Honoré Gabriel Riqueti, comte de MIRABEAU, auteur cité dans le Littré

MIRABEAU (1749-1791)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme MIRABEAU a été choisie.

405 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
Collection complète des travaux de M. Mirabeau l'aîné 1791 (compilation) 340 citations

Quelques citations de Honoré Gabriel Riqueti, comte de MIRABEAU

Voici un tirage aléatoire parmi ses 405 citations dans le Littré.

  1. Les passions particulières ne déchireront plus par des querelles sanglantes les nœuds de la fraternité ; alors se consommera le pacte de la fédération du genre humain.
    Collection, t. IV, p. 27 (fédération)
  2. La vérité dont nous nous regardons comme les possesseurs inamovibles.
    Collect. I, p. 6 (inamovible)
  3. Nous réunir [nous nation provençale] à la nation française, non par districts, puisque nous ne sommes pas des districts dans cette nation, mais en coétat, mais en seul corps, parce que nous sommes un seul corps.
    Collection, t. I, p. 137 (coétat)
  4. Je ne monte pas à cette tribune pour éclairer les confabulations qu'on vient de vous présenter.
    Collection, t. IV, p. 104 (confabulation)
  5. Il [le décret] montrera à ceux qui professent des opinions diverses, que, si je leur suis également désagréable en ce moment, c'est que je tiens un juste milieu.
    Collection, t. IV, p. 11 (milieu)
  6. Cet effroi que le redoutable et douteux avenir de la guerre doit inspirer.
    Collection, t. III, p. 321 (douteux, euse)
  7. Nous attendons toujours, pour nous exécuter, l'instant où nous sommes forcés par les circonstances.
    Collection, t. IV, p. 70 (exécuter)
  8. Ces cruautés [du peuple] sont loin d'atteindre aux solennelles férocités que des corps de justice exercent sur des malheureux que les vices des gouvernements conduisent au crime.
    Collection, t. I, p. 349 (férocité)
  9. On verra qu'il est plus difficile de jeter de l'odieux sur une conduite irréprochable, que de surprendre quelques applaudissements.
    Collection, t. V, p. 237 (odieux, euse)
  10. Une mesure rétrograde.
    Collection, t. V, p. 307 (rétrograde)
  11. Une croyance fondée sur l'autorité n'est qu'une superficie.
    Collection, t. II, p. 74 (superficie)
  12. Des différences d'opinions qui sont inséparables de la faiblesse de l'esprit humain, de la multitude des aspects que présentent des objets si compliqués, et dont la diversité même est utile à la chose publique.
    Collection, t. I, p. 275 (aspect)
  13. Et peu d'hommes ont, dans leur vie privée, donné plus que moi prétexte à la calomnie, pâture à la médisance.
    Collection, t. II, p. 37 (pâture)
  14. Ils se seraient associés dans votre capitale avec des agioteurs, avec des vampires.
    Collect. t. I, p. 327 (agioteur)
  15. Ceux qui, avant de m'entendre, avaient rendu périlleuse la prononciation même de mon discours…
    Collection, t. III, p. 351 (prononciation)
  16. Une viguerie de vingt mille habitants, d'une médiocre étendue territoriale et d'une faible contribution, a autant de députés qu'une viguerie de deux cent mille individus et d'une grande richesse.
    Collection, t. I, p. 28 (viguerie)
  17. La constitution, sans laquelle tout ordre judiciaire, même avec des magistrats vertueux, n'est qu'un redoutable jeu de hasard.
    Collection, t. I, p. 333 (hasard)
  18. Entendre soupçonner ou persifler ses intentions dans une assemblée politique où l'on a fait ses preuves, est une tolérance qu'un homme qui a le sentiment de sa dignité personnelle ne connaît pas.
    Collection, t. II, p. 40 (persifler)
  19. Tout citoyen qui, même en ne voulant que le bien, craint d'exercer quelque genre de despotisme que ce soit, fût-ce celui de la bienfaisance…
    Collection, t. I, p. 16 (despotisme)
  20. Au moment où cet enfer [la Bastille] créé par la tyrannie pour le tourment de ses victimes s'est ouvert sous les yeux de la capitale…
    Collection, t. I, p. 346 (enfer)