Philippe DESPORTES, auteur cité dans le Littré

DESPORTES (1546-1606)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme DESPORTES a été choisie.

poète

396 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
Élégies 1583 42 citations
Les amours de Diane et les amours d'Hippolyte 1573 102 citations
Œuvres chrestiennes 1603 82 citations

Quelques citations de Philippe DESPORTES

Voici un tirage aléatoire parmi ses 396 citations dans le Littré.

  1. Que de plaisir de voir sous la nuit brune, Quand le soleil a fait place à la lune, Au fond des bois les nymphes s'assembler, Monstrer au vent leur gorge descouverte, Danser, sauter, se donner cotte verte, Et sous leur pas tout l'herbage trembler.
    Œuvres, p. 587, dans LACURNE (cotte [1])
  2. Si d'un monde inconstant l'on ne peut s'asseurer, Si c'est un ocean de misere et de peines.
    Œuvres chrestiennes, sonnets, 13 (océan)
  3. Amours, qui voletiez à l'entour de nos flames Comme gays papillons…
    Diverses amours, Sonnet X (papillon)
  4. [Dans l'enfer] Tous ces autres tourmens, punisseurs des mesfaits.
    Rodomont. (punisseur)
  5. Faire enceinte es devant, rembuscheret lancer, Requester, redresser, mettre bien sa brisée.
    Cartels et masquar. chasseurs, 2 (requêter)
  6. Ce seroit cesser d'estre moy, Que de cesser d'aimer ma dame.
    Amours d'Hippolyte, XXII, chanson. (moi)
  7. Vous avez trop d'esgard, de conseil, de sagesse ; Mon humeur n'est pas propre à si tiede maistresse.
    Élég. II, 1 (tiède)
  8. Pensers… Qui reblessent son ame…
    Élégies, II, 5, Advanture première. (reblesser)
  9. Heureux loirs, qui dormez la moitié de l'année, Las ! qu'un somme aussi fort ne me peut-il tenir ?
    Diane, II, 49 (loir)
  10. Si je me cache en l'obscur de la nuit, Ton œil divin par les ombres reluit, Et tout soudain remarquera ma trace.
    Œuvres chrestiennes, prière. (remarquer)
  11. Race des dieux de France, honneur de l'univers, Mon prince, mon seigneur, le support de mes vers.
    Angélique, I (race)
  12. Tant de feux, tant d'esclairs, tant de pluye et de vents, Rebatans à l'envi ma nacelle brisée.
    Œuv. chrest. XVIII, prière. (rebattre)
  13. Miserables travaux, vagabonde pensée, Soucis continuels, espoirs faux et soudains.
    Cleonice, LXXXV (vagabond, onde)
  14. Suis-je mort ? non, j'ay trop de sentiment, Je suis trop vif et passible au martire.
    Diane, I, 20 (passible)
  15. Ha ! je mourray plustost, et ma dextre indontée Flechira par mon sang le ciel traistre et jaloux.
    Diane, II, 72 (indompté, ée)
  16. Poignante, aspre, importune et fiere souvenance, Veux-tu donc nuict et jour mon esprit tourmenter ?
    Cléonice, LXXVIII (importun, une)
  17. J'ay peché devant toy, pere doux et clement ; Je m'appelle ton fils, mais c'est indignement.
    Œuv. chrest. XVIII, Prière. (indignement)
  18. Et le vaillant Caton d'un esprit indonté.
    Cléonice, X (indompté, ée)
  19. Ma substance, o Seigneur, tu l'as faite aux bas lieux, Et de mon imparfaict l'œuvre à peine tracée, Matiere encore informe, est visible à tes yeux.
    Œuvres chrest. XVIII, psal. 139 (informe)
  20. Ils invoquent la mort… Blasphement la fortune et les astres nuisans.
    Angélique, I (nuisant, ante)