Guillaume GUIART, auteur cité dans le Littré

GUIART (12??-13??)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme GUIART a été choisie.

77 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
La branche des royaus lingnages 1306 71 citations

Quelques citations de Guillaume GUIART

Voici un tirage aléatoire parmi ses 77 citations dans le Littré.

  1. En tel maniere qu'en allant Va leur frontiere [le front d'une troupe de guerre] devalant à plus de quatre mil banieres Jusqu'es tentes le roy premieres.
    t. II, p. 134, v. 3444 (frontière)
  2. [Que] Ses fils le nom de comte port [porte], Qui n'iert mie vestuz de chippes.
    t. I, p. 28, V. 74 (chiffe)
  3. Leanz sont il assouagiez, Et si enclos et encagiez, Comme un cors saint en une fierce [châsse].
    ms. f° 80, dans LACURNE (encager)
  4. Et en cele heure commença un estris [querelle] Des valets et des pages qui gardoient les roncis.
  5. La très precieuse couronne Que Jesus-Christ eut en sa teste, Si com Juïs l'en abrierent.
    dans DU CANGE, abrica. (abriter)
  6. Se desamonceler.
    ms. f° 285, dans LACURNE (désamonceler)
  7. De fust ardi mainte escharde [il brûla maint morceau de bois].
    Ms. f° 10, dans LACURNE (écharde)
  8. Car s'il eüssent esté sage, Il fussent quittes du fouage, Dont li rois chascun an les plume.
    Royaux lignages, v. 5287 (plumer)
  9. Deux trompeeurs [joueurs de trompettes]… qui par touches Metent tantost trompes à bouches.
    t. II, p. 313, v. 8119 [17101]. (touche)
  10. Cil qui sont de mort entouchiez, Sont antre les autres couchiez O les morz ; nul ne les desarme ; En criant wacarme, wacarme, Qui vaut autant com dire helas, Gisent aucun…
    Roy. lignages, t. II, p. 378 (vacarme)
  11. Les diz complaignanz getterent pierres, garroz et arteilleries contre iceus nos ennemis.
  12. Par quoi aus chailloz eslinder [fronder avec des cailloux].
    t. II, p. 377, V. 9803 (18 784) (élinguer)
  13. …Sa rime, Qu'est consonant ou lionime.
    dans DU CANGE, leonini. (léonin, ine [2])
  14. Où François par mesaventure Reçurent si male cuisson.
    t. II, p. 241, V. 6248 (15228) (cuisson)
  15. Lors esperonne, et li renc meuvent, Uns et autres se desajancent.
    t. II, p. 201, V. 5204 [14193] (désagencer)
  16. Qui lors veïst par les charrieres Gent armez avant et arrieres.
    t. II, p. 407 (carrière [1])
  17. L'an propre que l'en l'enchassa [le corps de St Louis], Philippe d'Artois trespassa.
    t. II, p. 208 (enchâsser)
  18. Targes, banieres, penonceaux, Selonc ce que les nés [vaisseaux] brandelent, En mil parties i fretelent.
    t. II, p. 359 (branler)
  19. Grans gens aveuc lui se debauchent, Droit vers Lille en Flandres chevauchent.
    ms. f° 273, dans LACURNE (débaucher)
  20. Fist li rois venir ses prisons [prisonniers], Cinq contes tous enchaïnnez.
    Royaux lignages, 7027 (enchaîner)