François de MALHERBE, auteur cité dans le Littré

MALHERBE (1555-1628)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme MALHERBE a été choisie.

1710 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
Les poésies de M. de Malherbe, avec les observations de Monsieur Ménage 1666 1058 citations
Œuvres de Malherbe ; Lexique de la langue de Malherbe, par Ad. Regnier fils 1862-1869 351 citations

Quelques citations de François de MALHERBE

Voici un tirage aléatoire parmi ses 1710 citations dans le Littré.

  1. Laisse-les espérer, laisse-les entreprendre ; Il suffit que ta cause est la cause de Dieu, Et qu'avecque ton bras elle a pour la défendre Les soins de Richelieu.
    II, 12 (cause)
  2. Que la voix commune des hommes A fait asseoir entre les dieux.
    VI, 8 (entre)
  3. Il faut en la plaine salée Avoir lutté contre Malée… Pour être cru bon marinier.
    III, 3 (marinier)
  4. Je l'ai trouvé [votre livre] si bien à mon goût, qu'il a fallu que je sois allé de long.
    Lexique, éd. L. Lalanne (long, ongue)
  5. Et n'épargne contre eux, pour notre délivrance, Ni le feu ni le fer…
    II, 12 (délivrance)
  6. Qui n'eût cru… Et qu'avant qu'être à la fête De si pénible conquête, Les champs se fussent vêtus Deux fois de robe nouvelle…
    II, 2 (avant)
  7. Peut-on assez vanter l'ivoire de son front ?…
    V, 23 (ivoire)
  8. Mais serait-ce raison qu'une même folie N'eût pas même loyer ?
    II, 12 (loyer)
  9. Lalanne De tous les enfants du roi, c'est celui… qui a le plus grand horoscope… puisque nous sommes sur l'infanterie, je vous dirai…
  10. Cocu de long et de travers, Sot au delà de toutes bornes, Comment te plains-tu de mes vers, Toi qui souffres si bien les cornes ?
    IV, 15 (corne)
  11. Quelle heure de repos a diverti mes craintes ?
    V, 24 (divertir)
  12. Et ses justes faveurs aux mérites données Feront ressusciter l'excellence des arts.
    II, 1 (art [1])
  13. …Besoin est-il d'aller au-devant des maux, préoccuper une douleur que nous sentirons assez tôt quand l'occasion en sera venue, et gâter la jouissance du présent par l'appréhension de l'avenir ?
    les Épît. de Sénèque, XXIV (préoccuper)
  14. Bien semble être la mer une barre assez forte…
    II, 12 (barre)
  15. Qu'à la fin la raison essaie Quelque guérison à ma plaie, Cela se peut facilement ; Mais que d'un si digne servage Sa remontrance me dégage, Cela ne se peut nullement.
    V, 28 (servage)
  16. Autrement il aurait pensé faire une échange, et non pas un plaisir.
    le Traité des bienf. de Sénèque, II, 31 (échange)
  17. Les fureurs de la terre Ne sont que paille et que verre à la colère des cieux.
    II, 2 (à)
  18. Et quand de mes souhaits je n'aurais jamais rien, Le sort en est jeté, l'entreprise en est faite ; Je ne saurais brûler d'autre feu que du sien.
    V, 6 (sort)
  19. Que la violence des flammes rompe la liaison du solage.
    Lexique, éd. L. Lalanne. (solage)
  20. Le bruit du cirque me vint aux oreilles, et lors il n'y a plus d'ordre de dormir : il faut que je me réveille.
    ib. (ordre)