Enguerrand de MONSTRELET, auteur cité dans le Littré

MONSTRELET (1400?-1453)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme MONSTRELET a été choisie.

340 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
Chroniques 338 citations

Quelques citations de Enguerrand de MONSTRELET

Voici un tirage aléatoire parmi ses 340 citations dans le Littré.

  1. Et [les Anglois] estoient sur penneaux assez de pareille façon que portoient les blatiers du pays de France.
    liv. I, chap. 203 (blatier)
  2. Après je viens au quart exemple de ma dite majeure, auquel je pense noter et proposer huit verités principales… et conferer huit autres conclusions par maniere de corollaires.
    liv. I, ch. 39 (corollaire [1])
  3. Par lesquels voulons et consentons estre contraints et chacun de nous par voie de solennelle excommunication, d'aggravances et reaggravances.
    I, 215 (réaggrave)
  4. De tant que le machineur seroit plus prochain du roi… de tant seroit la chose plus inique.
    I, 39 (tant)
  5. Et tantost qu'il les aperçurent, sans barguigner frapperent en eux.
    liv. I, ch. 227 (barguigner)
  6. Dont jà sommes plus de cent mille Qui tous voulons tourner la bride, Et vous lairrons tout esgaré.
    liv. I, ch. 274, Complainte des laboureurs de France (bride)
  7. Mais bref ensuivant, leur intention vint à connoissance, pour quoi assez brievement ils furent en grand cache [chasse, poursuite], et toutes leurs villes… furent mises en la main du roi d'Angleterre.
    liv. II, ch. 18 (cache [2])
  8. Durant lequel temps il y eut un noble chevalier de Picardie qui dit à son poursuivant une joyeuseté, par maniere de gaberie, touchant la mort du roi d'Angleterre [Henri V] ; ce fut messire Sarrazin d'Arly… Messire Sarrazin lui demanda [à son poursuivant], par sa foi, s'il l'avoit bien avisé [le corps exposé de Henri V], et il repondit qu'oui. Or me dis, par ton serment, s'il n'avoit point ses housseaux chaussés. - Ah ! monseigneur, dit-il, nenni, par ma foi. - Lors, lui dit messire Sarrazin, beau ami jamais ne me crois s'il ne les a laissés en France.
    I, 274 (houseaux)
  9. Ilz furent amenés moult honteusement et deshonnestement sur un bannel, du Louvre en la cour du palais.
    Liv. I, 46 (banneau)
  10. Lesquels on nommoit au commun langage les escorcheurs ; et la cause pourquoy ils avoient ce nom, si estoit pour tant que toutes gens qui estoient rencontrés d'eux, estoient devestuz de leurs habillemens tout au net jusques à la chemise ; et pour ce, quand iceulx retournoient ainsi nuds et devestuz en leurs lieux, on leur disoit qu'ils avoient esté entre les mains des escorcheurs.
    dans DU CANGE, escorchera. (écorcheur)
  11. Et mesmement prirent et emmenerent plusieurs charrues aux censiers du mont Saint-Eloi emprès Arras.
    II, 6 (censier)
  12. Et lui remonstroit on que, s'il se defournissoit de ses Picards, et ses ennemis le savoient, ils lui pourroient porter un très grand prejudice.
    I, 107 (défournir)
  13. Quarante des mieux courants et plus experts de leur ost, et les mieux montés.
    II, 19 (monter)
  14. Et pareillement fut partie une tour corniere qui estoit assez puissante et ne put choir tout jus, pour le mur de la ville auquel elle s'appuya.
    livre I, ch. 88 (cornier, ière [1])
  15. Dame Bonne sa femme, sœur au duc de Bar, la quelle durant sa maladie [il] manda pour venir devers luy, ayant desir et regret de parler à elle.
    t. I, ch. 138, p. 220, dans LACURNE (regret)
  16. Il fut percé au bras tant que la lance se tint dedans son bracelet ; mais il la secout [secoua] tantost sur le sablon.
    t. II, p. 110, dans LACURNE (secouer)
  17. Avec ses lettres de son scel, signées de son seing manuel, et corroborées par un acte public et notarié.
  18. Les combattre [les Anglais] en bataille publique [rangée].
    t. I, ch. 147, dans LACURNE (public, ique)
  19. Pour ce que torcionnairement avez, de nouvel, entrepris contre la couronne et seigneurie de…
  20. Et les poursuivirent tant et si roidement, qu'ils les ratindirent environ à quatre lieues de Roye.
    I, 225 (ratteindre)