Pierre de RONSARD, auteur cité dans le Littré

RONSARD (1524-1585)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme RONSARD a été choisie.

1248 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
Les Amours et les Folastries 1553 1149 citations

Quelques citations de Pierre de RONSARD

Voici un tirage aléatoire parmi ses 1248 citations dans le Littré.

  1. Tout ce qui noue [nage] au plus profond de l'onde, Deux qui d'une aile en l'air se font un train, Tout ce qui paist la terre au large sein…
    628 (train)
  2. Et [le flot] la lichant [la terre], se joue à l'entour du rivage.
  3. Tout terme qui finit n'a pas longue lurée.
    675 (durée)
  4. Ses pieds estoient chaussez d'un rouge brodequin, Duquel sur le devant une corne s'esleve, Qui se recoquilloit jusqu'à demi la greve [jambe].
  5. Et rapporte au logis les deux mains empoulées.
  6. Puis Amour, que je sens par mes veines s'espandre, Passe dessous la terre, et r'atize la cendre Qui froide languissoit dessous vostre tombeau.
  7. L'œuvre est de l'inventeur, Et celui qui apprend Est tenu pour menteur, Si grace ne lui rend.
  8. Cacher sous un glaçon des flammes allumées, S'alambiquer l'esprit, se paistre de fumées.
  9. Voy ces rochers au front audacieux ; C'estoient jadis des plaines fromenteuses.
  10. Je veux mourir pour le brun de ce teint.
  11. Mais celuy qui premier, s'opposant à l'effort Des vaillans ennemis, meurt d'une belle mort.
    933 (mourir)
  12. Et voyant le bateau qui s'enfuyoit de moy, Parlant à Marion, je chantay ce convoy.
    162 (convoi)
  13. Il jugeoit un vieil cerf à la perche, aux espois, A la meule, andouillers et à l'embrunisseure.
    210 (épois)
  14. Herbes, qui boutonnez, vertes ames sacrées, Si sous mon harigot reverdir je vous voy.
  15. Je pers à chaque marche et le pouls et l'haleine, J'ay la sueur au front ; j'ay l'estomac penthois.
  16. Un homme engraissé de mesdire Maigrit à la fin mal-heureux.
  17. [Le duc de Guise] Sur les bornes de Gaule affrontant sa jeunesse Aux desseins plus ruzés de la grise vieillesse D'un si caut empereur [Charles-Quint].
    Poëmes, liv. I (rusé, ée)
  18. Le laict qui s'escouloit espars Fit au ciel la voye laictée.
  19. …pour charmer mon souci, Page, verse à longs traits du vin dedans mon verre.
  20. Un houbelon rampant, à bras longs et retors.