François de MALHERBE, auteur cité dans le Littré

MALHERBE (1555-1628)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme MALHERBE a été choisie.

1707 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
Les poésies de M. de Malherbe, avec les observations de Monsieur Ménage 1666 1058 citations
Œuvres de Malherbe ; Lexique de la langue de Malherbe, par Ad. Regnier fils 1862-1869 349 citations

Quelques citations de François de MALHERBE

Voici un tirage aléatoire parmi ses 1707 citations dans le Littré.

  1. Tous ceux que le parentage ou l'alliance oblige à nous assister.
    le Traité des bienf. de Sénèque, III, 18 (parentage)
  2. Que l'honneur de mon prince est cher aux destinées ! Que le démon est grand qui lui sert de support !
    II, 7 (démon)
  3. Dans toutes les fureurs des siècles de tes pères, Les monstres les plus noirs firent-ils jamais rien, Que l'inhumanité de ces cœurs de vipères Ne renouvelle au tien ?
    II, 12 (cœur)
  4. Et ne tiens point ocieuses Ces âmes ambitieuses.
  5. L'exemple de leur race à jamais abolie, Devait sous ta merci tes rebelles ployer.
    II, 12 (merci)
  6. Trois ou quatre seulement Au nombre desquels on me range Peuvent donner une louange Qui demeure éternellement.
    III, 2 (seulement)
  7. Ne te lasse donc plus d'inutiles complaintes.
    VI, 18 (complainte)
  8. La moisson de nos champs lassera la faucille, Et les fruits passeront les promesses des fleurs.
    II, 1 (moisson)
  9. Quand je lui vouai mon service, Faillis-je en mon élection ?
    v, 23 (vouer)
  10. De quelque adresse… Qu'il eût fait son apprentissage.
  11. Il n'a point son espoir au nombre des armées, Étant bien assuré que ces vaines fumées N'ajoutent que de l'ombre à nos obscurités.
  12. Le bien-faire est, de soi-même, une chose désirable.
  13. Philis, qui me voit le teint blême, Les sens ravis hors de moi-même, Et les yeux trempés tout le jour.
    V, 10 (ravi, ie)
  14. C'est en la paix que toutes choses Succèdent selon nos désirs.
    III, 2 (succéder)
  15. Le bruit du cirque me vint aux oreilles, et lors il n'y a plus d'ordre de dormir : il faut que je me réveille.
    ib. (ordre)
  16. L'exemple des amants est clos dans ce tombeau.
  17. Je l'ai trouvé [votre livre] si bien à mon goût, qu'il a fallu que je sois allé de long.
    Lexique, éd. L. Lalanne (long, ongue)
  18. Les nomades n'ont bergerie Qu'il [le lion] ne suffise à désoler.
    III, 3 (suffire)
  19. Tout le plaisir des jours est en leurs matinées ; La nuit est déjà proche à qui passe midi.
    II, 9 (matinée)
  20. Il est des contrées évitables au sage.
    Lexique, éd. L Lalanne. (évitable)