Jean de MAIRET, auteur cité dans le Littré

MAIRET (1604-1686)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme MAIRET a été choisie.

404 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
La mort d'Asdrubal 108 citations
Soliman 118 citations
Sophonisbe 1634 163 citations

Quelques citations de Jean de MAIRET

Voici un tirage aléatoire parmi ses 404 citations dans le Littré.

  1. Quel est l'expédient que Caton me propose ?
    Mort d'Asdr. v, 2 (expédient [2])
  2. Celui qui veut trahir est justement trahi.
    Mort d'Asdr. I, 4 (trahi, ie)
  3. Oui, le destin de Rome emporte l'avantage.
    M. d'Asdrub. III, 1 (emporter)
  4. Et la perte du temps ne se répare plus.
    Sophon. II, 4 (temps)
  5. Mes désirs toutefois sont accrus de moitié, Depuis que j'ai connu votre ardente amitié.
    Soph. IV, 1 (accroître)
  6. Et pour l'achèvement d'une plus grande chose.
    Soph. III, 1 (achèvement)
  7. …Même à ce matin une brebis frappée S'est de la main du prêtre et du temple échappée.
    Sophon. V, 4 (frappé, ée)
  8. Quand votre jugement se sera reconnu, Vous bénirez le mal qui vous est avenu.
    Sophon. V, 6 (reconnaître)
  9. Tu ne peux de ce peuple empêcher le malheur, Sans offenser ensemble et Rome et ton honneur.
    Mort d'Asdr. I, 4 (offenser)
  10. Ayant vu ses soldats gisants sur la poussière.
    Mort d'Asdrub. v, 2 (gisant, ante)
  11. Ah ! seigneur, ce billet n'est point coup d'aventure ; C'est pourquoi hâtez-vous d'en faire la lecture.
    Soliman, III, 2 (lecture)
  12. Et nous sommes liés d'une chaîne si sainte Qu'on ne saurait sans crime en défaire l'étreinte.
    Sophon. IV, 5 (étreinte)
  13. Retournez vite au camp où s'épand un murmure.
    Sol. III, 3 (épandre)
  14. Voyez si de son teint les roses et les lis Dans l'hiver de la mort sont bien ensevelis.
    Sophon. V, 8 (hiver)
  15. Tu t'éloignes de nous pour consulter un homme Qui n'est que trop connu dans la ville de Rome.
    Mort d'Asdrub. (éloigner)
  16. Quitte cette tendresse ; Pleurer les ennemis est marque de faiblesse.
    Mort d'Asdrub. V, 3 (quitter)
  17. Mais tu ne pouvais pas t'empêcher de le faire.
    Mort d'Asdr. I, 4 (empêcher)
  18. Le soldat en désordre imprudemment s'engage Tant à brûler le camp qu'à piller le bagage.
    Sophon. II, 4 (bagage)
  19. Et comme des forçats couple à couple liés.
    Mort d'Asdrubal, IV, 4 (couple)
  20. De peur que quelque jour, venant à la couronne…
    Soliman, I, 1 (couronne)