Étienne Tabourot, seigneur DES ACCORDS, auteur cité dans le Littré

DES ACCORDS (1549-1590)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme DES ACCORDS a été choisie.

70 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
Les bigarrures du seigneur Des Accordz 1583 51 citations
Les Escraignes dijonnoises recueillies par le sieur Des Accords 1588 8 citations
Les touches du seigneur Des Accords 1585-1588 2 citations

Quelques citations de Étienne Tabourot, seigneur DES ACCORDS

Voici un tirage aléatoire parmi ses 70 citations dans le Littré.

  1. Draule.
    Bigarr. f° 136, dans LACURNE (drôle)
  2. Condimens au sel et au vinaigre dont on se sert l'hyver pour salade à l'entrée et commencement des repas, comme de pourpier, petits concombres, violettes doubles, pommes verdes ou abricots.
    Escraignes dijonnoises, p. 54, dans LACURNE (condiment)
  3. Ciceron dit que ce ne sera jamais fait, qui voudra chiquoter tous les mots, ce qu'il appelle verba aucupari.
    Bigarr. Les entends-trois. (chicoter)
  4. Sur toutes les folastres inventions du temps passé, j'entends depuis environ trois ou quatre ans en ça, on avoit trouvé une façon de devise par seules peinctures qu'on souloit appeler des rebus.
    Bigarr. Rebus de Picardie. (rébus)
  5. Il fist remonstrer l'attrocité de l'injure.
    Bigarr. Equiv. françois. (atrocité)
  6. Fouetter en chien enfermé [fouetter cruellement].
    Escr. dijonn. p. 36, dans LACURNE (fouetter)
  7. Ce qui ne tomba pas en paille, mais fut bien relevé.
    Bigarrures, p. 32, dans LACURNE (tomber)
  8. Comme il fut pressé de son honneur [pressé par un besoin naturel], on le mena es privés.
    Escraignes dij. p. 43, dans LACURNE (honneur)
  9. Jouer au jardin madame, la substance de ce jeu est que chacun des assistants doit donner un arbre, une beste dessus pour le garder, et un oyseau dessous pour chanter, et faut qu'il contreface le son ou voix de la beste et le chant de l'oyseau, puis l'on demande à la compagnie s'il a bien fait…
    Escraignes dijonnoises, p. 10, dans LACURNE (jardin)
  10. Les mieux goderonnées et attintées filles de l'aage d'entre seize et vingt ans.
    Bigarr contre-peteries. (atinter)
  11. On voit par le boulet le calibre de la piece.
    Bigarr. des Entends-trois. (calibre)
  12. Vrayement, dit-il, si le veux je traiter comme les autres, et luy donner à souper un de ces matins.
    Contes de Gaulard, p. 13, dans LACURNE (matin)
  13. Revoici.
    Bigarrures, IV, p. 38, dans LACURNE (revoici)
  14. Luy donnoit fort souvent des cassades, et luy racomptoit pour vrayes des nouvelles qu'il venoit promptement d'inventer.
    Contes de Gaulard, p. 45, dans LACURNE (cassade)
  15. [Cheval ayant] poil chastain, astre au front, aux jambes deux balzans, romaine espée au col, de l'aage de sept ans.
    Bigarr. f° 140 (épée)
  16. Qu'il n'y aura pas jusqu'aux petits grimelins qui ne se meslent d'en faire un affiche de college.
    Bigarrures, préface. (grimelin)
  17. Je pense que ce sont des mots de la grimoire.
    Bigarr. equivoques francais. (grimoire)
  18. Ce bon homme fut aperceu par un grand desgouté narquois, qui le congnoissoit à sa physionomie propre à estre denyaisè.
    Escraignes dijonnoises, p. 27, dans LACURNE (narquois, oise)
  19. Du plus grand chicaneur qu'on pourra jamais voir, En ce tombeau glacé gist la despouille morte ; Pluton, hoste commun, ne le veut recevoir, De peur qu'en son pays la chicane il ne porte.
    Bigarr. (chicane)
  20. Le voyant estre seul, il le desmonta gaillardement, puis montant sur son aridelle…
    Bigarr. équiv. françois. (haridelle)