François de LA MOTHE LE VAYER, auteur cité dans le Littré

LA MOTHE LE VAYER (1588-1672)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme LA MOTHE LE VAYER a été choisie.

126 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
Cincq dialogues faits à l'imitation des Anciens, par Oratius Tubero 1698 25 citations
De la vertu des païens 1642 78 citations

Quelques citations de François de LA MOTHE LE VAYER

Voici un tirage aléatoire parmi ses 126 citations dans le Littré.

  1. Le plus beau linéament, à mon gré, de tout leur ouvrage [de Xénophon et de Platon] est celui par lequel ils nous expriment la fin de Socrate.
    Vertu des païens, II, Socrate. (linéament)
  2. Je veux bien examiner avec vous le cours de ma vie, et considérer ensemblement si mes façons de faire…
    Dial. d'Oratius Tubero, t. I, dial. IH. (ensemblement)
  3. De même qu'un peu de levain aigrit et corrompt toute la masse qui le reçoit.
    Vertu des païens, II, Avant-propos. (levain)
  4. Que tous les gentils se pouvaient sauver devant la publication de l'Évangile, en observant les seuls préceptes du droit naturel.
    Vertu des païens, I, État de la loi. (publication)
  5. Ils [les pyrrhoniens] se sont encore voulu aider de certaines façons de parler qui leur étaient particulières ; ce sont celles qu'on a nommées les voix de la sceptique, comme : je ne sais, cela peut être, je ne le comprends pas, etc.
    Vertu des païens, II, Pyrrhon (sceptique)
  6. Prendre des anciens et faire son profit de ce qu'ils ont écrit, c'est comme pirater au delà de la ligne.
    Lett. citée par Bayle, art. Éphore. (ligne)
  7. Trouvez bon que, pour vous satisfaire, je ne me désoblige pas moi-même.
    Dial. d'Oratius Tubero, t. I, Lettre de l'autheur. (désobliger)
  8. Celui [Aristote] qu'on a eu raison d'appeler le secrétaire de la nature, vu qu'il semble qu'elle-même lui ait dicté ce qu'il a écrit de toutes ses opérations.
    Vertu des païens, II, Aristote (secrétaire)
  9. Aristote… s'étant le premier avisé de séparer de toute matière les préceptes de la logique, d'où vient qu'il ne s'est servi que de lettres toutes nues, pour bien faire voir qu'elle était la vertu de la forme syllogistique.
    Vertu des païens, II, Aristote. (logique)
  10. Il [Épicure] s'imaginait une infinité de mondes, non pas seulement par succession des uns aux autres, comme les a crus Origène, mais qui subsistaient tous à la fois dans un espace infini et avec de certains intervalles appelés intermondes.
    Vertu des païens, II, Épicure. (intermonde)
  11. Se moquer philosophiquement à part soi de tant de choses qui lui passent journellement devant le nez.
    Dial. d'Orat. Tubero, t. I, p. 288, dans POUGENS (passer)
  12. Quel plus doux sommeil, plus libre et plus tranquille, se peut-on imaginer, que celui qui se prend après s'être recueilli de la sorte [avoir fait son examen de conscience chaque soir], avoir rendu de tels comptes devant le tribunal intérieur et s'être endormi sur de semblables méditations ?
    Vertu des païens, II, Sénèque. (tribunal)
  13. Les sceptiques ont inventé une topique particulière, et se sont servis de dix moyens avec lesquels ils examinent tout ce qu'on leur propose.
    Vertu des païens. II, Pyrrhon. (topique)
  14. Bien loin d'établir ses maximes avec obstination, il [Socrate] semble douter des choses les plus résolues.
    Vertu des païens, II, Socrate. (résolu, ue)
  15. La personne qui en est prévenue [de la jalousie], s'ombrage de l'air qui touche la personne qu'elle aime…
    Dial. d'Orat. Tubero, t. II, p. 388 (ombrager)
  16. Se peut-il rien concevoir de plus visionnaire et de plus cérébrin ?
    Hom. acad. (cérébrine [1])
  17. Ce qui me fait rapporter au siècle de saint Thomas seulement cette réception générale du péripatétisme parmi les chrétiens… c'est que…
    Vertu des païens, II, Aristote. (réception)
  18. Ils [les chrétiens] crurent que l'intérêt de la religion les obligeait de le jeter [l'empereur Julien] dans la plus grande diffamation qui se pourrait.
    Vertu des païens, II, Julien (diffamation)
  19. Sa métempsychose [de Platon], son animation du monde [dont il faisait un animal].
    Vertu des païens, II, Platon (animation)
  20. Il vaut mieux être injurié du nom de songe-creux que de celui d'écervelé.
    Dial. d'Orat. Tub. t. I, p. 216 (songe-creux)