Pierre de RONSARD, auteur cité dans le Littré

RONSARD (1524-1585)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme RONSARD a été choisie.

1246 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
Les Amours et les Folastries 1553 1148 citations

Quelques citations de Pierre de RONSARD

Voici un tirage aléatoire parmi ses 1246 citations dans le Littré.

  1. Telle fut Oenoné et nostre Melusine, Et la vieille Manton, fatidique heroïne.
  2. … Le coupeau Du chevelu Parnasse.
  3. Ô fortuné celuy qui bien loin de la guerre… Qui ne sait quel mot c'est que cargue, camisade, Sentinelle, diane, escarmouche, embuscade.
    936 (charge)
  4. La mere au soir à la chandelle, Pirouettant les fuseaux pleins.
  5. … Mais trop plus est à craindre une femme clergesse, Sçavante en l'art d'amour, quand elle est tromperesse.
    125 (clerc)
  6. [L'amour] Print l'arc dedans la main et, raguisant ses traits, Pas à pas la suivit par les hautes forests.
  7. Je voy le bien et je choisi le mal !
  8. Une creuse coquille Retorse par le bout et large que souvent Ainsi qu'un flageolet il entonne de vent : Il n'a si tost dedans entonné son haleine, Que…
  9. Toy Perrot, prens en don ceste belle chevrette [musette] : Son ventre est fait de cerf, son anche de coudrette, Son bourdon de prunier ; jamais ne perd le vent.
    745 (anche)
  10. C'est grand mal d'estre miserable, Mais c'est grand bien d'estre envié.
  11. Ainsi qu'au mois d'avril, on voit de fleur en fleur, De jardin en jardin, l'ingénieuse abeille Voleter et piller une moisson vermeille.
    Sonn. à des Caurres. (abeille)
  12. Et la vigne tortisse Mon sepulchre embellisse, Faisant de toutes pars Un ombre espars.
  13. L'un meurt, l'autre revit, et toujours la naissance Par la corruption engendre une autre essence.
    Eleg. 19 (corruption)
  14. Ta couleur est d'un mort qu'on devalle en la fosse.
    561 (de)
  15. Pere, t'esbahis-tu de quoy je suis tremblante, De quoy j'ay de frayeur la poitrine haletante…
  16. Quand on perd son avril, en octobre on s'en plaint.
    282 (avril)
  17. Ni la rosée aux prez ni les blondes avettes.
    Berg. Écl. 1 (avette)
  18. Lettre de mon amour veritable interprete, Qui parle sans parler les passions du cœur.
  19. Je ne sçay ny moyen, remede ny maniere De sortir de vos rets, où je vis en langueur.
    240 (ni)
  20. Le monde fust un desert solitaire : Villes et bourgs, bourgades et citez, Maisons, chasteaux seroient deshabitez.