Antoine FURETIÈRE, auteur cité dans le Littré

FURETIÈRE (1619-1688)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme FURETIÈRE a été choisie.

84 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Aucune œuvre identifiée, le travail d'identification des œuvres reste à faire sur cet auteur.

Quelques citations de Antoine FURETIÈRE

Voici un tirage aléatoire parmi ses 84 citations dans le Littré.

  1. Se défier de ces flatteurs et de ces puristes qui corrigent un bon usage pour en introduire un mauvais.
    Factums, t. I, p. 234 (puriste)
  2. J'admirai un jour la patience de M. Quinault en cette place, qui souffrit en bon chrétien l'insulte que lui fit M. Charpentier, en lui disant qu'on devait s'étonner qu'avec si peu de mérite et une si basse naissance il eût fait une si grande fortune.
    Factums, t. I, p. 196 (insulte)
  3. J'ai été bien fâché de voir que vos confrères se soient tellement emportés contre vous, qu'ils vous aient contraint de leur faire une représaille aussi forte que celle que vous leur avez faite.
    Factums, t. II, p. 194 (Lett. de Bussy-Rabutin) (représaille)
  4. Cet ouvrage [le Dictionnaire de l'Académie] est une toile de Pénélope, dont on défait en un jour ce qu'on a fait en un autre.
    Factums, t. I, p. 185 (toile)
  5. Cette sentence [qui condamnait les Contes de la Fontaine comme déshonnêtes] rendue contre le sieur de la Fontaine autorise la qualité d'Arétin mitigé que je lui ai donnée…
    3<sup>e</sup> factum, t. I, p. 300 (mitigé, ée)
  6. Qu'il ne fallait accoutumer ces rançonneurs de gens [les aubergistes] à leur donner tout ce qu'ils demandent.
    Roman bourg. liv. II, Hist. de Charrosselles, p. 215 (rançonneur, euse)
  7. Je n'ai rien fait qu'orienter la carte de l'Académie, pour en montrer le midi ou le septentrion : j'ai fait voir les vrais illustres d'un côté, et de l'autre les dignes objets de la risée publique.
    3<sup>e</sup> factum, t. I, p. 325 (orienter)
  8. Une grande hallebreda qui tenait le cabaret du Sabot dans le faubourg Saint-Marcel.
    dans Journ. des Débats, 29 mai 1877, 3<sup>e</sup> page, 4<sup>e</sup> col. (en parlant de Genèvre, une des dames de Ronsard). (hallebreda)
  9. Il est vrai de dire qu'encore qu'elle [l'Académie française] fasse un dictionnaire grammatical, il n'y a que deux ou trois de ces messieurs, à tout rompre, qui sachent la grammaire française et les premiers éléments.
    Factums, t. I, p. 188 (rompre)
  10. Il a été permis à ce complaignant, pour avoir preuve du vol à lui fait, de se pourvoir par monitoires et censures ecclésiastiques.
  11. Avec sa voix bredouilleuse et stentorée.
    3<sup>e</sup> factum, t. I, p. 313 (stentoré, ée)
  12. Un homme à carrosse, une dame à carrosse, ceux qui se distinguent du peuple par l'équipage d'un carrosse, ceux qui font rouler le carrosse.
    1690 (carrosse)
  13. Acheter en tâche et en bloc.
    Roman bourgeois, I, p. 43, dans LACURNE (tâche [2])
  14. Lorsqu'on les accuse de crimes qualifiés qui méritent la censure et la punition des magistrats.
    3<sup>e</sup> factum, t. I, p. 323 (punition)
  15. Les statuts des épiciers portent que les aspirants à la maîtrise dispenseront leurs chefs-d'œuvre en présence de tous les maîtres.
  16. Claude Boyer et Michel le Clerc [membres de l'Académie] sont deux Albigeois qui, étant venus ici apprendre la langue, dont ils ne savent pas encore la prononciation, veulent l'enseigner aux autres.
    2<sup>e</sup> factum, t. I, p. 171 (prononciation)
  17. Ah ! voilà parler d'amour bien élégamment, repartit Collantine, ce langage me plaît.
    Roman bourg. liv. II, p. 245 (élégamment)
  18. Le quantième êtes-vous dans votre compagnie ? Je ne sais à la quantième visite ce fut qu'il lui répète…
    Roman bourg. liv. II, p. 243 (quantième)
  19. Ils se prirent de paroles, et, après quelque gradation d'injures, Charpentier reprocha à l'abbé Tallemant qu'il était fils d'un marchand banqueroutier de la Rochelle.
    Factums, t. I, p. 197 (gradation)
  20. Celle [raillerie] dont elle [l'Écriture] se servit dans cette fameuse épreuve de l'impuissance des faux dieux d'Achab, en disant aux faux prophètes : Criez plus fort, car votre dieu est peut-être en chemin.
    3<sup>e</sup> factum, t. I, p. 320 (prophète)