Pierre de RONSARD, auteur cité dans le Littré

RONSARD (1524-1585)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme RONSARD a été choisie.

1247 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
Les Amours et les Folastries 1553 1149 citations

Quelques citations de Pierre de RONSARD

Voici un tirage aléatoire parmi ses 1247 citations dans le Littré.

  1. …Le son diabolique des canons et harquebuses, qui font trembler la terre, froisser l'air d'alentour.
  2. …Et de coups redoublés l'un sur l'autre abondans, Font craquer leur maschoire et claqueter leurs dents.
  3. Ha ! que je porte et de haine et d'envie Au medecin qui vient soir et matin Sans nul propos tastonner ce tetin !
  4. Au temps que le destin en Gaule fera naistre Henry second du nom, des autres rois le maistre.
    873 (nom)
  5. … Et pendant que jeunes nous sommes, Esbatre la fleur de nos ans.
  6. Je suis du camp d'amour pratique chevalier ; Pour avoir trop souffert, le mal m'est familier.
  7. Une main me delace, et l'autre me renferre [enchaîne de nouveau].
  8. Je sonde en vain les abysmes d'un gouffre ; Sans qu'on m'invite, à toute heure je m'ouffre.
  9. Quand vous serez bien vieille, au soir à la chandelle, Assise auprès du feu, devisant et filant, Direz, chantant mes vers, en vous esmerveillant : Ronsard me celebroit du temps que j'estois belle.
  10. La fortune aide aux hommes courageux.
    601 (aider)
  11. Puisque tu es divin, aye pitié de moy : Il appartient aux dieux d'avoir pitié des hommes.
  12. Au fond d'une caverne une tygre felonne L'a nourry de chair crue…
  13. Mais si le fat vieillissant temporise Jusqu'à porter au menton barbe grise.
    Élégie 32 (temporiser)
  14. La vie oisive…
  15. [Mercure] Tu es de Jupiter l'esprit et l'interprete, Des songes conjecteur, ariole et profete.
  16. Ny le pront argent vif, principe de metaux, Ny tout ce que Pluton cache en son patrimoine, Ny des fortes poisons l'execrable antimoine.
  17. Je veux entonner ta louange, Et l'envoyer de Loire à Gange, Si tant loin peut aller ma voix.
    456 (si [1])
  18. Fust-ce en hyver, les roses s'esclou'ront.
  19. D'un tel logis le seigneur redouté Va couronné d'honneur et de jeunesse.
  20. Les morions, les piques des soldars, Et les harnois fourbis de toutes pars, Et l'emery des lames acerées… Une lumiere envoyent dans les cieux.
    602 (émeri)