CONNON de BÉTHUNE, dit COESNE, ou QUESNES, auteur cité dans le Littré

QUESNES (1150?-1220?)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme QUESNES a été choisie.

212 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
Romancero 207 citations

Quelques citations de CONNON de BÉTHUNE, dit COESNE, ou QUESNES

Voici un tirage aléatoire parmi ses 212 citations dans le Littré.

  1. Et là doit-on faire chevalerie, Où on conquiert paradis et honor Et pris et los et l'amor de s'amie.
    Romancero, p. 93 (prix)
  2. Et que pourront dire li ennemi Là où li saint trembleront de doutance Devant celui qui onques ne menti ?
    Romancero, p. 96 (saint, ainte)
  3. Et les dames qui courtoises estoient [jadis], Ont tout laissé pour apenre à bourser.
    Romancero, p. 87 (apprendre)
  4. Cestui veulent [les dames] et à cestui s'otroient, Cestui tiennent, cestui laissent aler.
    Romancero, p. 87 (aller [1])
  5. [Dame] Vous estes de l'abaïe As s'offreà-tous, Si ne vous nommerai mie.
    Romancero, p. 89 (offrir)
  6. Or est l'amors coneüe et provée ; D'or en avant [je] serai à vos devis [disposition].
    Romancero, p. 107 (dorénavant)
  7. S'on prent, par droit, d'un larron la justice, Doit on desplaire as loiaus, de neant ?
    Romanc. 89 (loyal, ale)
  8. Mais demorez [dans la terre sainte], si ferez grant vigor, Tant que France ait jà recovré s'onor [son honneur].
    Romanc. p. 101 (recouvrer)
  9. Et non porquant la terre d'outremer [je] Voi en si très grant balance Qu'en chantant [je] veuil prier le roi de France Que ne croie cowairt ne losengier [qui lui conseillent de quitter la croisade].
    Romancero, p. 100 (couard)
  10. Mais quant j'aurai de vous haïr envie, Couc. 11. Mais jà d'amors ne me prendra envie.
    Romanc. p. 86 (envie)
  11. Certes encor n'a pas deus mois passé, Que li marquis m'envoya son message.
    Romancero, p. 109 (passer)
  12. Ne ja, pour nul desirier, [je] Ne remainrai avecque ces tirans Qui sont croisés à loier Pour dimer clers et bourjois et serjens.
    Romancero, p. 97 (tyran)
  13. Car tel sont li usaige Qu'on ne peut mais, sans demant, rien trouver.
    Romancero, p. 84 (usage)
  14. La prison onbrage.
    Romanc. p. 94 (ombrage)
  15. Rois, s'en tel point [vous] vous metez à retour [de la croisade], France dira, Champagne et toute gent, Que vostre los avez mis en tristour.
    Romancero, p. 100 (point [1])
  16. Rois, vous savez que Diex a pou d'amis, Ne onques mais n'en ot si grant mestier [besoin pour la croisade].
    Romancero, p. 101 (peu)
  17. Car je ne fu pas norriz à Pontoise.
    Romancero, p. 83 (nourrir)
  18. Et s'eles des dames] font, par mal conseil, folage, à lasches gens et mauvais le feront ; Car tuit li bon iront en cest voiage [croisade].
    Romanc. p. 94 (voyage)
  19. Car vous avez plus perdu que conquis.
    ib. p. 101 (conquérir)
  20. S'on prent, par droit, d'un larron la justice, Doit-on desplaire as loiaus, de neant ?
    Romancero, p. 89 (déplaire)