CONNON de BÉTHUNE, dit COESNE, ou QUESNES, auteur cité dans le Littré

QUESNES (1150?-1220?)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme QUESNES a été choisie.

212 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
Romancero 207 citations

Quelques citations de CONNON de BÉTHUNE, dit COESNE, ou QUESNES

Voici un tirage aléatoire parmi ses 212 citations dans le Littré.

  1. Et au povre [la dame] se fait et chiche et morne.
    Romanc. p. 86 (chiche [1])
  2. Car j'ai assez autre chose à penser.
    Romancero, p. 100 (chose)
  3. Que cil ne soit atains de l'heresie [en amour], Qui desormais ne vous vorra amer.
    Romancero, p. 109 (atteindre)
  4. Pour une qu'en [j']ai haïe ; [j'] Ai dit aux autres [dames] folie, Comme irous [irrité].
    Romancero, p. 88 (folie [1])
  5. Et là doit-on faire chevalerie, Où on conquiert paradis et honor.
    Romancero, p. 93 (chevalerie)
  6. Quì lui [à Dieu] faudra à cest besoin d'aïe [la croisade], Sachez que il lui faudra à greigneur.
    Romancero, p. 93 (besoin)
  7. Cestui veulent [les dames] et à cestui s'otroient, Cestui tienent, cestui laissent aler.
    Romancero, p. 87 (octroyer)
  8. Car à nos temps est perdus li saint lieus Où Diex sofri pour nous mort glorieuse.
    Romancero, p. 95 (glorieux, euse)
  9. Mais demorez [en la terre sainte], si ferez grant vigour, Tant que France ait jà recouvré s'honour.
    Romanc. p. 101 (vigueur)
  10. Tous li clergé, et li home d'eage.
    Romancero, p. 94 (homme)
  11. Là me souvint des gens de male guise Qui m'ont mis sus mensonge à escient, Que j'ai chanté des dames laidement.
    Romanc. p. 89 (laidement)
  12. Mainte en i a ceinte d'une corroie, Qui leur ami ne font fors de guiller [tromper].
    Romancero, p. 87 (courroie)
  13. Pour ce, dame, vous loe [je vous conseille] à escuser, Que cil ne soient atains de l'iresie [suspects d'hérésie en amour], Qui desormais ne vous vorront [voudront] amer.
    Romancero, p. 109 (hérésie)
  14. Et de Troie r'ai-je oï conter Qu'ele fut jà de moult grant seigneurie.
    Romancero, p. 108 (conter)
  15. Hé las ! se nuls se doit sauver [faire son salut] dolans.
    Romancero, p. 93 (sauver)
  16. Et les dames qui chastement vivront.
    Romancero, p. 94 (chastement)
  17. Mais quant j'aurai de vous haïr envie, Couc. 11. Mais jà d'amors ne me prendra envie.
    Romanc. p. 86 (envie)
  18. S'or i laissons [en la Terre sainte] nos ennemis mortieus [mortels], à tousjours mais ert [sera] nostre vie honteuse.
    Romanc. p. 95 (ennemi, ie)
  19. Encoir ne soit ma parole françoise, Si la peut-on bien entendre en françois.
    ib. (encore)
  20. Mais demorez [dans la terre sainte], si ferez grant vigor, Tant que France ait jà recovré s'onor [son honneur].
    Romanc. p. 101 (recouvrer)