Charles D'ORLÉANS, auteur cité dans le Littré

ORLÉANS (1394-1465)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme ORLÉANS a été choisie.

619 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
Ballades et rondeaux 466 citations

Quelques citations de Charles D'ORLÉANS

Voici un tirage aléatoire parmi ses 619 citations dans le Littré.

  1. Tous deus estes ceans les bien venuz.
  2. Levez ces cuevreschiefs plus hault, Qui trop cuevrent ces beaulx visaiges ; De riens ne servent telz ombraiges, Quant il ne fait hale, ne chault.
    Chanson, 103 (hâle)
  3. … Car il [mon cœur] a de maulx doloreux Plus d'un cent, non pas ung ou deux.
    Bal. 24 (cent)
  4. Quant plaisance lui monstrera à l'ueil Gente beauté pleine de doulx acueil.
  5. De moy ne serez escondit, S'aucune chose desirez à vostre bien, quant l'escriprez ; Paine mectray, d'entente franche, Que l'ayez de croq ou de hanche.
    Réponse à Frédet. (croc [2])
  6. Au fort, martir on me devra nommer, Se Dieu d'amours fait nulz amoureux saints, Car j'ai des maulx plus que ne sçay compter.
  7. Loyaux marchans, la selle si vous blesse Fort sur le doz, chascun vous vient presser, Et ne povez marchandise mener.
    Ball. 117 (selle)
  8. Prince, selon mon sentement, Il faut s'acquiter loyaument.
    Ball. 144 (sentiment)
  9. Je ferai, maugré qu'il en ait, Encontre luy une aliance.
    Bal. 22 (avoir [1])
  10. Après l'aigret trouve on la doulce meure.
  11. Car amour, en son abbaye Se tenoit chef de son couvent Ou [au] temps qu'ay congneu en ma vie.
    Ball. 52 (abbaye)
  12. À Cenfort dis : jusqu'à demain Ne me laissiez, car je pourroye Me forvoier, pour tout certain Par desplaisir, vers la saussoye Où est vieillesse.
    Departie d'amour en ball. (saussaie)
  13. Plus n'en dy, mieux vault que me taise ; Car j'en ay à vendre et revendre ; Ung chascun doit son fait entendre.
    Rondeau. (vendre)
  14. Quant j'ay par vous aucun mal qui me blesse, Je l'endure par le conseil d'Espoir.
    Ball. 19 (blesser)
  15. Se n'avez medicin bon maistre, Si tost que vous serez navrez, à Dieu soyez recommandez ; Mort vous tiens, demandez le prestre.
    Rond. 50 (prêtre)
  16. Car karesme vient et commande A charnaige, tant qu'on le mande, Que pour ung temps se tire arriere.
    Rond. (charnage)
  17. On peut bien, pour vous, corner prise ; Prins estes, point ne m'eschapperez.
    Rondeau. (corner [1])
  18. Je meurs de soif auprès de la fontaine ; Chault comme feu, et tremble dent à dent.
    Ball. 106 (dent)
  19. Ceulx qui Amours servent ainsy, Il les fait après eureux sy Qu'ilz s'eschappent des brigandaiges De Dangier, par petiz boucaiges.
    Ball. 86 (bocage [1])
  20. Avitaillé l'ay de Confort, Contre Dangier et sa puissance.
    Bal. 49 (avitailler)