Pierre de RONSARD, auteur cité dans le Littré

RONSARD (1524-1585)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme RONSARD a été choisie.

1249 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
Les Amours et les Folastries 1553 1150 citations

Quelques citations de Pierre de RONSARD

Voici un tirage aléatoire parmi ses 1249 citations dans le Littré.

  1. Ne m'achete point de chair, Car tant soit elle friande, L'esté je hay la viande.
    417 (viande)
  2. Ny le pront argent vif, principe de metaux, Ny tout ce que Pluton cache en son patrimoine, Ny des fortes poisons l'execrable antimoine.
  3. D'amour tout le premier flambeau, Qui deglaça sa froideur endormie.
  4. Si j'estois mienne [ma maîtresse], et si j'avoy fiance Aux estrangers, je ferois alliance Par mariage à ce vaillant Troyen.
    623 (mien)
  5. Son asne talonnoit le bon vieillard Silene.
  6. J'aurois un sistre d'or, et j'aurois tout auprès Un carquois tout chargé de flammes et de traits.
    191 (sistre)
  7. Là s'eslevoit la cyme forestiere D'Ide [le mont Ida]…
    603 (cime)
  8. De Dieu certain ça bas viennent les songes, Et Dieu n'est pas artisan de mensonges.
  9. L'air retentit dessous le cri des meres.
  10. … Ou pour sçavoir si du temps la longueur Ne m'avoit point effacé de son cœur.
  11. Je [Clotho] retors la plus belle vie Qu'onques retordirent mes dois.
  12. Et ses boutons cinabrins Et ses levres pourperées.
  13. L'un meurt, l'autre revit, et toujours la naissance Par la corruption engendre une autre essence.
    Eleg. 19 (corruption)
  14. Tu es quelque demon ou quelque ange des cieux.
  15. Puis du livre ennuyé, je regardois les fleurs… Et l'entrecoupement de leurs faces diverses, Peintes de cent façons, jaunes, rouges et perses.
  16. Lorsque ta mere estoit preste à gesir de toy, Si Jupiter, des dieux et des hommes le roy, Lui eust juré ces mots : l'enfant dont tu es pleine…
    à Olivier de Magny. (plein, eine [1])
  17. …Et jamais la froidure, Qui effeuille les bois n'effeuille ta verdure.
    Élég. 6 (effeuiller)
  18. Quand on perd son avril, en octobre on s'en plaint.
    282 (avril)
  19. Le Gaulois semble au saule verdissant, Plus on le coupe et plus il est naissant.
  20. Son cœur comme son or est de vice souillé.
    903 (or [2])