Jean de ROTROU, auteur cité dans le Littré

ROTROU (1609-1650)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme ROTROU a été choisie.

1123 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
Antigone 1638 265 citations
Bélisaire 1642 303 citations
Hercules mourant 1634 106 citations
Venceslas 1647 245 citations
Véritable Saint Genest 1646 176 citations

Quelques citations de Jean de ROTROU

Voici un tirage aléatoire parmi ses 1123 citations dans le Littré.

  1. S'il faut souffrir, mes yeux, un si sensible outrage, Qu'on m'ôte la puissance aussi bien que l'usage, Vous aurez moins de peine en cet aveuglement.
    Bélis. I, 6 (aveuglement)
  2. Et pour garder enfin ses États d'accident.
    Venceslas, I, 1 (accident)
  3. J'étais mort pour la gloire, et je n'ai pas vécu.
    Vencesl. II, 2 (mourir)
  4. Les bruits nous ont appris avec quelle allégresse Et quel honnête accueil vous a reçu la Grèce.
    Antig. II, 4 (honnête)
  5. Par un contraste horrible entre tous les mortels.
    Phoc. IV, 1 (contraste)
  6. L'or est un charme étrange, un métal précieux, Qui corrompt toute chose et tenteroit les dieux.
    Antig. V, 5 (métal)
  7. Il défend d'inhumer le corps de Polynice.
    Antig. III, 3 (inhumer)
  8. Je n'ai point sans sujet lâché cette parole.
    Vencesl. I, 1 (lâcher)
  9. Une douleur légère, à l'instant survenue, Ne me peut aujourd'hui souffrir l'heur de sa vue.
    Vencesl. II, 5 (survenu, ue)
  10. Je veux qu'avec tout l'art et toutes les caresses Qui pourraient d'un barbare arracher des tendresses…
    Bélis. IV, 1 (barbare)
  11. Droit spécieux.
    St-Gen. III, 6 (spécieux, euse)
  12. Ici furent portés et rendus tant de coups…
    Antig. III, 6 (rendre)
  13. Quels mutins sous mes lois se laisseront réduire, Si les miens [parents] les premiers tâchent de les détruire ?
    Antig. V, 4 (réduire)
  14. À quelque heureuse fin que tendent ses projets, Jamais il ne fait bien au gré de ses sujets.
    Vencesl. I, 1 (fin [1])
  15. Yeux adorables.
    Venc. II, 2 (adorable)
  16. Ce prince avait tellement accru son ministre… Je mourrai satisfaite après cet orgueilleux Sous qui César m'abaisse à force de l'accroître.
    Bélis. II, 17 (accroître)
  17. Né pour donner des lois, commencez par vous-même.
    Vencesl. I, 1 (donner)
  18. Je vais par un chemin d'épines et de flammes, Mais qu'auparavant moi Dieu lui-même a battu, Te retenir un lieu digne de ta vertu.
    St Genest, IV, 4 (battre)
  19. Je n'entends plus un lâche Qui dès le premier pas chancelle et se relâche.
    St Gen. III, 4 (relâcher)
  20. Et l'art imitant la nature Bâtit d'une même figure Notre bière et notre berceau.
    St Gen. V, 1 (bière [2])