Olivier DE SERRES, auteur cité dans le Littré

DE SERRES (1539 -1619)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme DE SERRES a été choisie.

1872 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
Théâtre d'agriculture et mesnage des champs 1605 1859 citations

Quelques citations de Olivier DE SERRES

Voici un tirage aléatoire parmi ses 1872 citations dans le Littré.

  1. Le miel tient pied au sucre [le vaut], jusques au liquide ; mais de passer plus outre au sec, ne se peut, n'aiant le miel la faculté de s'endurcir.
    874 (pied)
  2. Les chevres escornées de nature, ne sont tant sujettes à avorter que les cornues.
  3. Entendans parler en cest endroit des pommes vulgaires, laisserons les pommes de coin, les pommes de grenade, d'orange, de pin, et autres portans ce titre, pour estre remarquées à leurs speciales appelations.
    685 (pomme)
  4. La terre ne pouvant que langoureusement satisfaire à la nourriture de divers fruits.
  5. Parmi les pigeons pattés, s'en treuvent des huppés, qui ont une creste à la teste, assavoir un floton de plume eslevé en arriere.
    404 (flocon)
  6. Touchant les poulailles estrangeres… les poules d'eau, le heron, l'otarde, le hallebran, l'aigrete.
  7. Meuriers se renfueilleront de telle sorte que, dans un mois après, on diroit n'y avoir esté touché.
  8. Tous ces meuriers se rendent propres à la menuiserie.
  9. Par la revolution du temps les forests se sont desertées [ruinées].
  10. Le muid de bled mesure de Paris contient douze sestiers ; le sestier, deux mines ; la mine, deux minots ; le minot, trois boisseaux. - La saumée de certains endroits de Languedoc est de quatre sestiers, le sestier de deux emines, l'emine de deux quarterons.
  11. L'enter à escusson, appellé aussi emplastration, morceau et bouton.
  12. Finalement, le tout est rechaussé, laissant sortir sur terre seulement deux œils ou bourgeons des greffes.
  13. Un petit ciseau de fer, d'os, ou de quelque bois dur et solide, sera l'instrument qu'on emploiera ici.
    664 (ciseau)
  14. L'eau s'assemble au dessus du moulin dans un grand receptacle, par d'aucuns appellé escluse, qui, après estre rempli, verse l'eau par le dessus, estant fermée la bonde d'embas, laquelle on ouvre quand il est question de faire moudre le moulin.
  15. L'importunité des fanges rabat du plaisir des longs promenoirs de la plaine.
  16. Par mesme remede sera gueri le venin provenant de la morsure des chevres et autres bestes, après en avoir taillé les branches par dessous les broutteures.
  17. Avec le foret ou vebrequin, ente on aussi en plusieurs endroits.
  18. Corneole ou chasse-bosse.
  19. Peu de saules se sauvent qu'on esbranche en seve.
  20. Vignes treillissées s'accommodent hors l'approche des murailles et jardins par allées avec ornement et mesnage.