Pierre de RONSARD, auteur cité dans le Littré

RONSARD (1524-1585)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme RONSARD a été choisie.

1247 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
Les Amours et les Folastries 1553 1149 citations

Quelques citations de Pierre de RONSARD

Voici un tirage aléatoire parmi ses 1247 citations dans le Littré.

  1. Au lieu du bon froment est sorty la nielle, Chardons pour artichaux, chenarde pour safran.
  2. D'un crespe cannelé seroit la couverture De vostre chef divin.
  3. Son cœur comme son or est de vice souillé.
    903 (or [2])
  4. Pourquoy te braves-tu de cela qui n'est rien ? La beauté n'est que vent, la beauté n'est pas bien.
    257 (braver)
  5. La renarde une fois, la louve une autre fois, Et l'ourse l'alaitta…
  6. J'approche et la decoupe [la bête], et comme je m'arreste à vouloir decercler les tripes de la beste, Je vi trembler un fan le quel me sembla beau.
  7. Sois toujours en mai rebaigné De la rosée qui doux glisse, Et jamais juin ne te fanisse.
  8. …Comme Italiam metire jacens, qui est proprement un sarcasme, c'est à dire une mocquerie que le vainqueur fait sur le corps navré à mort de son ennemy.
  9. Vous seule estiez mon bien, ma toute et ma premiere, Et le serez tousjours.
  10. Bienheureux soit mon tourment qui r'empire !
  11. Un banc estoit de sablon amassé, Voisin du bord où Francus fut chassé, Haut de falaize et de bourbe attrainée.
  12. Ils tariront le coulant des fontaines.
  13. L'obscur m'est jour ; le jour m'est une nuit.
  14. …Et sçavoit, sans avoir veu le cerf, quelle teste il avoit, En voyant seulement ses erres et fouleures.
  15. Il faut par long travail se purger et lustrer De nuict en leur fontaine [des Muses] avant que d'y entrer [dans leur temple].
  16. Le jour estoit sous l'onde, et la nuict estoilée Avoit d'un habit brun la terre emmantelée.
  17. Donques, roy, si tu veux que ton regne prospere, Il te faut craindre Dieu…
  18. Puisque tu es divin, aye pitié de moy : Il appartient aux dieux d'avoir pitié des hommes.
  19. Tandis que nous aurons des muscles et des veines, Et du sang, nous aurons des passions humaines.
    775 (tandis)
  20. Je vous conjure icy par amour nostre Dieu De prendre cependant mon cœur : tenez, maistresse, Voy le là, baisez-moy, gardez le, et puis adieu.