Philippe DESPORTES, auteur cité dans le Littré

DESPORTES (1546-1606)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme DESPORTES a été choisie.

poète

396 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
Élégies 1583 42 citations
Les amours de Diane et les amours d'Hippolyte 1573 102 citations
Œuvres chrestiennes 1603 82 citations

Quelques citations de Philippe DESPORTES

Voici un tirage aléatoire parmi ses 396 citations dans le Littré.

  1. Si je me cache en l'obscur de la nuit, Ton œil divin par les ombres reluit, Et tout soudain remarquera ma trace.
    Œuvres chrestiennes, prière. (remarquer)
  2. Suis-je mort ? non, j'ay trop de sentiment, Je suis trop vif et passible au martire.
    Diane, I, 20 (passible)
  3. Ces regards desrobez, brulans de passion, Ces doux languissemens, ces mignardes caresses.
    Élég. I, 19 (languissement)
  4. Soit que la nuict, toute chose appaisant, Couvre la terre et guide le silence…
    Œuv. chrét. Prière (silence)
  5. Et comme instablement il [l'Amour] fait tourner sa roue.
    Amours d'Hippolyte, XXXIII, Élégie. (instablement)
  6. Oyseaux qui voletez par ces lieux solitaires.
    Angélique, 1 (voleter)
  7. Si la fin d'un travail d'un autre est la naissance.
    ib. 13 (naissance)
  8. Que je m'appelle ingrat des biens que tu m'as faits !
    Œuvres chrest. XVIII, prière (ingrat, ate)
  9. [Une dame] …pour le nom d'amant que merite ma paine, Du seul tiltre de serf ne me daigne honorer.
    Imitation de la complainte de Bradamande. (serf, erve)
  10. Jadis entre les Grecs, quand l'honneur y vivoit, Le vainqueur des vaincus maint trophée elevoit.
    Cléonice, X (trophée)
  11. Pensers… Qui reblessent son ame…
    Élégies, II, 5, Advanture première. (reblesser)
  12. Au vase estroit maintenant je ressemble, Qui, tout plain d'eau, goute à goute la rend.
    les Amours d'Hippolyte, LVIII, Complainte. (vase [2])
  13. Mais que sert tant de peine, o mortels insensez ? Il faut tous à la fin retourner à la terre.
    Œuvres chrestiennes, sonnets, 4 (retourner)
  14. Les jaloux desespoirs, le mespris, la rigueur N'effaceront jamais vos beautés de mon cœur.
    Élégies, II, 5, Pyromance. (jaloux, ouse)
  15. Las ! je n'esteins par mes pleurs ruisselans De ces beaux yeux une seule estincelle.
    Amours d'Hippolyte, XXXII (ruisseler)
  16. Et m'esloignant du monde, afin de vous complaire, Je vivray dans un antre, hermite solitaire.
    Elégies, I, 4 (solitaire)
  17. Si de peu de saisons ma vie est limitée.
    Élégies, II, 5, Advanture seconde. (limiter)
  18. Tout ainsi comme un corps fort et sain de nature, S'alterant à la longue en sa temperature.
    Cartels et mascarades pour le duc du Maine. (température)
  19. J' erre égaré d'esprit, furieux, inconstant, Et ce qui plus me plaist me desplaist à l'instant.
    Am. d'Hippolyte, XXXIII, Élégie. (inconstant, ante)
  20. … Mort injuste et cruelle… Un grand homme est plus tost par toy mis au tombeau, Qu'un lourdaut, de la terre inutile fardeau.
    Tombeau de Desportes. (inutile)