Jacques Charles Louis de Clinchamp de MALFILÂTRE, auteur cité dans le Littré

MALFILÂTRE (1732-1767)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme MALFILÂTRE a été choisie.

88 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
Génie de Virgile 1810 15 citations
Narcisse dans l’île de Vénus 1769 60 citations

Quelques citations de Jacques Charles Louis de Clinchamp de MALFILÂTRE

Voici un tirage aléatoire parmi ses 88 citations dans le Littré.

  1. La taille libre et les jeunes trésors S'arrondissant, saillants sur un beau corps, du temps d'aimer annoncent la naissance.
    Narcisse, ch. I (saillant, ante)
  2. Ces saules, de ton champ qui marquent les confins, T'offriront du sommeil les douceurs passagères.
    Génie de Virgile, 1re Égl. (confins)
  3. De ce bonheur qui semblait fait pour tous, Le beau Narcisse, Écho, sa belle amante, Sont privés seuls par un pouvoir jaloux.
    Narcisse, ch. II (fait, aite [1])
  4. Mais, quand le ciel varie et que les vents divers Condensent tour à tour et dilatent les airs.
    Génie de Virgile. (condenser)
  5. C'est par vous seul, infortuné Narcisse, Que cette terre, inaccessible au vice, Connut enfin le mal contagieux.
    Narcisse, ch. I (contagieux, euse)
  6. Mais, ô douleur ! elles flairaient à peine La fleur récente.
    Narcisse, IV (flairer)
  7. Achille revenait de traîner avec joie Le vainqueur de Patrocle autour des murs de Troie, Et, dans sa tente assis, il vendait à prix d'or Le corps défiguré du déplorable Hector.
    Génie de Virgile. (déplorable)
  8. Plaisir cherché par mes vœux superflus, Plaisir moqué des mortels corrompus.
    Narcis. I (moqué, ée)
  9. [Elle] Trouble à regret le repos de Narcisse, Par cent baisers essuie à son réveil, Sur ses beaux yeux, les restes du sommeil.
    Narc. III (essuyer)
  10. Le siècle d'or coula sous ses auspices, Le siècle d'or ne vit que des heureux.
    Narcisse, ch. I (couler)
  11. Au mouvement que fit Tirésias, L'enfant roulant s'en va sur l'herbe épaisse Tomber près d'eux et ne s'éveille pas.
    Narcisse, ch. II (mouvement)
  12. Sans cesse une force contraire De cette ondoyante matière Vers lui repousse les torrents.
    Ode, le Soleil fixe. (ondoyant, ante)
  13. Mais, hélas ! prise moins cette blancheur si vaine : On cueille l'hyacinthe, on laisse le troëne.
    Génie de Virgile, Égl. III (troëne)
  14. De notre amour bizarrement jaloux, Il veut, peut-être, en se jouant de nous, Nous effrayer…
    Narcisse, ch. IV (bizarrement)
  15. Vous, Actéon, mille autres par les dieux Furent punis pour avoir eu des yeux.
    Narcisse, III (œil)
  16. Amants heureux ! dans la nature entière Tout vous invite aux tendres voluptés : Les yeux sur vous, la nocturne courrière, D'un pas plus lent, marche dans sa carrière.
    Narcisse, ch. I (nocturne)
  17. Au jour naissant, le sommeil est entré Dans ses beaux yeux fermés de lassitude.
    Narcisse, ch. II (lassitude)
  18. C'était assez pour être curieuse : C'était assez ; filles le sont pour moins.
    Narc. II (pour [1])
  19. Fier mortel, bannis ces fantômes ; Sur toi-même jette un coup d'œil ; Que sommes-nous, faibles atomes, Pour porter si loin notre orgueil ?
    Ode, le Soleil immobile. (fantôme)
  20. Il règne en dieu sur les airs qu'il épure, Des prés, des bois ranime la verdure.
    Narcisse, ch. I (épurer)