Jacques DELILLE, auteur cité dans le Littré

DELILLE (1738-1813)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme DELILLE a été choisie.

poète (Voyez JANSÉNISTE)

1118 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
Énéide 216 citations
La conversation 1812 103 citations
Les Géorgiques, traduction de Virgile 1769 92 citations
Les jardins ou L'art d'embellir les paysages 1782 69 citations
Les trois règles de la Nature 1809 185 citations
L'homme des champs, ou Les Géorgiques françaises 1802 73 citations
L'imagination 1806 153 citations
Paradis perdu 132 citations
Pitié 50 citations

Quelques citations de Jacques DELILLE

Voici un tirage aléatoire parmi ses 1118 citations dans le Littré.

  1. De la proscription le génie odieux, Ayant partout des bras, des oreilles, des yeux, Des cités aux hameaux parcourt la France entière, Comme au palais des grands frappe à l'humble chaumière.
    Pitié, III (proscription)
  2. Je dirai sous quel signe Il faut ouvrir la terre et marier la vigne.
    Géorg. I (marier)
  3. Son courage naissant et ses jeunes vertus Par le vent du malheur languissent abattus.
    Pit. III (vent)
  4. Jours inglorieux.
    Trois règnes, 3 (inglorieux, euse)
  5. Contez-moi d'Ilion les terribles assauts, Et vos longues erreurs sur la terre et sur l'onde.
    Én. I (erreur)
  6. Mais quand il se promet des applaudissements, L'air soudain retentit d'horribles sifflements.
    Paradis perdu, X (sifflement)
  7. Tantôt, aigre et criard, parle en maître irrité.
    Trois règnes, VIII (criard, arde)
  8. Aussitôt des objets les images pressées En foule s'éveillaient dans ses vastes pensées.
    Imag. X (éveiller)
  9. Le Léthé baigne en paix ces rives bocagères.
    Énéide, VI, 943 (bocager, ère)
  10. La nef tourne, s'abîme et disparaît aux yeux.
    Énéide, I (nef)
  11. Ainsi l'eau, l'air, le feu, la terre se répondent, L'océan se répare, et nos champs se fécondent.
    Trois règ. III (réparer)
  12. L'oubli de tous les droits né de l'oubli des dieux.
    Imag. I (oubli)
  13. L'homme ne doit le vice et la vertu qu'à soi.
    Parad. perdu, III (soi)
  14. En longs habits de pourpre attirant les regards, Moi-même au bord des eaux ferai voler les chars.
    Géorg. III (moi)
  15. Tu peux jeter ta coupe, orgueilleux Diogène, Et boire dans tes mains ; moi je garde la mienne.
    Imagin. VI (coupe [2])
  16. Récits charmants, pourquoi n'êtes-vous que des fables ?
    Pit. IV (récit)
  17. La nature… décompose, construit, fond, désordonne, arrange… Et dans ce grand chaos recompose les mondes.
    Trois règnes, II (recomposer)
  18. Le rêve du méchant est son premier supplice.
  19. Flore sur leur tapis a versé sa corbeille.
    Jardins, IV (corbeille)
  20. L'œil plonge avec effroi sous sa profonde voûte.
    Én. VI (plonger)