (sueur)
  12. La jeune veuve, la quelle estoit femme inventive et de bon esprit.
    dans le Dict. de DOCHEZ. (inventif, ive)
  13. Il n'epargnoit (comme on dit en commun proverbe) ni roi ni roc.
    Contes, CXXV (roc [2])
  14. L'abbé dit à son pitancier : qu'on donne à dejeuner à messire Jean.
    Contes, LXXV (pitancier)
  15. Luy dist en riant, mais c'estoit ris d'hostelier.
    Contes, t. II, p. 117, dans LACURNE (hôtelier, ière)
  16. Il ne se print garde qu'en tirant le vin le fausset lui echappa dedans le pot.
    Contes, XLVII (fausset [2])
  17. Elle lui disoit mille injures ; mais il les avaloit toutes avec un verre de vin.
    Contes, LXXIX (avaler)
  18. …La Roche-Thomas lui va dire : viens çà, idiote, inepte…
    Contes, XVI (inepte)
  19. Les copieux de la Fleche qu'on dit avoir esté si grands gaudisseurs que jamais homme n'y passoit qu'il n'eust son lardon…
    Contes, XXVIII (copieur)
  20. Le prevost lui dit en riant, mais c'etoit un rire d'hostelier [un rire du bout des dents]…
    Contes, LXXXIII (rire)