Thomas CORNEILLE, auteur cité dans le Littré

Th. CORNEILLE (1625-1709)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme Th. CORNEILLE a été choisie.

frère du Grand Corneille

464 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
Ariane 1672 87 citations
Dom Bertran de Cigarral 1650 44 citations
Le comte d'Essex 1678 22 citations
Le galant doublé 1669 25 citations

Quelques citations de Thomas CORNEILLE

Voici un tirage aléatoire parmi ses 464 citations dans le Littré.

  1. Pour tous ces petits maux de rhume, toux, migraine, Il compose à ravir l'onguent miton mitaine.
    D. Bertr. de Cigarral, I, 2 (miton [3])
  2. Pour elle contre vous qu'ai-je oublié de faire ?
    Ariane, I, 4 (oublier)
  3. Cependant, quoique aimable et peut-être plus belle, Je la vois, je lui parle, et ne sens rien pour elle.
    Ariane, I, 1 (sentir)
  4. C'est-à-dire, son cœur en tient déjà pour moi ?
    Comt. d'Org. I, 2 (tenir)
  5. Ces matières pour vous sont encor lettres closes.
    D. Bertr. de Cigarral, I, 1 (lettre)
  6. Je trouverai partout des femmes à revendre.
    D. Cés. d'Avalos, I, 5 (revendre)
  7. Il veut me voir souffrir : je me tais et j'endure.
    Ariane, IV, 3 (endurer)
  8. Tout vilain cas, dit-on, fut toujours reniable.
    D. Bertr. de Cig. V, 4 (reniable)
  9. …L'union d'Hécate avec Mercure, Combinant leurs aspects ou les rétrogradant Sur l'horizon fatal d'un bizarre ascendant, Pourrait parallaxer sur un cerveau si tendre,
    le Feint astrologue, II, 3 (parallaxe)
  10. Au talent de hâbler il joint l'effronterie.
    C. Cés. d'Avalos, III, 6 (hâbler)
  11. …Je ne sais ce que c'est ; Suis-je un tueur de gens ? - On palliera l'affaire.
    Don César d'Avalos, IV, 3 (pallier)
  12. …Elle-même est l'objet qui le pique.
    Berger extravag. I, 4 (piquer)
  13. Je l'ai mené si loin qu'il en a perdu terre.
    Feint astrol. II, 5 (terre)
  14. Le ciel à mon amour serait-il favorable, Jusqu'à rendre sitôt Ariane exorable ?
    Ariane, IV, 5 (exorable)
  15. Qu'ai-je affaire du trône et de la main d'un roi ?
    Ariane, III, 4 (affaire)
  16. Vous n'avez rien senti des coups que j'ai reçus, Et c'est moi seulement qu'il faut qu'on désaffronte.
    les Engagements du hasard, II, 5 (désaffronter [1])
  17. Un certain don Félix, qui d'abord franc et net M'est venu régaler d'un plantureux soufflet.
    Engag. du hasard, II, 5 (plantureux, euse)
  18. De mes yeux interdits la confuse langueur Trahirait, malgré moi le secret de mon cœur.
    Ariane, II, 3 (langueur)
  19. Mais dans quelque haut rang que vous soyez placé…
    Essex, I, 3 (quelque... que)
  20. Cet infant qu'on me baille, N'en déplaise aux baillants, n'est qu'un vrai rien qui vaille.
    Geôl. de soi-même, v, 7 (valoir)