Olivier DE SERRES, auteur cité dans le Littré

DE SERRES (1539 -1619)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme DE SERRES a été choisie.

1872 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
Théâtre d'agriculture et mesnage des champs 1605 1859 citations

Quelques citations de Olivier DE SERRES

Voici un tirage aléatoire parmi ses 1872 citations dans le Littré.

  1. Des cataplasmes faits avec des berles, ou cresson d'eau.
  2. Des vignes toutes entieres, complantées des plus exquises especes de raisins.
  3. Du poivre, de la muscade, de la graine de paradis.
  4. Au vivier, suivant l'etymologie de son nom, le poisson ne fait que vivre, pour la petitesse du lieu, inventé seulement pour le tenir ; afin d'y en prendre à toutes les fois qu'on veut, à telle cause dict aussi, reposoir et serve. - Le vivier se convertit en pescher, et le pescher en estang, amplifiant leurs limites.
    421 (vivier)
  5. Les glands, fannes, chastaignes, cornoailles, cormes, couldres et semblables fruits bastards.
    336 (faîne)
  6. Des cataplasmes faits avec des berles ou cresson d'eau.
    926 (berle)
  7. Quant aux reponces ou raiponces, bien que leur naturel soit de venir d'ellesmemes sans artifice, près des bouis, buissons, et autres arbustes sauvages…
  8. Les cols seront coupés avec un razoir, tant bassement qu'il sera possible.
  9. Queue de cheval, rozes d'outre-mer, rozes de Provins, fueilles de cormier.
  10. Cest affranchissement se pratique à souhait est meuriers de tous aages… sur les plus petits arbres de la bastardiere.
  11. Il semble que les antiques n'aient cogneu que le seul citronier, pour ne faire mention aucune des oranges, limons, ne ponciles.
  12. L'eau ardant autrement dit l'eau-de-vie.
    230 (eau)
  13. Les hemorrhoïdes sont ou sourdes non fluantes, ou ouvertes et coulantes.
  14. Que le plancher soit quarrellé de briques.
  15. Au feste et sous les couvertures du logis est la chambre des serviteurs.
  16. Une femme mesnagere entrant en une pauvre maison l'enrichit ; une despensiere ou faineante destruit la riche.
  17. Que la pellicule des raisins se sera rendue mince, subtile et translucide.
  18. Faut noter que le syrop se descuit, à toutes les fois qu'il est jetté sur le fruit.
  19. Le secher des fruits tarde quelque peu plus, parce que le miel n'est tant dessicatif que le sucre.
  20. L'eslevement des veaux.