Charles Pinot, sieur DUCLOS, auteur cité dans le Littré

DUCLOS (1704-1772)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme DUCLOS a été choisie.

693 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
Considérations sur les mœurs de ce siècle 1751 145 citations
Œuvres complètes, Paris, 1806, 10 vol. in-8 514 citations

Quelques citations de Charles Pinot, sieur DUCLOS

Voici un tirage aléatoire parmi ses 693 citations dans le Littré.

  1. Dans les sociétés formées, les enfants ayant succédé au rang de leurs pères, et n'ayant plus qu'à jouir du fruit des travaux de leurs ancêtres.
    Consid. mœurs, chap. 6 (formé, ée)
  2. Il chercha une nouvelle dissipation dans le bel esprit ; c'était alors le travers à la mode.
    Œuv. t. VIII, p. 391 (travers)
  3. Je sortais le matin en frac, pour me promener dans les ruines.
    Voy. Ital. Œuvres, t. VII, p. 45, dans POUGENS (frac)
  4. Le roi [Louis XI] fut extrêmement offensé des remontrances du duc d'Orléans.
    Œuv. t. II, p. 218 (remontrance)
  5. Il avait fait plusieurs métiers, comme ceux qui ne cherchent que la fortune et à qui toutes les voies pour y parvenir sont indifférentes.
    Hist. Louis XI, Œuv. t. III, p. 275, dans POUGENS (indifférent, ente)
  6. Les mœurs, en parlant d'un particulier et de sa vie privée, ne signifient autre chose que la pratique des vertus morales, ou le dérèglement de la conduite, suivant que ce terme est pris en bien ou en mal.
    ib. (mœurs)
  7. L'honneur est déjà flétri lorsqu'il a besoin d'être réparé.
    Hist. de Louis XI, Œuvres, t. III, p. 285, dans POUGENS. (flétri, ie [1])
  8. Les hommes n'ont qu'un penchant décidé, c'est leur intérêt.
    Consid. mœurs, 10 (penchant [2])
  9. Les princes trouvent toujours des âmes assez viles pour excuser leurs fureurs.
    Hist. de Louis XI, Œuvres, t. II, p. 475, dans POUGENS. (fureur)
  10. Jalousé [Albéroni] dans son élévation, haï pour l'abus de son pouvoir, ce que les Italiens expriment par la prepotenza.
    Mém. Réy. Œuv. t. V, p. 437, dans POUGENS (jalousé, ée)
  11. La dévote princesse de Carignan obtint de faire tenir un jeu dans son hôtel de Soissons ; aussitôt le duc de Tresmes reprit le sien, en gardant sa pension.
    Mém. rég. Œuvres, t. V, p. 384 (jeu)
  12. Son impiété [du régent] était une sorte de superstition.
    Mém. rég. Œuv. t. V, p. 202 (impiété)
  13. On a remarqué que, depuis 1494 jusqu'en 1598, la ville de Gênes a été gouvernée de plus de douze manières différentes.
    Hist. Louis XI, Œuvres, t. V, p. 77. dans POUGENS (manière)
  14. Les partis vinrent jusqu'aux portes de Paris, et enlevèrent le premier écuyer, qu'ils prirent pour le Dauphin.
    Œuv. t. v, p. 26 (parti [3])
  15. Il [le czar] fit tirer d'un fourgon qui le suivait un lit de camp, et le fit tendre dans une garde-robe.
    Mém. rég. Œuv. t. v, p. 291, dans POUGENS (garde-robe)
  16. Ce prince [Louis XI], ne faisant jamais la guerre que forcément, recevait tous ceux qui cherchaient son alliance.
    Hist. Louis XI, Œuv. t. III, p. 176, dans POUGENS (forcément)
  17. Prévoir une objection, c'est la réfuter, sans être obligé d'y répondre.
    Consid. mœurs, 4 (objection)
  18. Je me suis un peu arrêté sur Boindin, parce que c'est le seul de l'Académie des belles-lettres dont on n'ait point parlé à la séance publique qui suivit sa mort.
    Œuv. t. x, p. 60 (public, ique)
  19. Il lui restait de ses anciens charmes un air un peu plus que hardi, qui réveillait merveilleusement la fadeur d'une blonde un peu hasardée.
    Confess. comte de ***, Œuv. t. VIII, p. 109, dans POUGENS. (hasardé, ée)
  20. Comme je n'écris pas une histoire ecclésiastique, mais celle des hommes de mon temps, je ne rapporterai que des faits purement humains.
    Règne de Louis XIV, Œuvres, t. V, p. 132, dans POUGENS. (humain, aine)