Jean de ROTROU, auteur cité dans le Littré

ROTROU (1609-1650)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme ROTROU a été choisie.

1123 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
Antigone 1638 265 citations
Bélisaire 1642 303 citations
Hercules mourant 1634 106 citations
Venceslas 1647 245 citations
Véritable Saint Genest 1646 176 citations

Quelques citations de Jean de ROTROU

Voici un tirage aléatoire parmi ses 1123 citations dans le Littré.

  1. La plainte qu'on permet à des désespérés Ne te sauvera pas de ses traits acérés.
    Herc. mour. V, 3 (acéré, ée)
  2. Les cerfs sont étonnés d'y perdre leurs ombrages.
    Herc. mour. V, 1 (ombrage)
  3. L'histoire, des grands cœurs la plus chère espérance.
    St-Gen. I, 4 (histoire)
  4. Ordonnez que d'un fer le sein me soit ouvert, Exposez à vos yeux mon cœur à découvert.
    Bélis. IV, 6 (découvert, erte)
  5. Mais qu'en vous ce discours n'excite aucun souci.
    Antig. v, 4 (exciter)
  6. Un confident peu sûr, un parleur indiscret, Qui des plus retenus évente le secret.
    Bélis. III, 4 (éventer)
  7. Cette seule rebelle, entre tous mes sujets, Censure mes édits, attaque mes projets.
    Antig. IV, 6 (rebelle)
  8. Ce que prise un bon père est prisé de son fils ; Ils ont mêmes amis et mêmes ennemis.
    Antig. IV, 6 (priser [1])
  9. Un si doux ennemi par ses abaissements N'a-t-il pas étouffé tous vos ressentiments ?
    Bél. IV, 6 (abaissement)
  10. Tu veux, désespérée, ôter par ta furie, Un ministre à l'État, un père à la patrie.
    Bélis. III, 5 (désespéré, ée)
  11. Et ton cœur sacrilége aux corbeaux exposé.
    St-Genest, III, 2 (corbeau)
  12. Que nous apprendrez-vous, bon vieillard, qui sans yeux Lisez si clairement dans le secret des cieux.
    Antig. V, 5 (clairement)
  13. Esprits oisifs, que le vice possède.
    Vencesl. I, 1 (vice [1])
  14. Épargnez-vous le blâme D'un coup peu convenable à la main d'une femme.
    Bélis. III, 5 (blâme)
  15. Je dérobe au sommeil, image de la mort, Ce que je puis du temps qu'elle laisse à mon sort.
    Vencesl. IV, 4 (sommeil)
  16. Que pourrais-je avoir pis, si j'étais le parjure, Si j'avais violé les droits de la nature ?
    Antig II, 4 (pis [1])
  17. Qui souhaite la mort, craint peu, quoi qu'il avienne.
    Vencesl. IV, 3 (avenir [1])
  18. … Qui voulait bien abattre ses murailles, Qui fit avec le feu la moisson de ses blés.
    Antig. IV, 1 (blé)
  19. J'en connais l'écriture, elle est de Bélisaire, Et le défaut d'adresse en marque le secret.
    Bélis. IV, 8 (adresse)
  20. Et souffre que je baise en ce foudre vivant La gloire de l'empire et l'honneur du Levant.
    Bélis. III, 2 (levant [2])