Thomas CORNEILLE, auteur cité dans le Littré

Th. CORNEILLE (1625-1709)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme Th. CORNEILLE a été choisie.

frère du Grand Corneille

463 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
Ariane 1672 87 citations
Dom Bertran de Cigarral 1650 44 citations
Le comte d'Essex 1678 22 citations
Le galant doublé 1669 25 citations

Quelques citations de Thomas CORNEILLE

Voici un tirage aléatoire parmi ses 463 citations dans le Littré.

  1. Tout semble en ce rencontre avoir juré ma perte.
    Engag. du hasard, IV, 4 (rencontre)
  2. Le marquis est adroit ; comme il l'a relancé !
    Comt. d'Orgueil, II, 10 (relancer)
  3. Vous le pourrez longtemps mettre encor hors de garde.
    Feint astrol. II, 5 (garde [1])
  4. Nérine, entres-tu bien, lorsque le ciel m'accable, Dans tout ce qu'a mon sort d'affreux, d'épouvantable ?
    Ariane, v, 5 (entrer)
  5. …Monsieur, comme il détale ! Et vite, Béatrix ! nous sommes affrontés.
    D. Cés. V, 7 (affronté, ée)
  6. Malgré des blonds cheveux la mode avantageuse, Un bandeau sied au front mieux qu'une paresseuse.
    le Baron d'Albicrac, I, 5 (paresseux, euse)
  7. Si j'étais que de vous et que j'eusse une nièce, Je saurais m'en défaire aussitôt…
    Bar. d'Albikrac, IV, 7 (être [1])
  8. Moi-même, il m'a fallu faire le réservé.
    Comtesse d'Orgueil, I, 1 (réservé, ée)
  9. Je l'expose aux rigueurs du sort le plus sévère.
    Ariane, IV, 5 (sévère)
  10. Te voilà bien, cadet ; tiens-y-toi.
    Comt. d'org. v, 9 (y [2])
  11. Puis nous jouerons ensemble à mille petits jeux.
    Berger extrav. I, 5 (jeu)
  12. Ce diable de beau-père a l'odorat subtil ; Il nous sent de bien loin.
    Comt. d'Orgueil, IV, 8 (sentir)
  13. Ma foi, vous tireriez votre poudre aux moineaux ; Il vous supplanterait.
    Baron d'Albikrac, III, 2 (moineau)
  14. Votre infidélité ne saurait plus se taire.
    Ariane, I, 3 (taire)
  15. Vous y savez, monsieur, d'admirables rubriques.
    Amour à la mode, I, 3 (rubrique)
  16. Car on tient que, deux jours après son mariage, Il s'en mordit les doigts.
    Baron d'Albikrac, II, 9 (mordre)
  17. Certains traits enfantins, doux, mignons, délicats.
    Baron d'Albikrac, II, 9 (enfantin, ine)
  18. Voyez comme en silence il tient son quant-à-moi.
    D. Cés. d'Avalos, V, 4 (quant [2])
  19. Mais enfin d'elle-même on ne l'entend jamais…
    Ariane, II, 1 (elle)
  20. Quand je fausse pour vous compagnie à tout autre.
    Baron d'Albikrac, IV, 2 (fausser)