Léon de LABORDE, auteur cité dans le Littré

DE LABORDE (1807-1869)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme DE LABORDE a été choisie.

Archéologue et voyageur, historien d'art, dessinateur. - Conservateur au Musée du Louvre puis directeur général des Archives de l'Empire. - Député de Seine-et-Oise puis sénateur. - Fils de l'archéologue et homme politique Alexandre de Laborde.
Le dictionnaire Littré lui attribue parfois des citations que L. de Laborde ne fait que citer, comme ce décret de 1363 à l'historique du mot Rouelle publié en page 487 des Émaux.

787 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
Notice des émaux, bijoux et objets divers exposés dans les galeries du musée du Louvre 1857 564 citations

Quelques citations de Léon de LABORDE

Voici un tirage aléatoire parmi ses 787 citations dans le Littré.

  1. Ung saphir encassé à jour, sur ung espingle d'or, garny de douze petites perles.
    Émaux, p. 303 (épingle)
  2. Unes patenostres esmailliées, pendans à une croix où il y a pierres et perles.
    Émaux, p. 433 (patenôtre)
  3. Une paire de chiennetz de fer, pesant chacun cinquante livres.
    Émaux, p. 212 (chenet)
  4. Un saphir carré, très excellemment fin de couleur et de taille, assis à jour et à croisette sur une verge d'or greslette.
    Émaux, p. 492 (saphir)
  5. Nul chapelier de fleurs ne peut, ne ne doit cueillir ou faire cueillir au jour de dimanche en ses courtils nulles herbes, nulles fleurs à chappeaulx faire.
    Émaux, 205 (chapelier, ière)
  6. Une bedanne d'or, couvert, et à une demie poingnie et au dessus ung bouton garni ront.
  7. Maistre Robert, faiseur de cadrans à Paris.
    ib. (cadran)
  8. Le duc a soixante deux archers pour son corp, ils ont tous les ans palletots d'orfavrerie richement chargez.
    Émaux, p. 429 (paletot)
  9. Un pot lavoir d'argent à une fuellie desus le couvercle, semeis d'escuchons et de compas esleveis.
    Émaux, p. 221 (compas)
  10. Courail croist en la mer rouge, et, tant comme il est couvert d'eau, c'est bois blanc et mol, mais si tost que il est hors de l'eaue et que il est touché de l'air, il rougist et devient pierre.
    ib. (corail)
  11. Ces vêtements se distribuaient à certaines époques de l'année, les livraisons s'en faisaient régulièrement, depuis les princes du sang jusqu'aux plus infimes serviteurs ; on les appelait des robes [vêtement complet] de livrée, des draps de livrée, pièces d'étoffes destinées à servir d'habillement, des chapperons de livrée.
    Émaux, p. 367 (livrée [1])
  12. Une jartiere, sur un tissu de soye inde, garny d'or, de perles, de diamans et de balaiz.
    Émaux, p. 348 (jarretière)
  13. Calcidoine est une pierre palle et de couleur obscure, qui est ainsy comme moyenne entre la couleur du beril et de jacinte. Ceste pierre est engendrée de la rousée, si comme dient aulcuns.
    Émaux, p. 200 (calcédoine)
  14. Au moyen âge, tableau ployant et ouvrant, tableau composé de deux, trois et jusqu'à cinq pièces, liées par des charnières et se repliant sur elles-mêmes.
    Émaux, p. 506 (tableau)
  15. Quatre tableaux de painture ployans, esquels sont au vif les visages du roy Charles, de l'Empereur, du roy Jehan et de Edouart, roy d'Angleterre.
    ib. p. 506 (tableau)
  16. Un petit coquemart d'argent blanc verré, et y a sur le couvescle un esmail rond, esmaillé de France.
  17. Ung petit arbre d'or, nommé credence, garny de sept houppes de grands saphirs et deux petis et de huict langues serpentines.
    Émaux, p. 233 (crédence)
  18. Li casse où li saintuaire ert, rendi si grant odor, que il sembla à tous que paradis fut ouvers.
    Émaux, p. 209 (châsse)
  19. Deux poignées d'argent, neellées de France, à porter la palme le jour de pasques flories.
    Ém. p. 455 (poignée)
  20. Une boueste d'yvoire à mettre pain à chanter, garnie d'argent.
    Émaux, p. 426 (pain)