Charles D'ORLÉANS, auteur cité dans le Littré

ORLÉANS (1394-1465)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme ORLÉANS a été choisie.

619 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
Ballades et rondeaux 466 citations

Quelques citations de Charles D'ORLÉANS

Voici un tirage aléatoire parmi ses 619 citations dans le Littré.

  1. Pour ce, ma voulenté est telle, Et sera jusques à la mort, De tousjours tenir la querelle De loyaulté, où mon ressort J'ay mis ; mon cueur en est d'accort.
    Bal. 28 (ressort [2])
  2. On vous deust bannir en exil, Sans point flater, je parle plain.
  3. On peut bien, pour vous, corner prise ; Prins estes, point ne m'eschapperez.
    Rondeau. (corner [1])
  4. Levez ces cuevreschiefs plus hault, Qui trop cuevrent ces beaulx visaiges ; De riens ne servent telz ombraiges, Quant il ne fait hale, ne chault.
    Chanson, 103 (hâle)
  5. Mon seul amv, mon bien, ma joye, Celui que sur tous amer veulx, Je vous pry que soyez joyeux En esperant que brief vous voye.
    Bal. 36 (joie)
  6. Je ne puis demourer en paix, Fortune ne m'y veult laisser.
    Bal. 39 (paix)
  7. Sec et brahaing, je porte fleur et graine.
    Ball. 104 (bréhaigne)
  8. Verité dy, et si suis mensongier.
    Ball. 109 (mensonger, ère)
  9. Scez tu dont vient ton mal, à vray parler.
    Compl. de la France (vrai, aie [1])
  10. Et trouveray, ce m'a dit esperance, Par le pourchas du regard de mes yeux, Autant de bien que j'ay de desplaisance.
    Bal. 11 (déplaisance)
  11. Mort de moy ! vous y jouez-vous ? Mon cueur, vous faictes grant folye.
    Rondeau. (jouer)
  12. Tant plus regarde, moins y voy, Et plus y voy, moins y congnois ; Le monde va de deux en trois, Sans savoir comment ne pourquoy.
    Rond. (trois)
  13. D'où venez-vous, petit mercier ? Gueres ne vault vostre mestier, Ce me semble, ne vos pratiques.
    Chans. 79 (pratique [1])
  14. Je meurs de soif auprès de la fontaine ; Chault comme feu, et tremble dent à dent.
    Ball. 106 (dent)
  15. Et le beau temps se monstrera… Quant le doux souleil gracieux De vostre beaulté entrera Par les fenestres de mes yeulx.
    Ball. 44 (soleil)
  16. Et se de mes biens je despens Souventeffoiz à grant largesse, Quant bon me semble, les suspens.
    Bal. 90 (bon [2])
  17. Pourtant n'y entendez que bien ; Autrement je ne le desire.
    Chanson, 22 (bien [2])
  18. Qui du marchié le denier à Dieu prent, Il n'y peut plus mectre rabat ne creue.
    ib. (denier)
  19. Et qui n'a pas langaige en lui, Pour parler selon son desir, Uug truchement lui fault querir.
  20. Es boulevers et lieux avantageux.