Jacques Charles Louis de Clinchamp de MALFILÂTRE, auteur cité dans le Littré

MALFILÂTRE (1732-1767)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme MALFILÂTRE a été choisie.

88 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
Génie de Virgile 1810 15 citations
Narcisse dans l’île de Vénus 1769 60 citations

Quelques citations de Jacques Charles Louis de Clinchamp de MALFILÂTRE

Voici un tirage aléatoire parmi ses 88 citations dans le Littré.

  1. Ou reposer dans des grottes tranquilles, Sur le duvet de la mousse et des fleurs, Lits sans apprêts, véritables asiles Du doux sommeil et des songes flatteurs.
    Narcisse, I (apprêt [1])
  2. Cette forêt ondoyante et touffue, Amphithéâtre agréable à la vue, De toute part enfermant ce séjour, Borde le pied des coteaux d'alentour.
    Narcisse, III (amphithéâtre)
  3. La vieille l'a prédit en tournant ses fuseaux, Quand l'huile petillante éclaire ses travaux Et que de noirs flocons d'une mousse enfumée S'amoncellent au bout de la mèche allumée.
    Génie de Virgile. (flocon)
  4. Mais, quand le ciel varie et que les vents divers Condensent tour à tour et dilatent les airs.
    Génie de Virgile. (condenser)
  5. La taille libre et les jeunes trésors S'arrondissant, saillants sur un beau corps, du temps d'aimer annoncent la naissance.
    Narcisse, ch. I (saillant, ante)
  6. Serait-ce un mal de s'unir quand on s'aime, Pour que le ciel voulût nous en punir ?
    Narcisse, II (mal, ale)
  7. À peine les troupeaux cherchaient dans la prairie Et la tendre rosée et l'herbe refleurie.
    Génie de Virg. Égl. VII (refleuri, ie)
  8. De notre amour bizarrement jaloux, Il veut, peut-être, en se jouant de nous, Nous effrayer…
    Narcisse, ch. IV (bizarrement)
  9. Minerve seule à Samos descendue Avait du ciel suivi les souverains ; Mais du Dieu Pan, des Faunes, des Sylvains, Elle évitait l'indécente cohue.
    Narcisse, ch. III (cohue)
  10. Au mouvement que fit Tirésias, L'enfant roulant s'en va sur l'herbe épaisse Tomber près d'eux et ne s'éveille pas.
    Narcisse, ch. II (mouvement)
  11. Plaisir cherché par mes vœux superflus, Plaisir moqué des mortels corrompus.
    Narcis. I (moqué, ée)
  12. Non sans rougeur, les deux sexes découvrent Que l'amitié qui les unit longtemps, S'est transformée en d'autres sentiments.
    Narcisse, I (non)
  13. Vous, Actéon, mille autres par les dieux Furent punis pour avoir eu des yeux.
    Narcisse, III (œil)
  14. Jadis en moi se trouvaient réunis Les doux attraits, la jeunesse, les grâces Et de Narcisse et de votre Adonis ; Aussi les cœurs volaient tous sur mes traces.
    Narcisse, III (trace)
  15. À leurs besoins ils bornent leurs désirs, Mais sans chercher, au gré de vains caprices, à se créer mille besoins factices.
    Narcisse, ch. I (factice)
  16. Ces saules, de ton champ qui marquent les confins, T'offriront du sommeil les douceurs passagères.
    Génie de Virgile, 1re Égl. (confins)
  17. Trois fois sur Pélion tous ces monstres horribles Virent l'Ossa haussé par leurs efforts pénibles.
    Génie de Virg. Géorg. (haussé, ée)
  18. Portés du couchant à l'aurore Par un mouvement éternel, Sur leur axe ils tournent encore Dans les vastes plaines du ciel.
    Ode, Le soleil fixe. (axe)
  19. Une dispute élevée entre nous Sur ce problème, attendait la sentence D'un connaisseur, d'un juge tel que vous.
    Narcisse, ch. III (connaisseur, euse)
  20. Regards, soupirs, quelques baisers encor Donnés, rendus, savourés en cachette, Malgré les soins de l'aveugle Mentor.
    Narcisse, II (savouré, ée)