Paul PELLISSON, auteur cité dans le Littré

PELLISSON (1624-1693)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme PELLISSON a été choisie.

397 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
Histoire de l'Académie française 1653 88 citations
Lettres historiques 264 citations

Quelques citations de Paul PELLISSON

Voici un tirage aléatoire parmi ses 397 citations dans le Littré.

  1. Il [le roi] a fait porter à la tranchée deux grandes machines en forme de rondaches, pour mettre à la tête du travail, et dont on se sert en Espagne à cet usage.
    Lett. hist. t. I, p. 171 (rondache)
  2. Le roi n'aura pas de part à cette prise, parce qu'elle a été faite par les Anglais seuls, et que notre traité avec eux porte qu'ils profiteront seuls de ce qu'ils prendront seuls.
    Lett. hist. t. II, p. 30 (prise)
  3. Ils [les lecteurs] verront [dans les Sentiments de l'Académie sur le Cid] un style mâle et vigoureux, dont l'élégance n'a rien de gêné ni de contraint.
    Hist. Acad. III (mâle)
  4. Il [Voiture] eut diverses charges à la cour, comme de maître d'hôtel chez le roi, et d'introducteur des ambassadeurs chez M. le duc d'Orléans.
    Hist. Acad. V, 10, Voiture. (introducteur, trice)
  5. Ils dépeignent les académiciens comme des gens qui ne travaillent nuit et jour qu'à forger bizarrement des mots, ou bien à en supprimer d'autres plutôt par caprice que par raison.
    Hist. de l'Acad. franç. I (forger)
  6. On lui trouva [à Montereul, de l'Académie française] sur le poumon un corps étranger en forme de champignon, qui l'avait peu à peu suffoqué.
    Hist. Acad. IV, Montereul. (suffoquer)
  7. On a eu toutes les peines du monde à empêcher Monsieur de passer les nuits à la tranchée, et d'y être à toute heure.
    Lett. hist. t. I, p. 203, dans POUGENS (peine)
  8. Un fourneau que les ennemis avaient fait à l'un des bastions, n'a fait aucun mal, parce que les soldats virent la terre branler et se jetèrent à quartier.
    Lett. hist. t. II, p. 316 (quartier)
  9. L'on dit que ce serait une question pour l'amirauté s'il [un vaisseau hollandais] était de bonne prise ou non.
    Lett. hist. t. I, p. 86 (prise)
  10. La garnison de Valenciennes qui parut pour donner lieu aux troupes de se poster à mesure qu'elles arrivaient.
    Lett. hist. t. III, p. 52, dans POUGENS (poster)
  11. Il [Louis XIV] est venu camper dans un guéret, sous des tentes même assez petites, les grandes étant demeurées à Grave l'année dernière.
    Lett. hist. t. I, p. 276 (tente [1])
  12. Les Français ont presque tout fait [à une bataille navale contre les Hollandais], y ayant eu cinquante vaisseaux anglais qui n'ont fait que tenir le vent.
    Lett. hist. t. I, p. 198 (tenir)
  13. On a trouvé, dans les fossés de la place, un de nos soldats qui y était demeuré avec une jambe rompue… nu, exposé à l'air et sans manger.
    Lett. hist. t. I, p. 361 (rompu, ue)
  14. Ils se trouvent fort chargés par cent mille écus de subside qu'ils payent à l'empereur par mois.
    Lett. hist. t. II, p. 107 (subside)
  15. Vêtu d'une méchante petite serge noire fort semblable à du treillis.
    Lett. hist. t. II, p. 10 (treillis)
  16. Les ordres avaient été donnés au connétable Wrangel pour entrer dans les États de l'électeur de Brandebourg, et même pour aller droit à Berlin, qui n'est pas une place de grande défense.
    Lett. hist. t. II, p. 211, dans POUGENS (place)
  17. L'on a toujours cru qu'il en réchapperait ; car il parlait avec liberté, quoiqu'il eût perdu une grande quantité de sang.
    Lett. hist. t. I, p. 83 (réchapper)
  18. Elles l'ont vu [le roi] de dessus le balcon, sur lequel tout son appartement regarde.
    Lett. hist. t. I, p. 382 (regarder)
  19. Qu'il [Maynard] s'était adonné à un genre d'écrire auquel il n'était pas propre, voulant dire l'épigramme, et qu'il n'y réussirait pas parce qu'il n'avait pas assez de pointe.
    Hist. de l'Acad. IV, Maynard (pointe)
  20. L'Académie, qui voulait répondre en corps [à Boisrobert]… ne devait pas en apparence le traiter d'égal ; et, de l'autre, le mot simple de très affectionnés serviteurs, par l'usage, semblait être trop peu civil… on prit le milieu de signer vos très passionnés serviteurs, comme étant un peu plus civil que très affectionnés et moins que très humbles.
    Hist. de l'Acad. IV (passionné, ée)