Gabriel NAUDÉ, auteur cité dans le Littré

NAUDÉ (1600-1653)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme NAUDÉ a été choisie.

93 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
Apologie pour tous les grands personnages qui ont esté faussement soupçonnez de magie 1625 31 citations
Instruction à la France sur la vérité de l'histoire des Frères de la Roze-Croix 1623 47 citations

Quelques citations de Gabriel NAUDÉ

Voici un tirage aléatoire parmi ses 93 citations dans le Littré.

  1. Personnes studieuses… mornes et valétudinaires.
    Apologie, p. 60 (valétudinaire)
  2. Ceux qui reçoivent toutes sortes d'extravagances sous le passe-port des nouveautés.
    Rosecroix, II, 2 (passe-port)
  3. Eu égard qu'étant substance immatérielle.
    Apologie, p. 436 (immatériel, elle)
  4. Quand par le discours suivant vous aurez reconnu leurs inepties [des frères de la Rosecroix], le narré desquelles je vous donne.
    Rosecroix, IV, 1 (narré [2])
  5. Rien ne me semble plus émerveillable que de ce que…
    Apologie, p. 605 (émerveillable)
  6. Celui qui a bâti et plâtré si grossièrement ce fabuleux roman de la Rosecroix.
    Rosecroix, IX, 2 (plâtrer)
  7. Ces niaiseries futiles et spécieuses propres seulement à engluer quelques butors.
    Instr. sur les frères de la Rosecroix, p. 96, dans POUGENS. (engluer)
  8. Eu égard qu'étant substance immatérielle.
    Apologie, p. 436 (égard [1])
  9. Deux opuscules intitulées Manifeste et Confession de foi des frères de la Rosecroix.
    Rosecroix, IV, 2 (opuscule)
  10. Ils passèrent de cette vie à une autre meilleure.
    Apologie, p. 449 (vie [1])
  11. Opinions emmaillottées de toutes sortes de langes, et, comme les Suisses, revêtues et billebarrées de toutes les couleurs.
    Rosecroix, VIII, 2 (billebarré, ée)
  12. Prendre l'essor et se guinder à tire-d'aile à ces voûtes azurées du plus pur de notre âme.
    Apologie, p. 42 (tire-d'aile)
  13. La chiromancie, métoposcopie, hélioscopie.
    Apologie, p. 44 (métoposcopie)
  14. La France, le cœur de l'Europe, centre de la chrétienté, œil de tout cet univers…
    Rosecroix, X, 1 (œil)
  15. Les Florentins, en se réjouissant… ne commirent pas un secret d'État, mais une action très blâmable et honteuse.
    Cons. sur les coups d'État, ch. 11, édit. de 1667, p. 109 (secret [2])
  16. Scaliger, accoutumé, pendant qu'il portait les armes, de matrasser une telle canaille.
    Rosecroix, VII, 3 (matrasser)
  17. De vouloir parler de la politique suivant qu'elle se traite et exerce aujourd'hui, sans rien dire de ces coups d'État…
    Considér. sur les coups d'État, I (traiter)
  18. Ces ténébrions et anacritiques frères de la rose-croix.
    Rosecroix, 110, 2 (ténébrion)
  19. [Les fausses opinions philosophiques]… capables de précipiter un homme dans un labyrinthe inextricable, duquel il ne pourra jamais remporter d'autre gloire que d'avoir servi de victime à un Minotaure.
    Rosecroix, II, 1 (minotaure)
  20. Si on le trompe et bèfle aujourd'hui.
    Coups d'État. (béfler)