Jean-François Paul de Gondi, cardinal de RETZ, auteur cité dans le Littré

RETZ (1613-1679)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme RETZ a été choisie.

602 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
La conjuration du comte Jean-Louis de Fiesque 1665 0 citations
Mémoires du cardinal de Retz, publiés par Champollion-Figeac et Champollion fils, Paris, 1836, 2 vol. 1717 593 citations

Quelques citations de Jean-François Paul de Gondi, cardinal de RETZ

Voici un tirage aléatoire parmi ses 602 citations dans le Littré.

  1. Il y a des conjonctures dans lesquelles on réduit en style l'obéissance réelle que l'on doit aux rois.
    2, 140 (style)
  2. Noirmoutier veut amuser le tapis, mais je le ferai parler français.
    IV, 294 (tapis)
  3. M. de Mayenne se servit, quoique couvertement, des Seize, qui étaient les quarteniers de la ville.
    II, 266 (quartenier)
  4. Il n'y avait pas seulement assez d'indices pour faire donner le fouet à un crocheteur.
    III, 49 (fouet [1])
  5. Nous lui fîmes voir qu'après ce qui s'était passé, il n'y avait plus de sûreté pour lui dans le tempérament.
    Mém. t. II, liv. III, p. 284, dans POUGENS (tempérament)
  6. Toute la boucherie de la place aux Veaux fut sur le point de prendre les armes.
    IV, 281 (boucherie)
  7. Elle me lia le pouce avec de la soie, quoi que son mari lui pût dire ; elle m'en tira du sang avec le bout d'une aiguille, et elle m'en fit signer de cette teneur…
    Mém. t. I, liv. II, p. 381, dans POUGENS (teneur [1])
  8. Ce chef de parti [Conti] était un zéro, qui ne multipliait que parce qu'il était prince du sang.
    II, 217 (zéro)
  9. Un accommodement qui stipulerait notre sûreté sans nous la donner, et qui, en terminant la guerre civile, établirait la servitude.
    Mém. t. I, liv. II, p. 352, dans POUGENS (stipuler)
  10. Je reviens à Paris avec trente-deux blancs-signés de M. le comte.
  11. Monsieur avait accouché de projets toute la nuit.
    III, 176 (accoucher)
  12. Au sortir du colysée Mazarin apprit à piper, ce qui lui attira des coups de bâton d'un orfévre de Rome appelé Moreto.
    II, 96 (piper)
  13. Je trouvai une fourmilière de fripiers toute en armes ; je les flattai.
    II, 129 (fourmilière)
  14. Nous nous rebrouillâmes avec M. le Prince après sa liberté.
    V, 408 (rebrouiller)
  15. En se regardant dans un miroir qui était dans la ruelle, elle [Mlle de Retz] montra tout ce que la morbidezza des Italiens a de plus tendre, de plus animé, de plus touchant.
  16. Chacun d'eux [des courtisans] la monte [leur lâche politique] et la baisse à son cran.
    V, 390 (cran [1])
  17. Une députation au roi pour le supplier de revenir en sa bonne ville de Paris.
    IV, 231 (bon, bonne)
  18. Ce que je trouvai de plus ferme à Paris dans la consternation, furent les curés ; ils travaillèrent dans ces sept ou huit jours-là parmi le peuple avec un zèle incroyable.
    Mém. liv. III, p. 105, dans POUGENS (curé [1])
  19. Mme de Brissac en me quittant et en me donnant une bouteille d'eau impériale.
  20. Auprès des princes il est aussi dangereux et presque aussi criminel de pouvoir le bien que de vouloir le mal.
    Mém. t. I, liv. II, p. 167, dans POUGENS (prince)