Honoré Gabriel Riqueti, comte de MIRABEAU, auteur cité dans le Littré

MIRABEAU (1749-1791)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme MIRABEAU a été choisie.

405 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
Collection complète des travaux de M. Mirabeau l'aîné 1791 (compilation) 340 citations

Quelques citations de Honoré Gabriel Riqueti, comte de MIRABEAU

Voici un tirage aléatoire parmi ses 405 citations dans le Littré.

  1. Une époque où il faut sans cesse de la mesure, et où la mesure paraît équivoque, timide, pusillanime.
    Collection, t. II, p. 288 (mesure)
  2. Le doute est bien plus le résultat des lumières vagues que de l'ignorance.
    Collection, t. IV, p. 110 (doute)
  3. Cromwell, ce grand scrutateur du cœur humain.
    Collection, t. V, p. 465 (scrutateur)
  4. Si je voulais, j'opposerais déclarations à déclarations, j'indiquerais la filiation de ces événements…
    Collection, t. V, p. 236 (filiation)
  5. Obéir, parce que tous les bons citoyens ont reconnu que le roi est le convocateur naturel et le législateur provisoire des états généraux.
    Collection, t. I, p. 153 (convocateur)
  6. Sans cette condition [qu'il n'y aurait pas d'impôt sur les rentes], les prêteurs n'auraient pas fait une disposition si casuelle de leurs capitaux.
    Collection, t. IV, 254 (casuel, elle)
  7. La religion n'étant que la correspondance de la pensée et de la spiritualité de l'homme avec la pensée divine, avec l'esprit universel, il s'ensuit qu'elle ne peut prendre aucune forme étroite ou légale.
    Collection, t. V, p. 267 (religion)
  8. Je ne crois pas qu'il soit plus conforme aux convenances de la politique qu'aux principes de la morale d'affiler le poignard dont on ne saurait blesser ses rivaux, sans en ressentir bientôt sur son propre sein les atteintes.
    Collect. t. III, p. 378 (affiler)
  9. L'Angleterre vient de remplir une grande lacune de sa constitution avec toute la vigueur de la plus énergique jeunesse et l'imposante maturité d'un peuple vieilli dans les affaires publiques.
    Collection, t. I, p. 339 (maturité)
  10. Si le préopinant ne m'avait pas interrompu, il saurait déjà qu'il est plus simple d'écouter que de deviner, et qu'en général ce n'est pas un métier sûr que celui de prophète.
    Collection, t. III, p. 92 (prophète)
  11. Au moment où cet enfer [la Bastille] créé par la tyrannie pour le tourment de ses victimes s'est ouvert sous les yeux de la capitale…
    Collection, t. I, p. 346 (enfer)
  12. À quoi bon tout ce parlage ? Vous ne pensiez donc qu'à quelques dissensions parlementaires ; là comme ailleurs ce n'est souvent que du parlage qui n'a guère d'autre importance…
    Collection, t. I, p. 339 (parlage)
  13. Je penche pour un parti mitoyen entre l'opinion de ceux que j'aime et que j'honore et l'avis des hommes qui ont montré le plus de dissentiment avec moi depuis le commencement de cette assemblée.
    Collection, t. III, p. 340 (mitoyen, enne)
  14. Si nous ne mettons pas l'homme en harmonie avec les lois, nous aurons fait un beau songe philosophique, nous n'aurons pas fait une constitution.
    Collection, t. III, p. 20 (philosophique)
  15. Voilà quel est le peuple, violent, mais exorable ; excessif, mais généreux.
    Collection, t. IV, p. 314 (excessif, ive)
  16. Nous qui savons qu'il est physiquement impossible de s'assurer d'avoir obtenu le vœu national autrement que par la votation par tête.
    Collection, t. I, p. 191 (votation)
  17. Afin d'éviter toute ambiguïté et de déjouer toutes les insinuations qui ne tendent qu'à aiguiser ici les méfiances…
    Collect. t. II, p. 177 (aiguiser)
  18. Comme chaque individu est obligé de coordonner à l'état social sa liberté…
    Collection, t. V, p. 383 (individu)
  19. Il exhale sans ménagement son mépris pour les vils singeurs de la magistrature, qui, après avoir dépouillé leurs concitoyens, osaient les juger sans savoir les lois.
    dans LAVEAUX (singeur)
  20. Tout citoyen qui, même en ne voulant que le bien, craint d'exercer quelque genre de despotisme que ce soit, fût-ce celui de la bienfaisance…
    Collection, t. I, p. 16 (despotisme)