Charles Pinot, sieur DUCLOS, auteur cité dans le Littré

DUCLOS (1704-1772)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme DUCLOS a été choisie.

692 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
Considérations sur les mœurs de ce siècle 1751 144 citations
Œuvres complètes, Paris, 1806, 10 vol. in-8 514 citations

Quelques citations de Charles Pinot, sieur DUCLOS

Voici un tirage aléatoire parmi ses 692 citations dans le Littré.

  1. Plus il voulut faire le fat, plus il prouvait qu'il n'était qu'un sot.
    Acajou, Œuvres, t. VIII, p. 361, dans POUGENS (fat)
  2. Balue avait plus de finesse dans l'esprit que d'élévation ; souple, adroit, plus faux que politique, plus propre à l'intrigue qu'à la négociation, il s'attachait moins à persuader qu'à séduire.
    Hist. Louis XI, Œuv. t. II, p. 362, dans POUGENS (intrigue)
  3. Ce prétendu bon ton qui n'est qu'un abus de l'esprit ne laisse pas d'en exiger beaucoup.
  4. Louis XI, ayant fait son traité avec Édouard, signa avec le roi d'Aragon une prolongation de trêve.
    Œuv. t. III, p. 82 (prolongation)
  5. Il chercha une nouvelle dissipation dans le bel esprit ; c'était alors le travers à la mode.
    Œuv. t. VIII, p. 391 (travers)
  6. Si l'on dévoile la vie intérieure des favorites, on aura pitié d'un état si envié.
    Mém. rég. Œuvres, t. VI, p. 112, dans POUGENS (favori, ite)
  7. La licence de cet intérieur [du régent] était poussée au point que la comtesse de Sabran lui dit un jour en plein souper, que Dieu, après avoir créé l'homme, prit un reste de boue dont il forma l'âme des princes et des laquais.
    Œuv. t. V, p. 201 (plein, eine [1])
  8. Le duc, n'étant pas satisfait, récrivit fortement à ce sujet.
    Œuv. t. II, p. 411 (récrire)
  9. [L'abbé de Tencin] fit une étourderie majeure dans ce procès, où il assista en personne à la plaidoirie.
    Mém. rég. Œuvr. t. V, p. 420, dans POUGENS (majeur, eure)
  10. On remarque également dans la multitude celui qui est plus grand que les autres, et celui qui est placé sur un lieu plus élevé.
    Consid. mœurs, V (remarquer)
  11. Je les priai de me conduire dans leur bibliothèque, qui est assez nombreuse et dans un très beau vaisseau.
    Œuv. t. VII, p. 179 (vaisseau)
  12. L'administration économique des papes est modérée, mais le gouvernement est trop léthargique.
    Voy. Ital. Œuv. t. VII, p. 49, dans POUGENS (léthargique)
  13. On refuse durement le nécessaire, on accorde aisément le superflu.
  14. Le surintendant de Bullion… ayant fait frapper en 1640 les premiers louis qui aient paru en France.
    Consid. sur les mœurs, 4 (surintendant)
  15. La réflexion sert de sauvegarde au caractère, sans le corriger, comme les règles en servent au génie, sans l'inspirer.
    Consid. mœurs, 13 (réflexion)
  16. On est fâché pour l'honneur de Virgile, d'Horace, d'Ovide, et autres, que le nom de Cicéron ne se trouve pas une seule fois dans leurs ouvrages.
    Consid. Mœurs, ch. 3 (fâché, ée)
  17. Ces jugements étaient nommés jugements de Dieu, parce que l'on était persuadé que l'événement de ces épreuves, qui aurait pu en toute autre occasion être imputé au hasard, était dans celle-ci un jugement formel par lequel Dieu faisait connaître clairement la vérité en punissant le parjure.
    Mém. épreuves, Œuvr. t. I, p. 299, dans POUGENS (jugement)
  18. Si vous m'aimez, je dois vous suffire.
    Œuv. t. VIII, p. 87 (suffire)
  19. Il est juste, et d'un gouvernement sage, qu'une famille qui s'est perdue par des fautes puisse se relever par des services.
    Œuv. t. VI, p. 157 (relever)
  20. Et que, dans cette cérémonie [une procession], les femmes précéderaient les hommes, en mémoire de ce qu'au dernier assaut [de Beauvais] les hommes auraient été forcés, si les femmes ne fussent venues à leur secours, ayant à leur tête Jeanne Hachette.
    Œuv. t. II, p. 478 (précéder)