Enguerrand de MONSTRELET, auteur cité dans le Littré

MONSTRELET (1400?-1453)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme MONSTRELET a été choisie.

340 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
Chroniques 338 citations

Quelques citations de Enguerrand de MONSTRELET

Voici un tirage aléatoire parmi ses 340 citations dans le Littré.

  1. Nostre dit cousin de Bourgogne a pris son chemin par voies deceptives et frauduleuses.
  2. Ma dite dame ne peut en cette matiere faire fors tant seulement conclusions civiles ; les conclusions crimineuses appartiennent au procureur du roi.
    lîv. I, ch. 48 (conclusion)
  3. Et avoit dessous le dit echafaud une fontaine jetant hypocras et trois seraines dedans.
    II, 109 (sirène)
  4. Mais bref ensuivant, leur intention vint à connoissance, pour quoi assez brievement ils furent en grand cache [chasse, poursuite], et toutes leurs villes… furent mises en la main du roi d'Angleterre.
    liv. II, ch. 18 (cache [2])
  5. Auxquelles paroles le duc se appitoya si que on luy veoit les larmes aux yeux.
    Chron. t. III, f° 118, verso. (apitoyer)
  6. Le dit evesque considerant que bonnement il ne se povoit esconduire n'excuser, qu'il ne feit assistance et ayde à ceux de son pays.
    t. II, f° 60, dans LACURNE (éconduire)
  7. À l'exaltation de notre foi, extirpation des erreurs et edification et amendement du peuple chrestien.
    liv. II, ch. 105 (extirpation)
  8. Et ont procuré son deshonneur et damnement de sa bonne memoire et renommée et de sa posterité et generation.
    I, 181 (damnement)
  9. Là estoient trentesix buccines ou trompettes, et dix paires de menestriers sonnans d'instrumens musicaulx, et avoient trois menestriers.
    ch. 62, p. 97, dans LACURNE (paire)
  10. Si avoit dedans le champ deux petites loges pour reposer et ombrer les champions.
    liv. I, ch. 14 (ombrer)
  11. Après furent desnués et devestus grande partie des morts, et fut pris ce qu'il y avoit de bon.
    Liv. II, ch. 20 (bon [2])
  12. On a dit aussi prelacie.
    t. I, ch. 53, p. 89, dans LACURNE (prélature)
  13. Je me suis soubsescrit de ma propre main, et si ay scellées du scel de mes armes ces presentes lettres.
    t. I, ch. 9, p. 8, dans LACURNE (souscrire)
  14. Dont jà sommes plus de cent mille Qui tous voulons tourner la bride, Et vous lairrons tout esgaré.
    liv. I, ch. 274, Complainte des laboureurs de France (bride)
  15. Quant aux deux ducs, seigneurs anglois et les comtes dessus nommez, disnerent l'un avec l'autre comme en brigade.
    t. II, p. 178, verso, dans LACURNE SAINTE-PALAYE (brigade)
  16. Par voie de fait ou de molestation.
  17. Lettres corroborées par un acte public et notarié.
  18. Tous quatre moult puissants de corps, et bien usités et esprouvés en armes.
  19. Le duc de Savoye alla à icelle place de Ripaille où il print habit de hermite selon l'ordre de saint Morice, c'est à sçavoir grise robbe, long mantel, et chapperon gris et courte cornette d'un pied ou environ, et un bonnet vermeil par dessous son chapperon.
    t. II, p. 102, dans LACURNE (cornette [1])
  20. En lui remontrant, entre les autres choses, la parfaite affection et vrai desir que le roi avoit de pacifier avecque lui et avoir traité.
    II, 67 (pacifier)