Guillaume Thomas, abbé RAYNAL, auteur cité dans le Littré

RAYNAL (1713-1796)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme RAYNAL a été choisie.

1207 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
Histoire philosophique et politiques des établissements et du commerce des Européens dans les deux Indes 1770 1150 citations

Quelques citations de Guillaume Thomas, abbé RAYNAL

Voici un tirage aléatoire parmi ses 1207 citations dans le Littré.

  1. Sur un îlet situé à l'entrée de la rade, on éleva des fortifications considérables.
    Hist. phil. XIII, 38 (îlet)
  2. Les sept cent cinquante-neuf plantations distribuées dans soixante-une vallées sortaient de leur langueur, et il s'en formait d'autres.
    Hist. phil. VII, 14 (langueur)
  3. Les Espagnols… perdirent de vue l'Orénoque ; ce ne fut qu'en 1535 qu'ils entreprirent de le remonter.
    Hist. phil. VII, 18 (remonter)
  4. Les pilotes qui se formèrent sous ses yeux, découvrirent en 1419 Madère, que quelques savants ont voulu regarder comme un faible débris de l'Atlantide.
    Hist. phil. I, 1 (débris)
  5. La mort de Bing, coupable ou non, annonçait d'une manière terrible à ceux qui servaient la nation, le sort qui les attendait, s'ils trahissaient la confiance qu'on avait en eux.
    Hist. phil. x, 15 (trahir)
  6. C'était un fou noir et dangereux.
    Hist. phil. IV, 23 (noir, oire)
  7. On doit avoir assez bonne opinion du plénipotentiaire français qui conduisait la négociation, et du ministre qui la dirigeait, pour penser qu'ils auraient démêlé le piége.
    Hist. phil. X, 13 (démêler)
  8. La terre que nous habitons n'est devenue salubre que par les travaux de l'homme ; dans son origine, elle était couverte de forêts et de marécages qui corrompaient l'air ; c'est l'état actuel de Madagascar.
    Hist. phil. IV, 4 (corrompre)
  9. Les livres éclairent la multitude, humanisent les hommes puissants, charment le loisir des riches, instruisent toutes les classes de la société.
    Hist. phil. XIX, 13 (livre [1])
  10. L'on n'a d'autre intempérance à leur reprocher qu'une passion démesurée pour les liqueurs fortes.
    Hist. phil. XVIII, 16 (fort, orte)
  11. Ils n'avaient pas cette fierté, cette vaine gloire des Portugais, qui avaient fait plus de guerres peut-être pour s'illustrer que pour s'agrandir.
    Hist. phil. II, 5 (illustrer)
  12. Lorsque l'Angleterre crut que la dissimulation ne lui était plus nécessaire, elle commença les hostilités, sans les faire précéder d'aucune de ces formalités qui sont en usage chez les peuples civilisés.
    Hist. phil. X, 14 (formalité)
  13. On sait que les porcelaines de France ne sont faites, ainsi que celles d'Angleterre, qu'avec des frittes, c'est-à-dire avec des pierres infusibles par elles-mêmes auxquelles on fait prendre un commencement de fusion en y joignant une quantité de sel plus ou moins considérable.
    Hist. phil. V, 27 (fritte)
  14. Les teinturiers ne sauraient faire le bleu sans indigo : les anciens le tiraient de l'Inde orientale ; il a été transplanté, dans les temps modernes, en Amérique ; sa culture, essayée successivement en différents endroits, paraît fixée à la Caroline, à la Géorgie, à la Floride, à la Louisiane, à Saint-Domingue et au Mexique.
    Hist. phil. VI, 17 (indigo)
  15. Ces raisons ne furent jamais senties dans une cour où la coutume était la loi suprême.
    Hist. phil. VIII, 29 (coutume)
  16. Les colons en vinrent jusqu'à brouter l'herbe.
    Hist. phil. XIII, 27 (venir)
  17. Le projet d'élever les établissements danois dans l'Inde à plus de prospérité qu'ils n'en avaient eu, a occupé ensuite les esprits.
    Hist. phil. V, 4 (élever)
  18. L'impossibilité de subsister jusqu'au temps de leurs récoltes les força de descendre dans la plaine pour y dérober des vivres.
    Hist. phil. XIV, 26 (dérober)
  19. Les vaisseaux n'y arrivent qu'à la toue, parce qu'ils trouvent toujours des vents contraires ou un grand calme.
    Hist. phil. VII, 32 (toue)
  20. Ceux qu'il pouvait joindre se laissaient séduire par les seuls présents dont leur ignorance leur permît de faire cas.
    Hist. phil. IX, 11 (joindre)