Bonaventure DESPÉRIERS, auteur cité dans le Littré

DESPÉRIERS (1510-1544)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme DESPÉRIERS a été choisie.

540 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
Cymbalum mundi 1537 46 citations
Nouvelles récréations 1537 458 citations

Quelques citations de Bonaventure DESPÉRIERS

Voici un tirage aléatoire parmi ses 540 citations dans le Littré.

  1. Elle dit à un petit poisson d'avril qu'elle avoit auprès de soi : Va-t'en suivre ce gentil-homme…
    Contes, XXXIII (avril)
  2. Nous ne faisons que partir de boire, toutefoys…
    ib. 79 (faire [1])
  3. … Des personnes qui s'entretinssent par la main, et qui sautassent, qui virassent.
    Contes, XL. (entretenir)
  4. Il en vouloit fort aux moines et moinesses.
    Contes, CXII (moinesse)
  5. L'honneur d'un homme tiendroit à bien peu de chose, s'il dependoit du fait d'une femme.
    Contes, VI (dépendre [2])
  6. Il latinisoit en françois, et francisoit le latin.
    Contes, XVI (latiniser)
  7. En sa maison il n'y avoit rien plus froid que l'atre, et tous les prisonniers s'en estoient fuis de sa bourse.
    Contes, CXVIII (âtre)
  8. … Par despit et par necessité, il s'estoit rendu bandoulier des montagnes et des environs.
    Contes, LXXXIV (bandolier ou bandoulier)
  9. Ah ! mes fillettes, ne vous y fiez pas, ils vous tromperont, il vous feront lire un quid pro quod.
    Contes, I (quiproquo)
  10. Puis, se recordant du moyen que feu son oncle lui avoit delaissé pour tromper ses ennuis, se mit à contre-pointer [mettre en contre-point] une chanson.
    Contes, CII (contre-pointer)
  11. Hostesse, tenez, payez-vous, prenez là ce qu'il vous faut.
    Cymbal. 85 (payer)
  12. Voire mesme, quand il [un tailleur] tailloit un habillement pour soy, il lui estoit avis que son drap n'eust pas esté bien employé, s'il n'en eust eschantillonné quelque lopin, et caché en la liette, ou au coffre des bannieres.
    Contes, XLVIII (layette)
  13. La maniere de faire taire et danser les femmes, lorsque leur avertin les prend.
    ib. CXV (avertin)
  14. Un maistre aux arts est si plein d'ergots qu'on ne sauroit durer auprès de lui.
    Contes, IV (ergo)
  15. Le nez lui degouttoit, principalement en hiver, comme la poche d'un pescheur.
    Contes, LXXXV (dégoutter)
  16. Il portoit un de ces grands feutres d'Espagne pour se defendre du soleil.
    Contes, XXXIX. (feutre)
  17. Elle fongna au clerc plus d'un jour et une nuit.
    Contes, XVI (hogner)
  18. …Pour depescher le pays de ce mechant garnement de renard.
    Contes, XXX (garnement)
  19. Les rencontres, brocards et sornettes qu'il faisoit et disoit.
    Contes, XXXII (rencontre)
  20. Il estoit si petit qu'on l'eust bien mis dans une bourse d'un double.
    Contes, XLIII (double)