Blaise PASCAL, auteur cité dans le Littré

PASCAL (1623-1662)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme PASCAL a été choisie.

4253 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
De l'esprit géométrique 1656 76 citations
Discours sur les passions de l'amour 1652 102 citations
Les provinciales 1656 1519 citations
Lettres 1779 225 citations
Pensées 1669 1133 citations

Quelques citations de Blaise PASCAL

Voici un tirage aléatoire parmi ses 4253 citations dans le Littré.

  1. Après tant de témoignages invincibles qu'ils ont donnés de leur foi.
    Prov. 16 (donner)
  2. Les sens abusent la raison par de fausses apparences ; et cette même piperie qu'ils lui apportent, ils la reçoivent d'elle à leur tour.
    ib. part. I, art. 6 (apporter)
  3. Il n'y a que deux sortes d'hommes : les uns, justes, qui se croient pécheurs ; les autres, pécheurs, qui se croient justes.
    Pens. XXV, 71, éd. HAVET. (pécheur, pécheresse)
  4. C'est en vain que le raisonnement, qui n'y a point de part [à la connaissance des premiers principes], essaye de les combattre.
    ib. VIII, 6 (raisonnement)
  5. Quelqu'un qui soit résolu de rendre des biens mal acquis.
    Prov. V (résoudre)
  6. Je ne serais pas chrétien sans les miracles, dit saint Augustin.
    ib. XXV, 94 (miracle)
  7. L'homme a rapport à tout ce qu'il connaît.
    dans COUSIN (rapport)
  8. L'homme est né pour penser… mais les pensées pures, qui le rendraient heureux s'il pouvait toujours les soutenir, le fatiguent et l'abattent.
    Pass. de l'amour. (pur, ure)
  9. On examine deux questions, l'une de fait, l'autre de droit : celle de fait consiste à savoir si M. Arnaud est téméraire pour avoir dit…
    Prov. I (question)
  10. Je suis devenu théologien, vous en allez voir les marques.
    Prov. I (marque)
  11. Rien ne nous heurte plus rudement que cette doctrine [le péché originel], et cependant, sans ce mystère le plus incompréhensible de tous, nous sommes incompréhensibles à nous-mêmes.
    Grandeur et misère, Syst. des phil. 5, éd. FAUGÈRE. (heurter)
  12. On dit qu'il y a des nations plus amoureuses les unes que les autres.
  13. L'art de fronder et bouleverser les États, est d'ébranler les coutumes établies, en sondant jusque dans leur source, pour marquer leur défaut de justice.
    Du vrai bien, 4, éd. FAUGÈRE. (fronder)
  14. Les seules règles universelles sont les lois du pays aux choses ordinaires, et la pluralité aux autres.
    Pens. VI, 7 (règle)
  15. Ma faiblesse n'a point étonné mon ambition.
  16. Mien, tien : … c'est là ma place au soleil ; voilà le commencement et l'image de l'usurpation de toute la terre.
    Pens. VI, 50, édit. HAVET (usurpation)
  17. Si l'on allait à la source, on verrait qu'il y enseigne tout le contraire.
    Prov. XI (source)
  18. Les géomètres et tous ceux qui agissent méthodiquement n'imposent des noms aux choses que pour abréger le discours, et non pour diminuer ou changer l'idée des choses dont ils discourent.
    Esprit géom. I (méthodiquement)
  19. Les Grecs et les Latins ont fait régner des fausses déités ; les poëtes ont fait cent diverses théologies.
    Pens. XI, 5 bis, édit. HAVET. (théologie)
  20. De nous planter en France une nouvelle inquisition qui nous mènerait beau train.
    Prov. XIX. (train)