François de MALHERBE, auteur cité dans le Littré

MALHERBE (1555-1628)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme MALHERBE a été choisie.

1707 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
Les poésies de M. de Malherbe, avec les observations de Monsieur Ménage 1666 1058 citations
Œuvres de Malherbe ; Lexique de la langue de Malherbe, par Ad. Regnier fils 1862-1869 349 citations

Quelques citations de François de MALHERBE

Voici un tirage aléatoire parmi ses 1707 citations dans le Littré.

  1. Leurs paroles n'ont point de fard.
    VI, 10 (fard)
  2. Les ondes que j'épands… Dans un courage saint ont leur sainte fontaine.
    V, 4 (fontaine)
  3. Casaux… A mis le pied dans la fosse Que lui cavaient les destins.
    II, 4 (caver [1])
  4. Leur courage aussi grand que leur prospérité.
  5. Nous sommes sous un roi si vaillant et si sage, Et qui si dignement a fait l'apprentissage De toutes les vertus propres à commander.
  6. Les choses que vous êtes si passionnés à posséder.
    Lexique, éd. L. Lalanne. (passionné, ée)
  7. Tant plus nous avons de besoin d'une chose, tant plus nous avons d'obligation à celui qui nous la donne.
    le Traité des bienf. de Sénèque, III, 35 (tant)
  8. Ce sont disparités qu'il n'est pas bien aisé d'apparier.
    Lexique, éd. L. Lalanne. (apparier)
  9. Reine, l'heur de la France et de tout l'univers, Qui voyez chaque jour tant d'hommages divers Que présente la muse aux pieds de votre image.
    IV, 8 (heur)
  10. Ont-ils [les rois] perdu l'esprit, ce n'est plus que poussière Que cette majesté si pompeuse et si fière.
  11. Je suis vaincu du temps, je cède à ses outrages.
    II, 12 (céder)
  12. La rigueur de ses lois, après tant de licence, Redonnera le cœur à la faible innocence.
    II, 1 (cœur)
  13. Les nomades n'ont bergerie Qu'il [le lion] ne suffise à désoler.
    III, 3 (suffire)
  14. Et la beauté des fruits d'une palme si haute Me fait par le plaisir oublier le danger.
    V, 30 (par [1])
  15. Le mépris du sort Que sait imprimer aux courages Le soin de vivre après la mort.
    IV, 5 (imprimer)
  16. …Qu'on passe deux fois Au deçà du rivage blême.
    VI, 17 (deçà)
  17. Quintius fut continué au gouvernement de la Grèce avec deux légions ; s'il avait besoin de quelque crue, les consuls eurent commandement de la faire et de la lui envoyer.
    Lexique, éd. L. Lalanne (crue)
  18. J'ai obéi à mon père et à ma mère ; je leur ai cédé ; je me suis humilié à leurs volontés raisonnables ou déraisonnables.
    le Traité des bienf. de Sénèque, III, 38 (humilier)
  19. Ce n'est point chez moi qu'on fait papier de mise et de recette.
    le Traité des bienf. de Sénèque, IV, 32 (papier)
  20. Comment faites-vous cas de chose si petite ?
    IV, 3 (cas)