Paul PELLISSON, auteur cité dans le Littré

PELLISSON (1624-1693)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme PELLISSON a été choisie.

397 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
Histoire de l'Académie française 1653 88 citations
Lettres historiques 264 citations

Quelques citations de Paul PELLISSON

Voici un tirage aléatoire parmi ses 397 citations dans le Littré.

  1. Il n'est pas croyable quelle stérilité il y a de nouvelles, encore qu'on en attende de divers côtés.
    Lettr. hist. t. II, p. 57 (stérilité)
  2. Adieu pour jamais, mignonne ; Périssent tous les jaloux ; Pleurez, amour, avec nous, Pleurez l'aimable pigeonne.
    dans RICHELET (pigeon)
  3. Il [Faret] vint à Paris fort jeune, avec des lettres de recommandation de M. de Meziriac pour plusieurs personnes d'esprit, entre autres MM. de Vaugelas et de Boisrobert.
    Hisi. Acad. IV, 7 (recommandation)
  4. Un des gardes du prince d'Orange qui s'est venu rendre.
    Lett. hist. t. III, p. 56 (rendre)
  5. Les ennemis, voyant la palissade à demi ouverte et des travailleurs passés au delà, ont couru à eux.
    Lett. hist. t. I, p. 177, dans POUGENS (palissade)
  6. Cette fâcheuse perte [de Turenne] donna hier lieu, au petit coucher, de se souvenir des généraux tués par le canon ; on compta le maréchal de Créquy allant reconnaître Verceil, le maréchal de Guebriant, Pappenheim en la même bataille où Gustave Adolphe fut tué.
    Lett. hist. t. II, p. 382 (tué, ée)
  7. M. le Prince avait résolu de différer jusques au soir, parce qu'on n'avait pu encore achever un autre logement, par lequel il voulait soutenir celui-là, et auquel on travaillait à demi-sape.
    Lett. hist. t. II, p. 300 (sape)
  8. Ils en sont décampés à la sourdine, sans trompette, comme ils font assez souvent.
    Lett. hist. t. III, p. 93 (sourdine)
  9. Autrefois, nom donné à deux grands bateaux joints par de grosses poutres ; les deux bateaux et l'intervalle qui les sépare forment un grand carré environné de balustres ; le pont et l'intérieur portent environ douze cents hommes ; les quatre coins sont garnis de bastions avec des canons ; cet engin sert à traverser les fleuves.
    Lett. hist. t. I, p. 124 (redoute)
  10. L'église de Notre-Dame de Cambray est un très beau vaisseau.
    dans HUMBERT (vaisseau)
  11. Des actes de protestation et de nullité contre la future promotion des cardinaux, si elle n'était pour les couronnes.
    Lett. hist. t. II, p. 236 (promotion)
  12. Le cardinal de Bouillon fit, ce jour-là même, la cérémonie de rebénir la grande église d'Utrecht, qui fut rendue aux catholiques.
    Lett. hist. t. I, p. 241 (rebénir)
  13. Cet avis, qui tombait dans le sentiment de tous les autres académiciens, fut généralement suivi.
    Hist. acad. I (sentiment)
  14. On nous envoie d'Angleterre trois mille hommes de vieilles troupes, qui ne coûteront rien au roi pour la levée.
    Lett. hist. t. II, p. 57 (troupe)
  15. Le roi, dès qu'on a été ici, leur fait donner double ration, c'est-à-dire deux pains au lieu d'un.
    ib. t. II, p. 363 (ration)
  16. On proposa une distribution des meilleurs auteurs à tous les académiciens, pour en tirer les phrases et les élégances de la langue.
    Hist. Acad. III (phrase)
  17. Il [Vaugelas] avait les yeux et les cheveux noirs, le visage bien rempli et bien coloré.
    Hist. Acad. IV, Vaugelas. (rempli, ie [1])
  18. Le roi sut le samedi au soir que, sur cette nouvelle, ils [les ennemis] avaient rebroussé chemin vers Ruremonde à la moitié de leur marche.
    Lett. hist. t. II, p. 320 (rebrousser)
  19. Il n'y a eu rien ou comme rien de pillé dans la ville.
    II, 257 (comme)
  20. Il marquait que le mineur était alors attaché aux deux endroits, et l'une des mines en état de jouer.
    Lett. hist. t. I, p. 233, dans POUGENS (mine [2])