CONNON de BÉTHUNE, dit COESNE, ou QUESNES, auteur cité dans le Littré

QUESNES (1150?-1220?)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme QUESNES a été choisie.

212 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
Romancero 207 citations

Quelques citations de CONNON de BÉTHUNE, dit COESNE, ou QUESNES

Voici un tirage aléatoire parmi ses 212 citations dans le Littré.

  1. Ne nuls, fors vous, ne l'en peut bien aidier [aider en cet objet].
    Romancero, p. 102 (aider)
  2. [Dame] Vous estes de l'abaïe As s'offreà-tous, Si ne vous nommerai mie.
    Romancero, p. 89 (offrir)
  3. Et au povre [la dame] se fait et chiche et morne.
    Romanc. p. 86 (chiche [1])
  4. Et sachent bien li grant et li menor [les moindres] Que là doit-on faire chevalerie.
    Romancero, p. 93 (grand, ande)
  5. Vostre grant beautés entiere M'a si sorpris Que, se j'ere en paradis, J'en reviendroie arriere…
    Romancero, p. 88 (surprendre)
  6. Et au pauvre [la dame] se fait et chiche et morne.
    Romancero, p. 86 (faire [1])
  7. Pour ce vaut mieux Dieu servir, je vous di, Qu'en li n'affiert [n'importe] ne aeur [heur, fortune] ne chevance.
    Romancero, p. 98 (chevance)
  8. Ah ! gentis rois, quant Diex vous fist croiser, Toute Egypte doutoit vostre renon.
    Romancero, p. 100 (gentil, ille [2])
  9. À tart avez, dame, ce conseil pris.
    Romancero, p. 108 (conseil)
  10. Chascuns se doit enforcier De Dieu servir, jà n'i soit li talens.
    Romanc. p. 96 (jà)
  11. Quì lui [à Dieu] faudra à cest besoin d'aïe [la croisade], Sachez que il lui faudra à greigneur.
    Romancero, p. 93 (besoin)
  12. Et de Troie r'ai-je oï conter, Qu'ele fut jà de moult grant seigneurie.
    Romancero, p. 108 (ravoir [1])
  13. Que povre sont li autre chevalier, Si crement la demorance [de rester à la croisade].
    Romancero, p. 101 (craindre)
  14. Tous li clergés et li home d'eage Qui en aumosne et en bienfais mainront [demeureront].
    Romancero, p. 94 (aumône)
  15. Car à nos tans est perdus li sains lieus.
    Romancero, p. 94 (temps)
  16. Fol est et gars qui à dame se done.
    Romancero, p. 86 (donner)
  17. Tel blasme amors, qui en toute sa vie Leal amour ne bonne ne connut.
    Romancero, p. 86 (tel, elle)
  18. On n'aime pas dame pour parenté [sa famille], Ains quant ele est bele, courtoise et sage ; Vous en saurez par tems la verité.
    Romanc. p. 100 (vérité)
  19. Car je n'i voi mon prou ne mon domaige.
    Romancero, p. 85 (dommage)
  20. Mais la raison est si ariere mise, Que ce qu'on doit loer, blasme la gent.
    Romanc. p. 90 (raison)