Philippe DESPORTES, auteur cité dans le Littré

DESPORTES (1546-1606)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme DESPORTES a été choisie.

poète

396 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
Élégies 1583 42 citations
Les amours de Diane et les amours d'Hippolyte 1573 102 citations
Œuvres chrestiennes 1603 82 citations

Quelques citations de Philippe DESPORTES

Voici un tirage aléatoire parmi ses 396 citations dans le Littré.

  1. Et mon ame déconsolée Se nourrit en l'obscurité.
    Diane, II, 28 (déconsolé, ée)
  2. Et que tout le passé soit tenu pour perdu ; Noyons-en la memoire et l'amour tout ensemble.
    Élégies, II, 2 (noyer [2])
  3. D'amour, de la fortune et des grands maistrisé, Qui m'ont payé de vent pour toute recompense.
    Œuvres chrestiennes, Sonnets, 1 (maîtriser)
  4. Je souhaite le jour pendant l'obscurité, Et souhaite la nuit quand le soleil se leve.
    Diverses amours, XXI, Complainte (obscurité)
  5. Ce qu'est le mouvement au ciel qui tout dispose, La lumiere au soleil, au plomb la gravité.
    Diane, II, 75 (gravité)
  6. Le ver, avorton de la terre, Se rebecque alors qu'on le serre.
    Œuv. chrest. Plainte de l'autheur. (rebéquer (se))
  7. Venus, qui trompoit tout ainsi, S'en mocque, et ses nymphes aussi En ont les graces plus riantes.
    Diverses amours, XXXII, Ode. (riant, ante)
  8. Si mes ans les plus beaux, hélas ! trop mal perdus Au volage appetit d'amour et d'une dame.
    Œuvres chrestiennes, sonnets, 8 (perdre)
  9. Or ainsi que la nuit tendit ses larges voiles, Et qu'on voit dans le ciel les premieres estoiles Monstrer leur belle veue et de rang se lever.
    Élégie, II, 5, Pyromance. (rang)
  10. Les larmes des amants, leurs soupirs et leurs cris, Soutien trop rebattu des poetiques esprits.
    la Mort de Rodomont. (poétique)
  11. Las ! que puis-je avoir fait, o moy, pauvre insensé, Qu'Amour de plus en plus mes douleurs renouvelle ?
    ib. XXIII (moi)
  12. Et, pour n'y manquer nullement [à un vœu], Chacun jura maint grand serment Qu'il le tiendroit irrevocable.
    Diane, II, 62, Chanson. (irrévocable)
  13. La femme est variable, et telle en sa pensée S'accorde à vostre amour, qui s'en monstre offensée.
    Roland furieux. (variable)
  14. J' erre égaré d'esprit, furieux, inconstant, Et ce qui plus me plaist me desplaist à l'instant.
    Am. d'Hippolyte, XXXIII, Élégie. (inconstant, ante)
  15. …Mon ardeur retenue, Au lieu de s'amortir, plus chaude est devenue, Et de ma resistance a pris accroissement.
    Diverses amours, IX, Stances pour Charles IX (résistance)
  16. Si par vostre rigueur je meurs avant le tans, Veu ma temerité, j'auray ce que j'attans.
    Élégies, I, 16 (témérité)
  17. …Si mon foible esprit dure assez longuement Pour vous revoir, madame, une seule influence Du soleil de vos yeux guarira mon tourment.
    Amours d'Hippolyte, XXXIX. (influence)
  18. La royauté [c'est Charles IX qui parle] me nuit et me rend miserable ; Jamais à la grandeur amour n'est favorable.
    Diverses amours, XL, Stances pour Charles IX (royauté)
  19. Tant cette ame [de Rodomont] enragée, inhumaine et terrible Faisoit de tintamarre et se monstroit horrible.
    Mort de Rodomont. (tintamarre)
  20. Icy tomba son corps [d'Icare] degarny de plumage, Laissant tous braves cœurs de sa chute envieux.
    Amours d'Hippolyte, I (envieux, euse)