Jean JUVÉNAL DES URSINS, auteur cité dans le Littré

JUVÉNAL DES URSINS (1388-1473)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme JUVÉNAL DES URSINS a été choisie.

169 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
Histoire de Charles VI, roy de France, et des choses mémorables advenues durant quarante-deux années de son règne depuis 1380 jusque en 1422 1430 164 citations

Quelques citations de Jean JUVÉNAL DES URSINS

Voici un tirage aléatoire parmi ses 169 citations dans le Littré.

  1. Tout malade qu'il estoit, qui luy eust parlé d'Anglois, il eust faict maniere de les combatre.
  2. Lors on feit grande diligence de le prendre, et feut pris et amené en son logis… et ne remuoit ne bras ne jambe.
    Ch. Vl, 1392 (remuer)
  3. Violence romperesse de justice.
    Hist. de Charles VI, p. 290, dans LACURNE (rompeur)
  4. À Paris, feust crié… que tous ceux qui estoient familiers, serviteurs ou partiaux du duc de Bourgongne… vuidassent sur peine de confiscation.
    Charles VI, 1411 (partial, ale)
  5. En imposant, sur ce, silence à nostre procureur et à tous autres procureurs d'office.
    Charles VI, 1415 (silence)
  6. Les mines se tournent souvent en biaisant et sont estroictes, et courts bastons y sont necessaires.
    Charles VI, 1420 (biaiser)
  7. Car il se doubtoit, et non sans cause.
    Ch. VI, 1392 (cause)
  8. Le dict des arbitres feut mis par escript, et les ducs les accepterent en remerciant les dicts arbitres de ce que par leur bonne diligence les questions estoient assopies.
    an 1380 (assoupir)
  9. Les Anglois incommodoient fort les François sur mer.
    dans le Dict. de DOCHEZ. (incommoder)
  10. L'œuvre de justice est reformatif de toutes injures, et y met la douceur et suavité de paix.
    Charles VI, 1414 (suavité)
  11. Et faisoit on plusieurs exactions, specialement sur ceux qu'on sçavoit avoir de quoy.
    Charles VI, 1418 (quoi)
  12. Et tousjours se plaignoit-on du gouvernement qui estoit très mauvais, et le voioit on evidemment, mais aucune provision ne s'y mectoit.
    Charles VI, 1405 (évidemment)
  13. Les choses en ce royaume estoient en bonne disposition, et avoit faict plusieurs notables conquestes.
    Charles VI, 1380 (disposition)
  14. Au dit concile general feurent privez du papat Gregoire et Benedict.
    Charles VI, 1408 (papat)
  15. Le Flamand dit qu'il vouloit mourir avec les autres, et par l'evacuation du sang et des playes mourut.
    Charles VI, 1382 (évacuation)
  16. Et ne mengeoient seulement que chair de cheval ; qui est une chose peu ou neant nourrissant.
    Charles VI, 1420 (peu)
  17. Et feurent exposées les doleances que faisoit le roy, c'est à sçavoir de la monnoie qu'il faisoit d'or et d'argent, et toutes fois il ne la debvoit faire que noire.
    Charles VI, 1391 (noir, oire)
  18. Ils rapporterent qu'ils estoient tellement fortifiez que impossible chose seroit d'y rien faire qui peust proficter.
    Charles VI, 1420 (impossible)
  19. Et faisoit-on de plus fort en plus fort grands joyes, cheres, festes et esbateures.
    Charles VI, 1412 (fort, orte)
  20. Peu de temps aprez, le bon Pantagruel tumba malade.
    Pant. II, 33 (peu)