CONNON de BÉTHUNE, dit COESNE, ou QUESNES, auteur cité dans le Littré

QUESNES (1150?-1220?)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme QUESNES a été choisie.

212 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
Romancero 207 citations

Quelques citations de CONNON de BÉTHUNE, dit COESNE, ou QUESNES

Voici un tirage aléatoire parmi ses 212 citations dans le Littré.

  1. De revengier les mors et les chetis Qui pour vous sont et pour s'amour [de Dieu] occis.
    Romancero, p. 100 (revancher)
  2. Et que pourront dire si ennemi [de Dieu] Là où li saint trembleront de doutance ?
    Romancero, p. 96 (trembler)
  3. Et au pauvre [la dame] se fait et chiche et morne.
    Romancero, p. 86 (faire [1])
  4. Pour ce vaut mieux Dieu servir, je vous di, Qu'en li n'affiert [n'importe] ne aeur [heur, fortune] ne chevance.
    Romancero, p. 98 (chevance)
  5. Et se je sui outrageux du trouver [si mes vers sont outrageux].
    Romancero, p. 84 (trouver)
  6. Mout me semont amors que je m'envoise [m'égaye], Quant je plus doi de chanter estre cois.
    Romancero, p. 83 (coi, coite)
  7. Diex ! Que ferai ? Dirai lui [à elle] mon coraige ? Irai-je lui dont [donc] s'amour demander ?
    Romancero, p. 83 (courage)
  8. … Car tel sont li usaige ; Qu'on ne peut mais, sans demant, rien trouver.
    Romancero, p. 84 (demande)
  9. Pour li [ma dame] [je] m'en vais souspirant en Syrie, Car je ne doi faillir mon creator.
    Romancero, p. 93 (faillir)
  10. Mainte en i a ceinte d'une corroie, Qui leur ami ne font fors de guiller [tromper].
    Romancero, p. 87 (courroie)
  11. Diex est assis [assiégé] en son saint heritage.
    Romancero, p. 93 (asseoir)
  12. Ahi ! amours, com dure departie Me conviendra faire de la meilleur Qui onques fust aimée ne servie.
    Romancero, p. 93 (départie)
  13. Que cil ne soit atains de l'heresie [en amour], Qui desormais ne vous vorra amer.
    Romancero, p. 109 (atteindre)
  14. Se lor pese [s'ils sont fâchés] de ce que vous ai dit, Si s'en prennent à mon maistre d'Oisi, Qui m'a apris à chanter dès enfance.
    Romanc. p. 98 (maître)
  15. Certes encor n'a pas deus mois passé, Que li marquis m'envoya son message.
    Romancero, p. 109 (passer)
  16. Et les dames qui chastement vivront, Se loiauté font à ceus qui iront [à la croisade], Si partiront [auront part] à cest pelerinage.
    Romanc. p. 94 (loyauté)
  17. La roïne ne fit pas que courtoise, Qui me reprist, ele et ses fiex li rois.
    Romanc. p. 83 (reine)
  18. Si m'est au cors une autre amour emprise, Qui me requiert et allume et esprent.
    Romancero, p. 90 (corps)
  19. Com li oisel qui conchie son ni.
    Romancero, p. 98 (nid)
  20. Que [car] mon langage ont blasmé li François Et mes chançons, oïant les Champenois.
    Romancero, p. 83 (blâmer)