Paul PELLISSON, auteur cité dans le Littré

PELLISSON (1624-1693)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme PELLISSON a été choisie.

397 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
Histoire de l'Académie française 1653 88 citations
Lettres historiques 264 citations

Quelques citations de Paul PELLISSON

Voici un tirage aléatoire parmi ses 397 citations dans le Littré.

  1. Elles [les lettres patentes de l'Académie française] sont conçues en termes fort purs et fort élégants, qui, sans s'écarter des clauses et des façons de parler ordinaires de la chancellerie, sentent néanmoins la politesse de l'Académie et de la cour.
    Hist. Acad. I (sentir)
  2. Vauban dit que le canon prendra cette place.
    Lett. hist. t. III, p. 8 (prendre)
  3. On dit que le cardinal [de Richelieu], le voyant [Vaugelas] entrer dans sa chambre, s'avança vers lui avec cette majesté douce et riante, qui l'accompagnait presque toujours.
    Hist. Acad. III (majesté)
  4. Il n'y avait peut-être homme dans le royaume qui désirât la paix plus qu'il [Turenne] la désirait, quoique son intérêt fût de voir durer la guerre ; et depuis deux ans particulièrement il avait fait de grands progrès dans la piété.
    Lett. hist. t. II, p. 391, dans POUGENS (piété [1])
  5. Les Français ont presque tout fait [à une bataille navale contre les Hollandais], y ayant eu cinquante vaisseaux anglais qui n'ont fait que tenir le vent.
    Lett. hist. t. I, p. 198 (tenir)
  6. Il y a eu avant-hier un courrier de M. le Prince, qu'on a redépêché aujourd'hui.
    Lett. hist. t. II, p. 58 (redépêcher)
  7. Le cardinal de Bouillon fit, ce jour-là même, la cérémonie de rebénir la grande église d'Utrecht, qui fut rendue aux catholiques.
    Lett. hist. t. I, p. 241 (rebénir)
  8. Ces petites rémores qui arrêtent tout court les plus grands vaisseaux en haute mer, lors même qu'ils vont à pleines voiles.
    Hist. de l'Acad. III (rémore)
  9. Le mardi 7 juin, le roi fut le matin faire chanter le Te Deum dans la principale église de Rhinberg, qui était maintenant le temple des protestants.
    Lett. hist. t. I, p. 119 (te deum)
  10. Hier matin arriva la nouvelle de la prise de Saint-Guilain, ou, pour mieux dire, de la reddition.
    Lett. hist. t. III, p. 300 (reddition)
  11. Sur la fin de ses jours, il prit la soutane, mais ne se fit pas prêtre.
    Hist. Acad. IV, Colomby (soutane)
  12. Il [le roi] ne passe point d'après-dînée sans tenir conseil avec les ministres, et sans se divertir au vol de la pie.
    Lett. hist. t. III, p. 34, dans POUGENS (pie [1])
  13. Le roi sut le samedi au soir que, sur cette nouvelle, ils [les ennemis] avaient rebroussé chemin vers Ruremonde à la moitié de leur marche.
    Lett. hist. t. II, p. 320 (rebrousser)
  14. Les nouvelles de Zutphen étaient ce matin, qu'il y avait deux logements de quarante hommes chacun sur la contrescarpe, qu'on saignait le fossé.
    Lett. hist. t. I, p. 194 (saigner)
  15. J'ai nouvelle de tous côtés que les ennemis s'assemblent pour venir attaquer mes lignes.
    Conversat. de Louis XIV devant Lille, p. 57 (nouvelle)
  16. L'attaque de la demi-lune a mal tourné.
    Lett. hist. t. III, p. 240 (tourner)
  17. Ils furent salués du canon de si près, qu'ils en eurent tous la tête échauffée et le tintouin dans les oreilles plus de demi-heure après.
    Lett. hist. t. III, p. 397 (tintouin)
  18. Les conférences sont sursises jusques à leur retour.
    Lett. hist. t. 1, p. 379 (sursis, ise)
  19. Tout l'honneur qu'on lui fit alors [au chancelier, dans l'Académie française], fut de mettre son nom le premier dans le tableau et à quelque distance des autres qu'on y avait rangés par sort.
    Hist. Acad. IV (tableau)
  20. Du Metz avait remarqué dès hier un endroit qu'il prétend merveilleux pour battre la citadelle à revers.
    Lett. hist. t. III, p. 212, dans POUGENS (merveilleux, euse)