Paul PELLISSON, auteur cité dans le Littré

PELLISSON (1624-1693)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme PELLISSON a été choisie.

397 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
Histoire de l'Académie française 1653 88 citations
Lettres historiques 264 citations

Quelques citations de Paul PELLISSON

Voici un tirage aléatoire parmi ses 397 citations dans le Littré.

  1. M. de Luxembourg a assemblé ses quartiers, et son armée est de seize mille hommes ou environ.
    Lett. hist. t. II, p. 32 (quartier)
  2. Il [le roi] parla encore une autre fois fort bien de M. Colbert sur cette matière des finances, M. Seignelay présent.
    Lett. hist. t. I, p. 196, dans POUGENS (présent, ente [1])
  3. On conte mille folies de lui, qui marquent qu'il avait d'ailleurs l'esprit troublé il y a longtemps.
    Lett. hist. t. II, p. 112 (troublé, ée)
  4. J'ai nouvelle de tous côtés que les ennemis s'assemblent pour venir attaquer mes lignes.
    Conversat. de Louis XIV devant Lille, p. 57 (nouvelle)
  5. Et en effet il les mena où il fallait.
    Lett. hist. t. III, p. 255 (sergent)
  6. Une valeur brutale qui ne voit goutte et qui ne sait que mépriser la vie, n'est pas celle d'un honnête homme ni d'un roi.
    Conversat. de L. XIV devant Lille, p. 24 (goutte [1])
  7. Ces deux bastions sont bien revêtus, et de pierres de taille.
    Lett. hist. t. II, p. 311 (revêtu, ue)
  8. Chacun ayant de quoi faire du potage, ce qui est la vie du soldat dans les fatigues.
    Lett. hist. t. III, p. 301, dans POUGENS (potage)
  9. Il y a eu avant-hier un courrier de M. le Prince, qu'on a redépêché aujourd'hui.
    Lett. hist. t. II, p. 58 (redépêcher)
  10. On a trouvé, dans les fossés de la place, un de nos soldats qui y était demeuré avec une jambe rompue… nu, exposé à l'air et sans manger.
    Lett. hist. t. I, p. 361 (rompu, ue)
  11. Je n'ai pas fait difficulté de rappeler son origine [de Voiture, fils d'un marchand de vin], parce que, suivant mon sentiment, si ceux qui naissent nobles sont plus heureux, ceux qui mériteraient d'être nobles sont plus louables.
    Hist. Acad. IV, Voiture. (noble)
  12. Il a été répondu que, ce lieu [Nimègue] ayant été accepté par toutes les parties, on n'en pouvait nommer un autre.
    Lett. hist. t. II, p. 429 (répondre)
  13. À mesure qu'une compagnie grossit, elle a besoin de quelque plus grand nombre de statuts, pour éviter la confusion et le désordre.
    Hist. de l'Acad. II (quelque)
  14. Il [Voiture] fit ces vers espagnols que tout le monde croyait être de Lope de Vega, tant la diction en était pure.
    Hist. de l'Acad. t. I, p. 278, dans POUGENS (diction)
  15. Rompant tous ensemble le cours de l'eau.
    Lett. hist. t. I, p. 141 (rompre)
  16. Les nouvelles portant, même celles de Bruxelles et d'Amsterdam, que nos vaisseaux avaient le vent sur l'ennemi, et qu'on les a vus poursuivre les Hollandais vers le nord.
    Lett. hist. t. I, p. 297 (vent)
  17. Grotius repartit pour aller à La Haye et à Amsterdam se faire donner, comme l'on dit, des pleins pouvoirs.
    Lett. hist. t. I, p. 188 (pouvoir [2])
  18. Le roi ayant envoyé Cavois aux nouvelles, il revint bientôt après, et apprit le véritable état des choses.
    Lett. hist. t. I, p. 339, dans POUGENS (nouvelle)
  19. Je me dispenserai seulement de suivre toujours et pas à pas l'ordre des dates, qui sentirait un peu trop le journal, et m'obligerait à revenir trop souvent sur les mêmes choses.
    ib. (sentir)
  20. M. de Luxembourg prêta le serment de sa charge de capitaine des gardes du corps.
    Lett. hist. t. I, p. 356 (prêter)