Jacques Charles Louis de Clinchamp de MALFILÂTRE, auteur cité dans le Littré

MALFILÂTRE (1732-1767)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme MALFILÂTRE a été choisie.

88 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
Génie de Virgile 1810 15 citations
Narcisse dans l’île de Vénus 1769 60 citations

Quelques citations de Jacques Charles Louis de Clinchamp de MALFILÂTRE

Voici un tirage aléatoire parmi ses 88 citations dans le Littré.

  1. De notre amour bizarrement jaloux, Il veut, peut-être, en se jouant de nous, Nous effrayer…
    Narcisse, ch. IV (bizarrement)
  2. Tout nous épouvantait, et la terre et les mers, Et des chiens menaçants les clameurs importunes, Et l'oiseau précurseur des grandes infortunes.
    Génie de Virg. (précurseur)
  3. Tirésias, que le destin éclaire, De ce destin organe involontaire, à ces amants, près de combler leurs vœux, Avait prédit cet avenir affreux.
    Narcisse, ch. II (organe)
  4. Au jour naissant, le sommeil est entré Dans ses beaux yeux fermés de lassitude.
    Narcisse, ch. II (lassitude)
  5. La paix te suit, les flots séditieux, Quand tu parais, retombent et s'apaisent, L'aquilon fuit, les tonnerres se taisent.
    Narc. I (retomber)
  6. À ce plaisir se laissant emporter, Il pourrait bien, moins discret et moins sage, De l'avenir entr'ouvrir le nuage.
    Narc. ch. II (emporter)
  7. Nous suspendîmes nos cithares Aux saules qui bordaient ces rivages déserts.
    Traduct. du psaume 136 (cithare)
  8. Ce grand front chauve et cette barbe épaisse Que tous les jours argente la vieillesse.
    Narcisse, III (argenter)
  9. Mais, hélas ! prise moins cette blancheur si vaine : On cueille l'hyacinthe, on laisse le troëne.
    Génie de Virgile, Égl. III (troëne)
  10. Que dirai-je des lieux où le baume odorant Distille goutte à goutte en larmes précieuses ?
    Génie de Virg. (distiller)
  11. Insensés, nous parlons en maîtres, Nous qui, dans l'océan des êtres, Nageons tristement confondus.
    Ode, le Soleil fixe (océan)
  12. Ils raisonnaient, ils demandaient comment L'enfant Amour, qui parait si paisible, Porte en nos sens ce tumulte terrible.
    Narcisse, III (tumulte)
  13. Mais, pour ne pas errer à l'aventure, Fixons un lieu : fuyons, si tu le veux, Près de Vénus et dans sa grotte obscure.
    Narcisse, ch. IV (fixer)
  14. La vieille l'a prédit en tournant ses fuseaux, Quand l'huile petillante éclaire ses travaux Et que de noirs flocons d'une mousse enfumée S'amoncellent au bout de la mèche allumée.
    Génie de Virgile. (flocon)
  15. Ces jours si beaux et si tôt éclipsés.
    Narcisse, I (éclipsé, ée)
  16. Et vous, aux étrangers que le ciel nous envoie, Faites, ô Tyriens, agréer ce séjour.
    Génie de Virgile. (agréer [1])
  17. Le vieux devin qui… Pour s'étayer dans sa marche incertaine, Courbe son corps sur un appui de frêne.
    Narcisse, II (étayer)
  18. Portés du couchant à l'aurore Par un mouvement éternel, Sur leur axe ils tournent encore Dans les vastes plaines du ciel.
    Ode, Le soleil fixe. (axe)
  19. Orbes errants.
    Ode 65 (orbe [1])
  20. Souvent aussi Jupiter suit ses pas ; Dans ces bosquets il la trouve plus belle ; à leur aspect, son cœur se renouvelle.
    Narcisse, III (renouveler)