Alain René LESAGE, auteur cité dans le Littré

LESAGE (1668-1747)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme LESAGE a été choisie.

1006 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
Crispin rival de son maître 1707 53 citations
Guzman d'Alfarache 159 citations
Histoire de Gil Blas de Santillane 1715 297 citations
Histoire d'Estevanille Gonzalez, surnommé le garçon de bonne humeur 1734 117 citations
Le bachelier de Salamanque, ou Les mémoires de Don Chérubin de la Ronda, tirés d'un manuscrit espagnol 1736 12 citations
Le diable boiteux 1707 204 citations
Turcaret 1708 129 citations

Quelques citations de Alain René LESAGE

Voici un tirage aléatoire parmi ses 1006 citations dans le Littré.

  1. Il me fit habiller à ses frais depuis les pieds jusqu'à la tête.
    Est. Gonz. ch. 19 (pied)
  2. L'Allemande a ôté ses papillotes ; le cavalier en a pris une sans réflexion, l'a dépliée.
    Diable boit. ch. 17, p. 351, dans POUGENS (papillote)
  3. Vous croyez que c'est pour en jouir pendant sa vie ? vous vous trompez, c'est uniquement pour en parer son inventaire.
    Diabl. boit. ch. 10, dans POUGENS (inventaire)
  4. Malgré la dureté du grabat et malgré les coutures qui m'écorchaient les jambes, je dormis comme une marmotte jusqu'à neuf heures du matin.
    Est. Gonzalez, ch. 3 (marmotte [1])
  5. Représentez-vous un petit homme haut de trois pieds et demi, extraordinairement gros, avec une tête enfoncée entre les deux épaules ; voilà mon oncle.
    Gil Blas, I, 1 (enfoncé, ée)
  6. Si vous me promettiez de garder le secret, je vous découvrirais tout le mystère.
    Gil Blas, IV, 5 (mystère)
  7. Ce fut [tirer un coup de feu] avec tant de trouble et de précipitation qu'il me manqua ; alors je m'avançai sur lui brusquement, et lui enfonçai mon épée dans le cœur.
    Diable boit. chap. XIII, dans POUGENS (manquer)
  8. Quoique les auteurs, nation ingrate et impolie, se moquassent de lui en le grugeant.
    Diable boit. chap. 9 (gruger)
  9. Le roi n'aime pas qu'on le serve par force ; allez, je vous licencie.
    Est. Gonz. ch. 46 (licencier)
  10. Il m'ordonna de chanter en donnant à ma voix toute l'étendue qu'elle avait.
    Guzman d'Alf. IV, 5 (étendue)
  11. Elle était si stylée à plaire aux hommes, qu'elle trouva le secret de charmer encore celui-là.
    Gil Blas, v. 1 (stylé, ée [2])
  12. Je crus entendre la voix d'un séraphin, lors que cet homme me dit en posant le sac sur une table : Seigneur Gil Blas, voilà ce que Mme la marquise vous envoie.
    Gil Bl. IV, 15 (séraphin)
  13. Dès que nos flûtes furent d'accord, nous repassâmes dans la chambre de Son Éminence.
    Guzm. d'Alfar. III, 6 (flûte [1])
  14. J'ai payé le reliquaire à ce jeune homme, à telles enseignes qu'il doit avoir actuellement sur lui cent vingt écus d'or que je lui ai comptés.
    Guzm. d'Alfar. II, 10 (enseigne)
  15. Lorsque Mendose le voulut mener chez elle, il trouvait toujours quelque prétexte pour s'en excuser.
    Diab. boit. 13 (excuser)
  16. Je me mis par son ordre dans une grande corbeille d'osier, couverte d'un ouvrage de soie fait de sa main ; puis les deux esclaves qui m'avaient apporté furent appelés.
    Gil Blas, V, 1 (corbeille)
  17. Si jamais je me brouille, ce ne sera qu'après la ruine totale de M. Turcaret.
    Turcaret, I, 11 (ruine)
  18. Ma bourse commençait à devenir rondelette.
    Est. Gonz. 6 (rondelet, ette [1])
  19. Je surprenais l'apothicaire par les progrès que je faisais dans sa profession, qui, dans le fond, n'est pas la magie noire.
    Est. Gonz. 17 (magie)
  20. J'eus assez de fermeté pour le faire sortir de chez moi, sans avoir fait péricliter mon honneur.
    Estev. Gonz. ch. 55 (péricliter)