François de MALHERBE, auteur cité dans le Littré

MALHERBE (1555-1628)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme MALHERBE a été choisie.

1707 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
Les poésies de M. de Malherbe, avec les observations de Monsieur Ménage 1666 1058 citations
Œuvres de Malherbe ; Lexique de la langue de Malherbe, par Ad. Regnier fils 1862-1869 349 citations

Quelques citations de François de MALHERBE

Voici un tirage aléatoire parmi ses 1707 citations dans le Littré.

  1. Et notre âge est ingrat qui voit tant de trésors, S'il n'élève à sa gloire une marque éternelle.
    V, 12 (marque)
  2. Joint que, vieille liaison qui sent sa chicane ; il n'en faut point user pour tout.
    Comment. sur Desportes, t. IV, p. 393 (joint, ointe [1])
  3. Et le peuple, qui tremble aux frayeurs de la guerre, Si ce n'est pour danser, n'aura plus de tambours.
    II, 1 (tambour)
  4. Ils se marchandèrent moins et se battirent plus opiniâtrément en cette rencontre, que…
    Le XXXIIIe livre de T. Live, ch. 37 (marchander)
  5. Vous dites que je ne suis point tenu à un batelier qui m'aura passé l'eau et n'aura rien pris de moi ? je le dis voirement.
    Lexique, éd. L. Lalanne. (voirement)
  6. Ce n'est point le perdre qui nous afflige, c'est l'opinion seule d'avoir perdu.
    Lexique, éd. L. Lalanne. (perdre)
  7. Nous mangeons du sucre et des confitures quand nous nous ramentevons nos amis qui se portent bien.
    Lexique, éd. L. Lalanne. (confiture)
  8. Il se perd aussitôt et déloge du monde [il meurt].
  9. Mais parce qu'ils [le soleil et la lune] font toujours leur chemin d'une extrême vitesse, ils ne seront guère en cette conjonction, et tout incontinent se trouveront l'un d'un côté et l'autre de l'autre, et la terre sera éclaircie comme elle était.
    le Traité des bienf. de Sénèque, V, 6 (éclairci, ie)
  10. Puisque je me suis mis dans le chemin de l'impudence, il faut aller de longue.
    Lexique, éd. L. Lalanne (long, ongue)
  11. Tout le fiel et tout l'absinthe Dont un amant fut jamais abreuvé.
    V. 27 (absinthe)
  12. Impudents boute-feux de noise et de querelle.
    V, 23 (noise)
  13. Le coup encore frais de ma chute passée Me doit avoir appris à me tenir debout.
    I, 4 (chute)
  14. N'espérons plus, mon âme, aux promesses du monde ; Sa lumière est un verre, et sa faveur une onde, Que toujours quelque vent empêche de calmer.
    I, 3 (verre)
  15. La Discorde aux crins de couleuvres, Peste fatale aux potentats, Ne finit ses tragiques œuvres Qu'en la fin même des États.
    III, 2 (discorde)
  16. Achille à qui la Grèce a donné cette marque D'avoir eu le courage aussi haut que les cieux.
  17. La cruelle qu'elle est [la mort] se bouche les oreilles, Et nous laisse crier.
    VI, 18 (que [1])
  18. À quelle main entière du plus vaillant homme du monde ne préférerais-je celle de Mucius, toute tronçonnée et rôtie comme elle fut ?
    Lexique, éd. L. Lalanne. (tronçonné, ée)
  19. Il ne peut ni prévoir les choses futures, ni se ramentevoir les passées, et partant il n'en peut savoir les conséquences ; or c'est de cela que s'enfile l'ordre et l'entresuite des choses.
  20. Portez-lui [à votre frère] ce respect de croire que, quoi que la fortune vous ôte, vous aurez toujours assez, tant qu'elle vous le conservera.
    Lett. I, 7 (respect)