Jean de MAIRET, auteur cité dans le Littré

MAIRET (1604-1686)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme MAIRET a été choisie.

404 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
La mort d'Asdrubal 108 citations
Soliman 118 citations
Sophonisbe 1634 163 citations

Quelques citations de Jean de MAIRET

Voici un tirage aléatoire parmi ses 404 citations dans le Littré.

  1. Orcambe mille fois s'en est enquis sous main.
    Soliman, I, 1 (enquérir (s'))
  2. Mais changeons de propos, on vient d'ouvrir la porte.
    Solim. V, 3 (propos)
  3. … Le Tibre en rougit [de sang romain] et déborda des pleurs Qu'ils nous faisaient verser au fort de nos malheurs.
    Mort d'Asdr. I, 1 (déborder)
  4. Vraiment vous n'avez garde en l'état où vous êtes De songer de festins, de danses et de fêtes.
    Sophon. II, 3 (danse)
  5. C'est le plus prompt de tous comme le plus certain, Et le plus digne aussi d'un courage hautain.
    Sophon. III, 2 (hautain, aine [1])
  6. Je ris de sa colère, il faut qu'elle se passe.
    M. de Chrispe, III, 6 (passer)
  7. Voyez si de son teint les roses et les lis Dans l'hiver de la mort sont bien ensevelis.
    Sophon. V, 8 (hiver)
  8. Ô vous hommes vaillants… Qui faisant boucliers et remparts de vos corps…
    Sophon. II, 2 (bouclier)
  9. … Volontiers vos seules passions Sans suite et sans dessein font ces impressions.
    Soph. II, 3 (volontiers)
  10. Et rendons le malheur à qui nous l'a donné.
    M. d'Asdrub. III, 1 (rendre)
  11. Oui, mais notre retour aurait-il bonne grâce ?
    Soliman, I, 2 (grâce)
  12. Sa colère, seigneur, s'est forcée un moment.
    Mort d'Asdrub. v, 3 (forcer)
  13. Je vis de votre amant la visière haussée.
    Sophon. IV, 1 (haussé, ée)
  14. Cette explication est assez délicate.
    Soliman, III, 5 (délicat, ate)
  15. Voyez si de son teint les roses et les lis Dans l'hiver de la mort sont bien ensevelis.
    Sophon. V, 8 (rose [1])
  16. Fidèle aux seuls Romains, à nous seuls infidèle, Celui qui nous aidait s'est détaché de nous.
    Mort d'Asdr. III, 3 (infidèle)
  17. Vous nous éclaircissez de votre trahison.
    M. d'Asdrubal, IV, 4 (éclaircir)
  18. Et la perte du temps ne se répare plus.
    Sophon. II, 4 (temps)
  19. Car enfin il arrive, ou souvent ou toujours, Que l'aise et le repos engendrent les amours.
    Sophon. I, 4 (engendrer [1])
  20. Pardonner à demi, c'est ne pardonner pas.
    Mort de Chrispe, III, 2 (pardonner)