François de LA MOTHE LE VAYER, auteur cité dans le Littré

LA MOTHE LE VAYER (1588-1672)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme LA MOTHE LE VAYER a été choisie.

126 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
Cincq dialogues faits à l'imitation des Anciens, par Oratius Tubero 1698 25 citations
De la vertu des païens 1642 78 citations

Quelques citations de François de LA MOTHE LE VAYER

Voici un tirage aléatoire parmi ses 126 citations dans le Littré.

  1. Salomon reconnaît la sagesse pour la plus muable ou la plus changeante chose de toutes les mobiles.
    Vertu des païens, II, Pyrrhon. (mobile)
  2. Je trouve qu'on a eu raison de reprendre Érasme d'avoir osé écrire dans un de ses dialogues, qu'autant de fois qu'il lisait la belle fin de Socrate, il avait bien de la peine à s'empêcher de dire : ô saint Socrate, priez Dieu pour nous.
    Vertu des païens, II, Socrate. (saint, ainte)
  3. Platon enseigne avec l'immortalité des âmes leur passage de corps en corps qu'elles doivent informer successivement.
    Vertu des païens, II, Platon (informer)
  4. Se peut-il rien concevoir de plus visionnaire et de plus cérébrin ?
    Hom. acad. (cérébrine [1])
  5. Ils en admiraient la beauté avec une acclamation extraordinaire.
  6. Cette infâme passion d'avarice, que Diogène nommait la métropolitaine de tous les vices.
    Vertu des païens, II, Sénèque. (métropolitain, aine)
  7. La purgation qu'il [le blé] reçoit par le moyen du van.
    la Promenade, Dialog. 2 (purgation)
  8. Quel plus doux sommeil, plus libre et plus tranquille, se peut-on imaginer, que celui qui se prend après s'être recueilli de la sorte [avoir fait son examen de conscience chaque soir], avoir rendu de tels comptes devant le tribunal intérieur et s'être endormi sur de semblables méditations ?
    Vertu des païens, II, Sénèque. (tribunal)
  9. Il [Épicure] fut le premier qui prononça courageusement ce qu'il en pensait [des dieux du paganisme], et qui osa publiquement ébranler, autant qu'il lui fut possible, les fondements de tous les temples de la Grèce, en déclamant contre la vanité du culte qui s'y exerçait.
    Vertu des païens, II, Épicure. (temple [1])
  10. Je me suis lassé de raturer inutilement les épreuves.
    la Promenade, dialogue 1 (raturer)
  11. Afin que, son corps ne se trouvant plus, il fût sans difficulté pris pour un dieu, comme assez d'autres que le gentilisme a souvent consacrés après être ainsi disparus.
    Vertu des païens, II, Julien. (gentilisme)
  12. Ses disciples [de Pythagore] et Philolaüs entre autres eurent un système astronomique qui leur était particulier, et dans lequel ils supposaient la mobilité de la terre.
    Vertu des païens, II, Pythagore. (mobilité)
  13. Ils [les païens vertueux] se sont laissé conduire à la lumière naturelle, aidée sans doute de la grâce, et, comme parle l'apôtre, ils ont été une loi vivante à eux-mêmes.
    ib. I, État de la loi (loi [1])
  14. Tous ses principes [d'Aristote] semblent favoriser la pernicieuse créance de la mortalité de l'âme.
    Vertu des païens, II, Aristote. (mortalité)
  15. Coelius Rhodiginus… ajoute que plusieurs ont cru qu'Aristote avait eu quelque prénotion ou avant connaissance de l'incarnation de Jésus-Christ…
    Vertu des païens, II, Aristote. (prénotion)
  16. Pour accorder le franc arbitre et la prédestination.
  17. Après avoir parlé insensément de celui [Aristote] qu'on a eu raison d'appeler le secrétaire de la nature.
    Vertu des païens, II, Aristote. (insensément)
  18. Si Tertullien parlait bien quand il assurait des philosophes en général qu'ils étaient les patriarches des hérétiques.
    Vertu des païens, II, Aristote. (patriarche)
  19. Depuis qu'Albert le Grand et saint Thomas principalement se furent donné la peine d'expliquer autant qu'il leur fut possible tous les mystères de notre religion avec les termes de la philosophie péripatétique, nous voyons qu'elle s'est tellement établie partout, qu'on n'en lit plus d'autres par toutes les universités chrétiennes.
    Vertu des païens, II, Aristote. (lire)
  20. Parce que de mêmes causes doivent raisonnablement produire de mêmes effets.
    Vertu des païens, 1, État de la grâce (même)