Jean de MAIRET, auteur cité dans le Littré

MAIRET (1604-1686)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme MAIRET a été choisie.

404 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
La mort d'Asdrubal 108 citations
Soliman 118 citations
Sophonisbe 1634 163 citations

Quelques citations de Jean de MAIRET

Voici un tirage aléatoire parmi ses 404 citations dans le Littré.

  1. Il m'apprit en secret et son nom et son être.
    Solim. I, 5 (être [2])
  2. Un incident fortuit et véritable.
    Solim. II, 6 (fortuit, ite)
  3. Le sang coule partout ; nos palais démolis Dessous ces rouges flots sont tous ensevelis.
    M. d'Asdrub. I, 3 (démoli, ie)
  4. Monseigneur, la fortune n'a pu souffrir que les passions que j'ai de vous plaire fussent plus longtemps inutiles.
    Ép. à Richelieu, en tête des Nouv. œuv. de Théophile. (passion)
  5. Et qu'en faveur du sexe ou de la qualité On ne fasse à pas une aucune indignité.
    Sophon. III, 1 (indignité)
  6. Le traître, dites-vous, appelle mon voyage Du nom d'effronterie et de libertinage.
    Solim. II, 4 (effronterie)
  7. Emploie cette épée à cet acte d'amour.
    ib. II, 6 (acte)
  8. Jamais un généreux vainqueur N'affligea son vaincu d'un langage moqueur.
    Sophon. III, 4 (vaincu, ue)
  9. Les uns sont étouffés sous le faix de la terre Qui tombe par l'effort des machines de guerre.
    Mort d'Asdrub. I, 3 (étouffé, ée)
  10. Le bonheur a cela de la mer et du flux Qu'il doit diminuer sitôt qu'il ne croît plus.
    Sophon. IV, 1 (bonheur)
  11. Ce glorieux vainqueur est encore à savoir Le mauvais traitement qu'il me fait recevoir.
    Soph. I, 4 (être [1])
  12. Et dites franchement ce qu'il faut que je fasse.
    Soliman, II, 1 (franchement)
  13. Je vis de votre armet la visière baissée.
    Sophon. IV, 1 (visière)
  14. Et les siens, secondant la force de ses coups, Lui donnent le moyen de joindre son époux.
    Mort d'Asdrub. V, 1 (donner)
  15. Vraiment vous n'avez garde, en l'état où vous êtes, De songer des festins, des danses et des fêtes.
    Sophon. II, 3 (songer)
  16. Tu t'éloignes de nous pour consulter un homme Qui n'est que trop connu dans la ville de Rome.
    Mort d'Asdrub. (éloigner)
  17. Un songe, une vapeur, Un corbeau qui croasse, enfin tout vous fait peur.
    Sophon. V, 4 (croasser)
  18. Penser homicide.
    Sophon. I, 3 (homicide [1])
  19. Seigneur, que l'intérêt de tant de gens de bien Vous fasse au moins surseoir ce voyage funeste.
    Soliman, III, 2 (surseoir)
  20. Vous n'êtes pas encor si maltraité du sort Que vous soyez réduit à désirer la mort.
    Sophon. I, 3 (maltraité, ée)