François de MALHERBE, auteur cité dans le Littré

MALHERBE (1555-1628)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme MALHERBE a été choisie.

1707 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
Les poésies de M. de Malherbe, avec les observations de Monsieur Ménage 1666 1058 citations
Œuvres de Malherbe ; Lexique de la langue de Malherbe, par Ad. Regnier fils 1862-1869 349 citations

Quelques citations de François de MALHERBE

Voici un tirage aléatoire parmi ses 1707 citations dans le Littré.

  1. C'est la Seine en fureur qui déborde son onde Sur les quais de Paris.
    VI, 12 (déborder)
  2. Tout nous rit, et notre navire A la bonace qu'il désire.
    III, 2 (navire)
  3. Mais n'est-ce pas la loi des fortunes humaines, Qu'elles n'ont point de havre à l'abri de tout vent ?
    VI, 10 (havre)
  4. Vous répliquez que, si vos vœux eussent succédé à le mettre en peine, ils eussent aussi succédé à l'en tirer.
    ib. VI, 28 (succéder)
  5. En ces propos mourants ses complaintes se meurent.
  6. Vous savez que le battement des flots aplanit une grève, et que, quand elle est quelque temps sans être mouillée, elle se relaxe, à faute que le sable n'a point d'humeur qui le lie.
    Lexique, éd. L. Lalanne (relaxer)
  7. Le mauvais état où je vous ai vue pour la nouvelle que vous veniez de recevoir de la mort de M. le chevalier votre frère, me fait craindre que le temps, quelque bon médecin qu'il soit, n'ait de la peine à vous y donner du soulagement.
    Lett. I, 3 (médecin)
  8. L'exemple des amants est clos dans ce tombeau.
  9. Que saurait enseigner aux princes Le grand démon qui les instruit.
    III, 2 (démon)
  10. À chercher l'an climatérique De l'éternelle fleur de lis.
  11. Obtenir un sursoy de la fin du monde.
    Lexique, éd. L. Lalanne. (sursoy)
  12. Il est bien assuré que l'angoisse qu'il porte Ne s'emprisonne pas sous les clefs d'une porte.
  13. Qu'est le feu de ton zèle au besoin devenu ?
    I, 4 (besoin)
  14. Muses, quand finira cette longue remise De contenter Gaston, et d'écrire de lui ?
    IV, 1 (remise)
  15. Ceux que l'opinion fait plaire aux vanités Font dessus leurs tombeaux graver des qualités Dont à peine un dieu serait digne.
    V, 8 (vanité)
  16. Mais elle était du monde, où les plus belles choses Ont le pire destin.
    VI, 18 (monde [1])
  17. Et bien, où maintenant est ce brave langage ? Cette roche de foi ? cet acier de courage ?
  18. C'est de Glycère que procèdent Tous les ennuis qui me possèdent.
    V, 10 (procéder)
  19. Et la France a les destinées Pour elle tellement tournées Contre les vents séditieux, Qu'au lieu de craindre la tempête, Il semble que jamais sa tête Ne fut plus voisine des cieux.
    III, 2 (ciel)
  20. Les plus durables fortunes Passent du jour au lendemain.
    VI, 2 (lendemain)