René DESCARTES, auteur cité dans le Littré

DESCARTES (1596-1650)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme DESCARTES a été choisie.

702 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
Discours de la méthode 1637 245 citations
Les météores 1637 49 citations
Méditations 1641 88 citations

Quelques citations de René DESCARTES

Voici un tirage aléatoire parmi ses 702 citations dans le Littré.

  1. Ce n'est pas tant le mouvement comme l'action qu'il faut prendre.
    Diopt. 1 (comme)
  2. Les petits filets que je vous ai dit venir du plus intérieur du cerveau.
    l'Homme, 4 (intérieur, eure)
  3. Bien qu'ils aient imaginé la cissoïde.
    Géom. 2 (cissoïde)
  4. Je dors ici dix heures toutes les nuits, et sans que jamais aucun soin me réveille.
    Lett. à Balzac, 29 mars 1631 (soin)
  5. Commençant dès lors à ne compter pour rien les miennes propres [opinions], à cause que je les voulais remettre toutes à l'examen, j'étais assuré de ne pouvoir mieux que de suivre celle des mieux sensés.
    Méth. III, 2 (pouvoir [1])
  6. Selon les diverses façons que l'organiste remue les doigts sur le clavier.
    L'homme. (clavier)
  7. Il est certain que ce qui me reste encore à découvrir est, de soi, plus difficile et plus caché que ce que j'ai pu ci-devant rencontrer.
    ib. VI, 6 (rencontrer)
  8. C'est ce vent [avec la pluie] qui est cause que, lorsque les hirondelles volent bas, elles nous avertissent de la pluie ; car il fait descendre certains moucherons dont elles vivent, qui ont coutume de prendre l'essor et de s'égayer au haut de l'air quand il fait beau.
    Méteor. 7 (moucheron [1])
  9. Je pensai… que je ne devais point entreprendre d'en venir à bout [établir des principes de la philosophie], que je n'eusse atteint un âge bien plus mûr que celui de vingt-trois ans que j'avais alors.
    Méth. II, 13 (que [2])
  10. Les astronomes calculent mal la quantité des réfractions des cieux.
    Monde, 9 (réfraction)
  11. La vérité consistant dans un indivisible, il peut arriver que ce que nous ne croyons pas être tout à fait certain, pour probable qu'il nous paraisse, soit néanmoins absolument faux.
    Rem. sur les 7es obj. 67 (indivisible)
  12. Auparavant que j'examine cela plus soigneusement.
    Médit. 3 (auparavant)
  13. J'estimais fort l'éloquence, et j'étais amoureux de la poésie ; mais je pensais que l'une et l'autre étaient des dons de l'esprit plutôt que des fruits de l'étude.
    Méth. I, 9 (étude)
  14. Cette vérité [que le néant ne peut rien produire] n'est pas seulement claire et évidente dans les effets qui ont cette réalité que les philosophes appellent actuelle ou formelle, mais aussi dans les idées où l'on considère seulement la réalité qu'ils nomment objective.
    Médit. III, 11 (formel, elle)
  15. Il n'y a point d'hommes si hébétés et si stupides, sans en excepter même les insensés, qu'ils ne soient capables d'arranger ensemble diverses paroles et d'en composer un discours.
    Méth. v, 9 (stupide)
  16. Dont le fer doit être talué des deux côtés.
    Dioptr. 10 (taluter)
  17. Les branches qu'on nomme les carotides sont fort étroites.
    Fœtus, 3 (carotide)
  18. Il faut marquer d'un trait de plume les lieux où l'on trouvera de la difficulté, et continuer de lire sans interruption jusqu'à la fin.
    Principes, préface, 10 (lieu [1])
  19. J'ai expliqué comment cela peut compatir avec la bonté de Dieu.
    Rép. II (compatir)
  20. Les flûtes étant embouchées et remplies de vent.