CONNON de BÉTHUNE, dit COESNE, ou QUESNES, auteur cité dans le Littré

QUESNES (1150?-1220?)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme QUESNES a été choisie.

212 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
Romancero 207 citations

Quelques citations de CONNON de BÉTHUNE, dit COESNE, ou QUESNES

Voici un tirage aléatoire parmi ses 212 citations dans le Littré.

  1. S'or y laissons [en la terre sainte] nos ennemis mortieus, à tousjours mais ert [sera] nostre vie honteuse.
    Romanc. p. 95 (mortel, elle)
  2. À chief de tour [après tout] foloient li plus sage.
    Romancero, p. 86 (chef)
  3. Et là doit-on faire chevalerie, Où on conquiert paradis et honor Et pris et los et l'amor de s'amie.
    Romancero, p. 93 (prix)
  4. Car je n'i voi mon prou ne mon domaige.
    Romancero, p. 85 (dommage)
  5. Il n'est pas droit que l'on me desconfise ; Et si dirai bien la raison comment.
    Romancero, p. 89 (comment)
  6. À tels croisés sera Diex trop soufrans, Se ne s'en venge à po de demourance.
    Romancero, p. 97 (trop)
  7. Mainte en i a çainte d'une courroie Qui lor ami ne font fors de guiller.
    Romanc. 87 (ceindre)
  8. Jà fut tels jors que [où] les dames amoient.
    Romancero. p. 87 (jour)
  9. Fausse estes, voir plus que pie ; Ne mais pour vous [Je] N'averai Ja ieux plorous.
    Romancero, p. 89 (avoir [1])
  10. Là me souvint des gens de male guise Qui m'ont mis sus men songe à esciant, Que j'ai chanté des dames laidement.
    Romanc. p. 89 (escient)
  11. Car vous avez plus perdu que conquis.
    ib. p. 101 (conquérir)
  12. Ah ! gentis rois, quant Diex vous fist croiser, Toute Egypte doutoit vostre renon.
    Romancero, p. 100 (gentil, ille [2])
  13. Il n'est pas droit que l'on me desconfise [perde de réputation].
    Romancero, p. 89 (déconfire)
  14. S'or i laissons [en la Terre sainte] nos ennemis mortieus [mortels], à tousjours mais ert [sera] nostre vie honteuse.
    Romanc. p. 95 (ennemi, ie)
  15. Car j'ai assez autre chose à penser.
    Romanc. p. 100 (assez)
  16. Là me souvent [souvient] des gens de male guise, Qui m'ont mis sus mensonge à escient, Que j'ai chanté des dames laidement.
    Romancero, p. 89 (sus)
  17. Et de Troie r'ai-je oï conter Qu'ele fut jà de moult grant seigneurie.
    Romancero, p. 108 (conter)
  18. Vostre clairs vis, qui sembloit flor de lis, Est si alés ore de mal en pis, Qu'il m'est avis que me soiez emblée.
    Romancero, p. 108 (embler [1])
  19. À tart avez, dame, ce conseil pris.
    Romancero, p. 108 (conseil)
  20. Sachez, cil sont trop honni qui n'iront [à la croisade], S'il n'ont poverte ou viellesse ou malage.
    Romanc. p. 94 (vieillesse)