Bonaventure DESPÉRIERS, auteur cité dans le Littré

DESPÉRIERS (1510-1544)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme DESPÉRIERS a été choisie.

539 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
Cymbalum mundi 1537 45 citations
Nouvelles récréations 1537 458 citations

Quelques citations de Bonaventure DESPÉRIERS

Voici un tirage aléatoire parmi ses 539 citations dans le Littré.

  1. En moins de rien lui furent, que vuidés, que accordés, que amortis, deux ou trois cents procès.
    Contes, XXXVI (amortir)
  2. Il estoit homme trape, bien amassé, et mesme qui savoit bien jouer des couteaux.
    Contes, L. (amasser)
  3. Il n'y faut ne vocabulaire ne commentaire.
    Contes, I (vocabulaire)
  4. Il estoit de cette bonne paste de gens, qui ne prennent point trop les matieres à cœur.
    Contes, v. (pâte)
  5. Les copieux de la Fleche qu'on dit avoir esté si grands gaudisseurs que jamais homme n'y passoit qu'il n'eust son lardon…
    Contes, XXVIII (copieur)
  6. La bonne femme, toute maudolente, lui dit : Au diable soit le dechiqueté.
    Contes, LXIX. (déchiqueter)
  7. Il obtint sa grace du roi, pour avoir craché quelques mots de latin rosti.
    ib. CXI (latin, ine)
  8. Mon curé de Brou lavoit sa buée.
    Contes, XXXVI (buée)
  9. C'est par la vertu des mots que je t'ay veu ce pendant marmonner entre tes levres.
    Cymbal. 99 (marmonner)
  10. Il n'y avoit de ravaudeurs ne de couturiers.
    Contes, XXIX. (ravaudeur, euse)
  11. Et, approchant de la courtine, lui demanderent comme il avoit reposé celle nuit.
    Contes, CXXVIII (courtine)
  12. Il le faisoit psalmodier à l'eglise, chanter des leçons de matines et de vigiles.
    Contes, XLVII (psalmodier)
  13. Et puis leur gibier ne s'adresse pas [ne vient pas] par deçà.
    Cymb. 158 (adresser)
  14. L'intention du fondateur estoit qu'ils vequissent en humilité, chasteté et obedience.
    Contes, XLIX. (obédience)
  15. Le pique-bœuf ne se haste pas trop de respondre, il parle à ses bœufs.
    Contes, LXXI (pique-bœuf)
  16. Le prevost le fit dependre.
    Contes, LXIII (dépendre [1])
  17. En une paroisse du diocese du Mans, laquelle se demande St-Georges, il y avoit…
    Contes, XXIV (demander)
  18. Je ne scay que faire de croire que ce le soit [je ne puis croire que c'est lui].
    Cymbal. 77 (faire [1])
  19. Elle s'oublioit entre les bras de son ami, le laissant en ce grand et eminent danger.
    Contes, CXXXVIII (éminent, ente)
  20. L'un desquels bœufs vint frayer un petit contre sa robe.
    Contes, XII (frayer [2])