Thomas CORNEILLE, auteur cité dans le Littré

Th. CORNEILLE (1625-1709)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme Th. CORNEILLE a été choisie.

frère du Grand Corneille

464 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
Ariane 1672 87 citations
Dom Bertran de Cigarral 1650 44 citations
Le comte d'Essex 1678 22 citations
Le galant doublé 1669 25 citations

Quelques citations de Thomas CORNEILLE

Voici un tirage aléatoire parmi ses 464 citations dans le Littré.

  1. Gagnons au pied, si vous m'en voulez croire.
    L'am. à la m. III, 8 (gagner)
  2. Non, ce n'est ni par choix ni par raison d'aimer Qu'en voyant ce qui plaît on se laisse enflammer.
    Ariane, I, 1 (enflammer)
  3. C'est l'amour du vieux temps, il n'est plus à la mode.
    l'Amour à la mode, IV, 1 (temps)
  4. Après l'indigne éclat d'un procédé si noir.
    Ariane, V, 5 (noir, oire)
  5. Et ne devais-je pas, quoi qu'il me fit entendre, Pénétrer les raisons qui vous faisaient attendre ?
    Ariane, III, 3 (entendre)
  6. C'est donc qu'elle n'a pas en main la repartie.
    D. Bertr. de Cigarral, II, 4 (main)
  7. Un point ou de Venise ou de quelque autre mode Serait d'un tôpe et tingue une suite incommode.
    Gal. doub. v, 3 (tôper)
  8. Pour tous ces petits maux de rhume, toux, migraine, Il compose à ravir l'onguent miton mitaine.
    D. Bertr. de Cigarral, I, 2 (miton [3])
  9. Je confesse à ce coup que je suis pris sans vert.
    Amour à la mode, II, 3 (vert, erte)
  10. Et le temps dans mon cœur n'affaiblira jamais Le pressant souvenir de ses rares bienfaits.
    Ar. III, 4 (pressant, ante)
  11. Au talent de hâbler il joint l'effronterie.
    C. Cés. d'Avalos, III, 6 (hâbler)
  12. Comme en cette matière il a le cerveau tendre.
    Berger extrav. I, 3 (tendre [1])
  13. Sire, à tout combattant la lice était ouverte.
    Geôlier de soi-même, II, 3 (lice [1])
  14. Mais de ton faux amour les feintes concertées, Les noires trahisons, les ai-je méritées ?
    Ariane, III, 4 (feinte [1])
  15. Si Cassandre se plaint de son hymen forcé, M'a-t-il dit d'une voix et languide et mourante…
    les Illustres ennemis, IV, 1 (languide)
  16. Qu'un secret à garder est un pesant fardeau !
    Feint astrol. I, 3 (secret [2])
  17. Vous avez, dans un trouble à nul autre pareil, Prévenu ce matin le lever du soleil.
    Ariane, V, 1 (lever [2])
  18. Chacun peut sur un lit Se tenir toujours prêt sans quitter son habit ; Qui ne le sera point restera pour les gages.
    D. Bertr. de Cigarr. II, 4 (gage)
  19. Il pesta, fulmina, lui défendit sa vue.
    D. Carl. d'Avalos, II, 6 (fulminer)
  20. Qu'on lui dise un mot tendre, elle est soudain éprise, Croit tout, prend feu sur tout, et c'est là son destin.
    Baron d'Albikrak, I, 3 (feu [1])