Honoré Gabriel Riqueti, comte de MIRABEAU, auteur cité dans le Littré

MIRABEAU (1749-1791)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme MIRABEAU a été choisie.

405 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
Collection complète des travaux de M. Mirabeau l'aîné 1791 (compilation) 340 citations

Quelques citations de Honoré Gabriel Riqueti, comte de MIRABEAU

Voici un tirage aléatoire parmi ses 405 citations dans le Littré.

  1. Toute hésitation serait impolitique et inconvenante.
    Collection, t. V, p. 310 (impolitique)
  2. La loterie offre le hideux spectacle d'un gouvernement exerçant le plus vil des escamotages, et mettant l'innocence, le bien-être des hommes au misérable prix de quelques millions.
    Collection, t. IV, p. 249 (escamotage)
  3. Nous réunir [nous nation provençale] à la nation française, non par districts, puisque nous ne sommes pas des districts dans cette nation, mais en coétat, mais en seul corps, parce que nous sommes un seul corps.
    Collection, t. I, p. 137 (coétat)
  4. Je ne viens pas prêcher la tolérance ; la liberté la plus illimitée de religion est, à mes yeux, un droit si sacré, que le mot tolérance, qui voudrait l'exprimer, me paraît, en quelque sorte, tyrannique lui-même, puisque l'autorité qui tolère pourrait ne pas tolérer.
    Collection, t. II, p. 61 (tolérance)
  5. Les nations ne doivent porter le deuil que de leurs bienfaiteurs.
    Collect. t. III, p. 394 (bienfaiteur, trice)
  6. Les lois les plus tyranniques sur les émigrations n'ont jamais eu d'autre effet que de pousser le peuple à émigrer, contre le vœu de la nature, le plus impérieux de tous, qui l'attache à son pays.
    ib. p. 415 (émigration)
  7. Je ne sais comment les nobles non possédants-fiefs consentirent à cette exclusion, qui les rendait, pour ainsi dire, une classe métive également étrangère à la noblesse et au tiers état.
    Collection, t. I, p. 11 (métis, isse [2])
  8. Ceux qui, avant de m'entendre, avaient rendu périlleuse la prononciation même de mon discours…
    Collection, t. III, p. 351 (prononciation)
  9. Il faut toujours suivre une marche impartiale dans un pays où les citoyens sont partialisés.
    Collection, t. v, p. 234 (partialisé, ée)
  10. À ces trois points se rapportent toutes les accusations d'irréligion et de persécution dont on voudrait flétrir l'intégrité, la sagesse et l'orthodoxie de vos représentants.
    Collection, t. V, p. 265 (irréligion)
  11. Quand on ne reçoit pas sur parole des maximes gigantesques, on rabat à leur juste valeur tous les lieux communs dont on étourdit notre enfance.
    Lett. orig. t. II, p. 357 (rabattre)
  12. Ces tribuns du peuple que la nation comptera longtemps encore, malgré les glapissements de l'envieuse médiocrité, au nombre des libérateurs de la patrie.
    Collection, t. III, p. 379 (glapissement)
  13. On arrêta une proclamation invitative à la paix, une députation au roi, pour invoquer sa clémence en faveur de ceux qui avaient forcé les portes des prisons.
    Collection, t. I, p. 282 (invitatif, ive)
  14. Ménager ou menacer la cour, accroître sa puissance sous les règnes faibles, reculer ou composer avec les gouvernements absolus, voilà quel était [dans le parlement] le cercle de ces évolutions, de ces parades politiques, de ces intrigues souterraines.
    Collection, t. III, p. 71 (parade)
  15. Plus de sagesse dans l'administration municipale aurait prévenu les désordres ; c'est pour les punir que la procédure a été prise ; mais des mains cauteleuses ont su la diriger vers un autre but.
    Collection, t. II, 389 (cauteleux, euse)
  16. Les grands mots ne changent rien à la nature des choses ; et la régence, après tout, n'est qu'une tutelle.
    Collection, t. V, p. 468 (régence)
  17. Comme si ce n'était pas par l'assemblée nationale que les Français, jusqu'alors agrégation inconstituée de peuples désunis, sont véritablement devenus une nation !
    Collection, t. III, p. 269 (inconstitué, ée)
  18. Les hommes [Marseille faisant une ovation à Mirabeau] sont plus près de la servitude de la reconnaissance que des excès de la licence.
    Collection, t. I, p. 41 (servitude)
  19. Je suis aise de l'établissement de cette pauvre et bonne enfant qui avait goût et presse du sacrement.
    Lett. orig. t. II, p. 273 (presse [1])
  20. Voilà de singulières erreurs ; mais nous autres ci-devant gens de qualité, nous avions coutume de dire que nous n'entendions rien aux affaires.
    Collection, t. IV, p. 228 (ci)