Charles D'ORLÉANS, auteur cité dans le Littré

ORLÉANS (1394-1465)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme ORLÉANS a été choisie.

619 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
Ballades et rondeaux 466 citations

Quelques citations de Charles D'ORLÉANS

Voici un tirage aléatoire parmi ses 619 citations dans le Littré.

  1. Quant dedans fu [le dard], mon cueur vint esveiller Et tellement le print à catoillier Que je senty que trop rioit de joye.
  2. Payer leur fauldra les usaiges De leurs becz jaunes, sans faillir.
    Rondeau. (béjaune)
  3. Pour ce donnons estroit commandement Aux officiers de nostre parlement, Qu'ilz le traictent et aident doulcement En tout affaire à son besoing sans venir au contraire.
    Lectre. de retenue. (contraire)
  4. L'amour tient vostre cueur en serre.
    Rép. à Fred. (serre)
  5. Car heure ne suis ne demie, Qu'en diverse merencolie.
    Rondeau. (demi, ie)
  6. Aucunes gens qui bien peu sentent, Nourriz en simplesse et confiz, Contre le vouloir Dieu actentent, Par ignorance desconfiz.
    Bal. 102 (confire)
  7. À ma dame prise soudainement ; Par quoi sui mat, je le voi clairement, Se je ne fais une dame nouvelle.
    Ball. 59 (mat [1])
  8. Quand je deusse bonne chiere Demener en compaignie, Je n'en fais que la maniere.
    Ball. 26 (manière)
  9. En ce joyeulx temps du jour dhuy, Que le mois de may se commance, Et que l'on doit laissier ennuy, Pour prendre joyeuse plaisance.
    Bal. 17 (aujourd'hui)
  10. Je suis de tous maulx bien garny, Autant que nul qui soit en France, Dieu scet en quel mauvais party.
    Ball. 22 (savoir [1])
  11. Amours, une fois la sepmaine C'est raison que vous reposez.
    Rondel 42 (semaine)
  12. De printemps [je] puis faire comparaison Jusqu'à seize ans que notre enfance endure.
    Adieu jeunesse (comparaison)
  13. Croire vous vueil sans plus doubter, Et tout le courroux et soussy Qu'il m'a convenu endurer, En joye le vueil retourner.
    Bal. 57 (retourner)
  14. Celle clarté qu'il avoit apportée, Si m'esveilla du somme de soussy Où j'avoye toute la nuit dormy.
    Bal. 67 (clarté)
  15. Et le beau temps se monstrera… Quant le doux souleil gracieux De vostre beaulté entrera Par les fenestres de mes yeulx.
    Ball. 44 (soleil)
  16. Dangier m'a joué de ce traict ; Mais seje puis avoir puissance… Si je lui rendrai la grevance.
    Ball. 22 (trait [1])
  17. Estre devroient diffamez, S'ilz ne voloient de bonne elle Vers les grands biens qui sont en elles.
    Rondel. 38 (aile)
  18. Le temps va je ne sçay comment.
    Ball. 52 (comment)
  19. En tressaillant, sur ce point m'esveillay, Tremblant ainsy que sur l'arbre la fueille.
    Songe en compl. (tressaillir)
  20. Autre nom leur convient bailler, C'est apostat, qui pour doubtance D'avoir un peu de penitance, Ont voulu Loyaulté souiller.
    Rondeau de Bouciquaut. (apostat)