Pierre de RONSARD, auteur cité dans le Littré

RONSARD (1524-1585)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme RONSARD a été choisie.

1247 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
Les Amours et les Folastries 1553 1149 citations

Quelques citations de Pierre de RONSARD

Voici un tirage aléatoire parmi ses 1247 citations dans le Littré.

  1. Toute rigueur s'amollit par priere ; Tout gentil cœur s'eschauffe d'amitié.
  2. Ô glirons, o tessons que le sommeil oppresse.
  3. Toy Perrot, prens en don ceste belle chevrette [cornemuse] : Son ventre est fait de cerf, son anche de coudrette.
  4. De çà, de là virant et tournoyant, Comme l'esclair du soleil flamboyant Ou du croissant fait jaillir la lumiere Sur l'eau tremblante…
    cité dans MÉNAGE (jaillir)
  5. Je gage une musette au lieu de ton vaisseau, Que d'un ligneul ciré au genouil j'ay fait coudre.
  6. Les sieges sont de tuf, et autour de la pierre Comme un passement verd court un sep de lierre.
    742 (cep)
  7. Adieu, troupe sçavante, adieu, belle neuvaine.
  8. Lorsque mon œil pour t'œillader s'amuse, Le tien habile à ses traits descocher…
  9. Je voudrois estre un pitaut de village… Ou fagoteur qui travaille au bocage.
  10. De Dieu certain ça bas viennent les songes, Et Dieu n'est pas artisan de mensonges.
  11. Bien demesler d'un cerf les ruses et la fiente, Le bon temps, le vieil temps, l'essuy [la rosée essuyée], le rembuscher.
    210 (essui)
  12. … Et qu'elle a dans les cieux Prise son origine entre les plus beaux dieux.
  13. Sautant du lict elle s'est resveillée : Nuds pieds, sans robe, affreuse [en désordre], eschevelée.
  14. Ma main ne sçait cultiver autre nom, Et mon papier ne s'esmaille sinon De leurs beautés que je sens dedans l'ame.
  15. Voi ces rochers au front audacieux, C'estoient jadis des plaines fromenteuses.
    963 (ce [2])
  16. Et s'il faut qu'à tous coups, comme insensé, je soye De ce petit amour et la butte et la proye ?
    788 (butte)
  17. Les autres poëtes ne sont que les naquets de ce brave Virgile, non pas Horace mesmes, si ce n'est en quelques unes de ses odes… Le reste ne vaut pas la chandelle.
  18. Pour atteindre au sommet d'une telle equité, Il faut la pieté joincte à la charité, Et la religion dont reliez nous sommes.
  19. Bons dieux ! qui voudroit louer Ceux qui, collez sur un livre, N'ont jamais soucy de vivre ?
    417 (coller)
  20. Le Gaulois semble au saule verdissant, Plus on le coupe et plus il est naissant.