Thomas CORNEILLE, auteur cité dans le Littré

Th. CORNEILLE (1625-1709)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme Th. CORNEILLE a été choisie.

frère du Grand Corneille

463 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
Ariane 1672 87 citations
Dom Bertran de Cigarral 1650 44 citations
Le comte d'Essex 1678 22 citations
Le galant doublé 1669 25 citations

Quelques citations de Thomas CORNEILLE

Voici un tirage aléatoire parmi ses 463 citations dans le Littré.

  1. Pactisons seulement, tout le reste ira bien.
    le Charme de la voix, IV, 6 (pactiser)
  2. Et si de mon amour ce tendre sacrifice De ta légèreté ne rompt point l'injustice.
    Ariane, III, 4 (légèreté)
  3. J'en connais l'enclouure, et je sais bien par où Vous faire devenir un peu moins loup-garou.
    le Geôlier de soi-même, v, 6 (enclouure)
  4. Cet air n'est pas tant sot, ce port est peu commun, Et, la coiffe abattue, on me prend pour quelqu'un.
    l'Amour à la mode, II, 5 (quelqu'un, une)
  5. C'est l'amour du vieux temps, il n'est plus à la mode.
    l'Amour à la mode, IV, 1 (temps)
  6. Un tendre souvenir frappait soudain mon âme.
    Ariane, I, 4 (frapper)
  7. Cet enfant m'avait mis tout sens dessus dessous.
  8. Et si, sans le fâcher, Je puis vous planter là, vous et sœur Isabelle, Tenez-vous tout planté.
    D. César d'Avalos, V 4 (planter)
  9. Elle n'est pas encore où son espoir la met.
    Ariane, V, 5 (mettre)
  10. Bon ! qui l'entendra mieux ne l'entendra pas mal.
    le Charme de la voix, II, 2 (entendre)
  11. Un esprit bas, rampant, qui ne sent que la fange.
    D. Cés. d'Av. III, 4 (rampant, ante)
  12. Voici bien des marchands, la foire sera bonne.
    l'Amour à la mode, V, 8 (foire [1])
  13. Si j'osais pour douceur te bien paumer la gueule.
    Baron d'Albikrac, I, 3 (paumer)
  14. Je suis fort périlleux.
    le Geôlier de soi-même, III, 6 (périlleux, euse)
  15. Cet infant qu'on me baille, N'en déplaise aux baillants, n'est qu'un vrai rien qui vaille.
    Geôl. de soi-même, v, 7 (valoir)
  16. Et, dans ce désespoir, qui peut tout ose tout.
    Comte d'Essex, III, 4 (tout, toute)
  17. Je vous le disais bien, mon pauvre cœur pantelle.
    Geôlier de soi-même, III, 6 (panteler)
  18. Il faut qu'il lâche prise, ou qu'il dise pourquoi.
    Amour à la mode, II, 5 (pourquoi)
  19. La décoration en est bien entendue.
    l'Inconnu, v, 4 (entendu, ue)
  20. Marchez donc ; la, quel pas de tortue !
    Comt. d'Orgueil, III, 9 (tortue)