Francois LANOUE, dit Lanoue Bras de Fer, auteur cité dans le Littré

LANOUE (1531-1591)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme LANOUE a été choisie.

Né en 1531. Homme de guerre, il fait ses premières armes en Italie. Il rejoint la Réforme en 1558 et commande les huguenots du Poitou, il s'empare d'Orléans et de Saumur en 1567. Fait prisonnier à Jarnac, il est échangé contre un prisonnier catholique. Blessé au siège de Fontenay-le-Comte en 1570, on lui confectionne un bras de fer pour lui permettre de se tenir à cheval d'où son surnom. Après la Saint-Barthélémy, il est envoyé par Charles IX à la Rochelle pour tenter de rétablir le dialogue entre le roi et les Huguenots. Il organise la défense de La Rochelle et signe la paix en juin 1573. Parti combattre les Espagnols dans les Flandres, il est fait prisonnier et est enfermé dans la forteresse de Limbourg de 1580 à 1585 dans des conditions atroces, il rédige ses Discours politiques et militaires. Envoyé par Henri IV en Bretagne pour assister le prince de Dombes en 1591, il est mortellement au siège de Lamballe et meurt à Moncontour le 4 août 1591.

1425 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
Discours politiques et militaires 1587 1366 citations

Quelques citations de Francois LANOUE, dit Lanoue Bras de Fer

Voici un tirage aléatoire parmi ses 1425 citations dans le Littré.

  1. Les maris aiment mieux, ils m'en seront témoins, Une vertu de plus, et deux grâces de moins.
    Coquette corr. III, 3 (plus)
  2. Et celui qui ne l'a voulu vendre a esté contraint de faire petit pain (comme on dit) et repaistre ses amis, qui le venoient visiter, de discours d'architecture.
    116 (pain)
  3. S'ils sont vertueux, sçauroyent-ils mieux semer si bonnes semences qu'es terres voisines ? et telle se pourra rencontrer qui rendra fruit au decuple.
  4. Le bruit est pour le fat, la plainte est pour le sot, L'honnête homme trompé s'éloigne et ne dit mot.
    Coquette corr. I, 3 (honnête)
  5. Et ne faut point douter que ce grand animal devoratif [une armée], passant parmi tant de provinces, n'y trouvast tousjours de la pasture, et souvent la robbe du pauvre peuple qui y estoit meslée, et quelquesfois des amis.
    628 (robe)
  6. Lorsque quelqu'un prend fantaisie de s'aller battre, il faut que celui qui le seconde (comme on parle) ou qui le tierce, se batte aussi à outrance contre les seconds et les tiers de la part contraire.
  7. Les Flamens qui nous aimoyent, et lesquels on a contrains de nous haïr, de quelle allegresse nous sauteroyentils à dos !
    24 (dos)
  8. Qu'il n'y avoit nul propos de les faire geler tous, l'espace d'une longue nuict, à l'ap petit d'un soupçon, peut estre, mal fondé.
  9. Ceste science ou autrement ceste foy vous enseigne et certifie que vous estes combourgeois des cieux et que par Jesus Christ vous avez esté arraché des pattes du grand Pharao qui est le diable.
    p. 183, dans LACURNE (combourgeois, eoise)
  10. À la fin on reputoit à deshonneur d'avoir peu contribué.
  11. Aucuns de ces zelateurs inconsiderez ont encore une opinion très mauvaise.
  12. Souvent il advint qu'aux proyes que leurs griffes avoyent atrapées, les ongles de la picorée terrestre donnassent de terribles pinçades.
  13. Là s'attaqua une très grosse escarmouche.
  14. Pour persuader un chascun de departir des moyens qu'il avoit pour ceste contribution si necessaire.
  15. C'est grand merveille de quoy ils n'ont plustost pris nos façons de faire, qui sont meilleures que les leurs.
    404 (façon)
  16. Ne retirant point du tout nostre dilection de leurs personnes, encore que leurs erreurs et meschancetez soient condamnées de nous.
  17. Hypocrites en exterieur, et interieurement pleins d'orgueil et de vengeance.
  18. Le regiment de M. d'Yvoy s'escrima encor mieux [au pillage] que les deux autres.
  19. En ce fait, il faut considerer deux sortes de païs, l'un plein et l'autre serré.
    424 (serrer)
  20. Qu'il se souvienne qu'il est perilleux de heurter contre la fureur françoise, laquelle pourtant s'escoulera soudain.