Jacques DELILLE, auteur cité dans le Littré

DELILLE (1738-1813)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme DELILLE a été choisie.

poète (Voyez JANSÉNISTE)

1118 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
Énéide 216 citations
La conversation 1812 103 citations
Les Géorgiques, traduction de Virgile 1769 92 citations
Les jardins ou L'art d'embellir les paysages 1782 69 citations
Les trois règles de la Nature 1809 185 citations
L'homme des champs, ou Les Géorgiques françaises 1802 73 citations
L'imagination 1806 153 citations
Paradis perdu 132 citations
Pitié 50 citations

Quelques citations de Jacques DELILLE

Voici un tirage aléatoire parmi ses 1118 citations dans le Littré.

  1. Le doux parler nous plaît ; et, toujours redouté, L'homme le plus bruyant est le moins écouté.
    Convers. III (parler [2])
  2. Mais, enfin succombant aux injures de l'âge, Le vaisseau vétéran, couché sur le rivage, Cédait à la coignée…
    Imag. IV (vétéran)
  3. Oh ! que ne puis-je, instruit des principes des choses, Connaître les effets, approfondir les causes.
    Géorg. II (cause)
  4. La nature est à vous, et votre main féconde Dispose pour créer des éléments du monde.
    Jardins, I (créer)
  5. L'eau blanchit sous la rame et le vaisseau fend l'onde.
    Én. V, 1052 (blanchir)
  6. … Un beau jour, de rentiers naufragés Tous les débris à la fois submergés Allèrent se noyer dans la mer du grand-livre.
    Convers. II (livre [1])
  7. À ces mots, sur sa couche imprimant son visage.
    Énéide, IV (couche)
  8. Ainsi nous plaît le parleur agréable ; Son amabilité rend tout le monde aimable.
    Convers. III (parleur, euse)
  9. Sa nef avait franchi les colonnes d'Alcide.
    Trois règnes, VI (nef)
  10. Enfin, lasse du jour, dans un transport fatal, Change en lien mortel son vêtement royal, S'y suspend et finit dans cette étreinte affreuse Par un trépas cruel une vie odieuse.
    Én. XI (étreinte)
  11. [Il] Souille ses cheveux blancs d'une horrible poussière.
    Én. XI (souiller)
  12. Son sommet revêtu d'un plus rare feuillage, Et sa mousse et ses nœuds décèlent son grand âge.
    Imagin. III (nœud)
  13. Tout se calme à l'instant, les foudres se sont tus.
    Parad. perdu, X (taire)
  14. C'est peu de charmer l'œil, il faut parler au cœur.
    Jard. I (parler [1])
  15. Du souvenir la faculté puissante, Donnée à l'animal, refusée à la plante.
    Trois règnes VII (refusé, ée)
  16. Ô toi l'inspiratrice et l'objet de mes chants.
    la Pitié, I (inspirateur, trice)
  17. Monsieur, dit-il, haussant le ton, Je ne suis plus de mon opinion.
    Convers. II (ton [2])
  18. Ce chœur où résonnaient les cantiques pieux, Ces vitraux colorés, précieux à l'histoire, Qui des faits du vieux temps ont gardé la mémoire.
    Imag. IV (vitrail)
  19. Et le cri de la mort retentit dans mon âme.
    Parad. perdu, X (retentir)
  20. Si nous ne voyons plus, dans les jeux funéraires, Les fleurs s'entrelacer aux urnes cinéraires, La pastourelle encore en forme ses bouquets.
    Trois règnes, VI (pastoureau, elle)