Étienne Tabourot, seigneur DES ACCORDS, auteur cité dans le Littré

DES ACCORDS (1549-1590)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme DES ACCORDS a été choisie.

70 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
Les bigarrures du seigneur Des Accordz 1583 51 citations
Les Escraignes dijonnoises recueillies par le sieur Des Accords 1588 8 citations
Les touches du seigneur Des Accords 1585-1588 2 citations

Quelques citations de Étienne Tabourot, seigneur DES ACCORDS

Voici un tirage aléatoire parmi ses 70 citations dans le Littré.

  1. Une populace qui faisoit, tout estourdiement estonnée, barrer les rues avec les chaisnes.
    Bigarr. Descript. pathétiques. (étourdiment)
  2. On dit en françois trois FFF mauvais voisins, fleuve, fort, frere.
    Bigarr. p. 159, dans LACURNE (fleuve)
  3. On voit par le boulet le calibre de la piece.
    Bigarr. des Entends-trois. (calibre)
  4. Je pense que ce sont des mots de la grimoire.
    Bigarr. equivoques francais. (grimoire)
  5. Vrayement, dit-il, si le veux je traiter comme les autres, et luy donner à souper un de ces matins.
    Contes de Gaulard, p. 13, dans LACURNE (matin)
  6. Ce bon homme fut aperceu par un grand desgouté narquois, qui le congnoissoit à sa physionomie propre à estre denyaisè.
    Escraignes dijonnoises, p. 27, dans LACURNE (narquois, oise)
  7. Luy les saluoit assez officieusement.
    Escraignes dijonnoises, p. 33 dans LACURNE (officieusement)
  8. Il se falloit garder du devant d'une femme, du derriere d'une mule, et d'un moyne de tous costez.
    Bigarrures, p. 49, dans LACURNE (moine)
  9. J'eusse voluntiers retrenché mes fescennines libertez de cet aage-là.
    Bigarr. Avant-propos. (fescennin, ine)
  10. Mouflarde, petaude, vessue, Retirez-vous, le nez vous sue.
    Descriptions, p. 21, édit. de 1614 (pétaud)
  11. Deux beaux jeunes poulains du haras de l'abbaye.
    Bigarr. des entends-trois. (haras [1])
  12. Nos modernes, qui, pour le moindre axiome qui se presente, debagoulent dix ou douze authoritez.
    Préface (débagouler)
  13. Grossier foite-cul de grammaire latine.
    Bigarr. p. 136, dans LACURNE (fouette-cul)
  14. Ayant condamné un coupe-bourse d'avoir l'aureille coupée.
    Bigarrures des entends-trois. (coupe-bourse)
  15. Estimé sçavant en la pyrothegnie et art metallique.
    Bigarr. des entends-trois. (pyrotechnie)
  16. Ne voulant user du mot et jargon des bons compagnons, qui les appeloient des contre-peteries ; par exemple : un chapeau de rose, un rapeau de choses.
    Bigarr. Contrepeteries. (contre-petterie)
  17. Et sera bon sur l'aage de dix huit ans, quand ils auront le jugement ferme, leur faire desgauchir la pluspart de ce qu'ils liront, pour servir à la science de laquelle ils voudront faire principalement profession.
    Bigarr. f° 10, verso, dans LACURNE (dégauchir)
  18. Equivoques par amphibologie, vulgairement appellées des entends-trois.
    Bigarrures, ch. 6 (entendre)
  19. Jouer au jardin madame, la substance de ce jeu est que chacun des assistants doit donner un arbre, une beste dessus pour le garder, et un oyseau dessous pour chanter, et faut qu'il contreface le son ou voix de la beste et le chant de l'oyseau, puis l'on demande à la compagnie s'il a bien fait…
    Escraignes dijonnoises, p. 10, dans LACURNE (jardin)
  20. Nos courtisans, qui ne parlent que de la beatitude de ceux qui prient Dieu à repos en leur maison.
    Bigar. Contre-peteries (béatitude)