Gabriel NAUDÉ, auteur cité dans le Littré

NAUDÉ (1600-1653)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme NAUDÉ a été choisie.

93 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
Apologie pour tous les grands personnages qui ont esté faussement soupçonnez de magie 1625 31 citations
Instruction à la France sur la vérité de l'histoire des Frères de la Roze-Croix 1623 47 citations

Quelques citations de Gabriel NAUDÉ

Voici un tirage aléatoire parmi ses 93 citations dans le Littré.

  1. Je ne sais par quelle verve il [le sieur Douet] a depuis peu quitté la France guerrière et autres bonnes et louables occupations, pour ne plus s'amuser qu'à des anagrammes,
    Jugement de tout ce qui a été imprimé contre le card. Mazarin, p. 280, 2<sup>e</sup> éd. (verve)
  2. Il fut incontinent après dépêché par un duel, que le roi même sous main lui suscita.
    Considér. sur les coups d'État, édit. de 1667, p. 168 (main)
  3. Si on le trompe et bèfle aujourd'hui.
    Coups d'État. (béfler)
  4. L'ode de M. Chapelain n'a-t-elle pas été reconnue d'une pension de cinq cents écus ?
    Mascurat, in-4° p. 237, dans GODEFROY, Lex. de Corneille. (reconnaître)
  5. Il semble que les autres se soient entre-battus à qui…
    Apologie, p. 19 (entre-battre (s'))
  6. Scaliger, accoutumé, pendant qu'il portait les armes, de matrasser une telle canaille.
    Rosecroix, VII, 3 (matrasser)
  7. La chiromancie, métoposcopie, hélioscopie.
    Apologie, p. 44 (métoposcopie)
  8. Ils passèrent de cette vie à une autre meilleure.
    Apologie, p. 449 (vie [1])
  9. L'agréable et odoriférant jardin de la philosophie.
    Rosecroix, III, 2 (odoriférant, ante)
  10. Rien ne me semble plus émerveillable que de ce que…
    Apologie, p. 605 (émerveillable)
  11. Il faut que les princes ou leurs ministres s'étudient… à le séduire [le peuple] et tromper par les apparences, le gagner et tourner à leurs desseins.
    Coups d'États, ch. IV, édit. de 1667, p. 242 (tromper)
  12. Les dévotieux.
    Apologie, p. 24 (dévotieux, euse)
  13. Celui qui a bâti et plâtré si grossièrement ce fabuleux roman de la Rosecroix.
    Rosecroix, IX, 2 (plâtrer)
  14. Un livre en langage allemand… intitulé Pansophie ou Speculum sophisticum rodostauroticum.
    Rosecroix, VI, 3 (pansophie)
  15. Pour ne faire une panspermie et confusion de toutes choses,
    Rosecroix, VII, 3 (panspermie)
  16. Les armées étaient si proches à s'entre-choquer, que la mousqueterie avait déjà commencé à jouer son jeu.
    le Mascurat, in-4° p. 409, dans GODEFROY, Lex. de Corn. (proche)
  17. De vouloir parler de la politique suivant qu'elle se traite et exerce aujourd'hui, sans rien dire de ces coups d'État…
    Considér. sur les coups d'État, I (traiter)
  18. Il [Michel Potier] a été si impudent et téméraire que de s'attribuer le secret de la pierre philosophale, offrant par après de le communiquer à un chacun, sans énigmes, méandres et difficultés, moyennant une récompense et salaire à sa discrétion.
    Rose-croix, VI, 2 (méandre)
  19. Boucs sautants, satyres, marmots et semblables peintures de galeries.
    Rosecroix, IX, 3 (marmot)
  20. Ceux qui se laissent facilement embéguiner des opinions.
    Apologie, p. 472 (embéguiner)