Jacques DELILLE, auteur cité dans le Littré

DELILLE (1738-1813)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme DELILLE a été choisie.

poète (Voyez JANSÉNISTE)

1118 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
Énéide 216 citations
La conversation 1812 103 citations
Les Géorgiques, traduction de Virgile 1769 92 citations
Les jardins ou L'art d'embellir les paysages 1782 69 citations
Les trois règles de la Nature 1809 185 citations
L'homme des champs, ou Les Géorgiques françaises 1802 73 citations
L'imagination 1806 153 citations
Paradis perdu 132 citations
Pitié 50 citations

Quelques citations de Jacques DELILLE

Voici un tirage aléatoire parmi ses 1118 citations dans le Littré.

  1. Versailles s'occupa de popularité ; Chacun eut ses wiskys, ses vapeurs et son thé.
    Hom. des ch. ch. II (popularité)
  2. De ces lieux s'exilent pour toujours La douce rêverie et les discrets amours.
    Jard. II (rêverie)
  3. L'homme passionné… Donne aux fleurs la gaîté donne aux mers leur courroux, La mémoire aux rochers, aux myrtes la tendresse.
    Imag. IV (tendresse)
  4. Neuf guerriers éclatants de beauté, de jeunesse, Brillaient au premier rang.
    Énéide, XI (éclatant, ante)
  5. Eh ! quel bien, dites-moi, vaut le charme suprême D'obéir à son âme et de plaire à soi-même ?
    Imag. VI (obéir)
  6. Mais j'ai vu scintiller le diamant… Il rayonne à vos doigts, il pare vos cheveux.
    Trois règnes, IV (scintiller)
  7. D'une affreuse beauté son style étincelant [de Dante] Est, comme son Enfer, profond, sombre et brûlant.
    Imag. v. (style)
  8. Je dirai sous quel signe Il faut ouvrir la terre et marier la vigne.
    Géorg. I (marier)
  9. Leurs légers vêtements brillent de pourpre et d'or.
    Parad. perdu, X (vêtement)
  10. … quand l'aquilon nous souffle la froidure, Ces chênes, ces ormeaux, dont les feuillages verts Rafraîchissaient l'été, réchauffent nos hivers.
    Trois règn. I (réchauffer)
  11. Telle sur un rameau, durant la nuit obscure, Philomèle plaintive attendrit la nature.
    Géorg. IV (philomèle)
  12. Il [le vent] frappe, élève, abaisse et tourmente les ondes.
    Trois règn. II (tourmenter)
  13. C'est le piéton modeste, un bâton à la main, à qui la rêverie abrége le chemin.
    Jard. ch. II (piéton, onne)
  14. Elle parlait : soudain avec un bruit terrible, Sur ses gonds mugissants tourne la porte horrible.
    En. VI (tourner)
  15. [La Mélancolie] Pensive et sur sa main laissant tomber sa tête, Un tendre souvenir est sa plus douce fête.
    Imag. 3 (pensif, ive)
  16. Ta main du paon superbe étoila le plumage.
    Imagin. V (étoiler)
  17. Et le nitre irascible, irrité par les feux, Ébranle au loin les airs, et la terre, et les cieux.
    Trois règn. I (nitre)
  18. De huit pieds en avant que le timon s'étende.
    Géorg. I (timon)
  19. Des maux que j'ai prédits voici venir le temps.
    Parad. perdu. VI (voici)
  20. Le pourpre éblouissant, le tendre azur des cieux, Le blanc pur et le vert, sont le charme des yeux.
    Imag. III (pourpre [1])