Honoré Gabriel Riqueti, comte de MIRABEAU, auteur cité dans le Littré

MIRABEAU (1749-1791)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme MIRABEAU a été choisie.

405 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
Collection complète des travaux de M. Mirabeau l'aîné 1791 (compilation) 340 citations

Quelques citations de Honoré Gabriel Riqueti, comte de MIRABEAU

Voici un tirage aléatoire parmi ses 405 citations dans le Littré.

  1. Ces temples, ces tours qui portent si haut dans les airs les éclatants attributs du christianisme.
    Collection, t. v, p. 301 (tour [1])
  2. Linguet est en effet arrêté ; mais je ne sais où il est ; au reste tout cela est vieux comme les rues.
    Lett. orig. t. IV, p. 51 (vieil ou vieux, vieille)
  3. L'antiquité eût élevé des autels à ce vaste et puissant génie [Franklin] qui, au profit des mortels, embrassant dans sa pensée le ciel et la terre, sut dompter la foudre et les tyrans.
    Collection, t. III, p. 394 (dompter)
  4. Mon opinion, quoique évidemment raisonnable, était incapable, même dans les circonstances les plus délicates, de balancer l'influence des meneurs du corps.
    Collection, t. I, p. 122 (meneur)
  5. Devais-je élever des autels à la popularité, comme les anciens à la terreur, et, lui immolant mes opinions et mes devoirs, l'apaiser par de coupables sacrifices ?
    Collection, t. III, p. 352 (popularité)
  6. Cet effroi que le redoutable et douteux avenir de la guerre doit inspirer.
    Collection, t. III, p. 321 (douteux, euse)
  7. Ceux qui, voulant à tout prix être chefs de faction plutôt que professeurs d'opinions, avaient fondé leur succès sur l'intrigue et la calomnie…
    Collection, t. III, p. 351 (professeur)
  8. Une très grande partie des bénéficescures était à la disposition des patrons ou collateurs laïcs, et ces laïcs en disposaient.
    Collection, t. V, p. 290 (collateur)
  9. Saumaise est un savantasse qui a rendu des services à la littérature.
    Lett. orig. t. III, p. 79 (savantas)
  10. Une nation agricole peut, moins qu'une autre peut-être, se passer du plus grand crédit.
    Collection, t. IV, p. 230 (agricole)
  11. La pauvre petite souffre-douleur laissa faire l'enfant gâté.
    Lett. orig. t. III, p. 305 (souffre-douleur)
  12. La simplicité d'expression est un des caractères de la liberté ; cette observation ne paraîtra minutieuse qu'à ceux à qui elle est nécessaire.
    Collection, t. I, p. 453 (liberté)
  13. Si j'écrivais un traité de politique, je traiterais à fond de l'art d'oser, non moins nécessaire pour faire réussir les entreprises civiles que les opérations militaires.
    Fragments (dans les Mémoires publiés par M. Lucas Montigny, t. VII, p. 215). (oser)
  14. La verge de la censure publique qui m'a toujours paru infiniment respectable, même placée dans des mains ennemies.
    Collection, t. III, p. 350 (verge)
  15. Le nombre des citoyens éligibles ne sera plus borné aux seuls nominateurs.
    Collection, t. IV, p. 98 (nominateur)
  16. Les nations ne doivent porter le deuil que de leurs bienfaiteurs.
    Collect. t. III, p. 394 (bienfaiteur, trice)
  17. L'ambition, appelée à tout mériter au lieu de tout envahir.
    Collection, t. III, p. 26 (ambition)
  18. Si, après avoir fait décharger son navire à Lorient, il était obligé de le faire revenir sans fret dans son port d'armement, et de le réexpédier après cette surcharge de dépenses et de périls…
    Collection, t. III, p. 410 (réexpédier)
  19. Le gouvernement n'est pas institué pour l'aise et la commodité de ceux qui gouvernent.
    Collection, t. III, p. 2 (gouvernement)
  20. L'assemblée nationale… considérant qu'une loi sur les émigrants est inconciliable avec les principes de la constitution.
    séance du 28 fév. 1791, dans BUCHEZ, Hist. de l'Assemblée const. t. IV, p. 415 (émigrant, ante)