Pierre de RONSARD, auteur cité dans le Littré

RONSARD (1524-1585)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme RONSARD a été choisie.

1249 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
Les Amours et les Folastries 1553 1150 citations

Quelques citations de Pierre de RONSARD

Voici un tirage aléatoire parmi ses 1249 citations dans le Littré.

  1. Pere, t'esbahis-tu de quoy je suis tremblante, De quoy j'ay de frayeur la poitrine haletante…
  2. Ainsi ces Boreans [fils de Borée] à grands coups d'alumelles Chamailloient sur le chef, sur les flancs, sur les ailes [des Harpies].
  3. Qu'eusseje fait ? l'archer estoit si doux, Si doux son feu, si doux l'or de ses nouds…
  4. [Les poëtes] vrais peintres de la nature.
  5. Lettre de mon amour veritable interprete, Qui parle sans parler les passions du cœur.
  6. La rose à la parfin devient un gratecu, Et tout avecq' le temps par le temps est vaincu.
    164 (temps)
  7. Amour est sans milieu ; c'est une chose extreme Qui ne veut (je le sçay) de tiers ny de moitié.
  8. Hardis furent les cœurs qui les premiers monterent Au ciel, et d'un grand soin les astres affronterent ; Là sans avoir frayeur des cloistres enflamez Du monde…
  9. Deux petits ramerauz je porte à mon Olive, Denichez d'un grand orme à gravir malaisé.
  10. Je fy sonner pour chiens : la trompe les assemble.
    670 (sonner)
  11. Jocondalle, nouveaux tallars, ducats de sainct Estienne, et pistolets.
    590 (ducat)
  12. Pour ce il faut de l'argent à couvrir nostre corps, Qui de lui-mesme est tendre et douillet par dehors.
  13. …Un estranger, Qui n'a rien seur sinon que le danger.
    641 (sinon)
  14. …Pour faire voir clairement à chascun Que les vortus et les dames n'est qu'un.
  15. Je le voy, ce me semble, au milieu des soudars, Un somme entre-esveillé prendre dessur la terre.
  16. Assemblez sur mon corps la France et l'italie Et toutes les cités qui sentirent les coups De ma dextre invaincue, et m'enterrez desscus.
    Prosopopée du duc de Guise. (invaincu, ue)
  17. Au moins escoute, et ralente tes pas.
  18. Cela que le soudart aux espaules ferrées, Que le cheval flanqué de bardes acerées, Ne put faire par force, amour le fait seulet.
  19. Page, verse à longs traits du vin dedans mon verre.
    273 (dedans)
  20. Une main me delace, et l'autre me renferre [enchaîne de nouveau].