Francois LANOUE, dit Lanoue Bras de Fer, auteur cité dans le Littré

LANOUE (1531-1591)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme LANOUE a été choisie.

Né en 1531. Homme de guerre, il fait ses premières armes en Italie. Il rejoint la Réforme en 1558 et commande les huguenots du Poitou, il s'empare d'Orléans et de Saumur en 1567. Fait prisonnier à Jarnac, il est échangé contre un prisonnier catholique. Blessé au siège de Fontenay-le-Comte en 1570, on lui confectionne un bras de fer pour lui permettre de se tenir à cheval d'où son surnom. Après la Saint-Barthélémy, il est envoyé par Charles IX à la Rochelle pour tenter de rétablir le dialogue entre le roi et les Huguenots. Il organise la défense de La Rochelle et signe la paix en juin 1573. Parti combattre les Espagnols dans les Flandres, il est fait prisonnier et est enfermé dans la forteresse de Limbourg de 1580 à 1585 dans des conditions atroces, il rédige ses Discours politiques et militaires. Envoyé par Henri IV en Bretagne pour assister le prince de Dombes en 1591, il est mortellement au siège de Lamballe et meurt à Moncontour le 4 août 1591.

1425 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
Discours politiques et militaires 1587 1366 citations

Quelques citations de Francois LANOUE, dit Lanoue Bras de Fer

Voici un tirage aléatoire parmi ses 1425 citations dans le Littré.

  1. Ce bon frere estoit tousjours joyeux et brusque comme un petit asne debasté.
  2. La legereté dont plusieurs usent à detester leurs prochains, à cause du different de la religion.
  3. Par la pratique on apprend à conoistre le vray et le faux.
  4. En nulle action passée, on n'auroit eu tant d'afaire qu'on auroit en ceste-ci.
  5. Plusieurs, voulans s'eslever trop haut, sont retombez en bas, ainsi que fit Icarus.
  6. Aussi devons nous, au siecle où nous sommes, si depravé, regarder de près aux choses qui ont belle montre.
  7. Il ne sera point, à mon avis, besoin de beaucoup de langage, pour declarer que c'est que concorde.
  8. Hausser les espaules à l'italienne.
  9. Il faut que quelques uns soyent chastiez rudement, à fin que cela apporte terreur aux autres.
  10. Pareillement avecques le feu l'on avoit apris d'extraire les essences de plusieurs choses.
  11. Perdition certes qui estoit à deplorer de tant d'ames qui estoyent cheutes en si horribles precipices.
    375 (choir)
  12. Ce qui feroit proposer aux Turcs de jetter vingt mille hommes sur les bras des nostres pour les tailler en pieces, ou donner avec cent cinquante galeres dedans nostre armée, pour faire le mesme, veu qu'elle seroit desfournie.
  13. De cette conjonction illegitime [l'indiscipline et le mauvais commandement] s'ensuivist la procreation de mademoiselle la Picorée.
  14. Ils les approuvent aussi [les voyages] pour l'apprentissage des langues vulgaires.
  15. Il ne faut que deux jours de pluye et vingt quatre heures de disette, pour mettre en murmure un regiment.
  16. Comme le pere lui demandast combien il vouloit avoir pour lui instruire et enseigner son fils.
    113 (comme)
  17. Ne retirant point du tout nostre dilection de leurs personnes, encores que leurs erreurs et meschancetez soyent condamnées de nous.
  18. Avecques deffenses de ne s'entr'offenser.
    259 (ne)
  19. Ainsi qu'un doux rafraischissement de nostre vie trop souvent eschauffée de l'ardeur de tant d'ennuis…
  20. Puis que je suis entré en cette quarriere, je la veux parfournir.