Jean de ROTROU, auteur cité dans le Littré

ROTROU (1609-1650)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme ROTROU a été choisie.

1123 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
Antigone 1638 265 citations
Bélisaire 1642 303 citations
Hercules mourant 1634 106 citations
Venceslas 1647 245 citations
Véritable Saint Genest 1646 176 citations

Quelques citations de Jean de ROTROU

Voici un tirage aléatoire parmi ses 1123 citations dans le Littré.

  1. Que dans un mot d'écrit nos pensers amoureux Nous portent chaque jour et rapportent nos vœux, Charment aucunement l'ennui de notre absence.
    Bélis. III, 1 (aucunement)
  2. Vous suivant de la vue au milieu de la presse.
    Bélis. v, 5 (vue)
  3. Pour ne pas souffrir qu'il me soit reproché Qu'un soldat indigent m'ait sans fruit approché.
    Bélis. I, 2 (fruit [1])
  4. Comment ! ces enragés Gisent-ils déjà morts l'un par l'autre égorgés ?
    Antig. I, 2 (enragé, ée)
  5. Tes mânes par ta mort de ton corps détachés.
    Antig. I, 4 (détaché, ée [2])
  6. Songe avant-coureur d'aventure tragique ! Combien sensiblement cet accident s'explique !
    Vencesl. V, 2 (sensiblement)
  7. Et quand je crois jouir d'un reposapparent, La querelle d'autrui devient mon différend.
    Bélis. IV, 6 (différend)
  8. Avant que je te suive en la nuit du tombeau.
    Antig. V, 8 (nuit)
  9. Dieu seul de nos esprits pénètre les abîmes.
    Bél. v, 5 (abîme)
  10. Il ne demeure, ô cieux ! Ni roses à son teint, ni lumière à ses yeux.
    Bélis. IV, 6 (rose [1])
  11. Mais, madame, accusez une étoile fatale.
    ib. v, 2 (étoile)
  12. Au bas de ce papier cette fraîche écriture Nous pourra de l'énigme expliquer l'aventure.
    Bélis. II, 9 (papier)
  13. Si cette cruauté ne rebute un amant, Il a beaucoup d'ardeur ou peu de sentiment.
    Bélis. III, 2 (rebuter)
  14. Il ne pourra heurter votre pouvoir suprême.
    Vencesl. III, 7 (heurter)
  15. Ces damnables complots sont des gens de la cour.
    Bélis. II, 9 (être [1])
  16. Pour vous justifier la plus sincère foi Qu'un fidèle vassal eut jamais pour son roi.
    Bélis. V, 5 (justifier)
  17. Va, me dit-il à part, va, fille infortunée.
    St Gen. III, 6 (part [2])
  18. A quel étrange office, amour, me réduis-tu ? De faire accueil au vice et chasser la vertu !
    Vencesl. I, 2 (accueil)
  19. Sers-toi d'une enragée et d'une furieuse.
    Hercule mour. II, 2 (furieux, euse)
  20. Le fer n'a pas éteint le cœur de Bélisaire, Éteignant de ses yeux l'immortelle clarté.
    Bélisaire, v, 8 (éteindre)