François de MALHERBE, auteur cité dans le Littré

MALHERBE (1555-1628)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme MALHERBE a été choisie.

1702 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
Les poésies de M. de Malherbe, avec les observations de Monsieur Ménage 1666 1058 citations
Œuvres de Malherbe ; Lexique de la langue de Malherbe, par Ad. Regnier fils 1862-1869 347 citations

Quelques citations de François de MALHERBE

Voici un tirage aléatoire parmi ses 1702 citations dans le Littré.

  1. Vous me direz qu'à ce compte-là vous ne devez rien ni à la lune ni au soleil, parce que ce qu'ils tournoient au ciel, ils ne le font pas pour l'amour de vous ; ils le font pour le bien et pour l'entretènement de l'univers.
    le Traité des bienf. de Sénèque, VI, 20 (entretènement)
  2. À réciter les paroles d'un autre et faire le greffier, je ne trouve pas qu'il y ait beaucoup d'honneur.
    Lexique, éd. L. Lalanne (greffier)
  3. Je me réserverai pour une autre fois à disputer contre ces pointilleux si déliés, qui oublient de faire, tant ils sont empêchés à parler.
    Lexique, éd. L. Lalanne (pointilleux, euse)
  4. La modestie est aussi requise au langage d'un homme d'honneur comme en son allure ; la somme des sommes, c'est que je veux que tu sois lent à parler.
    Lexique, éd. L. Lalanne. (somme [1])
  5. Le sceptre que porte sa race, Où l'heur aux mérites est joint, Lui met le respect en la face.
    III, 1 (face)
  6. Le même, Quand on m'offenserait, me pourrait garantir.
    I, 4 (garantir)
  7. Que si ton heur était pareil à tes admirables mérites.
    III, 2 (mérite)
  8. Il [Pierre] estime déjà ses oreilles coupables D'entendre ce qui sort de leurs bouches damnables, Et ses yeux d'assister aux tourments qu'on lui fait [à Jésus].
    I, 4 (tourment)
  9. Cet Achille de qui la pique Faisait aux braves d'Ilion La terreur que fait en Afrique Aux troupeaux l'assaut d'un lion.
    III, 1 (terreur)
  10. Le pauvre en sa cabane où le chaume le couvre, Est sujet à ses lois [de la mort] ; Et la garde qui veille aux barrières du Louvre, N'en défend pas nos rois.
    VI, 18 (veiller)
  11. Que saurait enseigner aux princes Le grand démon qui les instruit.
    III, 2 (démon)
  12. On ne saurait dire combien fait pour nous un qui nous étançonne une maison ruineuse, et la tient suspendue de tous côtés, sans autre appui que celui de son artifice émerveillable ; et toutefois peu de chose nous acquitte d'un si grand bien.
    le Traité des bienf. de Sénèque, VI, 15 (émerveillable)
  13. Certes quiconque a vu pleuvoir dessus nos têtes Les funestes éclats des plus grandes tempêtes… En ce miracle seul il peut assez connaître…
    II, 1 (quiconque)
  14. Un tyran outrageux.
    Trait des bienf. de Sénèque, II, 18 (outrageux, euse)
  15. Nos pères ont vu des coupeaux de rocher de qui la hauteur était la radresse des mariniers.
    Lexique, éd. L. Lalanne. (radresse)
  16. Et qui voit l'aise où tu nous tiens, De ce vieux siècle aux fables récité Voit la félicité.
  17. Les nomades n'ont bergerie, Qu'il ne suffise à désoler.
    III, 3 (nomade)
  18. Je veux bander contre sa vie L'ire de la terre et des cieux.
    III, 3 (bander)
  19. Vous dites que je ne suis point tenu à un batelier qui m'aura passé l'eau et n'aura rien pris de moi ? je le dis voirement.
    Lexique, éd. L. Lalanne. (voirement)
  20. La moisson de nos champs lassera les faucilles ; Et les fruits passeront la promesse des fleurs.
    II, 1 (promesse)