Guillaume GUIART, auteur cité dans le Littré

GUIART (12??-13??)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme GUIART a été choisie.

78 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
La branche des royaus lingnages 1306 72 citations

Quelques citations de Guillaume GUIART

Voici un tirage aléatoire parmi ses 78 citations dans le Littré.

  1. Belle pile [grande quantité].
    V. 3213 (pile [1])
  2. Oriflamme est une baniere Aucun poi plus forte que guimple, De cendal roujoiant et simple, Sans pourtraiture d'autre afaire.
    dans DU CANGE, ib. (oriflamme)
  3. Et grans nefs profondes et larges, Plus de cinq cents dedans le hable.
    dans DU CANGE, haula. (havre)
  4. Cuers dementir, cerveles boudre.
    t. I, p. 110 (bouillir)
  5. À pile [en masse].
    V. 988 (pile [1])
  6. Et se queuvrent [couvrent] au miex qu'il pevent Pour les mouches [flèches, traits] qui entre eus saillent.
    t. II, p. 333, V. 8657 (17638) (mouche)
  7. De fust ardi mainte escharde [il brûla maint morceau de bois].
    Ms. f° 10, dans LACURNE (écharde)
  8. L'an propre que l'en l'enchassa [le corps de St Louis], Philippe d'Artois trespassa.
    t. II, p. 208 (enchâsser)
  9. Et trouva l'eure bastournée [malheureuse].
    t. I, p. 121 (bistourner)
  10. Cis rois iert Rous [Rollon, qui ravageait la Neustrie avant d'en être duc] ; pour ce crioient Normans que en son tans fuioient Droit vers Chartres comme garous, De toutes parts : ha Rous, ha Rous.
    V. 4721 (haro)
  11. Li quens de Flandres Baudoin Ne semble mie babouin, Ne bec jaune, ne fous naïs, Au departir de son pays.
    dans DU CANGE, baboynus. (babouin)
  12. Là où François font au haler Leur nes [nefs] vers Flamens devaler.
    Royaux lig. v. 9400 (haler [1])
  13. Cil qui sont de mort entouchiez, Sont antre les autres couchiez O les morz ; nul ne les desarme ; En criant wacarme, wacarme, Qui vaut autant com dire helas, Gisent aucun…
    Roy. lignages, t. II, p. 378 (vacarme)
  14. Cler fu le jour, greveus le halle.
    t. I, p. 108, v. 2172 (hâle)
  15. De tiex harnois là prendre seulent [ont coutume] Li desgarni, qui prendre veulent.
    dans DU CANGE, artilleria. (dégarnir)
  16. [Que] Ses fils le nom de comte port [porte], Qui n'iert mie vestuz de chippes.
    t. I, p. 28, V. 74 (chiffe)
  17. Ribauz nus, qui là se degratent, De toutes parz les feus embattent.
    t. II, p. 159, V. 4107 (13093) (dégrat)
  18. La très precieuse couronne Que Jesus-Christ eut en sa teste, Si com Juïs l'en abrierent.
    dans DU CANGE, abrica. (abriter)
  19. Lors esperonne, et li renc meuvent, Uns et autres se desajancent.
    t. II, p. 201, V. 5204 [14193] (désagencer)
  20. Queurent [courent] li pieton à granz sortes Assaillir les murs et les portes.
    t. II, p. 126 (sorte)