Guillaume Thomas, abbé RAYNAL, auteur cité dans le Littré

RAYNAL (1713-1796)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme RAYNAL a été choisie.

1207 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
Histoire philosophique et politiques des établissements et du commerce des Européens dans les deux Indes 1770 1150 citations

Quelques citations de Guillaume Thomas, abbé RAYNAL

Voici un tirage aléatoire parmi ses 1207 citations dans le Littré.

  1. Ce fut Cabot qui le premier eut l'idée d'un passage par le nord-ouest à la mer du Sud.
    Hist. phil. XVII, 7 (passage)
  2. L'envie n'attaqua point un mérite qui s'ignorait.
    Hist. phil. III, 15 (ignorer)
  3. Soit honneur, soit raison, soit impuissance, un grand nombre de personnes ne nourrissaient pas leurs actions, qui perdaient alors les trois quarts de leur prix originaire.
    Hist. phil. IV, 16 (nourrir)
  4. D'après la relation d'Houtman et les lumières qu'on devait à son voyage, les négociants d'Amsterdam conçurent le projet d'un établissement à Java qui donnerait le commerce du poivre.
    Hist. phil. II, 3 (poivre)
  5. On n'obtient de la tyrannie qu'une autorité précaire, qu'une possession troublée.
    Hist. phil. III, 2 (troublé, ée)
  6. La piraterie, qui est toujours la première école de navigation pour des peuples sans police.
    Hist. phil. v, 1 (piraterie)
  7. Les pièces de cette porcelaine ont toujours en dessous trois ou quatre traces de supports, qui ont été mis pour l'empêcher de fléchir dans la cuisson.
    Hist. phil. t. III, liv. 5, ch. 27 (fléchir)
  8. Sont-ils indigènes ? ont-ils été transplantés ?
    Hist. phil. IV, 4 (indigène)
  9. La modestie ou plutôt la réserve naturelle à de superbes esclaves séquestrées de la société des hommes [dans les harems] ne peut balancer les prestiges de ces courtisanes exercées.
    Hist. phil. IV, 9 (séquestré, ée)
  10. Cet excellent cultivateur avait obtenu d'abondantes récoltes en multipliant les labours, les engrais et les sarclages.
    Hist. phil. XIII, 23 (sarclage)
  11. Rien de plus bizarre que de voir l'Europe transportée et reproduite, pour ainsi dire, en Amérique, pour le nom et la forme des villes.
    Hist. phil. IX, 2 (reproduit, ite)
  12. Chasseur, ichthyophage, frugivore, pasteur, laboureur, selon l'abondance ou la stérilité de la terre.
    Hist. phil. I, 8 (ichthyophage)
  13. La flottille, destinée à purger les côtes espagnoles de fraudeurs ou de pirates, et qui, hors de la saison des croisières, se tenait à la Vera Crux, fut supprimée en 1748.
    Hist. phil. XII, 11 (fraudeur, euse)
  14. Après que cette substance a été délayée dans l'eau, on la coule à travers une espèce de tamis qui retient les parties les plus grossières.
    Hist. phil. I, 17 (couler)
  15. La défection des Caraïbes rouges qui ne voulurent donner contre leurs rivaux aucun des secours qu'ils avaient promis à des alliés trop dangereux…
    Hist. phil. XIV, 37 (défection)
  16. Le cultivateur est payé avec de l'argent qui revient toujours à la compagnie et avec quelques toiles bleues ou écrues, tirées du Coromandel.
    Hist. phil. II, 8 (écru, ue)
  17. Les exportations de ce sol se réduisaient, pour l'Europe, à une herbe connue sous le nom d'orseille, et qui est employée dans les teintures en écarlate.
    Hist. phil. XI, 18 (écarlate)
  18. Il est rare que la pitié des juges ou la corruption des courtisans ne les garantissent des peines décernées par la loi contre eux.
    Hist. phil. V, 22 (décerné, ée)
  19. Un vin sec, aigrelet et assez agréable qui tire son origine de Madère, et que consomment les colons riches.
    Hist. phil. II, 18 (sec, sèche)
  20. Depuis longtemps les Anglais désiraient une possession qui pût devenir un entrepôt où les marchandises, les denrées de la Chine et des îles orientales seraient échangées contre les denrées, les marchandises de l'Indostan et de l'Europe.
    Hist. phil. III, 27 (entrepôt)