Guillaume COQUILLART, auteur cité dans le Littré

COQUILLART (1452-1510)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme COQUILLART a été choisie.

214 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
S'ensuyvent les droitz nouveaulx, avec le débat des dames et des armes, l'enqueste entre la simple et la rusée avec son playdoyé et le monologue Coquillart : avec plusieurs autres choses fort joyeuses 97 citations

Quelques citations de Guillaume COQUILLART

Voici un tirage aléatoire parmi ses 214 citations dans le Littré.

  1. Ha, qu'il a maint bon chapitre De l'estat des hommes, hon ! hon !
    Droits nouveaux. (hon)
  2. Franc, frais, frasé comme un oignon.
    p. 105 (fraiser [1])
  3. Coquins, niays, sots…
    Monologue des perruques. (niais, aise)
  4. Il vous a les yeux endormis, Rouges, et le corps tant maussade, Penchant devant, la couleur fade.
    Monol. de la botte de foin. (maussade)
  5. Après surviennent fringuereaulx, Dancer, joncher, patheliner.
    Poésies, p. 24, dans POUGENS (pateliner)
  6. Beau sire, se la creature Prent tous les jours de son mary Le picotin à grand mesure.
    Droits nouveaux. (picotin)
  7. Nous voyons povres goguelus, Minces, mesgres, niays et lours, Pour estre à plaisance vestus Garsonner satin et velours [avoir des maîtresses vêtues de satin].
    p. 15, dans LACURNE (garçonner)
  8. Car aujourd'hui de deux freluques De cheveux d'un petit monceau, Il semble qu'il y en ait jusques Au collet, et plein un boisseau.
    les Droits nouveaux. (freluche)
  9. - Monseigneur - c'est assez. - Seullement ung mot. - Il est tard.
    Plaidoyer de la simple et de la rusée (mot)
  10. Où estes-vous, chants de linottes, De chardonnerets ou serins, Qui chantés de si plaisans notes, Soubs les treilles de ses jardins ?
    Monologue du puits. (linot ou linotte)
  11. J'ouyz un bruit qu'on demenoit, Dont incontinent je glosay [je conclus] Que c'estoit monsieur qui venoit.
    p. 147 (gloser)
  12. Quand elle me vit, pour entrée Elle me bailla un soubriz, Et, pour dire vray, sa risée M'estoyt ung petit paradis.
    Monol. de la botte de foin. (paradis)
  13. Que la rusée principalment Se mesloit d'aimer par amours, Et qu'elle sçavoit tant de tours, Tant de ruses, tant de blason [langage habile], Qu'elle entretenoit les plus gours, etc.
    l'Enqueste. (blason)
  14. Ma damoyselle par maniere Se façonne comme une gaule, Et porte ung long touret derriere Pour musser une faulce espaule.
    Droits nouv. (gaule)
  15. Petit musequin éveillé, Preste à donner l'eschantillon à quelque grobis esmaillé, Contrefaisant l'esmerillon.
    Enquête de la simple et de la rusée. (échantillon)
  16. Examiné cahy, caha à qui appartient ce mignon, Dist qu'elle ne scet rien de cela.
    Enquête de la simple et de la rusée. (cahin-caha)
  17. Se maistre Olivier se boffume, Ou s'il veut faire le vereux, Il impose ceste coutume ; Se bonne est pour lui, si la hume.
    Plaidoy. de la simple et de la rusée. (véreux, euse)
  18. Et estoient les lettres d'un dat Datées en forme d'escroue.
    Enquête. (écrou [2])
  19. Fine, franche, ferme et de hait Pour faire saillir estincelle D'un caillou par bonne cautelle.
    Droit nouveau. (caillou)
  20. …D'appeller ses voisins, Ses oncles, parents et cousins, Pour sa povre femme escorner [prise en adultère], Et affin qu'ilz soient plus enclins De consentir la separer.
    p. 64, dans LACURNE (écorner)