Jacques DELILLE, auteur cité dans le Littré

DELILLE (1738-1813)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme DELILLE a été choisie.

poète (Voyez JANSÉNISTE)

1118 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
Énéide 216 citations
La conversation 1812 103 citations
Les Géorgiques, traduction de Virgile 1769 92 citations
Les jardins ou L'art d'embellir les paysages 1782 69 citations
Les trois règles de la Nature 1809 185 citations
L'homme des champs, ou Les Géorgiques françaises 1802 73 citations
L'imagination 1806 153 citations
Paradis perdu 132 citations
Pitié 50 citations

Quelques citations de Jacques DELILLE

Voici un tirage aléatoire parmi ses 1118 citations dans le Littré.

  1. L'ange aspire à monter, et résiste à descendre.
    Parad. perdu, II (résister)
  2. D'autres touchent la lyre ; à leur tête est Orphée.
    Én. VI (toucher [1])
  3. Je goûte, retiré dans mon heureux réduit, L'étude, le repos, le silence et la nuit.
    Trois règn. I (réduit [2])
  4. Reçois un malheureux qui se résout à l'être.
    Parad. perdu, I (résoudre)
  5. Il tient l'urne terrible en ses fatales mains, Et juge sans retour tous les pâles humains.
    Én. IV (pâle)
  6. Ainsi, de mille objets en silence nourris, Mes vers coulent sans peine, et ma plume féconde Reproduit dans mes chants les merveilles du monde.
    Parad. perdu, III (reproduire)
  7. Et [le Rédempteur] réconciliera, par son sang précieux, L'homme avec l'Éternel, la terre avec les cieux.
    Parad. perdu, XI (réconcilier)
  8. L'être que Dieu fit nu dut inventer les arts, Il file ses habits, il bâtit des remparts.
    Trois règnes, VIII (nu, nue [1])
  9. Plus loin, c'est un beau lac qui réfléchit les cieux.
    Jard. IV (réfléchir)
  10. L'histoire de ses maux voudrait un long discours.
    Én. I (vouloir [1])
  11. Seule errante à pas lents sur l'aride rivage, La corneille enrouée appelle aussi l'orage.
    Géorg. I (corneille [1])
  12. C'est lui [un démon] qui, le premier déguisant sa malice, D'un semblant de vertu sut habiller le vice.
    Parad. perdu, IV (semblant)
  13. Plus loin un suc pierreux, distillé dans leurs veines, Incruste lentement des forêts souterraines.
    Trois règn. IV (pierreux, euse)
  14. Tantôt un bois profond, sauvage, ténébreux Épanche une ombre immense, et tantôt, moins nombreux, Un plant d'arbres choisis forme un riant bocage.
    Jardins, II (épancher)
  15. Tâte tous les sujets et guette tous les mots.
    Convers. I (tâter)
  16. [Ce jardin des plantes] Où s'exilent pour nous de leurs terres natales Des règnes différents les familles royales, Le tigre, le lion, le cèdre aux longs rameaux, Et l'énorme éléphant…
    Trois règnes, VI (exiler)
  17. Du monde des humains inexplicable histoire ! Partout c'est le besoin d'adorer et de croire.
    Imagin. VIII (croire)
  18. Du palais du Soleil les brillantes demeures, Ses coursiers enflammés, attelés par les Heures, En s'évanouissant laisseront sous nos yeux Et l'ordre des saisons et la marche des cieux.
    Imag. V (marche [2])
  19. L'un veut qu'on l'aime et l'autre qu'on l'admire ; L'un se fait craindre et l'autre nous attire ; L'un est le phosphore brillant Qui luit sans échauffer…
    Convers. II (phosphore)
  20. Des révolutions tel l'ange désastreux Va semant la terreur sur son passage affreux ; Mœurs, lois, trônes, autels, tout tombe, et d'un long âge L'ouragan politique anéantit l'ouvrage.
    Trois règnes, II (ouragan)