Marie-Jean Antoine Caritat, marquis de CONDORCET, auteur cité dans le Littré

CONDORCET (1743-1794)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme CONDORCET a été choisie.

400 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
Eloge de M. le Comte De Maurepas, Ministre d'Etat 1782 53 citations
Éloge funèbre de Duhamel du Monceau 1783 56 citations

Quelques citations de Marie-Jean Antoine Caritat, marquis de CONDORCET

Voici un tirage aléatoire parmi ses 400 citations dans le Littré.

  1. Le vinaigre radical, étant chauffé fortement, devient susceptible de prendre feu ; plus il est concentré, plus il est inflammable.
    Courtanvaux. (concentré, ée)
  2. On passait pour esprit fort lorsqu'on se permettait de regarder l'existence de cinq propositions dans le livre illisible de Jansénius comme un fait indifférent au bonheur de l'espèce humaine.
    Vie de Voltaire. (illisible)
  3. Ulug-beg, petit-fils du conquérant de l'Asie, n'est connu dans l'histoire que par ses observations astronomiques.
    Maurepas. (observation)
  4. Faire honneur à M. de Maurepas de cet esprit de modération, d'indulgence même, qui a constamment caractérisé son ministère.
    Maurepas. (caractériser)
  5. Le soupçon d'un crime est, chez le vulgaire, la première explication qui se présente pour suppléer à l'ignorance des causes naturelles.
    Duhamel. (soupçon)
  6. Cette conviction de la perversité humaine qui endurcit ou afflige la plupart de ceux qui gouvernent.
    Maurepas. (conviction)
  7. Une analyse de la zéolithe, imprimée parmi les mémoires des savants étrangers.
    Bucquet. (zéolithe)
  8. Les sources [salines] de Montmorot charriaient, disait-on, de l'arsenic et de l'orpiment.
    Montigni. (orpiment)
  9. Ne croyant point que des jours où son esprit ne pourrait penser, où son cœur aurait perdu ses affections, méritassent d'être prolongés.
    Bucquet. (prolonger)
  10. Des tableaux de la nature, non de cette nature de convention que peignent si souvent les poëtes et qui n'est que la nature vue autrefois par Homère et défigurée par ses imitateurs.
    Haller. (convention)
  11. Une ville [Genève] où l'esprit de rigorisme et de pédantisme apporté par Calvin avait jeté des racines profondes.
    Vie de Voltaire. (rigorisme)
  12. L'électricité agit sur les corps avec une force susceptible d'être assujettie au calcul ; et, pour analyser les phénomènes électriques, il était intéressant de mesurer cette force ; il fallait donc chercher un électromètre.
  13. Il avait beaucoup plus à remplir le vide de son temps que celui de son âme.
    Maurepas. (vide)
  14. L'analyse de la pierre connue sous le nom de lapis-lazuli, à laquelle M. Margraaf a joint depuis celle de la topaze de Saxe, est le premier modèle de l'analyse complète d'une pierre dure.
    Margraaf. (topaze)
  15. Une tragédie est une expérience sur le cœur humain ; et cette expérience ne réussit pas toujours, même entre les mains des plus habiles.
    Vie de Voltaire. (tragédie)
  16. Il n'abandonnait sa patrie que pour se rendre plus capable de la servir et pour y revenir un jour plus utile et plus considéré.
  17. Il semblait que l'idée de quelque application utile était nécessaire pour réveiller son génie qui déployait alors toute sa finesse, toute sa profondeur et toute sa fécondité.
    d'Alembert. (fécondité)
  18. Ceux qui parlent de médecine font souvent de la nature une espèce d'être moral qui a des volontés, qui supporte impatiemment la contradiction, qui a quelquefois assez de sagacité pour sauver le malade et bien diriger ses efforts, mais qui, malgré les bonnes intentions qu'on lui suppose, est sujet à se tromper presque aussi souvent que les médecins.
    Tronchin. (nature)
  19. Ceux qui n'ont vu dans M. de Linné qu'un simple nomenclateur.
    Linné. (nomenclateur)
  20. Un mémoire sur la manière de séparer de l'opium sa partie vireuse.
    Bucquet. (vireux, euse)