CONNON de BÉTHUNE, dit COESNE, ou QUESNES, auteur cité dans le Littré

QUESNES (1150?-1220?)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme QUESNES a été choisie.

212 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
Romancero 207 citations

Quelques citations de CONNON de BÉTHUNE, dit COESNE, ou QUESNES

Voici un tirage aléatoire parmi ses 212 citations dans le Littré.

  1. Fausse estes, voir plus que pie.
    Romancero, p. 88 (pie [1])
  2. Et s'en tel point leur faisiez defaillance, Saint et martir, apostre et inocent Se plainderoient de vous au jugement.
    Romancero, p. 102 (défaillance)
  3. Car j'ai assez autre chose à penser.
    Romanc. p. 100 (assez)
  4. On n'aime pas dame par parenté [illustration de la famille], Ains quant ele est bele, courtoise et sage.
    Romancero, p. 110 (parenté)
  5. Car ainc en nule maniere [je] Ne forfis Que fussiez ma guerriere [ennemie].
    Romanc. p. 88 (guerrier, ière)
  6. Irons venger la honte dolereuse Dont chascuns doit estre irés [courroucé] et honteus.
    Romanc. p. 94 (douloureux, euse)
  7. Chascuns se doit enforcier De Dieu servir, jà n'i soit li talens.
    Romanc. p. 96 (jà)
  8. Encor ne soit ma parole françoise, Si la puet-on bien entendre en françois.
    Romancero, p. 83 (français, aise)
  9. À tart avez, dame, ce conseil pris.
    Romancero, p. 108 (tard)
  10. Pour ce, dame, vous loe [je vous conseille] à escuser Que cil ne soient ateint de l'heresie Qui desormais ne vous vorront [voudront] amer.
    Romancero, p. 108 (excuser)
  11. Mais demorez por garder cest païs [terre sainte].
    Romanc. p. 101 (garder)
  12. Il n'est pas droit que l'on me desconfise [perde de réputation].
    Romancero, p. 89 (déconfire)
  13. Que [car] mon langage ont blasmé li François Et mes chançons, oïant les Champenois Et la contesse encoir, dont plus me poise [fâche].
    Romancero, p. 83 (encore)
  14. La prison onbrage.
    Romanc. p. 94 (ombrage)
  15. Là me souvint des gens de male guise Qui m'ont mis sus mensonge à escient.
    Romanc. p. 89 (guise [1])
  16. Mais quant j'aurai de vous haïr envie, Couc. 11. Mais jà d'amors ne me prendra envie.
    Romanc. p. 86 (envie)
  17. À chief de tour [après tout] foloient li plus sage.
    Romancero, p. 86 (chef)
  18. Mout me semont amors que je m'envoise [m'égaye], Quant je plus doi de chanter estre cois.
    Romancero, p. 83 (coi, coite)
  19. Et là [en la terre sainte] doit on faire chevalerie, Où on conquiert paradis et honor Et prix et los et l'amour de s'amie.
    Romanc. p. 93 (los)
  20. Quant la dame se cointoie et atorne, C'est pour faire son pauvre ami dolent.
    Romancero, p. 86 (atourner)