Guillaume Thomas, abbé RAYNAL, auteur cité dans le Littré

RAYNAL (1713-1796)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme RAYNAL a été choisie.

1206 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
Histoire philosophique et politiques des établissements et du commerce des Européens dans les deux Indes 1770 1150 citations

Quelques citations de Guillaume Thomas, abbé RAYNAL

Voici un tirage aléatoire parmi ses 1206 citations dans le Littré.

  1. On n'obtient de la tyrannie qu'une autorité précaire, qu'une possession troublée.
    Hist. phil. III, 2 (troublé, ée)
  2. L'esprit-de-vin même perd sa fluidité [dans les régions boréales].
    Hist. phil. XVII, 5 (fluidité)
  3. Le payement se fait rarement aux échéances convenues ; et ce manquement de foi a toujours divisé la colonie et les métropoles.
    Hist. phil. XIII, 57 (échéance)
  4. Toujours refaite, étagée et recrépie de siècle en siècle par des métaphysiciens irlandais ou espagnols, elle [la scolastique] se soutint à peu près jusqu'à la découverte du nouveau monde.
    Hist. phil. XIX, 13 (recrépi, ie)
  5. À quatre-vingt-quatre ans, il [Carvajal] fut écartelé, sans montrer aucun remords du passé, sans montrer aucune inquiétude sur l'avenir.
    Hist. phil. VII, 8 (écarteler)
  6. Les anciennes pagodes étonnent, il est vrai, par leur solidité et leur étendue ; mais la structure et les ornements en sont du plus mauvais goût.
    Hist. phil. I, 8 (pagode)
  7. Que possède celui qui a renoncé à toute possession ? que peut avoir à soi celui qui s'est soumis à ne rien avoir ? pas même de la vertu, pas même de l'honnêteté, pas même de la volonté.
    Hist. phil. XI, 24 (pas [2])
  8. On ne s'avise… La voix de l'intérêt, de la raison et de l'équité prévalut sur les cent bouches et les cent mains de l'hydre fiscal.
    Hist. phil. XVIII, 37 (hydre)
  9. Le pain doit être fait au biscuit pour ne pas moisir.
    Hist. phil. X, 4 (moisir)
  10. Cette gerçure n'est pas seulement dans la couverte, elle prend aussi sur le biscuit.
    Hist. phil. v, 27 (gerçure)
  11. Est-ce donc un crime de procréer, à l'exemple de la terre notre mère commune ?
    Hist. phil. XVII, 21 (procréer)
  12. La prospérité de la Guadeloupe fut arrêtée ou traversée par des obstacles qui naissaient de la situation.
    Hist. phil. XIII, 28 (naître)
  13. Pour faciliter la communication des deux villes, on creusa un canal qui partait d'un des bras du Nil et qui allait se décharger dans le golfe arabique.
    Hist. phil. I, 11 (décharger)
  14. Ils font, comme nous, débouillir la chaîne à fond, mais ils ne cuisent la trame qu'à demi.
    Hist. phil. V, 28 (débouillir)
  15. Un second voyage de l'aventurier donne de cette sauvage région quelques notions moins superficielles.
    Hist. phil. XVII, 23 (notion)
  16. Le tranquille colon du rocher de Saba voit cet amas de folies, et file paisiblement son coton.
    Hist. phil. XII, 18 (filer)
  17. Le quartier contient vingt-quatre cafeyères, trois cotonneries, soixante-six indigoteries.
    Hist. phil. t. XIII, 38 (indigoterie)
  18. La modestie ou plutôt la réserve naturelle à de superbes esclaves séquestrées de la société des hommes [dans les harems] ne peut balancer les prestiges de ces courtisanes exercées.
    Hist. phil. IV, 9 (séquestré, ée)
  19. Ils passèrent fièrement au milieu de la flotte espagnole qui n'osa pas tirer un coup de canon : elle craignait même d'être attaquée et battue.
    ib. X, 10 (fièrement)
  20. On verra que l'ardeur du Français est peut-être également prompte à s'allumer et à s'éteindre ; qu'il espère tout lorsqu'il commence, qu'il désespère de tout lorsqu'il est arrêté par un obstacle.
    Hist. phil. XVIII, 50 (désespérer)