Jean-François Paul de Gondi, cardinal de RETZ, auteur cité dans le Littré

RETZ (1613-1679)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme RETZ a été choisie.

602 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
La conjuration du comte Jean-Louis de Fiesque 1665 0 citations
Mémoires du cardinal de Retz, publiés par Champollion-Figeac et Champollion fils, Paris, 1836, 2 vol. 1717 593 citations

Quelques citations de Jean-François Paul de Gondi, cardinal de RETZ

Voici un tirage aléatoire parmi ses 602 citations dans le Littré.

  1. Ce que je trouvai de plus ferme à Paris dans la consternation, furent les curés ; ils travaillèrent dans ces sept ou huit jours-là parmi le peuple avec un zèle incroyable.
    Mém. liv. III, p. 105, dans POUGENS (curé [1])
  2. Le vieux Spada, rompu et corrompu dans les affaires.
    t. IV, liv. V, p. 44, dans POUGENS (rompu, ue)
  3. Je demandai un jour à M. le Prince à Bruxelles le dénoûment de ce que M. de Bouillon m'avait dit de cette négociation de Chavigné, et je ne puis me remettre ce qu'il me répondit.
    Mém. t. II, liv. III, p. 127, dans POUGENS (remettre)
  4. Je m'en pris à lui [au comte d'Harcourt] ; je lui fis un appel à la Comédie.
    I, 3 (appel)
  5. M. le maréchal de Schomberg, ayant voulu sonder le gué, n'y trouva aucun jour.
    I, 57 (gué [1])
  6. Un billet pour moi très galant, mais très substantiel, du comte de Fuensaldagne.
    Mém. t. I, liv. II, p. 393, dans POUGENS (substantiel, elle)
  7. La cour, qui se sentit touchée à la prunelle de l'œil, obligea M. le duc d'Orléans d'aller au palais.
    II, 111 (prunelle [2])
  8. Ce qui obligea M. de Longueville de reprendre la grande voie, et de se servir de l'occasion de la conférence de Ruel pour entrer dans un traité.
    Mém. t. II, liv. III, p. 29, dans POUGENS (voie)
  9. Un prince du sang doit plutôt faire la guerre civile, que de remettre rien de sa réputation ou de sa dignité.
    I, 29 (remettre)
  10. Je vis l'heure avant hier au soir que M. le cardinal lui en ferait donner [des coups de bâton à Beautru].
    II, 147 (voir)
  11. Une des raisons qui me donnaient tant d'aversion pour le chapeau, était la difficulté de fixer la nomination, parce qu'elle peut toujours être révoquée, et je ne sache rien de plus fâcheux ; car la révocation met toujours le prétendant au-dessous de ce qu'il était avant d'avoir prétendu.
    Mém. t. II, liv. III, p. 226, dans POUGENS (révocation)
  12. Je ne serai pas ingrat, répondis-je, je paierai votre secret d'un autre qui n'est pas si important, mais qui n'est pas peu considérable.
    Mém. t. I, liv. II, p. 368, dans POUGENS (payer)
  13. La sentinelle n'osa me tirer, parce que, lorsque je le vis compasser la mèche, je lui criai que je le ferais pendre s'il tirait.
    IV, 318 (compasser)
  14. Le cardinal [Mazarin], qui s'amusait sur la frontière à vétiller proprement dans l'armée de M. de Turenne, où vous pouvez vous imaginer qu'il n'était pas fort nécessaire,
    Mém. t. III, liv. IV, p. 402, dans POUGENS (vétiller)
  15. La résistance à laquelle ma dignité m'avait obligé ne venait d'aucun principe de méconnaissance.
  16. Ici, d'Estampes devait, à l'heure donnée, faire battre le tambour par toute sa colonelle.
    I, 40 (colonelle)
  17. La reine même donna avec ardeur dans son sens ; mais ce sens ne fut appuyé de personne.
    Mém. II (sens [1])
  18. Que faisons-nous ? nous allons faire égorger M. le Prince et M. le Coadjuteur ; schelme, qui ne remettra l'épée dans son fourreau.
    III, 368 (schelme)
  19. Cent mille écus et le pour que l'on demandait pour M. de la Rochefoucauld.
    Mém. t. IV, p. 235, éd. Feillet et Gourdault. (pour [1])
  20. L'opiniâtreté, directement opposée à la flexibilité, qui de toutes les qualités est la plus nécessaire pour le maniement des grandes affaires.
    Mém. t. I, liv. II, p. 200, dans POUGENS (opiniâtreté)