Antoine FURETIÈRE, auteur cité dans le Littré

FURETIÈRE (1619-1688)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme FURETIÈRE a été choisie.

84 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Aucune œuvre identifiée, le travail d'identification des œuvres reste à faire sur cet auteur.

Quelques citations de Antoine FURETIÈRE

Voici un tirage aléatoire parmi ses 84 citations dans le Littré.

  1. Acheter en tâche et en bloc.
    Roman bourgeois, I, p. 43, dans LACURNE (tâche [2])
  2. Un juge appointe un procès quand il veut favoriser une des parties.
  3. Claude Boyer et Michel le Clerc [membres de l'Académie] sont deux Albigeois qui, étant venus ici apprendre la langue, dont ils ne savent pas encore la prononciation, veulent l'enseigner aux autres.
    2<sup>e</sup> factum, t. I, p. 171 (prononciation)
  4. On dit en proverbe, quand un homme apporte une nouvelle qu'on sait déjà, qu'il n'aura pas les gants, pour : le présent qu'on donne aux messagers qui apportent quelque bonne nouvelle.
    Dict. (gant)
  5. Elles [de mauvaises poésies] se répandaient dans des oreilles populaires, et n'étaient reçues que dans des mémoires labiles et de vrais tonneaux percés, en sorte qu'elles tombaient dans l'oubli.
    Factums, t. II, p. 318 (labile)
  6. Je crois que ce fut en cette visite qu'il lui découvrit sa passion ; on n'en sait pourtant rien au vrai.
    Roman bourgeois, I (vrai, aie [1])
  7. Une grande hallebreda qui tenait le cabaret du Sabot dans le faubourg Saint-Marcel.
    dans Journ. des Débats, 29 mai 1877, 3<sup>e</sup> page, 4<sup>e</sup> col. (en parlant de Genèvre, une des dames de Ronsard). (hallebreda)
  8. S'il [Boileau] a cherché quelquefois des excuses sur la rime, ç'a été pour porter des coups plus violents, comme quand il dit…
    3<sup>e</sup> factum, t. I, p. 322 (excuse)
  9. Je m'imagine le voir réveiller ses auditeurs en leur criant : Ronfleuse assemblée, prêtez l'oreille aux belles paroles que je vous annonce.
    3<sup>e</sup> factum, t. I, p. 313 (ronfleur, euse)
  10. On ne veut point prêter aux grands seigneurs sans caution bourgeoise.
  11. Et par ledit Prudhommeau a été persisté en ce qu'il a dit ci-dessus…
    Rom. bourg. liv. II, Jugement des bûchettes. (persister)
  12. Ils se prirent de paroles, et, après quelque gradation d'injures, Charpentier reprocha à l'abbé Tallemant qu'il était fils d'un marchand banqueroutier de la Rochelle.
    Factums, t. I, p. 197 (gradation)
  13. Sa hâblerie plutôt que sa science lui avait acquis quelque réputation à faire des cures de certaines maladies.
    Roman bourgeois, livr. II, Hist. de Charrosselles, p. 229 (hâblerie)
  14. Comme autrefois le fils de Crésus, qui avait été jusque-là muet, se dénoua la langue par un grand effort qu'il fit pour avertir son père qu'on voulait tuer.
    Roman bourgeois, liv. II, Hist. de Charrosselles, p. 221 (dénouer)
  15. Le couvert ne fut pas sitôt mis sur la table, que Collantine, soupesant le pain dans ses mains, se mit à crier contre l'hôte, disant que ce pain n'était pas du poids de l'ordonnance.
    Rom. bourgeois, II, p. 214 (soupeser)
  16. Il [l'abbé Régnier] n'en devait pas faire le vain [d'une traduction], puisqu'il n'a fait que regratter celle qu'avait faite auparavant le sieur Binier.
    3<sup>e</sup> factum, t. I, p. 301 (regratter [1])
  17. Il me suffit d'en alléguer un article [du Dictionnaire de l'Académie] qui emporte la pièce et dame le pion à tous les autres [en fait d'ignorance et de négligence].
    Factums, t. I, p. 181 (pièce)
  18. Autrefois étoffe de laine de bas prix, qui était une espèce de drap, mais fort mince et fort étroit,
  19. Il est vrai de dire qu'encore qu'elle [l'Académie française] fasse un dictionnaire grammatical, il n'y a que deux ou trois de ces messieurs, à tout rompre, qui sachent la grammaire française et les premiers éléments.
    Factums, t. I, p. 188 (rompre)
  20. MM. Patru et Mezeray ont donné à l'Académie les épithètes de délibérante, de députante et de remerciante.
    Factums, t. I, p. 193 (remerciant, ante)