Philippe DESPORTES, auteur cité dans le Littré

DESPORTES (1546-1606)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme DESPORTES a été choisie.

poète

396 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
Élégies 1583 42 citations
Les amours de Diane et les amours d'Hippolyte 1573 102 citations
Œuvres chrestiennes 1603 82 citations

Quelques citations de Philippe DESPORTES

Voici un tirage aléatoire parmi ses 396 citations dans le Littré.

  1. Je voudrois estre roy pour faire une ordonnance, Que chacun deust la nuict au logis se tenir ; Sans plus les amoureux auroient toute licence.
    Diverses amours, XIV, Contre une nuict trop claire. (ordonnance)
  2. Jamais, au grand jamais, on ne verra changer…
    Diane, II, 65 (jamais)
  3. Bref, ingrate, j'estois tant tien, Que je mettois mon plus grand bien à te peindre en ma fantaisie Pleine de tant de raretez, Que mesme les divinitez S'en esmouvoient de jalousie.
    Diverses amours, XXI, Ode. (rareté)
  4. Puis il revient un peu, rentr'ouvrant la paupiere, Et monstre qu'à regret il voit nostre lumiere.
    Elégies, I, 19 (rentr'ouvrir)
  5. Je suis muet, quand leur langue me poind ; Toute replique est tarie en ma bouche.
    Œuv. chrest. XVIII, psal. 38 (réplique)
  6. Heureux loirs, qui dormez la moitié de l'année, Las ! qu'un somme aussi fort ne me peut-il tenir ?
    Diane, II, 49 (loir)
  7. Amour, cruel pirate, incessamment le poind [un amant].
    Élégies, II, 5, Pyromance. (pirate)
  8. À mon terrestre ciel j'ose faire la guerre, Comme un nouveau geant que l'orgueil va touchant.
    Amours d'Hippolyte, LXIX. (terrestre)
  9. …avoir pour tout guide un desir temeraire, Et, comme les Titans, au ciel vouloir monter.
    Amours d'Hippolyte, XLIV (titan)
  10. Encor on se contente en cest esloignement ; Car l'esprit s'entretient de douces souvenances.
    Diane, I, 69 (souvenance)
  11. D'argent il fit jonchée, et ne fut desireux, Pour tout Lien, que de gloire ouvertement acquise.
    Épitaphes, Loys du Gast. (jonchée)
  12. …Si mon foible esprit dure assez longuement Pour vous revoir, madame, une seule influence Du soleil de vos yeux guarira mon tourment.
    Amours d'Hippolyte, XXXIX. (influence)
  13. Helas ! je le sçay bien qu'ilne faut que j'espere D'echapper de vos fers, quoy que je puisse faire ; Le ciel à vous servir m'a trop predestiné.
    Élég. I, 12 (prédestiner)
  14. La marine est plus arrestée [qu'une dame infidèle], Et du ciel les hauts mouvements ; Bref, tout ce qu'on lit de Protée Ne s'egale à ses changemens.
    Amours diverses, XXIX, Chanson. (protée)
  15. Jamais legere girouette Au vent sitost ne se vira.
    Bergeries, Villanelle. (virer)
  16. Si de peu de saisons ma vie est limitée.
    Élégies, II, 5, Advanture seconde. (limiter)
  17. Je lui ay fait dresser et la veue et les ailes Au bien-heureux sejour des choses immortelles.
    Diane, I, 69 (immortel, elle)
  18. Des chardons inutils et des herbes mechantes.
    Élégies, I, 19 (inutile)
  19. Je ne me plains du vol que j'ay tenté, Jeune Dedale, aux perils temeraire.
    Diane, I, 28 (téméraire)
  20. Si je me loge en ces maisons dorées, Au front superbe, aux voutes peinturées.
    Bergeries, chans. (peinturer)