Guillaume COQUILLART, auteur cité dans le Littré

COQUILLART (1452-1510)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme COQUILLART a été choisie.

213 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
S'ensuyvent les droitz nouveaulx, avec le débat des dames et des armes, l'enqueste entre la simple et la rusée avec son playdoyé et le monologue Coquillart : avec plusieurs autres choses fort joyeuses 96 citations

Quelques citations de Guillaume COQUILLART

Voici un tirage aléatoire parmi ses 213 citations dans le Littré.

  1. Quand elle me vit, pour entrée Elle me bailla un soubriz, Et, pour dire vray, sa risée M'estoyt ung petit paradis.
    Monol. de la botte de foin. (paradis)
  2. Quelque grande vieille Sebille [Sibylle], Caduque, menassant ruine…
    Droits nouveaux. (caduc, caduque)
  3. Je m'en allay emmy la ville Pour monstrer que j'estoye fricquet, Ferme, duyt et rusé du stille, Esveillé comme ung saupiquet.
    Monol. de la botte de foin. (style)
  4. Il est de grands clercs en françoys, Qui ne sont que asnes en latin.
    Droits nouv. (âne)
  5. L'ung lieve le boteau de foin.
    Monol. de la botte de foin. (botte [1])
  6. Je m'en vins à l'huys, tac : quella [qui est là] ? Je regarday par la serrure ; La chambriere je veiz là, Qui me vint faire l'ouverture.
    Monol. de la botte de foin (serrure)
  7. Cloez l'œil de, je hay telz fais ; Les paupieres de je m'en tais ; L'oreille de, tout sonne cas.
    Droit nouv. (cas, casse)
  8. Examiné cahy, caha à qui appartient ce mignon, Dist qu'elle ne scet rien de cela.
    Enquête de la simple et de la rusée. (cahin-caha)
  9. Et Dieu sçait s'elle parlera Gravement en termes nouveaulx, Afin d'estonner povres veaulx.
    Droits nouv. (veau)
  10. Pour mieulx la fringande parfaire.
    p. 174, dans LACURNE (fringant, ante)
  11. Car fort verjus, aspres moutardes…
    le Blason. (verjus)
  12. …La grant Alison, Laquelle tenoit ce mignon, Et l'entretint longtems, et l'eut, Comme on dit, par succession De sa feu tante qui mourut.
    l'Enquête de la simple et de la rusée. (feu, feue [2])
  13. Vers le mary se sera traicte, Et en fera la playdoierie, En usant d'une pleurerie.
    Droits nouveaux. (pleurerie)
  14. Beau lict paré, la chambre belle, Les draps bacinez à souhait.
    Monol. des perr. (bassiner)
  15. Lequel estoit trop coustumier En chambre natée, loing de rue, En lieu d'aultour et de lasnier, De tenir des garces en mue.
    Enquête de la simple et de la rusée. (lanier)
  16. Ne faictes point tant la sucrée ; Sçavez pas bien que m'avez dit ?
    le Monologue du puits. (sucrer)
  17. C'est ce qui me fait estre en grace Ung fin mignon, un dorelot [un joli cœur].
    Monol. de la botte de foin. (dorloter)
  18. Et si n'ont pas d'argent grans sommes, Mais sont aussi poures que Job.
    Droits nouveaux. (pauvre)
  19. Se maistre Olivier se boffume, Ou s'il veut faire le vereux, Il impose ceste coutume ; Se bonne est pour lui, si la hume.
    Plaidoy. de la simple et de la rusée. (véreux, euse)
  20. Lesquelz avoient jà tous les champs couvers De gens de guerre et gros canons divers Pour desmollir rampars et boulevers Par durs assaulz.
    p. 80, dans LACURNE (démolir)