Charles Pinot, sieur DUCLOS, auteur cité dans le Littré

DUCLOS (1704-1772)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme DUCLOS a été choisie.

692 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
Considérations sur les mœurs de ce siècle 1751 144 citations
Œuvres complètes, Paris, 1806, 10 vol. in-8 514 citations

Quelques citations de Charles Pinot, sieur DUCLOS

Voici un tirage aléatoire parmi ses 692 citations dans le Littré.

  1. Il y avait peu d'années [en 1705] que l'archevêque d'Arles, Mailly, avait été sévèrement réprimandé par le roi pour avoir écrit de lui-même au pape, et en avoir reçu un bref, quoi qu'il ne fût question que d'un présent de reliques.
    Œuvr. t. V, p. 157 (réprimander)
  2. Les états furent rassemblés en 1718, et l'on y prit un mezzo-termine, qui fut que les états délibéreraient sur le don gratuit dans la même séance qu'il serait demandé.
    Œuv. t. V, p. 432 (mezzo-termine)
  3. Les hommes n'exigent point de preuves pour adopter une opinion, leur esprit n'a besoin que d'être familiarisé avec elle, comme nos yeux avec les modes.
    Consid. mœurs, ch. 2 (familiarisé, ée)
  4. On a cherché bien des fois quel était le meilleur…
    Consid. sur les mœurs. XI (fois [1])
  5. Chaque souper était une orgie [chez le régent].
    Œuvr. t. V, p. 230 (orgies)
  6. On refuse durement le nécessaire, on accorde aisément le superflu.
  7. L'affaire contre M. de la Chalotais, aussi odieuse et aussi absurde que celle d'Urbain Grandier, était dans toute sa force.
    Voy. Ital. Œuv. t. VII, p. 5, dans POUGENS (force)
  8. On offre les services, on refuse les secours.
    Consid. mœurs, 7 (refuser)
  9. Je ne sais si j'ai trop bonne opinion de mon siècle ; mais il me semble qu'il y a une certaine fermentation de raison universelle qui tend à se développer, qu'on laissera peut-être se dissiper, et dont on pourrait assurer, diriger et hâter les progrès par une éducation bien entendue.
    Consid. mœurs, ch. 2 (fermentation)
  10. Les plus célèbres partisans du jansénisme vivaient à l'abbaye de Port-Royal des champs, ce berceau de la première philosophie et de la bonne littérature.
    Règne de Louis XIV, Œuv. t. V, p. 113, dans POUGENS. (jansénisme)
  11. Le maréchal d'Estrées s'embrouillait si fort en rapportant, qu'il rendait souvent l'affaire inintelligible.
    Œuv. t. V, p. 216 (rapporter)
  12. Ce que nous avons dit des deux usages du relatif, l'un d'être pronom, et l'autre de marquer l'union d'une proposition avec une autre…
    Œuv. t. IX, p. 111 (relatif, ive)
  13. Les principes puisés dans la nature sont toujours subsistants.
    Œuvr. t. I, p. 63 (subsistant, ante)
  14. La plupart des gens en place n'aiment point les gens de lettres.
    Mém. Rég. Œuv. t. VI, p. 159, dans POUGENS (gens [1])
  15. Le chancelier le Tellier, digne père de Louvois, signa l'édit de sang qui proscrivit trois millions de citoyens, et, prêt à descendre dans le tombeau, se fit l'application sacrilége du cantique de Siméon.
    Œuvr. t. V, p. 187 (proscrire)
  16. Un marchand nommé Maître Jean, séduit par les bontés du roi [Louis XI], qui le faisait souvent manger avec lui, s'avisa de lui demander des lettres de noblesse ; ce prince les lui accorda ; mais, lorsque le nouveau noble parut devant lui, il affecta de ne le pas regarder.
    Œuv. t. III, p. 341 (noblesse)
  17. Si elle [Mme de Maintenon] fût morte avant le roi, c'eût été un événement dans l'Europe ; et deux lignes dans la gazette apprirent sa mort à ceux qui ignoraient si elle vivait encore.
    Mém. rég. Œuv. t. V, p. 402 (ligne)
  18. Un seul mot renferme souvent une collection d'idées : tels sont les termes d'esprit et de cœur.
    Consid. mœurs, ch. 11 (mot)
  19. Le grand homme est celui qui, pour des objets grands et utiles, proportionne les moyens aux entreprises, les couronne par le succès, et peut s'applaudir des événements puisqu'il a su les prévoir, les préparer et les amener.
    Mém. Rég. Œuvres, t. V, p. 312, dans POUGENS (homme)
  20. Louis ignorait que le plus fort obstacle à ses desseins était la perfidie du cardinal Balue, qui trahissait sa confiance, et dont le hasard découvrit les manœuvres.
    Louis XI, Œuvr. t. II, p. 369, dans POUGENS (manœuvre [1])