Léon de LABORDE, auteur cité dans le Littré

DE LABORDE (1807-1869)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme DE LABORDE a été choisie.

Archéologue et voyageur, historien d'art, dessinateur. - Conservateur au Musée du Louvre puis directeur général des Archives de l'Empire. - Député de Seine-et-Oise puis sénateur. - Fils de l'archéologue et homme politique Alexandre de Laborde.
Le dictionnaire Littré lui attribue parfois des citations que L. de Laborde ne fait que citer, comme ce décret de 1363 à l'historique du mot Rouelle publié en page 487 des Émaux.

787 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
Notice des émaux, bijoux et objets divers exposés dans les galeries du musée du Louvre 1857 564 citations

Quelques citations de Léon de LABORDE

Voici un tirage aléatoire parmi ses 787 citations dans le Littré.

  1. Pour faire et forgier le tuyau du pié de la couppe saint Louys et le reburnir tout de nouvel.
    Émaux, p. 479 (rebrunir)
  2. Un poisson d'argent à mettre oyseletz de Chipre, pesant xii esterlins.
    Émaux, p. 425 (oiselet)
  3. De couleur bleue dans toutes les nuances, puisqu'on rencontre dans les textes ces étoffes dites de pers clair, azuré, etc.
    Émaux, p. 438 (pers, erse)
  4. Il y avait à Paris [dans le moyen âge] trois corps de métiers qui, sous le nom de patenôtriers, fabriquaient les chapelets.
    Émaux, p. 432 (patenôtrier)
  5. Une croix d'argent doré, sur un pié de maçonnerie, à trois ars boutans.
  6. La première mention des mouches se trouve dans une pièce galante imprimée en 1655.
    Palais Mazarin, p. 318 (mouche)
  7. C'est le sinet du roy saint Loys [inscription de la bague de Louis IX, gravée en caractères du XIIIe siècle à l'époque de la canonisation du saint roi].
    Emaux, p. 500 (signet)
  8. Un petit pot à eau d'argent doré.
    Émaux, p. 460 (pot)
  9. À Jehan Gallant, orfavre, demourant à Tours, pour dix marcs d'argent par luy mis et employé à faire ung veu, à faczon d'une jambe, que la dicte dame a donné et envoyé à N. D. du Carme de Rennes.
    ib. (vœu)
  10. Ki velt faire le [la] maizon d'une ierloge vesent [voient] ci une que jo vi une fois.
    Émaux, p. 414 (horloge)
  11. Une orloge et un zodiacre de cuivre doré.
    Émaux, p. 548 (zodiaque)
  12. Tapis de muraille ; lorsqu'on cessa de joncher les salles, lorsque les tapis velus, presque tous de Turquie, eurent remplacé les herbes et les feuilles, on appela tapis de murailles les tapisseries à personnages qui les couvraient et qu'il fallait distinguer des autres tapis étendus sur le sol.
    ib. (tapis)
  13. Nul chapelier de fleurs ne peut, ne ne doit cueillir ou faire cueillir au jour de dimanche en ses courtils nulles herbes, nulles fleurs à chappeaulx faire.
    Émaux, 205 (chapelier, ière)
  14. Un doittier de cinq dyamants en aneaulx d'or esmaillez, c'est assavoir un annel en façon de rabot.
    Émaux, p. 254 (doigtier)
  15. Ce sunt les parties Richart d'Arragon, coffrier : delivré à Regnaudin le Bourguignon, vallet de chambre de la royne, douze malles, c'est assavoir deux pour le lit de la royne, deux pour porter ses materaz, six pour la garderobbe et deux pour damoyselles, 40 sols pour piece vallent 24 livres.
    Émaux, p. 378 (malle)
  16. Une loupe de saphir encerclée en or.
    Émaux, p. 369 (loupe)
  17. Et ordonnons et prions'et commandons estroitement à nos executeurs, que eus ne mettent pas plus de cinquante livres tournois en toutes choses à fere tombe sur nostre cors, ne plus de trente livres tournois à faire tombe sur nostre cuer.
    Émaux, p. 517 (tombe)
  18. Un tableau d'or ouquel il a un grans gamahieu assis sur bois.
    Émaux, p. 185 (camaïeu)
  19. Deux coupes d'argent vermeil doré, de taille douce, pesant ensemble sept marcs quatre onces.
    ib. (taille)
  20. Trois pommes rondes, d'or, à mectre senteurs, en chascune desquelles y a ung myrouer et ung caderan.
    Émaux, p. 456 (pomme)