Charles D'ORLÉANS, auteur cité dans le Littré

ORLÉANS (1394-1465)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme ORLÉANS a été choisie.

619 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
Ballades et rondeaux 466 citations

Quelques citations de Charles D'ORLÉANS

Voici un tirage aléatoire parmi ses 619 citations dans le Littré.

  1. Mais l'estrif [combat] de nous deux ensemble, Comme on peut cognoistre, ressemble Au desbat du verre et du pot.
    Compl. de l'amant. (verre)
  2. Et le desbat qu'ay et querelle Vers elle, je veuil delaisser, Et tout courroux lui pardonner.
  3. Adonc seray en l'eaue de liesse Tost refreschi, et au souleil de France Bien nectié de moisy de tristesse.
    Bal. 122 (moisir)
  4. Non pourtant me fault vous ouvrir La doubte qu'en moy est entrée : C'est que…
    Ball. 53 (ouvrir)
  5. Pis suis que boesme n'yndien.
  6. Parler boute feu en maisons, Et destruit paix, ce riche avoir ; On aprent à faire et à voir Selon les temps et les saisons.
    Rondeau, 35 (feu [1])
  7. Car vieillesse, la mere de Courrous, Qui tout abat et amaine au dessoubz, Vous donnera dedans brief une atainte.
    Songe en compl. (atteinte)
  8. En la vigne jusqu'au peschier Estes bouté, mon filz très chier, Dont, par ma foy, suis très joyeulx, Quant de rimes vous voy songneux.
    Rondel 72 (vigne)
  9. Je sens ces mots mon cuer percer Si doulcement, que ne sauroye Le confort au vray vous mander, Que votre messaige m'envoye.
    Bal. 36 (percer)
  10. Priez, galans joyeulx en compaignie, Qui despendre desirez à largesse ; Guerre vous tient la bourse degarnie.
    Ball. 117 (bourse)
  11. Dedans l'amoureuse cuisine… Saulce ne faut ne cameline Pour jeunes appetiz nouveaulx.
    Rond. (cameline)
  12. Les fourriers d'esté sont venus Pour appareillier son logis, Et ont fait tendre ses tappis De fleurs et verdure tissus, En estendant tappis velus De vert herbe par le païs.
    Rond. (velu, ue)
  13. On ne vous prise deux boutons, Et pour ce nous vous deboutons, Esloignant nostre compaignie.
    Rond. (bouton)
  14. J'ay en mon cueur joyeusement Escript, afin que ne l'oublie, Ce refrain qu'ayme chierement : C'estes vous de qui suis amye.
    Ball. 46 (refrain)
  15. Nouvellement, par maniere optative.
    Rondel 68 (optatif, ive)
  16. Je ne hanis pour autre avoine, Que de m'en retourner à Blois ; Trouvé me suis pour une fois Assez longuement en Touraine.
    Rondeau. (hennir)
  17. Tourmentez moi de plus fort en plus fort, Pour en passer tout à cop vostre envie.
    Chanson. (envie)
  18. Car le premier vous n'estes mie Qu'ay courcié en plus grant degré.
    Complainte (courroucer)
  19. Lors j'accolle mon oreille et crie : Merci amours…
    Bal. 12 (accoler)
  20. Soif que confort ne rassasie, Dueil baigné en froides sueurs, Begayant, et changeant couleurs, Par le vent de merencolie.
    Bal. 88 (bégayer)