Alphonse de LAMARTINE, auteur cité dans le Littré

LAMARTINE (1790-1869)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme LAMARTINE a été choisie.

1281 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
Harmonies poétiques et religieuses 1830 416 citations
Harold 36 citations
Jocelyn 1836 140 citations
Méditations poétiques 1820 498 citations
Mort de Socrate 24 citations
Nouvelles méditations 1823 20 citations

Quelques citations de Alphonse de LAMARTINE

Voici un tirage aléatoire parmi ses 1281 citations dans le Littré.

  1. Si leurs pieds souvent glissèrent, Si leurs lèvres transgressèrent Quelque lettre de ta loi, Ô père, ô juge suprême, Ne regarde en eux que toi.
    Harm. II, 1 (lettre)
  2. À cette loterie où la vie est l'enjeu Mon cœur passionné mettrait trop ou trop peu.
    Joc. I, 42 (enjeu)
  3. Silencieux abîme où je vais redescendre, Pourquoi laissas-tu l'homme échapper de ta main ! De quel sommeil profond je dormais dans ton sein ?
    ib. I, 18 (de)
  4. Oui, j'ai quitté ce port tranquille.
    Médit. 25 (tranquille)
  5. [Le firmament pur] On dirait l'eau des mers, quand une faible brise Fait miroiter les flots où le rayon se brise.
    Joc. II, 77 (miroiter)
  6. La biche… Broutait entre ses doigts [de Jocelyn] de tendres jets de saule.
    Joc. III, 109 (doigt)
  7. Ma harpe fut souvent de larmes arrosée.
    ib. II, 5 (harpe [1])
  8. Je ne viens point traîner dans vos riants asiles Les regrets du passé, les songes du futur.
    Méd. II, 15 (futur, ure)
  9. Tant qu'il brille ici-bas, tout astre a son nuage.
    Harold, 22 (nuage)
  10. Son cercueil est fermé ; Dieu l'a jugé, silence !
    Nouvelles médit. 7 (cercueil)
  11. Du pieux carillon les légères volées Couraient en bondissant à travers les vallées.
    Jocelyn, I (volée)
  12. Salut, principe et fin de toi-même et du monde, Toi qui rends d'un regard l'immensité féconde, âme de l'univers, Dieu, père, créateur, Sous tous ces noms divers je crois en toi, Seigneur.
    Méd. I, 16 (père)
  13. Le commerce de l'or et de l'argent fut interdit sous peine de mort ; on réserva ces métaux, par un accaparement d'urgence, à la monétisation.
    dans le Dict. de DOCHEZ. (monétisation)
  14. Levez donc vos regards vers les célestes plaines, Cherchez Dieu dans son œuvre, invoquez dans vos peines Ce grand consolateur.
    Méditat. I, 7 (peine)
  15. L'aube… sème sur les monts les perles de l'aurore.
    Méd. I, 16 (perle)
  16. Non, la lyre aux tombeaux n'a jamais insulté ; La mort de tout temps fut l'asile de la gloire ; Rien ne doit jusqu'ici poursuivre une mémoire ; Rien… excepté la vérité.
    ib. II, 7 (gloire)
  17. Ô lac ! rochers muets ! grottes ! forêt obscure ! Vous que le temps épargne ou qu'il peut rajeunir.
    Médit. XII (rajeunir)
  18. Les uns disaient : la propriété des grandes œuvres de l'esprit est le patrimoine de la société avant d'être le domaine privé et utile d'une famille quelconque.
    Rapp. à la ch. des dép. Propr. litt. (propriété)
  19. Partout des malheureux, des proscrits, des victimes, Luttant contre le sort ou contre les bourreaux.
    Méd. I, 14 (lutter)
  20. Qu'est-ce donc que des jours pour valoir qu'on les pleure ? Un soleil, un soleil, une heure et puis une heure ; Celle qui vient ressemble à celle qui s'enfuit.