Philippe DESPORTES, auteur cité dans le Littré

DESPORTES (1546-1606)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme DESPORTES a été choisie.

poète

396 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
Élégies 1583 42 citations
Les amours de Diane et les amours d'Hippolyte 1573 102 citations
Œuvres chrestiennes 1603 82 citations

Quelques citations de Philippe DESPORTES

Voici un tirage aléatoire parmi ses 396 citations dans le Littré.

  1. [Une dame] …pour le nom d'amant que merite ma paine, Du seul tiltre de serf ne me daigne honorer.
    Imitation de la complainte de Bradamande. (serf, erve)
  2. Tout mystere d'amour merite estre caché.
    Élégies, II, 1 (mystère)
  3. Depuis quatre ans entiers vous m'appastez ainsi ; Je vieillis cependant, vous vieillissez aussi, Et perdons de nos ans la saison mieux aimée.
    Diane, II, 56 (saison)
  4. Tout ainsi comme un corps fort et sain de nature, S'alterant à la longue en sa temperature.
    Cartels et mascarades pour le duc du Maine. (température)
  5. Je chante une beauté des beautez la premiere, Le paradis des yeux…
    Angélique, 1 (paradis)
  6. Bien que je voye à l'œil mon malheur préparé, Et que le desespoir soit ma seule esperance.
    Diverses amours, X (œil)
  7. Ostezvous du serein, craignez-vous point le rheume ?
    Diverses amours, XIV, contre une nuit trop claire. (serein [2])
  8. Et que tout le passé soit tenu pour perdu ; Noyons-en la memoire et l'amour tout ensemble.
    Élégies, II, 2 (noyer [2])
  9. Vostre beauté m'a longuement trompé Par sa douce feintise ; Pour l'advenir, si j'en suis ratrapé, N'espargnez ma sotise.
    Diverses amours, VI, Plainte. (rattraper)
  10. La constance et la foy, de moy tant reverée.
    Épitaphes, Diane, 7 (révérer)
  11. … Mort injuste et cruelle… Un grand homme est plus tost par toy mis au tombeau, Qu'un lourdaut, de la terre inutile fardeau.
    Tombeau de Desportes. (inutile)
  12. Le ciel, les elemens alors tous se troublerent, De ce grand univers les fondemens tremblerent.
    Œuvres chrestiennes, Sonnets, 16 (troubler)
  13. Chascun d'eux [des grands] de soy tant presume Qu'il pense estre aimé par devoir.
    Amours d'Hippolyte, LXXXVIII, Chanson. (présumer)
  14. Seigneur, change et monte ma lyre, Afin qu'au lieu du vain martyre Qui se paist des cœurs ocieux…
    Œuvres chrest. XVIII, Ode. (lyre)
  15. Mais que sert tant de peine, o mortels insensez ? Il faut tous à la fin retourner à la terre.
    Œuvres chrestiennes, sonnets, 4 (retourner)
  16. Une Alcine impudique, en tous charmes instruite.
    Diverses amours, XXXVI (impudique)
  17. Riche en biens, aux honneurs avancé justement, Pur, sans ambition, qui marchoit droitement, Très fidelle à son prince.
    Épitaphes, l'Aubespine. (pur, ure)
  18. Celle [Hélène] qui fut promise au Troyen pour salaire, Cause du long debat si souvent rechanté.
    Cléonice, XXX (rechanter)
  19. Et à vous rien que vous ne se doit egaler.
    Élégies, I, 17 (vous)
  20. [Madeleine] De sa nouvelle amour monstrant la vehemence.
    Œuvres chrestiennes, sonnets, 15 (véhémence)