Paul PELLISSON, auteur cité dans le Littré

PELLISSON (1624-1693)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme PELLISSON a été choisie.

397 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
Histoire de l'Académie française 1653 88 citations
Lettres historiques 264 citations

Quelques citations de Paul PELLISSON

Voici un tirage aléatoire parmi ses 397 citations dans le Littré.

  1. On employa depuis le mois de février de l'année 1634 jusqu'à celui de l'année suivante 1635, à lui donner [à l'Académie française] la forme qu'elle devait avoir, à dresser les statuts, et à faire sceller l'édit de son érection.
    Hist. de l'Acad. I (sceller)
  2. La disette de toutes choses y était grande, surtout celle de l'eau douce ; elle y valait cinq sols le pot.
    Lett. hist. t. I, p. 223, dans POUGENS (pot)
  3. Comme nous sortions du coucher, le roi eut des nouvelles de M. de Turenne, qui a en effet passé le Rhin, parce que les impériaux l'avaient repassé.
    Lett. hist. t. II, p. 295 (repasser)
  4. M. de Longueville et ceux qui le suivirent de plus près, croyant avoir trouvé un chemin pour forcer la barrière, commencèrent à crier : Tue, tue, sans quartier.
    Lett. hist. t. I, p. 143 (tuer)
  5. Notre cavalerie, qu'ils attendaient derrière des haies les piques baissées, s'avança, mais n'osa jamais les joindre.
    Lett. hist. t. III, p. 231, dans POUGENS (pique [1])
  6. Je n'imiterai point ceux qui ne témoignent de l'ardeur pour leurs maîtresses que durant les fiançailles.
    Disc. Lorsqu'il succède à de Porchères (ardeur)
  7. M. le duc de Villeroy eut avant hier deux boutons de son juste-au-corps emportés d'un coup de mousquet à la tranchée.
    Lett. hist. t. III, p. 331, dans POUGENS (mousquet [1])
  8. Le Quesnoy, sous lequel on croit que nous camperons demain.
    Lett. hist. t. II, p. 248 (sous)
  9. Cette retraite s'est faite à petit bruit et presque en manière de fuite, sans trompette et sans tambour.
    Lett. hist. t. II, p. 428 (trompette [1])
  10. À mesure qu'une compagnie grossit, elle a besoin de quelque plus grand nombre de statuts, pour éviter la confusion et le désordre.
    Hist. de l'Acad. II (quelque)
  11. Où sera le juge assez hardi, assez affamé de faire un coupable…
    II, 134 (affamé, ée)
  12. L'on a toujours cru qu'il en réchapperait ; car il parlait avec liberté, quoiqu'il eût perdu une grande quantité de sang.
    Lett. hist. t. I, p. 83 (réchapper)
  13. Un simple soldat qu'on emportait fort blessé, comme on le plaignait en le voyant tout couvert de sang : ce n'est rien, dit-il, le régiment a fait son devoir.
    Lett. hist. t. I, p. 330 (rien)
  14. C'est une ville de guerre fort pauvre, les maisons mal entendues et malpropres.
    Lett. hist. t. I, p. 380 (ville)
  15. M. le cardinal de Bouillon fut hier bénir l'église d'Orsay, qui n'était maintenant qu'un temple.
    Lett. hist. t. I, p. 116 (temple [1])
  16. Adieu pour jamais, mignonne ; Périssent tous les jaloux ; Pleurez, amour, avec nous, Pleurez l'aimable pigeonne.
    dans RICHELET (pigeon)
  17. Il n'y avait peut-être homme dans le royaume qui désirât la paix plus qu'il [Turenne] la désirait, quoique son intérêt fût de voir durer la guerre ; et depuis deux ans particulièrement il avait fait de grands progrès dans la piété.
    Lett. hist. t. II, p. 391, dans POUGENS (piété [1])
  18. Leurs troupes étaient rebutées, mais les officiers y témoignaient une valeur extrême.
    Lett. hist. t. III, p. 145 (rebuté, ée)
  19. Considérant l'état des choses, et qu'il serait peut-être difficile au roi son maître de conserver ni Dunkerque ni les autres places de Flandre.
    Hist. de Louis XIV, liv. I, 1662 (que [2])
  20. Les ordres avaient été donnés au connétable Wrangel pour entrer dans les États de l'électeur de Brandebourg, et même pour aller droit à Berlin, qui n'est pas une place de grande défense.
    Lett. hist. t. II, p. 211, dans POUGENS (place)