Jean-François Paul de Gondi, cardinal de RETZ, auteur cité dans le Littré

RETZ (1613-1679)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme RETZ a été choisie.

601 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
La conjuration du comte Jean-Louis de Fiesque 1665 0 citations
Mémoires du cardinal de Retz, publiés par Champollion-Figeac et Champollion fils, Paris, 1836, 2 vol. 1717 592 citations

Quelques citations de Jean-François Paul de Gondi, cardinal de RETZ

Voici un tirage aléatoire parmi ses 601 citations dans le Littré.

  1. Comme la barque longue faisait force de vent sur nous, et que même elle nous le gagnait, nous crûmes que nous ne ferions que mieux de nous jeter à terre dans l'île de Rais.
    Mém. p. 312, éd. d'Amsterd. 1717, dans JAL (force)
  2. L'opiniâtreté, directement opposée à la flexibilité, qui de toutes les qualités est la plus nécessaire pour le maniement des grandes affaires.
    Mém. t. I, liv. II, p. 200, dans POUGENS (opiniâtreté)
  3. Ce mémoire était brouillé et raturé, mais écrit de la main de M. de Châteauneuf.
    Mém. t. II, liv. III, p. 369, dans POUGENS (raturé, ée)
  4. Revenez à moi, me dit-elle, et je me moquerai de votre Monsieur [le frère do Louis XIII], qui est le dernier des hommes.
    Mém. t. II, liv. III, p. 365, dans POUGENS (votre)
  5. Cinquante ou soixante voix le désavouèrent d'une volée ; et je crois qu'elles eussent été suivies de beaucoup d'autres.
    Mém. t. III, liv. IV, p. 209, dans POUGENS (volée)
  6. Il [Mazarin] porta le filoutage dans le ministère, ce qui n'est jamais arrivé qu'à lui.
    II, 97 (filoutage)
  7. Ici, d'Estampes devait, à l'heure donnée, faire battre le tambour par toute sa colonelle.
    I, 40 (colonelle)
  8. Le parlement voulait demander l'assemblée des chambres, et sanctifiait par conséquent tout ce que nous avions fait.
    III, 24 (sanctifier)
  9. Il [M. le Prince] n'a pu remplir son mérite ; c'est un défaut, mais il est rare, mais il est beau.
    Mém. t. I, liv. II, p. 294, dans POUGENS (remplir)
  10. Comme je connaissais M. de Longueville pour un esprit qui ne se pouvait empêcher de traitailler, dans le temps même où il avait le moins d'intention de s'accommoder.
    Mém. t. II, liv. III, p. 28, dans POUGENS (traitailler)
  11. Le premier président ne connaissait point d'interjections ; il n'était point congru dans sa langue.
    II, 143 (congru, ue)
  12. Il ne faut point jouer avec ceux qui ont en main l'autorité royale.
    III, 2 (jouer)
  13. M. de Beaufort ne savait pas que qui assemble le peuple l'émeut toujours.
    IV, 169 (émouvoir)
  14. La reine traita Monsieur de perfide, et elle ne me tira de pair que pour me faire encore plus sentir qu'elle ne me traitait pas mieux.
    III, 322 (pair, aire)
  15. Nous allâmes au Palais-Royal où la badauderie des courtisans m'étonna plus que celle des bourgeois.
    III, 60 (badauderie)
  16. On donna arrêt de faire surseoir la conférence jusqu'à l'ouverture des passages, non-seulement pour le blé, mais même pour toutes sortes de victuailles.
    II, 317 (victuaille)
  17. On opina d'apparat, et il est constant que cette matière [admettre ou non la récusation du premier président] fut épuisée.
    III, 48 (apparat)
  18. Les ordres de Breuil arrivèrent dans ces conjonctures, et enflammèrent aisément la bile de la reine, qui était naturellement susceptible d'un grand feu.
    Mém. t. II, liv. III, p. 386, dans POUGENS (susceptible)
  19. Je vis l'heure avant hier au soir que M. le cardinal lui en ferait donner [des coups de bâton à Beautru].
    II, 147 (voir)
  20. Vous devez être fatiguée des dits et redits des conversations passées.
    III, 310 (redit, ite)