Louis RACINE, auteur cité dans le Littré

RACINE L. (1692-1763)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme RACINE L. a été choisie.

fils du tragédien

56 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Aucune œuvre identifiée, le travail d'identification des œuvres reste à faire sur cet auteur.

Quelques citations de Louis RACINE

Voici un tirage aléatoire parmi ses 56 citations dans le Littré.

  1. Je me crois des élus, je m'anime à les suivre.
    Grâce, ch. IV (animer)
  2. La riche fiction est le charme des vers ; Nous vivons du mensonge.
    Relig. ch. IV (vivre [1])
  3. Féconde en agréments divers, La riche fiction est le charme des vers.
    la Relig. IV (fécond, onde)
  4. Est-ce moi qui t'appelle et qui règle ton cours ?
    Relig. I (ce [2])
  5. Oui, grand Dieu, c'est en vain que l'humaine faiblesse Sans toi veut se parer du nom de la sagesse.
    la Grâce, I (vouloir [1])
  6. Un voile ténébreux Nous dérobe le jour qui doit nous rendre heureux.
    la Grâce, ch. I (devoir [1])
  7. L'auteur d'Athalie, qui se flattait d'être appelé le rival d'Euripide, regarda toujours Sophocle comme son maître, et disait qu'il n'avait jamais pris un de ses sujets, n'étant pas assez hardi pour jouter (c'était son terme) contre Sophocle.
    Traité de la poésie dramat. ch. X (jouter)
  8. Aucun physicien n'ignore que… Aucun d'eux n'assouvit la soif qui me dévore.
    Relig. ch. II (aucun, une)
  9. Verrons-nous, sans pâlir, tomber notre salière ?
    Religion, V (salière)
  10. Tout était adoré dans le siècle païen.
    Relig. ch. VI (païen, enne)
  11. Quand Assuérus y était [dans la chambre du trône], quiconque y entrait sans être appelé était coupable de mort.
    ib. II, 1 (mort [3])
  12. Oui, Dieu veut le salut de tous tant que nous sommes ; Jésus-Christ a versé son sang pour tous les hommes.
    Grâce, IV (tout, toute)
  13. Tout mortel en naissant apporte dans son cœur Une loi qui du crime y grave la terreur.
    Épît. II (tout, toute)
  14. À de moindres objets tu peux le reconnaître ; Contemple seulement l'arbre que je fais croître.
    Religion, I (croître)
  15. Rien ne peut prospérer sur des terres ingrates.
    la Grâce, I (pouvoir [1])
  16. Toujours ivre de sang et toujours altéré.
    Rel. I (ivre)
  17. Mèdes, Assyriens, vous êtes disparus ; Parthes, Carthaginois, Romains, vous n'êtes plus.
    Relig. ch. III (disparu, ue)
  18. Un ruisseau par son cours, le vent par son haleine, Peut à leurs faibles bras épargner tant de peines.
    Relig. III (épargner)
  19. Avant même que Rome eût gravé douze tables, Metius et Tarquin n'étaient pas moins coupables.
    Relig. ch. I (avant)
  20. Libre d'ambition, de soins débarrassé, Je me plais dans le rang où le ciel m'a placé.
    la Relig. ch. IV (libre)