Jean-Baptiste MASSILLON, auteur cité dans le Littré

MASSILLON (1663-1742)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme MASSILLON a été choisie.

Évêque de Clermont

3965 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
Avent 340 citations
Carême 1844 citations
Conferences et discours synodaux sur les principaux devoirs des ecclesiastiques : avec un recueil de mandemens sur différens sujets 1746 215 citations
Mystères 142 citations
Oraisons funèbres 250 citations
Panégyriques 177 citations
Paraphrases sur les psaumes 27 citations
Petit carême 1718 253 citations

Quelques citations de Jean-Baptiste MASSILLON

Voici un tirage aléatoire parmi ses 3965 citations dans le Littré.

  1. L'Église ne vous a pas demandé alors [au baptême] si, par votre naissance selon la chair, vous étiez grand ou peuple.
    Carême, Immutab. de la loi. (peuple [1])
  2. La marque effroyable de royauté dont on l'a couronné déchire son chef auguste.
    ib. (chef)
  3. Les dégoûts du monde sont des croix forcées qui nous viennent sans nous consulter.
    Car. Dégoûts. (croix)
  4. Vous [prêtre] enseigniez les autres et vous ne vous enseigniez pas vous-même.
    Av. Jug. univ. (enseigner)
  5. Cette disposition renferme premièrement un mépris de Dieu qui la rend très criminelle, secondement une crainte du monde qui la rend très insensée.
    Carême, Resp. hum. (crainte)
  6. Mais ce n'est là qu'une faible voix absorbée, pour ainsi dire, par le bruit formidable de la multitude.
    Profession religieuse, Sermon (absorbé, ée)
  7. Les jeûnes rendaient l'abord de cette solitude formidable.
    Bénéd. (abord)
  8. Que tout ce qu'on leur prêche d'un avenir n'est qu'un épouvantail pour alarmer les enfants.
    Carême, Doutes (épouvantail)
  9. Il faudrait… prévenir le lever de l'aurore… pour offrir au Seigneur les prémices d'une journée que la pénitence doit sanctifier.
    Carême, Jeûne. (prémices)
  10. Ces sensibilités vulgaires que les faiblesses déshonorent, et où, à force de donner tout à la tendresse, on ne donne rien à la raison et au devoir.
    Or. fun. Madame. (sensibilité)
  11. Désabusé des choses d'ici-bas par un spectacle qui lui en met sous les yeux le néant, et qui lui annonce incessamment la même destinée.
    Carême, Mort. (incessamment)
  12. La multitude l'empêchat-elle d'exterminer toute chair au temps du déluge ?
    Car. Petit nombre des élus. (chair [1])
  13. On se voit passer sur le corps par des subalternes.
    Pet. car. Drap. (corps)
  14. Ils ont rendu muette la vaine philosophie des sages.
    Carême, Doutes (muet, ette)
  15. Une opulence cimentée du sang des peuples.
  16. Une mort semblable à celle des justes, pleine de consolation, sans regret à ce qu'on laisse dans le monde.
    Profess. relig. 4 (regret)
  17. On se fait une étude d'infirmer les plus beaux titres de sa gloire.
    Mystères, Incarn. (infirmer)
  18. Que le luxe, croissant tous les jours, commence à devenir un usage onéreux et insoutenable au monde qui l'a inventé, que c'est d'ici [Paris] qu'il se répand dans toute l'Europe…
    Panégyr. St Louis. (luxe)
  19. L'ambition des intérêts humains.
    Paraph. psaume 25 (ambition)
  20. Les ressorts secrets qui font mouvoir les cours et les empires.
    Carême, Immut. (mouvoir)