Jean-François Paul de Gondi, cardinal de RETZ, auteur cité dans le Littré

RETZ (1613-1679)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme RETZ a été choisie.

602 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
La conjuration du comte Jean-Louis de Fiesque 1665 0 citations
Mémoires du cardinal de Retz, publiés par Champollion-Figeac et Champollion fils, Paris, 1836, 2 vol. 1717 593 citations

Quelques citations de Jean-François Paul de Gondi, cardinal de RETZ

Voici un tirage aléatoire parmi ses 602 citations dans le Littré.

  1. Cette porte, étant à jour par des treillis, n'empêcherait pas les gardes de me voir.
    IV, 314 (treillis)
  2. La reine se mit en colère, proférant de son ton de fausset aigre et élevé ces propres mots…
    II, 122 (fausset [1])
  3. Cinquante ou soixante voix le désavouèrent d'une volée ; et je crois qu'elles eussent été suivies de beaucoup d'autres.
    Mém. t. III, liv. IV, p. 209, dans POUGENS (volée)
  4. Il [le comte d'Harcourt] eût eu tout l'avantage, si son épée ne lui fût tombée de la main en nous colletant.
    I, 3 (colleter)
  5. Je prêchai l'Ascension, la Pentecôte, la Fête-Dieu, dans les petites Carmélites en présence de la reine et de toute la cour.
    Mém. t. I, liv. I, p. 19, dans POUGENS (prêcher)
  6. M. de Fuensaldagne était un homme net, de qui dans le fond il n'y avait rien à craindre.
    II, 349 (net, ette,)
  7. Les extrêmes sont toujours fâcheux ; mais ce sont des moyens sages quand ils sont nécessaires.
    Mém. t. I, liv. II, p. 209, dans POUGENS (extrême)
  8. Il n'y avait plus que quatre petits mots dans la langue française : la reine est si bonne !
    Mém. I (si [2])
  9. Je ne jugeais pas que ce qu'il avait dit de temps en temps fort en général contre les amis de M. le cardinal, fût un fondement assez solide pour avancer et pour soutenir un fait aussi spécifique que celui-là.
    Mém. t. II, liv. III, p. 471, dans POUGENS (spécifique)
  10. Beautru et Nogent traitaient l'émotion de bagatelle.
    II, 521 (émotion)
  11. Je dis à M. le prince que M. le cardinal pourrait fort facilement se tromper dans ses mesures, et que Paris serait un morceau de dure digestion.
    II, 181 (digestion)
  12. Que faisons-nous ? nous allons faire égorger M. le Prince et M. le Coadjuteur ; schelme, qui ne remettra l'épée dans son fourreau.
    III, 368 (schelme)
  13. Au sortir de chez Monsieur, j'allai prendre congé de MM. les princes.
    Mém. t. II, liv. III, p. 354, dans POUGENS (sortir [1])
  14. Il [Richelieu] n'était pas libéral, mais il donnait plus qu'il ne promettait… il [Mazarin] promit tout, parce qu'il ne voulait rien tenir.
    Mém. II (promettre)
  15. Elle me lia le pouce avec de la soie, quoi que son mari lui pût dire ; elle m'en tira du sang avec le bout d'une aiguille, et elle m'en fit signer de cette teneur…
    Mém. t. I, liv. II, p. 381, dans POUGENS (teneur [1])
  16. Chavigni, qui était rentré dans le cabinet, son unique élément, et qui y était rentré par le moyen de M. le Prince, ne pouvait souffrir qu'il l'abandonnât ; et il pouvait encore moins souffrir qu'il se tînt en bonne intelligence avec Mazarin qui était l'objet de son horreur.
    Mém. t. II, liv. III, p. 403, dans POUGENS (souffrir)
  17. Buckingham disait qu'il avait aimé trois reines, et qu'il avait été obligé de les gourmer toutes trois.
    III, 384 (gourmer)
  18. Isabelle, c'est ce qu'aujourd'hui nous appelons ventre de biche, qui est la couleur des livrées de Condé.
    Mém. livre IV, p. 14, dans LACURNE (isabelle)
  19. Cet homme avait vieilli dans les emplois, et s'y était acquis beaucoup de réputation, à laquelle sa longue disgrâce donna même beaucoup d'éclat.
    Mém. t. II, liv. III, p. 159 (vieillir)
  20. La guerre civile est une de ces maladies compliquées, dans lesquelles le remède, que vous destinez pour la guérison d'un symptôme, en aigrit quelquefois trois on quatre.