Blaise PASCAL, auteur cité dans le Littré

PASCAL (1623-1662)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme PASCAL a été choisie.

4253 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
De l'esprit géométrique 1656 76 citations
Discours sur les passions de l'amour 1652 102 citations
Les provinciales 1656 1519 citations
Lettres 1779 225 citations
Pensées 1669 1133 citations

Quelques citations de Blaise PASCAL

Voici un tirage aléatoire parmi ses 4253 citations dans le Littré.

  1. En parlant même humainement, nous ne pouvons périr.
    Prov. 3 (humainement)
  2. Voici les premiers traits de la morale de ces bons pères jésuites, de ces hommes éminents en doctrine et en sagesse, qui sont tous conduits par la sagesse divine qui est plus assurée que toute la philosophie ; vous pensez peut-être que je raille ; je le dis sérieusement, ou plutôt ce sont eux-mêmes qui le disent dans leur livre intitulé Imago primi saeculi.
  3. Toute opinion peut être préférable à la vie, dont l'amour paraît si fort et si naturel.
    Pens. VI, 38, éd. HAVET. (opinion)
  4. Votre dernière plainte n'est pas moins déraisonnable.
    Réfut. de la rép. à la 12<sup>e</sup> prov. (déraisonnable)
  5. J'en ai ressenti mon incapacité.
    dans COUSIN (incapacité)
  6. Ce n'est pas que je souhaite que vous soyez sans ressentiment [de la mort de Pascal le père] ; le coup est trop sensible.
    Lett. à Mme Périer, 17 oct. 1651 (ressentiment)
  7. Les sujets qui tombent sous le sens ou sous le raisonnement.
    Vide, Préf. (tomber)
  8. Ils jettent des traits contre la sagesse qui régit le monde.
    Prov. I (trait [1])
  9. Elle [l'âme convertie] commence à considérer comme un néant tout ce qui doit retourner dans le néant, le ciel, la terre, son esprit, son corps, ses parents, ses amis, ses ennemis…
    Convers. du pécheur. (néant)
  10. Vous remuez toutes choses pour faire croire que…
    Prov. XVIII (remuer)
  11. Un livre et un sermon, si communs qu'ils soient, apportent bien plus de fruit.
    Lett. à Mme Périer, 5 nov. 1648 (commun, une)
  12. On dit que c'est l'arsenal de l'enfer.
    P. j. 66 (arsenal)
  13. Votre père Erade Bille, professeur des cas de conscience à Caen.
    Prov. 12 (cas)
  14. Voilà qui commence bien, lui dis-je.
    Prov. 4 (commencer)
  15. Pour moi je n'ai pu y prendre d'attache.
    Proph. I (attache)
  16. De s'offenser pour avoir reçu un soufflet, ou de tant désirer la gloire ; mais cela est très souhaitable à cause des autres biens essentiels qui y sont joints ; et un homme qui a reçu un soufflet sans s'en ressentir est accablé d'injures et de nécessités.
    Pens. V, 14 (nécessité [1])
  17. Vous avez essayé de détourner la question du point de fait, pour la mettre en un point de foi.
    Prov. XVII (point [1])
  18. Le silence est la plus grande persécution ; jamais les saints ne se sont tus.
    Pens. XXIV, 66 (persécution)
  19. Nous voyons que toutes les sciences sont infinies en l'étendue de leurs recherches.
    Pens. I, I, éd. HAVET. (science)
  20. Pour me servir d'une comparaison qui sera plus sensible.
    Prov. II (sensible)