CONNON de BÉTHUNE, dit COESNE, ou QUESNES, auteur cité dans le Littré

QUESNES (1150?-1220?)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme QUESNES a été choisie.

212 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
Romancero 207 citations

Quelques citations de CONNON de BÉTHUNE, dit COESNE, ou QUESNES

Voici un tirage aléatoire parmi ses 212 citations dans le Littré.

  1. Quant la dame se cointoie et atorne, C'est pour faire son pauvre ami dolent.
    Romancero, p. 86 (atourner)
  2. Car j'ai assez autre chose à penser.
    Romancero, p. 100 (chose)
  3. Et non porquant la terre d'outremer [je] Voi en si très grant balance Qu'en chantant [je] veuil prier le roi de France Que ne croie cowairt ne losengier [qui lui conseillent de quitter la croisade].
    Romancero, p. 100 (couard)
  4. Rois, s'en tel point [vous] vous metez à retour [de la croisade], France dira, Champagne et toute gent, Que vostre los avez mis en tristour.
    Romancero, p. 100 (point [1])
  5. Que [car] mon langage ont blasmé li François Et mes chançons, oyant les Champenois.
    Romanc. p. 83 (langage)
  6. Li chevaliers la [dame] regarda au vis [visage], Si la vit moult pale et descolorée.
    Romancero, p. 107 (décolorer)
  7. Encoir ne soit ma parole françoise, Si la peut-on bien entendre en françois.
    ib. (encore)
  8. Et s'eles [les dames] font, par mal conseil, folage, à lasches gens et mauvais le feront.
    Romanc. p. 99 (lâche)
  9. Diex est assis [assiégé] en son saint iretage [la terre sainte].
    Romancero, p. 93 (héritage)
  10. Et au pauvre [la dame] se fait et chiche et morne.
    Romancero, p. 86 (morne [1])
  11. Si me mettrai du tout à son commant.
    Romancero, p. 90 (command)
  12. On n'aime pas dame pour parenté [sa famille], Ains quant ele est bele, courtoise et sage ; Vous en saurez par tems la verité.
    Romanc. p. 100 (vérité)
  13. Et lors voit Diex la doble penitence.
    Romancero, p. 96 (double)
  14. Irons venger la honte doloreuse Dont chascuns doit estre irés et honteux.
    Romanc. p. 94 (honte)
  15. … Car tel sont li usaige ; Qu'on ne peut mais, sans demant, rien trouver.
    Romancero, p. 84 (demande)
  16. Pleüst à Dieu qu'amor feïst ainsi Envers tous ceus qui en lui ont fiance !
    Romancero, p. 98 (envers [1])
  17. Rois, vous savez que Diex a pou d'amis, Ne onques mais n'en ot si grant mestier [besoin pour la croisade].
    Romancero, p. 101 (peu)
  18. Se j'avoie mon jouvent [jeunesse] tout usé, Si sui-je riche et de moult haut parage, Qu'on m'aimeroit à petit de beauté.
    Romancero, p. 109 (parage [2])
  19. Et là doit-on faire chevalerie, Où on conquiert paradis et honour Et prix et los et l'amour de s'amie.
    Romancero, p. 93 (conquérir)
  20. Et s'eles des dames] font, par mal conseil, folage, à lasches gens et mauvais le feront ; Car tuit li bon iront en cest voiage [croisade].
    Romanc. p. 94 (voyage)