Robert ESTIENNE, auteur cité dans le Littré

R. ESTIENNE (1503-1559)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme R. ESTIENNE a été choisie.

43 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
Dictionaire Francois latin, autrement dit Les mots Francois avec les manieres d'user d'iceulx, tournez en Latin 26 citations

Quelques citations de Robert ESTIENNE

Voici un tirage aléatoire parmi ses 43 citations dans le Littré.

  1. Massiveté.
  2. Testiere ou salade.
    Dict. (têtière)
  3. Fardement de vieilles choses pour les mieux vendre.
    Dict. (fardement)
  4. Pilot.
    Dict. (pilote)
  5. Les modes sont de cinq sortes : la premiere s'appelle indicative…
    Gramm. franç. p. 38, dans LACURNE (mode [1])
  6. Domptement.
  7. Nagement.
    Dict. (nagement)
  8. Quelques fois on met deux t ensemble pour en former la prolation et prolonger la precedente syllabe, comme alumette.
    Gramm. franç. p. 10, dans LACURNE (prolation)
  9. Bouticlier ou boutiquier.
  10. Fustaine ou bombasin et toutes autres choses faites de coton.
    Dict. (futaine)
  11. Controuvement et fiction.
  12. Deux mois de vacations de parlement, exceptée la Tournelle ou le criminel ; vacations de la cour depuis le neufieme jour de septembre jusques à la Sainct Martin.
    Dict. françois latin, 1549, au mot vacation (vacation)
  13. [Prendre pour modèle le langage] des plus savants en nostre langue, qui ont tout le temps de leur vie hanté es cours de France tant du roi que de son parlement à Paris, aussi sa chancellerie et chambre des comptes ; esquels lieux le langage s'escrit et se prononce en plus grande pureté qu'en tous autres.
    Préf. de la Gramm. fr. (prononcer)
  14. Nos anciens ont escript ung avec g en la fin, de peur qu'en escrivant un ne semblast estre le nombre VII ; toutes fois cela ne plaist à plusieurs.
    Gramm. franç. p. 7. dans LACURNE (un, une)
  15. Nous usons quelquefois de prepositions avec leur gouvernement pour conjonctions, principalement de cette sorte : par ce que…
    Gramm. franç. p. 97, dans LACURNE (gouvernement)
  16. Solennization.
  17. Je voiray, tu voiras, il voira, nous voirons, vous voirez, ils voiront ; on escrit aussi, je verray, tu verras.
    Gramm. franç. p. 60, dans LACURNE (voir)
  18. Pendement.
    Dict. (pendement)
  19. De horala, horée (qui est une pluye qui ne dure qu'une heure) ou guilée.
    Gramm. fr. p. 125, dans LACURNE (guilée)
  20. Jouflu.
    Gramm. franç. p. 111, dans LACURNE (joufflu, ue)