Jean JUVÉNAL DES URSINS, auteur cité dans le Littré

JUVÉNAL DES URSINS (1388-1473)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme JUVÉNAL DES URSINS a été choisie.

169 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
Histoire de Charles VI, roy de France, et des choses mémorables advenues durant quarante-deux années de son règne depuis 1380 jusque en 1422 1430 164 citations

Quelques citations de Jean JUVÉNAL DES URSINS

Voici un tirage aléatoire parmi ses 169 citations dans le Littré.

  1. Et faisoit-on de plus fort en plus fort grands joyes, cheres, festes et esbateures.
    Charles VI, 1412 (fort, orte)
  2. Et feurent exposées les doleances que faisoit le roy, c'est à sçavoir de la monnoie qu'il faisoit d'or et d'argent, et toutes fois il ne la debvoit faire que noire.
    Charles VI, 1391 (noir, oire)
  3. Et fort doutoient les Escossois, qu'ils ne leur jouassent un mauvais tour, et se separerent des François.
    Charles VI, 1385 (tour [2])
  4. Et y eut aucuns qui dirent lors : regardez ce bon enfant Daulphin, qui met sa cornette en forme que les Armaignacs le font, il nous courroucera une fois.
    Charles VI, 1413 (fois [1])
  5. Messire Arnauld de Corbie, chancellier de France, feut desappoincté [destitué], et en son lieu mis un nommé maistre Eustache de Laitre.
    Charles VI, 1413 (désappointer)
  6. Et estoit grand pitié, car le pere contre le fils, le frere contre le frere estoient bandez.
    Ch. VI, 1417 (bander)
  7. Et à un matin frappa sur eulx, et ne feirent gueres de resistence.
    Charles VI, 1384 (résistance)
  8. Violence romperesse de justice.
    Hist. de Charles VI, p. 290, dans LACURNE (rompeur)
  9. Et lors le roy benignement et doulcement luy pardonna et faisoit ce qu'on vouloit.
    Charles VI, 1407 (bénignement)
  10. Laquelle chose venue à la cognoissance du roy, manda que tout feust sursis jusques à une autre fois.
    Charles VI, 1381 (surseoir)
  11. Et toutes fois il veut maintenir que, sans confesser son meffaict, vous le luy avez pardonné, qui est, selon tous droicts et raison escripte, une chose delusoire et illusoire.
    Charles VI, 1411 (délusoire)
  12. Et voloient de si haulte aisle, que à peine on en osoit parler.
    Charles VI, 1392 (aile)
  13. Il n'y avoit si vaillant au royaume qui peust faire de si vaillans faicts d'armes qui ne feussent reputez pour neant envers ceux dudict Bertrand de Glisquin.
    Charles VI, 1380 (réputer)
  14. Plusieurs gens tant d'eglise, nobles, que du peuple, furent tellement enreumez et entoussez que merveilles.
    Charles VI, 1414 (enrhumer)
  15. Et fit faire defenses par cris et proclamations, que plus ne usassent de telles manieres de faire.
    Charles VI, 1380 (proclamation)
  16. Tout estoit si bien pillé qu'il n'y avoit plus de fourraige pour les chevaux.
    ib. 1414 (bien [2])
  17. Il n'y avoit si petit laboureur qui ne voulust faire son fils homme d'eglise, et bailler argent pour avoir une grace expectative.
    Charles VI, 1414 (petit, ite)
  18. Le seigneur de Cohan avait en abomination les pommes ; et pour ce le meirent en un grenier où il y en avoit à foison, pour le mettre à finance.
  19. Sur toute chose avoir en grande irreverence les gens d'eglise et principalement l'université de Paris.
    Charles VI, 1381 (irrévérence)
  20. La royne entra à Paris en grandes pompes tant de litieres, chariots branlans couverts de draps d'or et hacquenées, que d'autres divers paremens.
    Hist. de Charles VI, p. 169, dans LACURNE (chariot)