Thomas CORNEILLE, auteur cité dans le Littré

Th. CORNEILLE (1625-1709)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme Th. CORNEILLE a été choisie.

frère du Grand Corneille

464 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
Ariane 1672 87 citations
Dom Bertran de Cigarral 1650 44 citations
Le comte d'Essex 1678 22 citations
Le galant doublé 1669 25 citations

Quelques citations de Thomas CORNEILLE

Voici un tirage aléatoire parmi ses 464 citations dans le Littré.

  1. Mais comme enfin son père A tant et tant de biens qu'il n'en saurait que faire.
    D. Cés. d'Aval. I, 2 (tant)
  2. J'ai beau la conjurer de montrer son visage ; Ma prière au refus obstinément l'engage.
    les Engagements du has. II, 2 (obstinément)
  3. Et si, sans le fâcher, Je puis vous planter là, vous et sœur Isabelle, Tenez-vous tout planté.
    D. César d'Avalos, V 4 (planter)
  4. Point de rapatriement.
    Comt. d'Orgueil, V, 8 (rapatriement [2])
  5. Votre malheur par là trouve une heureuse fin.
    Ariane, III, 3 (fin [1])
  6. Pour elle contre vous qu'ai-je oublié de faire ?
    Ariane, I, 4 (oublier)
  7. On n'est pas criminel toujours pour le paraître.
    Essex, II, 2 (pour [1])
  8. Que sert à mauvais jeu de montrer bon visage ?
    l'Amour à la mode, I, 3 (jeu)
  9. Leurs coiffures toujours sont pour moi des supplies ; Jamais elles [les femmes] n'ont fait, j'en suis au désespoir.
    l'Inconnu, v, 4 (faire [1])
  10. Le trouble dans les yeux et la rougeur au front.
    Ariane, III, 4 (rougeur)
  11. Ramène-moi, barbare, aux lieux où tu m'as prise.
    Ariane, III, 4 (prendre)
  12. Le marquis est adroit ; comme il l'a relancé !
    Comt. d'Orgueil, II, 10 (relancer)
  13. Tout semble en ce rencontre avoir juré ma perte.
    Engag. du hasard, IV, 4 (rencontre)
  14. Comment ! dans un château dont l'antiquité brille, Venir de guet-apens déhonter une fille !
  15. Je verrais à mes vœux d'autres vœux préférés.
    Ariane, II, 5 (vœu)
  16. Ô nuit ! ô trahison, dont la double noirceur Passe tout…
    Ariane, V, 3 (nuit)
  17. Je frémis de le perdre, et tremble à m'y résoudre.
    Essex, III, 2 (trembler)
  18. Et vous venez dans l'ombre, en fine tapinoise, Eprouver si mon cœur aisément s'apprivoise.
    Comt. d'Orgueil, II, 4 (tapinois, oise)
  19. Mais je trouve à mon tour la place déjà prise.
    Engag. du has. V, sc. dern. (pris, ise)
  20. Si Cassandre se plaint de son hymen forcé, M'a-t-il dit d'une voix et languide et mourante…
    les Illustres ennemis, IV, 1 (languide)