Paul PELLISSON, auteur cité dans le Littré

PELLISSON (1624-1693)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme PELLISSON a été choisie.

397 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
Histoire de l'Académie française 1653 88 citations
Lettres historiques 264 citations

Quelques citations de Paul PELLISSON

Voici un tirage aléatoire parmi ses 397 citations dans le Littré.

  1. Il [Voiture] fit ces vers espagnols que tout le monde croyait être de Lope de Vega, tant la diction en était pure.
    Hist. de l'Acad. t. I, p. 278, dans POUGENS (diction)
  2. Autrefois, espèce de casque à l'usage de l'infanterie, qui ne couvrait que la moitié de la tête Il aurait couru fortune de quelque chose de plus, sans le pot de tête que les officiers de son régiment lui avaient fait prendre presque par force.
    Lett. hist. t. I, p. 322 (pot)
  3. L'Académie, qui voulait répondre en corps [à Boisrobert]… ne devait pas en apparence le traiter d'égal ; et, de l'autre, le mot simple de très affectionnés serviteurs, par l'usage, semblait être trop peu civil… on prit le milieu de signer vos très passionnés serviteurs, comme étant un peu plus civil que très affectionnés et moins que très humbles.
    Hist. de l'Acad. IV (passionné, ée)
  4. Je vous avoue que j'ai une curiosité extrême et insatiable pour tout ce qui peut me faire connaître les mœurs, le génie et la fortune des personnes extraordinaires.
    Hist. Acad. IV (insatiable)
  5. Il [le roi] arriva avant midi, reconnut la place fort exactement, suivant sa coutume.
    Lett. hist. t. I, p. 292 (reconnaître)
  6. Le roi a réglé que, partout où il y aura plusieurs maréchaux de France, l'ancien commandera, sans rouler avec les autres, comme on l'avait fait jusqu'ici.
    Lett. hist. t. II, p. 384 (rouler)
  7. Le cardinal de Bouillon fit, ce jour-là même, la cérémonie de rebénir la grande église d'Utrecht, qui fut rendue aux catholiques.
    Lett. hist. t. I, p. 241 (rebénir)
  8. Les pourvoyeurs du roi et ceux des particuliers furent hier acheter dans Bruxelles même de quo nous faire faire bonne chère ces deux jours maigres.
    Lett. hist. t. I, p. 276 (pourvoyeur, euse)
  9. Un pont volant pour passer les troupes, composé de deux grands bateaux.
    Lett. hist. t. I, p. 91, dans POUGENS (pont [1])
  10. Le Quesnoy, sous lequel on croit que nous camperons demain.
    Lett. hist. t. II, p. 248 (sous)
  11. Sur le signal qu'ils donnèrent de cinq coups de canon en salve, auxquels le roi fit répondre par sept de la batterie royale, ils mirent le feu au fourneau.
    Lett. hist. t. I, p. 385 (salve)
  12. Ayant d'un côté la Barre, maréchal des logis des mousquetaires blancs, et de l'autre Reuillas, maréchal des logis des mousquetaires noirs.
    ib. p. 187 (mousquetaire)
  13. Un linot, depuis peu charmé de votre note, A fait divorce avecque sa linotte.
    dans JAUBERT, Gloss. (linot ou linotte)
  14. M. Boistel, qui est le véritable intendant, quoiqu'il n'ait que la qualité de subdélégué de M. de Breteuil.
    Lett. hist. t. III, p. 261 (subdélégué, ée)
  15. Vincent Voiture, né à Amiens, mais nourri à Paris et à la cour.
    Hist. Acad. IV, Voiture. (nourri, ie)
  16. Pour le sceau dont elle se servirait, et les priviléges dont elle jouirait, elle [l'Académie française] s'en remettait à son fondateur.
    Hist. Acad. I (remettre)
  17. Il s'est répandu que M. de Courtenvaux avait été renversé de quelques sacs de terre que le canon avait jetés sur lui.
    Lett. hist. t. III, p. 398 (répandre)
  18. Méchant ruisseau ou margouillis.
    Lett. hist. t. II, p. 89, dans LACURNE (margouillis)
  19. Et en effet il les mena où il fallait.
    Lett. hist. t. III, p. 255 (sergent)
  20. [Lettres patentes, 1635, pour la fondation de l'Académie française] scellées du grand sceau de cire verte, sur lacs de soie rouge et verte.
    Hist. Acad. I (sceau)