Alain René LESAGE, auteur cité dans le Littré

LESAGE (1668-1747)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme LESAGE a été choisie.

1006 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
Crispin rival de son maître 1707 53 citations
Guzman d'Alfarache 159 citations
Histoire de Gil Blas de Santillane 1715 297 citations
Histoire d'Estevanille Gonzalez, surnommé le garçon de bonne humeur 1734 117 citations
Le bachelier de Salamanque, ou Les mémoires de Don Chérubin de la Ronda, tirés d'un manuscrit espagnol 1736 12 citations
Le diable boiteux 1707 204 citations
Turcaret 1708 129 citations

Quelques citations de Alain René LESAGE

Voici un tirage aléatoire parmi ses 1006 citations dans le Littré.

  1. Je surprenais l'apothicaire par les progrès que je faisais dans sa profession, qui, dans le fond, n'est pas la magie noire.
    Est. Gonz. 17 (magie)
  2. J'avais plus l'air d'un échappé de galères que d'un enfant de famille.
    Guzm. d'Alfar. II, 2 (échappé, ée)
  3. Je me mis par son ordre dans une grande corbeille d'osier, couverte d'un ouvrage de soie fait de sa main ; puis les deux esclaves qui m'avaient apporté furent appelés.
    Gil Blas, V, 1 (corbeille)
  4. Cette dame et celui-ci convinrent de leurs faits par l'entremise de la duègne.
    Guzm. d'Alf. ch. 3 (fait [2])
  5. L'Allemande a ôté ses papillotes ; le cavalier en a pris une sans réflexion, l'a dépliée.
    Diable boit. ch. 17, p. 351, dans POUGENS (papillote)
  6. Nous avons vu des fils de marchands et des fils de commis, qui avaient un peu d'argent et qui n'étaient pas mal faits, avoir entrée dans une des éclatantes cours de l'Europe… il est vrai que cela est sujet à caution, et qu'aussitôt que vous êtes découvert, vous passez d'une extrémité à l'autre.
    Guzm. d'Alf. I, 3 (sujet, ette [1])
  7. Son précepteur, qui était un homme hérissé de latin, citait des passages de Virgile et d'Horace.
    Bachel. de Salam. ch. 48 (hérissé, ée)
  8. Ce qui prouve bien que les femme n'ont point de si cher intérêt que celui de leur beauté.
    Diable boit. ch. 9 (femme)
  9. On leur a fait tenir [à des prisonniers] une lime sourde dans un pain, et ils ont déjà limé un gros barreau d'une fenêtre.
    Diable boit. ch. 7, dans POUGENS (lime [1])
  10. J'eus la prudence de tenir cette affaire secrète, pour éviter la honte d'un éclat, sans parler des lardons que les railleurs m'auraient donnés.
    Guzm. d'Alfar. VI, 7 (lardon)
  11. Il ne vous a point oublié, monseigneur, poursuivis-je en tirant ma bourse, voilà deux sultanins d'or qu'il m'a chargé de vous remettre.
    Gil Blas, v, 1 (sultanin)
  12. Je me plais bien davantage à troubler les consciences qu'à les rendre tranquilles.
    Diable boit. 3 (troubler)
  13. Ce fut [tirer un coup de feu] avec tant de trouble et de précipitation qu'il me manqua ; alors je m'avançai sur lui brusquement, et lui enfonçai mon épée dans le cœur.
    Diable boit. chap. XIII, dans POUGENS (manquer)
  14. Ils allaient dans les marchés avec des cabas pour s'offrir à porter les provisions que les bourgeois y achetaient.
    Gusman d'Alf. II, 2 (cabas)
  15. Dès que je me vis aimé de ma maîtresse et considéré des domestiques comme celui qui faisait la pluie et le beau temps.
    Guzm. d'Alf. VI, 8 (pluie)
  16. Je ne veux pas vous imputer mon malheur, et je n'en accuse que moi.
    Diabl. boit. t. V, p. 72, dans POUGENS (imputer)
  17. Craignant qu'il ne mît la main sur un sac de buffle où il y avait deux cent cinquante doublons.
    Diable boit. ch. 20, dans POUGENS (main)
  18. Je repris mon premier métier, j'endossai le cabas et recommençai à servir le bourgeois.
    ib. (cabas)
  19. Tout innocent que je suis, vous le prenez sur un ton qui ne laisse pas d'embarrasser mon innocence.
    Crispin rival, 14 (prendre)
  20. Je crois que tous les diables sont déchaînés contre la dot.
    Crisp. rival de son maître, sc. 16 (déchaîné, ée)