René DESCARTES, auteur cité dans le Littré

DESCARTES (1596-1650)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme DESCARTES a été choisie.

702 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
Discours de la méthode 1637 245 citations
Les météores 1637 49 citations
Méditations 1641 88 citations

Quelques citations de René DESCARTES

Voici un tirage aléatoire parmi ses 702 citations dans le Littré.

  1. Elle ne peut de rien profiter ni aussi de rien nuire.
    Diopt. 9 (rien)
  2. Pendant que chacun tâche de vaincre [dans une discussion], on s'exerce bien plus à faire valoir la vraisemblance qu'à peser les raisons de part et d'autre ; et ceux qui ont été longtemps bons avocats ne sont pas pour cela par après les meilleurs juges.
    Méth. VI, 5 (juge)
  3. Je pense convenir avec tous les théologiens.
    Rep. 2 (convenir)
  4. Les sciences ne sont point si approchantes de la vérité que les simples raisonnements.
  5. Suivant une ligne qui est moins approchante de la droite.
  6. Si j'ai ci-devant trouvé quelques vérités dans les sciences…, je puis dire que ce ne sont que des suites et des dépendances de cinq ou six principales difficultés que j'ai surmontées, et que je compte pour autant de batailles où j'ai eu l'heur de mon côté.
    ib. VI, 4 (heur)
  7. Il n'y aurait point d'apparence qu'un particulier fît…
    Méth. (apparence)
  8. Tout de même que les peintres, ne pouvant également bien représenter dans un tableau plat toutes les diverses faces d'un corps solide, en choisissent une des principales.
    Méth. v, 2 (face)
  9. Les idées qui me représentent des substances sont sans doute quelque chose de plus [que des façons de penser], et contiennent en soi, pour ainsi parler, plus de réalité objective.
    Médit. III, 10 (objectif, ive)
  10. La mer, qui est le réceptacle de toutes les eaux.
    Météor. 3 (réceptacle)
  11. Ceux qui ont la fortune chez eux ont raison de demeurer tous autour d'elle ; mais ceux de la maison desquels elle est fugitive…
    Lett. à Élisabeth, t. IX, p. 372, éd. COUSIN. (fugitif, ive)
  12. Je comprends fort bien que l'être objectif d'une idée ne peut être produit par un être qui existe seulement en puissance (lequel, à proprement parler, n'est rien), mais seulement par un être formel ou actuel.
  13. On ne peut pas dire qu'elle soit en quelqu'une de ses parties à l'exclusion des autres.
    Pass. 29 (exclusion)
  14. Sans y employer que fort peu de pièces à comparaison de la multitude des OS.
    Méth. 5, 9 (comparaison)
  15. Lorsqu'on laisse cuver les vins nouveaux sous la râpe…
    Méth. 5 (cuver)
  16. S'il était autrement situé au respect de l'œil qu'il n'est pas.
    l'Homme. (pas [2])
  17. Je me délivrais peu à peu de beaucoup d'erreurs qui peuvent offusquer notre lumière naturelle.
    Méth. I, 14 (offusquer)
  18. Mon esprit est un vagabond qui se plaît à s'égarer, et qui ne saurait encore souffrir qu'on le retienne dans les justes bornes de la vérité.
    Méd. II, 8 (vagabond, onde)
  19. Il est aisé à remarquer que cette altération est sentie.
    Pass. I, 33 (aisé, ée)
  20. Ce que vous dites touchant le progrès à l'infini, à savoir qu'il n'y a point de répugnance qu'il y ait un tel progrès…
    Rép. aux 5es object. 37 (répugnance)