Jacques DELILLE, auteur cité dans le Littré

DELILLE (1738-1813)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme DELILLE a été choisie.

poète (Voyez JANSÉNISTE)

1118 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
Énéide 216 citations
La conversation 1812 103 citations
Les Géorgiques, traduction de Virgile 1769 92 citations
Les jardins ou L'art d'embellir les paysages 1782 69 citations
Les trois règles de la Nature 1809 185 citations
L'homme des champs, ou Les Géorgiques françaises 1802 73 citations
L'imagination 1806 153 citations
Paradis perdu 132 citations
Pitié 50 citations

Quelques citations de Jacques DELILLE

Voici un tirage aléatoire parmi ses 1118 citations dans le Littré.

  1. Roulant pompeusement ses flots majestueux.
    Convers. I (pompeusement)
  2. Surpris de voir troubler leurs bords délicieux, Le fleuve infréquenté, le bois mystérieux.
    Én. VIII, 19 (infréquenté, ée)
  3. Plus loin on voit un cirque et le peuple romain, Des Sabines en pleurs l'involontaire hymen.
    Én. VIII (hymen [1])
  4. Les rois sont condamnés à la magnificence.
    Jard. I (magnificence)
  5. Ces contours d'un beau sein, ces bras voluptueux.
    Homme des champs, IV (contour)
  6. Il laisse errer sans art sa plume et son esprit, Sait peu ce qu'il va dire, et peint tout ce qu'il dit.
    Imagin. VI (errer)
  7. Pauvre de couleur, mais riche de sa voix, Le rossignol encor enchantera nos bois.
    l'H. des champs, IV (pauvre)
  8. L'onde rafraîchit l'air ; l'air s'épanche en rosée.
    Hom. des champs, I (épancher)
  9. Tout renaît ; son séjour est plus doux, l'air plus pur, Et la voûte céleste a repris son azur.
    Parad. perdu, VI (reprendre)
  10. …De ses frêles coquilles En foule on voit sortir le peuple des oiseaux, Sous le sein maternel couvés dans leurs berceaux.
    Par. perdu, VII (coquille)
  11. La pompe du style, les idées exaltées, cette diction brillante et poétique, qui, après avoir fait la fortune de son ouvrage [de Buffon], sont devenues, pour beaucoup de lecteurs, un sujet de reproche.
    Trois règ. Disc. prél. (sujet [2])
  12. [Un asile] Refuge des proscrits et berceau de sa ville.
    Én. VIII (proscrit, ite)
  13. Ses troupeaux engraissés dans ces beaux pâturages.
    Énéide, VIII (engraissé, ée)
  14. Loin tous ces conquérants en ravages fertiles !
    Jardins, IV (loin)
  15. D'un pourpre rembruni l'étrangère teinture Couvre ses vêtements…
  16. Tantôt court sur la plage un long mugissement, Et les noires forêts murmurent sourdement.
    Géorg. I (sourdement)
  17. De la terre étonnée enfant prodigieux.
  18. Les Hébreux, dont la race en prodiges féconde Remonte dans les temps jusqu'au berceau du monde.
    Imag. VIII (remonter)
  19. Quel art bâtit leurs murs [des abeilles], quel travail peut suffire à ces trésors de miel, à ces amas de cire ?
    Trois règnes, VII (trésor)
  20. À peine enfin les derniers mots, De leur impulsion tardive Frappant son âme inattentive, Du discours envolé lui portent les échos.
    Convers. II (envolé, ée)