Thomas CORNEILLE, auteur cité dans le Littré

Th. CORNEILLE (1625-1709)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme Th. CORNEILLE a été choisie.

frère du Grand Corneille

463 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
Ariane 1672 87 citations
Dom Bertran de Cigarral 1650 44 citations
Le comte d'Essex 1678 22 citations
Le galant doublé 1669 25 citations

Quelques citations de Thomas CORNEILLE

Voici un tirage aléatoire parmi ses 463 citations dans le Littré.

  1. Vous le pourrez longtemps mettre encor hors de garde.
    Feint astrol. II, 5 (garde [1])
  2. Te voilà bien, cadet ; tiens-y-toi.
    Comt. d'org. v, 9 (y [2])
  3. Comme je condamne Votre ingrate conduite au regard d'Ariane.
    Ariane, I, 3 (ingrat, ate)
  4. Des longs ennuis où ce retard l'expose, Par ma facilité je me trouve la cause.
    Ariane, III, 1 (facilité [1])
  5. …Si vous n'êtes point louche, Du moins vous avez l'œil honnêtement farouche, Et vous m'envisagez d'un certain lorgnement à vous faire traiter peu fraternellement.
    le Geôlier de soi-même, V, 6 (lorgnement)
  6. À la fin la colère m'emporte ; Ah ! le vilain magot qui refuse les gens !
    Baron d'Albikrac, IV, 7 (magot [1])
  7. Tu crains pour moi les maux que j'ai voulu me faire, Et tu ne trembles point de ceux que tu me fais.
    Ariane, III, 4 (faire [1])
  8. Le plus grand de mes maux est de ne t'aimer plus.
    Ariane, V, 6 (mal, ale)
  9. Je viens pour faire honneur à Mme Isabeau, Et par un bon contrat me charger de sa peau.
    D. Bertr. de Cigarr. IV, 1 (peau)
  10. J'ose vous conjurer de ne vous perdre pas.
    Essex, III, 2 (conjurer)
  11. Que j'en vais voir ici qui feront grise mine !
    Comtesse d'Orgueil, V, 10 (mine [1])
  12. …j'en crois plus encor que vous n'en sauriez dire, Et n'en fais point ici la sucrée avec vous.
    l'Amour à la mode, II, 5 (sucré, ée)
  13. Oui, tandis que vos rois délibèrent ensemble, Et que tout se prépare au conseil qui s'assemble… Assemblez le conseil, il en décidera.
    Essex, II, 3 (conseil)
  14. Malgré des blonds cheveux la mode avantageuse, Un bandeau sied au front mieux qu'une paresseuse.
    le Baron d'Albicrac, I, 5 (paresseux, euse)
  15. Car enfin il en est qui, pendant tout un mois, Comme des loups-garous ne dorment qu'une fois ; Leur curieuse humeur toujours les inquiète.
    le Feint astrologue, I, 2 (loup-garou)
  16. Enfin, pour l'inconnue, elle est cassée aux gages.
    Galant doubl. III, 1 (gage)
  17. Mais aussi bien que moi vous avez ouï dire Que fille qui choisit bien souvent prend le pire.
    Don Bertran de Cigaral, IV, 1 (choisir)
  18. Je l'ai mené si loin qu'il en a perdu terre.
    Feint astrol. II, 5 (terre)
  19. S'il [un aveu] fait peine à l'orgueil qui vous fit trop oser, Songez qu'on risque tout à me le refuser.
    Essex, II, 6 (risquer)
  20. De miroir en miroir… Elle ôte et puis remet dix fois la même mouche.
    Baron d'Albikrac, II, 1 (mouche)