Jacques Charles Louis de Clinchamp de MALFILÂTRE, auteur cité dans le Littré

MALFILÂTRE (1732-1767)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme MALFILÂTRE a été choisie.

88 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
Génie de Virgile 1810 15 citations
Narcisse dans l’île de Vénus 1769 60 citations

Quelques citations de Jacques Charles Louis de Clinchamp de MALFILÂTRE

Voici un tirage aléatoire parmi ses 88 citations dans le Littré.

  1. Portés du couchant à l'aurore Par un mouvement éternel, Sur leur axe ils tournent encore Dans les vastes plaines du ciel.
    Ode, Le soleil fixe. (axe)
  2. Écho parlait : dans le vague des nues Elle aperçoit deux cygnes éclatants, Au cou flexible, aux ailes étendues.
    Narcisse, II (vague [2])
  3. Elle… En écartant le feuillage mobile… Ne peut qu'à peine en ce petit asile Trouver sa place, et craint de se montrer, Ne se meut pas et n'ose respirer, Sait ramasser son corps souple et facile.
    Narcisse, II (ramasser [1])
  4. Par un retour que je n'attendais pas, Athénaïs devint Tirésias.
    Narcisse, III (retour)
  5. Trois fois sur Pélion tous ces monstres horribles Virent l'Ossa haussé par leurs efforts pénibles.
    Génie de Virg. Géorg. (haussé, ée)
  6. Là pâlit la nature, et sur ces bords funèbres Une nuit inféconde entasse des ténèbres.
    Génie de Virg. Géorg. (infécond, onde)
  7. Non sans rougeur, les deux sexes découvrent Que l'amitié qui les unit longtemps, S'est transformée en d'autres sentiments.
    Narcisse, I (non)
  8. Vous, Actéon, mille autres par les dieux Furent punis pour avoir eu des yeux.
    Narcisse, III (œil)
  9. Il sommeillait, mollement incliné ; Et le vieillard, seul, assis en silence, Le soutenait d'un air de complaisance.
    Narcisse, ch. II (complaisance)
  10. Triton, Cymothoë, d'une main secourable, Délivrent ses vaisseaux [d'Énée] de leurs prisons de sable, Leur ouvrent une route.
    Génie de Virg. (sable [1])
  11. Amants heureux ! dans la nature entière Tout vous invite aux tendres voluptés : Les yeux sur vous, la nocturne courrière, D'un pas plus lent, marche dans sa carrière.
    Narcisse, ch. I (nocturne)
  12. Que dirai-je des lieux où le baume odorant Distille goutte à goutte en larmes précieuses ?
    Génie de Virg. (distiller)
  13. Cette forêt ondoyante et touffue, Amphithéâtre agréable à la vue, De toute part enfermant ce séjour, Borde le pied des coteaux d'alentour.
    Narcisse, III (amphithéâtre)
  14. Ils raisonnaient, ils demandaient comment L'enfant Amour, qui parait si paisible, Porte en nos sens ce tumulte terrible.
    Narcisse, III (tumulte)
  15. Orbes errants.
    Ode 65 (orbe [1])
  16. La terre suit ; Mars moins rapide D'un air sombre s'avance et guide Les pas tardifs de Jupiter ; Et son père, le vieux Saturne Roule à peine son char nocturne Sur les bords glacés de l'éther.
    le Soleil fixe au milieu des planètes (nocturne)
  17. Où tend ce tourbillon rapide, Et quel conducteur intrépide Vole sur un char lumineux ?
    Ode, Élie aux cieux. (tendre [2])
  18. Jadis en moi se trouvaient réunis Les doux attraits, la jeunesse, les grâces Et de Narcisse et de votre Adonis ; Aussi les cœurs volaient tous sur mes traces.
    Narcisse, III (trace)
  19. Ce fol amant, d'un œil insatiable, Fixe à loisir un objet agréable.
  20. Insensés, nous parlons en maîtres, Nous qui, dans l'océan des êtres, Nageons tristement confondus.
    Ode, le Soleil fixe (océan)